2

Tout ton portrait d'Isabel Wolff

Posté par Frankie le 30 décembre 2015 à 07:25 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : The Very Picture of You

Résumé :
Ella Graham est portraitiste. Lorsque sa soeur, Chloé, lui demande de peindre son fiancé, Nate, Ella y va à reculons car elle n'aime pas beaucoup le jeune homme. Mais les séance de pose vont lui permettre de mieux le découvrir et l'apprécier...



Mon avis :
Ces derniers jours, je cherchais une dernière lecture pour avoir une médaille de bronze dans le Baby Challenge Chick-lit de Livraddict, et je cherchais une lecture malgré tout un peu plus consistante que le dernier Kinsella que j'avais lu (Poppy Wyatt). J'ai donc jeté mon dévolu sur ce roman d'Isabel Wolff, car j'avais beaucoup aimé Un amour vintage et je n'ai pas été déçue car il est dans la lignée de ce dernier et très joli à lire.

Ella est portraitiste et commence à être connue. C'est ainsi qu'elle se retrouve à faire le portrait d'une femme de 40 ans qui semble mal dans sa peau, d'une vieille dame, Iris, qui a une jolie histoire à raconter et de Mike, un homme qui semble hanté par quelque chose. Et voilà que sa soeur, Chloé, lui demande de faire le portrait de Nate son fiancé, pour leur mariage. Mais depuis le début, Ella ressent une sorte d'aversion pour le fiancé de sa soeur et elle commence donc les séance de pose avec réticence. Mais elle va vite s'apercevoir que le jeune homme cache une toute autre personnalité que ce qu'elle croyait. Dans le même temps, le père de la jeune femme qui l'avait abandonnée il y a trente ans, tente de reprendre contact avec elle...

Tout ton portrait est tout à fait dans la lignée d'Un amour vintage (il y d'ailleurs un joli clin d'oeil à la boutique de Phoebe dans le roman :)), une histoire douce amère, où la romance n'est pas forcément au coeur du roman.

Bien sûr, il y a de la romance, très compliquée d'ailleurs puisqu'Ella tombe amoureuse du fiancé de sa soeur. J'ai trouvé que le sujet était assez bien traité, avec délicatesse d'ailleurs, on est loin du comique de Poppy Wyatt que j'avais lu quelques jours auparavant. Les sentiments qu'éprouve Ella m'ont touchée, car ils sont exprimés tout en pudeur. On pourra peut-être trouver la fin un peu bateau à ce niveau-là mais moi ça m'a convenue.

Ce roman c'est aussi l'absence du père, ce sentiment d'abandon qu'a toujours ressenti Ella et qui ne sait pas si elle doit répondre à la demande de contact de ce père qui veut revenir dans sa vie 30 ans après ou pas. Là aussi, j'ai trouvé que c'était décrit avec justesse et pour tout dire (sans raconter ma vie), ça m'a rappelé quand ma mère avait aussi renoué avec son père 30 ans après qu'il fut parti...

Mais ce que j'ai particulièrement aimé c'est tout ce qui touchait à la peinture et aux portraits peints par Ella. J'ai adoré les histoires de ceux qu'elle peignait, touchantes même quand elles ne le sont pas de prime abord, j'ai adoré voir émerger ces visages grâce au talent de la jeune femme et c'est vraiment la partie qui m'a le plus fascinée.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Ella. Ce n'est pas une écervelée comme on trouve chez Kinsella, non c'est une jeune femme équilibrée, avec ses fêlures, ses espoirs et ses attentes, un peu comme la Phoebe d'Un amour Vintage, et très empathique. Ce qui fait qu'on s'attache toute de suite à elle et on espère que le dénouement de son histoire sera heureux.

Nate m'a bien plu également. Je l'ai trouvé gentil, tendre, et à vrai dire, si j'avais dû le peindre aussi, je pense que je serais tombée amoureuse de lui également :)

Chloé, la soeur, est un personnage intéressant également, assez touchant en fait, car prise entre une mère assez dirigiste et ses aspirations, elle a l'air un peu superficiel comme ça mais pas du tout.

La mère d'Ella et Chloé m'a assez énervée. C'est une femme qui veut tout régenter et qui est assez pénible. Roy son mari, le père de Chloé mais pas d'Ella, est au contraire une crème, je l'ai beaucoup aimé et j'ai tout à fait compris le dilemme d'Ella quand il s'agit de renouer avec son père alors qu'elle a déjà un père adoptif formidable.

C'est le premier Isabel Wolff que je lisais en VO (j'avais lu Un amour Vintage en VF) et je l'ai trouvé très très agréable à lire en anglais, très facile et j'ai eu l'impression de me retrouver à Londres en le lisant :)

En conclusion, plus roman doux-amer que véritable chick-lit, Tout ton portrait est dans la continuité d'un amour vintage, c'est à dire une histoire contemporaine avec une jeune femme d'aujourd'hui et ses problèmes et aspirations. Et si vous voulez savoir si Ella renouera effectivement avec son père et si l'histoire va s'arranger pour que la jeune femme et Nate finissent ensemble, lisez-le !

Note :



Ce roman fait partie du Baby Challenge Chick-lit de Livraddict
12/20
(9+2 jokers)
Médaille de bronze
 
et du Challenge Read in English que j'ai repris
http://www.lesescapadesculturellesdefrankie.com/2015/09/challenge-read-in-english-2015-2016.html
9,5

2 Comments


Un Isabel Wolff qui me tente bien, même si j'en ai déjà d'autres dans ma PAL à lire avant.


N'hésite pas à le lire, Marinette même si je te conseille de lire Un amour vintage avant. Pas parce que ça en est la suite mais parce que la petite référence dans Tout ton portrait est savoureuse. Merci pour ton commentaire.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.