3

Le monde de Charlie (le film) de Stephen Chbosky

Posté par Frankie le 10 décembre 2015 à 09:25 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : The Perks of Being a Wallflower
avec Logan Lerman, Emma Watson, Ezra Miller, Paul Rudd, Nina Dobrev, Joan Cusack

Résumé :
Charlie est un ado introverti qui entre au lycée en cette année 1991 et où il se retrouve sans ami car il est atypique. Quand il rencontre la jolie Sam et son frère par alliance, Patrick, plus vieux que lui, le monde de Charlie s'en trouve bouleversé.


Mon avis :
Voilà longtemps que Le monde de Charlie m'intéresse que ce soit en livre ou en film et que j'avais envie de découvrir cette histoire. Fin octobre, je cherchais un film pas trop long à regarder et j'ai jeté mon dévolu sur celui-ci, même si je n'avais pas encore lu le roman, et j'ai bien fait car j'ai adoré cet portrait d'ados en décalage avec leurs pairs...

Charlie est un jeune ado de 14-15 ans, introverti et souffrant de problèmes psychologiques après un événement traumatisant survenu l'année précédente. Quand il entre au lycée en cette rentrée 1991, il se retrouve sans ami car les autres ne le comprennent pas, sauf son prof de littérature qui a deviné sa sensibilité et son talent pour l'écriture. Bientôt il rencontre Sam et Patrick, frère et soeur par alliance, qui sont en terminale et qui lui font découvrir la fête, l'amour et la musique. Cette amitié change radicalement le monde de Charlie.

Si on a lu avant Eleanor & Park et Aristote & Dante découvrent les secrets de l'univers, Le monde de Charlie est dans la même veine. Des ados atypiques, mal dans leur peau, en décalage avec le reste du monde, qui se cherchent, se trouvent et qui au terme de l'histoire auront grandi. Ce film aborde avec beaucoup de justesse, de sincérité et d'émotion ce passage de l'enfance à l'âge adulte avec tous les bouleversements qu'il induit et traite de thèmes fort comme la dépression, le suicide ou encore l'homosexualité (comme dans Aristote & co) mais sans que ce soit jamais pesant. Le film est très émouvant mais ne tombe jamais dans le pathos et la point d'humour permet de faire naviguer le film entre drame et comédie avec un bel équilibre. Si jamais je devais émettre une petite critique c'est sur l'histoire de la tante de Charlie qui ne m'a pas plus emballée que ça mais explique aussi pas mal de choses sur le jeune homme.

Quant à la romance entre Charlie et Sam (et encore, je ne sais pas si on peut parler de romance), elle est traitée avec délicatesse et cela donne une jolie histoire, pas mièvre pour un sou.

C'est singulier que ces trois histoires se passent pratiquement à la même époque, fin des années 80 ou début des 90 (Le monde de Charlie a été écrit, lui, en 1999 et se passe en 1991), à une époque où il n'y a ni smartphones ni internet et où le summum est de faire une mixtape à écouter dans un magnétophone. Quand je vois combien on est hyper connectés maintenant (jeunes et vieux), c'est bien de se rappeler qu'il y a eu un temps où on ne le passait pas les yeux vissés sur notre téléphone et que quand on étaient ensemble, on l'était à 100 %. Je me demande, à chaque fois que je lis ce genre d'histoire, et même si les problèmes d'ado restent les mêmes, ce qu'elle donnerait ancrée dans notre époque...

Le film ne serait pas ce qu'il est sans les 3 acteurs principaux qui sont formidables et jouent leurs personnages avec beaucoup de réalisme et les rendent attachants et émouvants.

Mon préféré a été Ezra Miller qui joue Patrick. Son personnage est vraiment touchant, qui cache de nombreuses fêlures sous des dehors un peu extravagants et légers. Je ne connaissais pas l'acteur (il a joué dans Californication mais je ne m'en rappelle plus) mais il est épatant et très juste. On le retrouvera sous les traits de Barry Allen/The Flash (whaaat ?) dans Batman vs Superman et également dans le spin off d'Harry Potter, Les animaux fantastiques, avec Eddie Redmayne.

Logan Lerman était aussi un inconnu pour moi (il a joué Percy dans les Percy Jackson) et je suis ravie de le découvrir dans le rôle de Charlie auquel il apporte également beaucoup de sensibilité.

Emma Watson est épatante dans le rôle de Sam. On est loin d'Hermione et c'est beau de la voir évoluer (je l'avais juste vue dans My week with Marilyn où elle n'avait pas un grand rôle) ainsi et elle apporte fraîcheur et spontanéité à son rôle tout en étant très juste dans les scènes plus difficiles.

À noter que c'est Paul Rudd "monsieur je ne vieillis pas" qui joue le rôle du professeur de littérature et Joan Cusack (soeur de John) le rôle de la tante de Charlie, qu'on voit peu dans le film mais qui est une actrice que j'aime beaucoup.

Stephen Chbosky a mis tous les atouts de son côtés puisque non seulement il est l'auteur du roman mais il l'a adapté et réalisé. Autant dire que le film est son bébé et je dois dire qu'il se sort admirablement bien de ce passage de l'écriture au cinéma. Sa réalisation est impeccable, très émouvante et en plus j'adore la musique du film, notamment le Heroes de David Bowie, utilisé dans deux scènes clés du film.

En conclusion, voici un magnifique film sur les affres de l'adolescence, sans faire d’esbroufe mais avec une réalisation intimiste et touchante et surtout porté par un excellent trio d'acteurs qui jouent avec beaucoup de justesse et de sensibilité. Et si vous aussi vous voulez découvrir Le monde de Charlie, regardez-le. Quant à moi, il ne me reste plus qu'à lire le roman et voir s'il me touchera autant que le film.

Note :



Vu en version originale sous-titrée

Ce film fait partie du Ciné Challenge de Seribox
7/13

87/100

du Mini Challenge Romance de Seriebox
3/12

16/50

et du Challenge Le film de la semaine 2015 de Benji
36/53

3 Comments


C'est un film qui me fait super envie et la version livre aussi, j'espère avoir le temps de le découvrir bientôt :)


C'est un film qui me tente beaucoup!


@Yoda Bor, j'espère aussi :)

@Bea, regarde-le, il est super.

Merci pour vos commentaires

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.