0

Du feu de l'enfer de Sire Cédric

Posté par Frankie le 16 décembre 2018 à 09:24 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
Manon est thanatopractrice et mène une vie calme et rangée. Tout le contraire de son frère Ariel qui est un voyou à la petite semaine. Un soir, ce dernier vient squatter chez elle. Le lendemain, son voisin du dessus est retrouvé mort, un suicide semble-t-il. Mais bientôt, Ariel puis Manon sont pourchassés par des êtres sans scrupules à la recherche d'un bien qu'Ariel a volé. Le frère et la soeur mettent le doigt dans un engrenage sanglant et mortel avec pour seul allié, un flic, Raynal, aux méthodes peu orthodoxes...



Mon avis :
J'adore les romans de Sire Cédric, particulier ceux qui mettaient en scène Svarta et Vauvert et le précédent, avec tes yeux avaient été pratiquement un coup de coeur. Cette année, c'est donc son petit dernier, qui date quand même de mars 2017, que j'ai lu pour finir l'année thriller en beauté. Mais si je l'ai trouvé très efficace, il m'a moins un peu enthousiasmée que les autres.

Et je veux être très claire de suite, s'il m'a moins enthousiasmée, ce n'est pas la faute de l'auteur mais c'est parce que j'y ai moins trouvé mon compte. L'histoire est prenante, très bien ficelée, avec des rebondissements, de la tension et des personnages dont on se demande bien comment ils vont s'en sortir.

Mais, comme j'ai lu beaucoup de thrillers au cours de ma longue vie, j'ai trouvé que le sujet était moins original que d'autres. Les sociétés secrètes, satanistes ou autres, c'est un sujet un peu rebattu. Du coup, je n'ai pas eu l'impression de lire quelque chose de nouveau. La fille qui court nue au début et qui se fait mettre à mort, les méchants, les situations, l'ambiance, tout ça j'en ai déjà lu. Et en plus, j'ai trouvé que c'était un peu trop ancré dans le réel et, du coup, c'est extrêmement noir.

Et vous vous souvenez lorsque dans ma chronique de L'appel du néant de Chattam, j'ai dit que j'avais l'esprit vraiment tordu à penser que le coupable pouvait être tel personnage ? Ben finalement je ne suis pas si tordue que ça... :p

J'ai aimé le personnage de Manon, cette jeune femme qui n'a rien demandé et qui se retrouve prise dans un engrenage mortel et qui va trouver les ressources pour s'en sortir. Bon j'avoue, j'ai eu un peu peur que ce soit les méchants qui gagnent car c'était franchement mal barré à un moment.

Ariel, lui, c'est le personnage qu'on a envie de baffer sans arrêt. Sans empathie, même pas envers sa soeur, filou, retors, voleur, menteur, il n'a vraiment rien pour lui. C'est vraiment tout le contraire de sa soeur !

Je ne vous parle pas des autres personnages car je ne voudrais pas donner trop d'indices sur les coupables mais je dois dire qu'il y a des persos que j'ai soupçonnés et j'ai eu tort, d'autres que j'ai soupçonnés et j'ai eu raison mais je n'ai pas de mérite car, dans ce genre de roman, j'ai tendance à voir le mal partout ! :D  En tout cas les méchants font vraiment très très froid dans le dos, ce sont vraiment des tordus et des tarés, sans morale et états d'âme. En revanche, j'en ai trouvé certains assez clichés.

L'écriture de Sire Cédric est toujours très efficace, c'est fluide, ça se lit tout seul et on a une envie furieuse de tourner les pages. Bon c'est assez gore, ça on est habitué mais c'est aussi vraiment très glauque et les situations m'ont mise un peu mal à l'aise parfois.

En conclusion, ce n'est pas le roman de Sire Cédric que j'ai préféré car je l'ai trouvé moins original que les précédents mais il est vraiment très efficace si vous aimez les thrillers glauques et gores. On ne s'ennuie pas une seconde et on tremble pour cette pauvre Manon en espérant qu'elle arrivera à se tirer d'affaire face à des ennemis déterminés et on craint qu'elle n'y arrive pas dans certaines situations désespérées. Alors si vous aussi voulez découvrir ce feu de l'enfer, lisez-le.

Note :



Il fait partie du Challenge de Licorne
T/P : 3/9
Total 6/18
Point bonus pour le livre : 1
Auteur Français : 1

du Challenge Polars et Thrillers de Sharon
5

et du Baby Challenge Thriller de Livraddict
5/5
10/20

0

Avengers : Infinity War de Joe et Anthony Russo

Posté par Frankie le 13 décembre 2018 à 18:40 - Catégorie : , , , , ,
avec Robert Downey jr, Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Scarlett Johansson, Elizabeth Olsen, Chris Evans, Don Cheadle, Benedict Cumberbatch, Tom Holland, Chadwick Boseman, Zoe Saldana, Karen Gillian, Tom Hiddleston, Paul Bettany, Anthony Mackie, Sebastian Stan, Idris Elba, Danai Gurira, Benedict Wong, Chris Pratt, Dave Bautista, Josh Brolin, Gwyneth Paltrow, Benicio del Toro, Letitia Wright, Rocket (Bradley Cooper) et Groot (Vin Diesel)

Résumé :
Tous les Avengers et la majorité des Superhéros de l'univers Marvel s'unissent, sur Terre et dans l'espace, pour contrer le terrible Thanos qui veut réunir les pierres d'infinité et détruire l'univers...







Mon avis :
Il me tardait de voir cet Avengers 3 mais quand il est sorti en mai dernier, je n'ai pas pu aller le voir en Tunisie, car, à cause du Ramadan, il passait à des horaires tardifs. Je me suis précipitée pour l'acheter en Blu-ray dès sa sortie en août et le regarder dans des conditions optimales dans mon Home cinema en France. Et j'ai adoré ce film qui m'a réconcilié avec le MCU, même si je n'ai jamais vraiment été fâchée 😁

Ce film contient tout ce que je rêvais de voir dans un Avengers en particulier et dans un film du MCU en général. J'ai déjà dit que j'aimais les films Marvel mais, ces dernières années, je me suis un peu lassée sur les films des héros des débuts (Iron Man, Thor, Captain America) tout en aimant les nouveaux, les Gardiens de la Galaxie, Docteur Strange, Ant-Man, Black Panther. Et le Avengers précédent m'avait un peu déçue. J'étais donc curieuse de voir ce qu'allait donner la rencontre entre tout ce  petit monde.

Infinity War c'est la quintessence de tout ce qui a été mis en place depuis 10 ans avec le premier Iron Man, voire le Hulk avec Norton. C'est comme si on avait construit une pyramide à l'aide de tous ces personnages et ces films et qu'au bout de 10 ans, on posait enfin le pyramidion, le chapeau de la pyramide, donnant cohérence et beauté à l'ensemble.

Avenger Infinity War, c'est une tragédie grecque de 2h30, dans laquelle chaque héros trouve sa place sans problème, a une tâche et essaie de la mener à bien, bien souvent collectivement. Quand j'ai su que le film comprendrait pratiquement tous les superhéros du Marvelverse, je me suis demandé comment tout cela allait se goupiller, comment les Gardiens de la Galaxie ou encore Doctor Strange allaient pouvoir s'intégrer dans un groupe déjà bien formé, et ça se fait finalement tout naturellement. Le fait que l'action se déroule en plusieurs endroits permet aussi de ne pas avoir de sensation d’écœurement. On passe des uns aux autres avec aisance.

Je parle de tragédie grecque car il y a du drame, des parcours compliqués et difficiles pour certains et des morts. Dont certaines (morts) m'ont déchirée. On se doute bien que certaines ne vont pas tenir (Ce n'est pas spoiler c'est juste que des super héros ont déjà leur propre film ou des suites de prévues) mais il n'empêche que sur le moment, dans ce film, ça touche et ça émeut. Et puis il y en a au moins une ou deux qui vont tenir, dont l'une au début du film et dont je ne me suis toujours pas remise. Donc ce film nous brise le coeur et s'acharne à mettre en miettes les morceaux.

Aucun personnage ne tire la couverture à soi et c'est très agréable. Tony Stark ne la ramène pas trop, mais a un rôle important, tout comme Strange, et surtout Gamorra et Nebula de part leur relation avec Thanos. C'est l'occasion d'en apprendre plus sur Gamorra et c'est très intéressant. Je regrette de ne pas avoir encore vu Spiderman : Homecoming, car j'ai eu un peu l'impression qu'il me manquait quelque chose en voyant le jeune Peter Parker et sa relation quasi filiale avec Tony. On retrouve les personnages de Black Panther et tout le Wakanda et c'est génial, Les Gardiens, of course, au grand complet avec l'adorable Mantis et bien sûr Rocket et un Groot qui a encore grandi et qui sont plus déchaînés que jamais. J'ai adoré Wanda Maximoff et Vision et trouvé leur histoire très belle et touchante. Et c'est super de retrouver tout le monde uni (même si pas complices) et non plus se foutant sur la gueule comme dans Captain America 3. Et si l'on peut se demander où est Hawkeye (chez lui avec sa famille, sûrement), on sait pourquoi Ant-Man n'est pas de la partie après avoir vu son film.
Quant à Thanos, c'est Josh Brolin qui l'incarne. Après avoir endossé l'habit d'un pas vraiment méchant dans Deadpool, ici il n'a pas d'état d'âme pour faire semer terreur et chaos et il porte bien son nom...

Exit Josh Whedon, ce sont les frères Russo qui officient sur cet Avengers (et le prochain). Ils étaient déjà réalisateurs sur les deux derniers Captain America donc ils connaissent leur sujet. Ça me faisait un peu peur que ce soit eux qui réalisent et finalement ils s'en tirent avec les honneurs, avec un film qui est certes balisé et estampillé blockbuster mais qui est sans temps morts, qui a de l'émotion, de l'action bien sûr, et des scènes visuellement magnifiques.

En conclusion, j'ai eu un vrai vrai coup de coeur pour cet Avengers, alors que, croyez-moi, même si j'aime cet univers, ce n'était pas gagné d'avance. J'ai frémi, j'ai tremblé, était émue, j'ai ri aussi et j'ai craint que le terrible Thanos n'arrive à ses fins et ne récupère toutes les pierres d'infinité (à votre avis ? ;)) Il me tarde vraiment de voir la suite pour savoir comment tout cela va se résoudre. En attendant mai prochain, on aura Captain Marvel, avec la talentueuse Brie Larson, à se mettre sous la dent en mars. Et si vous aimez le MCU, tous ces personnages qu'on suit depuis 10 ans, si vous voulez les voir s'unir et combattre le terrible Thanos, savoir s'ils vont arriver à le contrer, regardez-le vite.

Note :



Vu en version originale anglaise sous-titrée en anglais

Le film fait partie du Film de la semaine 2018 de Benji
29/52

2

Gardiens des cités perdues, tome 1 de Shannon Messenger

Titre original : Keeper of the Lost Cities

Résumé :
Sophie, une jeune fille de 12 ans, a toujours été atypique, précoce et, depuis l'âge de 5 ans, elle entend les pensées de gens. Un jour, lors d'une sortie scolaire, un ado d'une quinzaine d'années l'approche et lui dit qu'elle est n'est pas humaine mais Elfe et que sa vie n'est pas ici mais dans un autre monde où vivent ses congénères. Pour Sophie, commence alors une nouvelle vie surprenante et pas toujours facile, d'autant plus qu'elle a de nombreux ennemis qui n'acceptent pas ce qu'elle est...



Mon avis :
J'avais vu passer cette série chez les copinautes sans vraiment m'attarder dessus même si je m'étais dit que je la lirais bien un jour. Et puis il a fallu que je trouve un livre fantasy pour atteindre la médaille de bronze dans le baby challenge Fantasy de Livraddict et j'étais presque décidée pour Un palais d'épines et de roses de Sarah J. Maas. Mais au dernier moment, je n'ai pas eu envie de lire un roman YA et j'ai donc jeté mon dévolu sur ce roman jeunesse qui me validait plusieurs autres challenges et me paraissait bien sympa. Et j'ai bien fait car j'ai passé un très bon moment avec Sophie et son univers.

Quand on commence le roman, on se dit qu'il n'est pas très original car on a l'impression de se retrouver un peu dans Ewilan, Harry Potter, voire Percy Jackson. Comme dans ces trois sagas, on a un personnage qui vivait parmi les humains et qui se révèle être autre chose (Dessinatrice Gwendalavirienne, sorcier, demi-dieu et là, elfe), on a un personnage qui est bien sûr une sorte d'élu(e) ou qui a des dons bien au-dessus de la moyenne, on a une école/académie/camp et j'en passe.

Mais franchement cela n'est pas gênant. Car chaque série a sa patte et Gardiens des cités perdues a la sienne aussi. Et c'est vachement bien :) Ce premier tome est un tome d'introduction bien sûr mais il s'y passe de nombreuses choses, c'est entraînant, il n'y a aucun temps mort et on referme le livre en ayant envie de se jeter sur la suite.

Le monde décrit par l'autrice n'est pas tellement différent du nôtre. Même si les Elfes pensent qu'ils sont au-dessus des humains car moins enclins à la destruction, il n'en reste pas moins qu'il est existe des luttes de pouvoir, que tu es puni voir banni si tu ne suis pas les règles et que, ne serait-ce qu'à l'école, il y a les mêmes groupes que dans les lycées américains, les mean girls, les geeks/nerds ou les sportifs. Mais c'est un univers qui est envoûtant avec ses animaux fantastiques ;), ses décors fabuleux et ses artéfacts intéressants.

Sophie est donc une toute jeune fille atypique, ou plutôt typique de ce genre d'héroïne dont elle coche toutes les cases :) La plus douée et celle qui a des dons fabuleux, check, celle qui sauvera le monde, check, celle peut-être qui le détruira, check, celle qui a les ennemis les plus méchants, check. Mais c'est avant tout, une jeune fille très sympathique et attachante, gentille comme tout et très sensible. Je l'ai beaucoup aimée, elle m'a aussi touchée dans les moments où tout va mal et où elle perd ses repères.

Autour d'elle, gravite une myriade de personnages, des jeunes garçons, Dex, qui est bien gentil mais restera sûrement à jamais dans la friendzone, Fitz le beau gosse gentil et Keefe le beau gosse un peu bad boy sur les bords, des copines, des nemesis, une famille d'accueil touchante (et irritante parfois), des professeurs qui vont du génial au sévère, voire franchement hostiles.

Le style de l'autrice est très agréable à lire en anglais. C'est jeunesse mais cela ne signifie pas que ce soit simpliste, je ne l'ai pas ressenti en tout cas et j'y ai trouvé mon compte.

En conclusion, je suis très contente d'avoir choisi ce premier tome pour avancer dans mes challenges car j'ai découvert une saga intéressante, tout comme ses personnages, dont l'héroïne principale, Sophie, cousine pas si lointaine de Harry Potter, Ewilan ou Percy Jackson, dont on a hâte de voir le parcours et l'évolution. Le rythme est trépidant, les mystères nombreux mais certains expliqués dès ce premier tome, ce qui n'est pas trop frustrant. Alors si vous voulez faire aussi connaissance avec Sophie et ses amis, savoir comment va se passer son adaptation dans le monde des Elfes et qui la considère comme une menace et veut s'en débarrasser, lisez ce premier tome.

Note :



Le roman fait partie
du Challenge Jeunesse/Young Adulte de Mutinelle
1/10

du Challenge de Licorne
SFFF : 3/9
Total 5/18
Point bonus pour le livre : 1

du Big Challenge 2018 de Livraddict
5/11

du Baby Challenge Fantasy de Livraddict
3/2
11/20
médaille de bronze

du Challenge Read in English 2018-2019 que j'organise
3


2

Ant-Man et la Guêpe de Peyton Reed

Posté par Frankie le 4 décembre 2018 à 10:52 - Catégorie : , , ,
Titre original : Ant-Man and the Wasp
avec Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas, Michelle Pfeiffer, Laurence Fishburne, Hannah John-Kamen

Résumé :
Depuis qu'il a pris partie dans la guerre entre les Avengers dans Civil War Scott Lang est assigné à résidence et Hank Pym et sa fille Hope ne lui parlent plus. Mais lorsqu'il les contacte car il croit entendre la femme de Pym qui s'est perdue dans la dimension quantique voici des années, ceux-ci imaginent un stratagème pour le faire sortir de chez lui et surtout il leur faut retrouver un élément crucial à la construction du tunnel qui leur permettra de pénétrer dans la dimension et qu'on vient de leur voler...




Mon avis :
Il y a trois ans, Ant-Man avait gentiment revigoré une franchise MCU qui se regardait un peu trop (et ça ne s'est pas arrangé ensuite). Sans révolutionner le genre, c'était, comme Les Gardiens de la galaxie, un divertissement très fun. Je me suis donc précipitée pour voir ce 2e opus, qui est dans la lignée du premier, toujours très sympathique, même s'il est un tantinet moins enthousiasmant. En fait, je pensais que j'avais mis 4 étoiles et demie au premier et donc je comptais mettre 4 étoiles à celui-ci mais apparemment mon souvenir est meilleur que ma critique. Mais comme celui-ci m'a beaucoup plu, il aura aussi ses 4 étoiles.

Bon, ne nous voilons pas la face, c'est pas le film de l'année et ce n'est pas non plus le meilleur film de l'univers Marvel, il n'est pas super original mais on passe un très bon moment en compagnie du gentil Scott Lang, de son ex, Hope, et du père de celui-ci. Le film est bien rythmé, il y a de l'humour comme dans le premier, notamment sur la façon dont les Pym trouvent le moyen de faire croire que Scott est toujours chez lui et surtout, il ne se focalise pas que sur Scott mais porte bien son nom car la Guêpe, Hope, est pratiquement le personnage principal et c'est génial.

Le film n'est pas trop manichéen, comme Deadpool en fait. Bien sûr il y a des mafieux bas du front et irrécupérables mais l'antagoniste principale (oui c'est une femme) est plus une victime qu'autre chose. Et du coup, le méchant n'est pas forcément celle qu'on pensait.

J'aimerais dire que Paul Rudd a pris un coup de vieux depuis le premier film, mais non, il reste l'éternel jeune homme qui ne vieillit pas :) Et il est toujours très sympathique dans le rôle de Ant-man. Il n'a pas un charisme de fou mais j'aime le personnage et son acteur.

Il a toujours sa clique (enfin ils sont 2) de copains qui font les 400 coups, dont le très amusant Michael Peña.

Je l'ai dit, pour moi, Hope est le personnage central de ce film. Et Evangeline Lilly est impeccable dans le rôle. En plus, elle a abandonné sa coupe Louise Brooks du premier, c'est nettement mieux :)

J'aime beaucoup Hannah John-Kamen, qui joue le double rôle de Dutch et Aneela dans Killjoys, qui joue l'antagoniste dans le film. Quand on a la vue en Aneela dans la série, elle n'est pas très surprenante dans le film car elle en reprend un peu les mêmes tics mais je l'adore donc ça passe.

Je ne pensais pas que Michael Douglas avait un rôle aussi important dans ce 2e film. En fait, je pensais même qu'il en serait absent, donc c'est une bonne surprise et je vais spoiler un peu, j'ai été ravie de voir Michelle Pfeiffer dans le rôle de la maman de Hope. Cela faisait un bail que je ne l'avais pas vue. Laurence Fishburne, toujours impeccable, est aussi dans le film.

C'est le même réalisateur du premier film qui est au manettes de ce deuxième et bon, il connaît son sujet et applique bien la recette :) Il n'y a rien de bien transcendant dans sa réal mais ça passe. Il y a deux scènes mid et post-credits. Pour celle du milieu des crédits, je vous conseille d'avoir vu le dernier Avengers sinon vous vous ferez spoiler. Cela a été mon cas. Mais comme je savais ce qu'il se passait dans Infinity War (et que j'ai enfin vu juste après), cela a été mais sinon, j'aurais été énervée. Et la scène post-credit est inutile mais amusante.

En conclusion, Ant-Man et la guêpe est un très bon film de divertissement, qui est un peu en-dessous du premier mais applique la même recette avec son humour un peu bêta, de l'action, des personnages sympas. Alors si vous voulez savoir comment Scott Lang va pouvoir quitter sa maison sans que les autorités le sachent, si Hope, Hank et lui vont réussir à retrouver la mère de Hope perdue depuis si longtemps dans le Quantum machin et que veut Ghost, la supposée méchante, regardez-le.

Note :



Vu en version originale anglaise sous-titrée en français.

Le film fait partie du Film de la semaine 2018 de Benji
28/52

5

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (304)

Posté par Frankie le 3 décembre 2018 à 07:44 - Catégorie : ,

Bonjour tout le monde ! Après un nouveau petit break d'une semaine, me voici pour ce rendez-vous créé par Mallou puis géré par Galleane et, maintenant repris par Camille de I Believe in Pixie Dust.

- Ces deux dernières semaines, j'ai lu Du feu de l'enfer de Sire Cédric et De tes nouvelles d'Agnès Ledig. J'ai aimé les deux romans, très différents l'un de l'autre car le premier est noir et glauque, et dans l'autre, tout le monde est gentil et mignon. Bon il me fallait bien le 2e après le premier :)


- Aujourd'hui, je vais lire Culottés 2 de Pénélope Bagieu. J'avais adoré le premier il y a un an, je suis ravie de me plonger dans de nouvelles histoires.


- Cette semaine, après avoir lu Culottés, je lirai Silence Fallen, le tome 10 de Mercy Thompson de Patricia Briggs. Je suis ravie de retrouver ma petite coyote préférée :) Ensuite, je ne sais pas du tout. Je ne pense pas faire de C'est lundi la semaine prochaine car je n'aurai pas le temps en fait mais je n'ai pas décidé de ma lecture après Mercy. Ce sera selon mon envie et vous aurez la surprise dans deux semaines :)


À bientôt !

2

L'appel du néant de Maxime Chattam

Posté par Frankie le 2 décembre 2018 à 10:32 - Catégorie : , , , , ,
Résumé :
La Section de Recherches de la gendarmerie de Paris, Ludivine Vancker en tête, est appelée sur le meurtre d'un homme qui semble être un règlement de compte entre dealers. Mais l'enquête les mène sur la piste d'un serial killer, peut-être même d'une cellule terroriste...






Mon avis :
Après La conjuration primitive qui m'avait beaucoup plu et La patience du diable qui m'avait un tantinet moins convaincue il y a un peu plus de deux ans, c'est donc le 3e opus que j'ai lu en novembre, un Appel du Néant qui m'a tenue en haleine mais qui est peut-être, comme le 2e tome, trop ancré dans la réalité.

Au début du roman, j'ai cru que l'auteur allait nous refaire le coup du retournement de situation extrême qu'il avait déjà employé au milieu du tome 1. Je ne vous dirai pas ce que c'est pour ceux qui n'auraient lu aucun des trois livres et qui regarderaient ma chronique. En tout cas, Maxime Chattam emploie une méthode qu'on voit surtout dans les séries, quand un épisode commence par une scène dans laquelle un des personnages principaux se retrouve dans une situation dangereuse, voire périlleuse, et qu'on revient en arrière (avec un truc comme "3 jours avant", ou "2 heures auparavant") pour raconter comment il en est arrivé là. Cela surprend, inquiète et intrigue, bien sûr.

Avant d'en arriver là, il y a bien sûr les évènements qui amènent à ces instants. Et c'est comme un mille-feuilles ou une matrioshka (vous savez les poupées russes). Ce roman a plusieurs intrigues qui se dévoilent couche par couche. On commence par penser qu'il s'agit d'un meurtre sur fond d'histoire de trafic de drogue pour partir sur la piste d'un serial killer grâce au flair de notre chère Ludivine, et pour finir sur un projet d'attentat terroriste plus vrai que nature.

En lisant cela, vous vous dites peut-être que ça ne doit pas être aussi passionnant à lire que les romans de Chattam qui se focalisent sur les turpitudes de notre monde. Mais L'appel du néant n'est pas si différent. Il explore d'autres facettes de notre monde gangréné par le Mal et qu'il avait commencé à aborder dans La patience du diable. Ce dernier parlait des tout-un-chacun qui commettent des actes meurtriers au nom d'une idéologie, il élargit ici son propos avec un projet d'attentat plus ancré dans la réalité et tout aussi terrifiant puisque c'est ce que l'on a vécu à plusieurs reprises ces dernières années.

L'auteur, dans une postface, dit d'ailleurs qu'il a dû réécrire deux fois sa trame, une fois après l'attentat de Charlie Hebdo et l'autre fois après le 13 novembre 2015...

Sans être exaltant, ce roman est très intéressant à lire. C'est presque un livre scientifique car on entre au coeur des méthodes de la DGSI, de la Section de Recherches qu'on connaît déjà et d'autres organismes qui luttent contre les tarés et les fous de dieu. J'ai beaucoup aimé suivre cela et ne me suis jamais ennuyée.

En revanche, je suis vraiment tordue car j'ai été longtemps persuadée qu'un nouveau personnage était le coupable, qu'il soit  le serial killer ou le mastermind derrière toute l'affaire. Même quand tout criait le contraire, qu'il était clair que ce n'était pas lui, que ça ne se pouvait pas, je me disais que c'était trop gros et que c'était forcément lui ! J'y ai cru mordicus pendant presque tout le livre. Bon après j'ai été soulagée que ce ne soit pas le cas car je le trouvais sympa :) Mais dans un roman ou film américain, ça aurait été forcément lui (ouais, je suis toujours traumatisée par la révélation de Yeux de Laura Mars, 40 ans après ;)).

J'aime beaucoup Ludivine Vancker, j'aime son évolution, sa façon de s'humaniser, ce qui n'est pas chose facile après tout ce qu'elle a vécu dans les deux tomes précédents. Et ce qu'elle vit ici. Mais elle fait preuve de beaucoup de résilience.

J'aime aussi ses partenaires, Segnon et Wilhem, qui reste profondément humains et plein d'humour malgré les horreurs qu'il voie.

Maintenant que je vous ai parlé de mes doutes concernant le nouveau personnage, je ne vais pas vous en dire plus, hein :) Mais bon il est un peu stéréotypé beau gosse baroudeur.

L'auteur écrit toujours de façon très efficace, avec méthode et sait vraiment nous happer dans son histoire. J'ai aimé sa façon de construire son intrigue. Et j'ai aussi beaucoup aimé la façon dont il parle de ce livre dans la postface dont je vous ai parlé plus haut.

En conclusion, voici un très bon Maxime Chattam, peut-être moins passionnant à lire que certains autres mais qui fait froid dans le dos en abordant un sujet qui prend de plus en place dans nos vies et dans nos peurs. Et si vous voulez savoir quel est cet appel du néant dont parle le titre et quelle est la scène du début, lisez-le.

Note



Il fait partie du Challenge de Licorne
T/P : 2/9
Total 4/18
Point bonus pour le livre : 1
Auteur Français : 1

du Challenge Polars et Thrillers de Sharon
4

et du Baby Challenge Thriller de Livraddict
4/5
9/20

0

Fantastic Mr Fox de Wes Anderson

Posté par Frankie le 29 novembre 2018 à 11:01 - Catégorie : , , , , ,
avec George Clooney, Meryl Streep, Jason Schwartzman, Bill Murray, Willem Dafoe, Adrien Brody, Owen Wilson

Résumé :
Mr Fox, renard rusé, aime beaucoup aller voler des poules, avec ses amis, chez 3 méchants fermiers. Mais un jour, les fermiers en ont assez et déclarent la guerre à Mr Fox, mettant en péril la famille de ce dernier et tous les animaux de la forêt.



Mon avis :
Cela fait longtemps que ce film d'animation de Wes Anderson est dans les challenges Sériebox et que j'ai envie de le voir. Mais je n'avais jamais pris le temps de le faire, jusqu'à ce qu'en août dernier, je cherche un film sympa et pas trop long à regarder et que je jette mon dévolu sur lui. Et j'ai beaucoup aimé ce chouette film, très sympa à découvrir.

Voilà donc un très joli film d'animation qui parle de l'éternel combat entre les animaux sauvages, prédateurs des animaux de la ferme, surtout les poules, et les fermiers, qui ne veulent, évidemment pas, se laisser déposséder de leurs biens. Et cela donne des combats et des affrontement épiques entre les parties et l'on craint, plusieurs fois, que nos chouchous (les animaux bien sûr) n'en réchappent pas.

Le film est à voir pour ses animaux anthropomorphiques qui vivent et se comportent comme nous les humains. Ils s'habillent comme nous, travaillent, vivent certes dans des terriers mais qui sont comme nos maisons et ils reproduisent nos travers. Mais ce sont aussi des êtres qui chassent, volent et s'amusent à ridiculiser les humains.

Le film est très amusant, on rit de voir les humains se casser les dents sur les exactions des animaux et on espère bien que ce sont ces derniers qui vont l'emporter.

Mr Fox est un sacré filou :) séducteur (mais fidèle à sa femme), hâbleur, meneur d'hommes d'animaux, je l'ai beaucoup aimé car il est franchement très sympathique. Je ne savais pas du tout que c'était George Clooney qui le doublait. C'est au bout d'un moment que je me suis rendue compte que  je (re)connaissais cette voix :) Clooney donne évidemment beaucoup de charme au personnage.

En revanche, je n'ai pas reconnu du tout la voix de Mery Streep qui double Mrs Fox. Pour les autres personnages, Wes Anderson a fait appel à ses habitués, Jason Schwartzman, Bill Murray, Willem Dafoe, Adrien Brody, Owen Wilson. J'ai beaucoup aimé les compères de Fox, sa femme et son fils, moins le Rat (une sale engeance) et les humains.

Wes Anderson a adapté le livre que Roald Dahl avait écrit dans les années 70 et il en a gardé le ton un peu suranné et nostalgique. Le film date déjà d'il y a 9 ans mais il est très beau avec des images magnifique, du rythme, une musique du français Alexandre Desplat et quelques chansons standards.

En conclusion, je suis très contente d'avoir enfin découvert ce film et ce n'était que mon deuxième Anderson après The Grand Budapest Hotel. Mr Fox est roublard mais charmant et s'il peine à tenir ses promesses de ne plus voler, il n'en est pas moins un fidèle ami pour tous les animaux qui l'entourent. Les fermiers, eux, sont des saletés de premières, tout comme le rat qui squatte l'un des entrepôts. Alors si vous aimez les films d'animation, les films de Wes Anderson et que vous n'avez pas vu celui-ci, n'hésitez pas. Et si vous le regardez en VO, vous aurez tout le charme de la voix de George Clooney, en prime.

Note :



Vu en version originale anglaise, sous-titrée en anglais

Le film fait partie du Mini Challenge Animation de Seriebox
5/9
38/50

et du Film de la semaine 2018 de Benji
27/52

3

L'homme des morts de V.M Zito

Posté par Frankie le 25 novembre 2018 à 08:59 - Catégorie : , , , , , , ,
Titre original : The Return Man

Résumé :
Quand les gens ont commencé à se transformer en zombies sur la côte Ouest des États-Unis, les gens sains se sont repliés à l'Est, avec le Mississippi formant une barricade naturelle. Et depuis 4 ans, personne ne peut passer à l'Ouest où ne restent que quelques survivants. Parmi eux, Henry Marco, ancien neurochirurgien, qui effectue des contrats afin de retrouver des proches de survivants de l'Est et leur donner le coup de grâce. Il espère toujours retrouver sa femme, disparue le premier jour de l'épidémie et pense qu'elle reviendra dans des lieux aimés si elle a été transformée. Un jour le gouvernement fait appel à lui pour qu'il retrouve un scientifique en Californie...

Mon avis :
Quand il a fallu chercher un auteur en Z en fin d'année dernière, pour le Challenge ABC, j'étais bien embêtée car c'est toujours une lettre pour laquelle il est difficile de trouver un auteur. J'ai donc fait quelques petites recherches et je suis tombée sur ce monsieur Zito et son roman à la Walking Dead qui m'avait l'air tout à fait intéressant à lire. Et je dois dire que j'ai passé un très bon moment avec ce roman qui ne renouvelle pas forcément le genre mais l'aborde de façon assez sympathique.

En fait, c'est une histoire qui a plusieurs couches. Quand le roman débute, on a l'impression que l'histoire va être un huis clos qui va simplement porter sur ce type qui traque les zombis afin de les "retourner", les envoyer ad patres, pour de bon. Mais quand le gouvernement s'en mêle, l'histoire prend une autre dimension, avec un espion chinois qui s'associe avec Marco dans l'intérêt de son pays, une course à travers le désert américain qui prend des allures de buddy movie, des pilleurs sanguinaires qui donne au roman une tonalité à la Mad Max (et pas seulement parce qu'ils circulent en quad) et une équipée sauvage dans une prison qui nous rappelle la saison 2 (ou 3 ?) de The Walking Dead. Ajoutez à cela une espèce de scientifique fou qu'il faut retrouver et vous voyez le tableau.

Mis à part un coup de mou en milieu de livre, quand Marco et Wu, l'espion chinois, tracent la route et doivent surmonter maints obstacles, notamment des hordes de zombis et dont les scènes sont un peu longuettes ou redondantes et une fin qui m'a laissée perplexe et un peu triste en fait, j'ai beaucoup aimé tout le reste. Parce qu'il y a de l'action, de l'émotion, que rien n'est jamais gagné et que Marco est d'emblée attachant.

Bon il faut le reconnaître, au début, on a l'impression que Henry Marco n'est qu'un gros bras mercenaire qui est un peu taré de faire ce genre de missions (tuer les proches des gens sains) mais on s'aperçoit vite qu'il y a autre chose derrière cette façade. Au moyen de flashbacks, on découvre sa vie d'avant, quand il était médecin, amoureux et on voit que c'est finalement un homme assez renfermé, voire timide, attachant et pas du tout le big gun qu'il est parfois ensuite. Et même quand on le suit dans sa mission pour le gouvernement, on constate qu'il a gardé toute son humanité, par rapport à Wu qui laisse paraître peu d'émotions.

Même si on sait que Wu n'est pas forcément là pour aider Marco ou qu'il a un autre agenda, j'ai beaucoup aimé le personnage, conditionné pour certaines choses, mais qui peu à peu développe un genre d'amitié avec Marco. Bon ne vous emballez pas, ils ne seront pas copains comme cochon à la fin du livre mais on voit qu'ils ont un respect mutuel.

Il y a peu d'autres personnages, le mec du gouvernement est une ordure de première et ce jusqu'à la toute fin, le beau-frère de Marco qui gère les choses du côté Est est peu présent et je ne veux pas dire s'ils vont retrouver le scientifique ;)

Le style de l'auteur se lit bien. C'est très visuel, on se croirait vraiment dans un film ou une série quand on le lit et c'est assez facile à lire en anglais. Certaines scènes de combats contre les zombis sont assez rocambolesques et tirée par les cheveux et on se demande comment Marco et Wu peuvent s'en sortir à chaque fois mais ça donne du punch à l'ensemble :)

En conclusion, voilà un très bon roman d'action et post-apocalyptique qui ne renouvelle pas forcément le genre mais qui est très agréable à lire et j'ai passé vraiment un très bon moment avec Henry Marco et Wu a parcourir une partie de l'Amérique peuplée de zombis. Alors si vous aussi voulez découvrir qui est Marco derrière l'homme qui sort l'artillerie lourde pour dégommer du zombis, savoir quelles épreuves il a subies avant l'épidémie et s'il va retrouver sa femme, morte vivante ou vivante, lisez-le. Quant à moi je lirai volontiers un autre roman de l'auteur. Malheureusement, pour le moment, à part deux nouvelles, il n'a rien publié de nouveau depuis 5 ans.

Note :



Le roman fait partie du Challenge ABC 2018 de Nanet
  25/26

et du Challenge Read in English 2018-2019 que j'organise
2

0

Star Trek sans limites de Justin Lin

Posté par Frankie le 24 novembre 2018 à 19:01 - Catégorie : , , ,
Titre original : Star Trek Beyond
avec Chris Pine, Zachary Quinto, Simon Pegg, Zoe Zaldana, John Cho, Anton Yelchin, Sofia Boutella, Idris Elba

Résumé :
Lors d'une escale, le USS Enterprise reçoit un sos et part en mission de sauvetage aux confins de l'univers. Mais il s'agit d'un piège et l'Enterprise tombe dans une embuscade et les membres de l'équipage sont soit tués, soit faits prisonniers, tandis que le vaisseau s'écrase sur Altamid, une planète de la nébuleuse où ils se trouvent. Il ne reste plus grand monde pour récupérer un artéfact que Krall le méchant a emporté et pour sauver le monde de sa destruction...




Mon avis :
Je ne suis pas aussi fan de la saga Star Trek comme je peux l'être pour d'autres sagas (Star Wars ou les Marvel) mais c'est surtout parce que je connais très mal (ou très très peu) la série classique. J'en avais déjà parlé lors de ma chronique du film de 2009, je n'ai vu que deux films de l'ancienne période. Mais avec ces nouveaux films et la série Discovery diffusée il y a quelques mois, j'ai appris à apprécier les nouvelles moutures. Si le précédent film m'avait un peu laissée sur ma faim, ne valant à mes yeux que pour Benedict Cumberbatch, je dois dire que j'ai beaucoup aimé celui-là qui fait passer un bon moment.

L'histoire de ce 3e film est assez classique de ce genre de films, un vilain méchant veut détruire le monde/l'univers/toutes les galaxies possibles et inimaginables, il s'empare d'un artéfact au passage et les gentils doivent 1) contrer le projet néfaste du méchant et 2) récupérer l'artéfact . Et non ce n'est pas du tout du tout la trame d'Avengers : Infinity War :D Non mais sans rigoler, c'est en écrivant le pitch que je me suis aperçue que finalement la trame des deux films était très semblable. Après, le traitement est évidemment bien différent...

Dans l'ensemble, Star Trek sans limites est un blockbuster efficace, très divertissant et qui nous permet de retrouver des personnages attachants et de nous en faire découvrir de nouveaux. Et l'histoire ne se focalise pas que sur Kirk ou Spock mais donne également la part belle aux autres membres de l'équipage comme Scotty, Uhura ou Sulu et j'ai trouvé que c'était bien comme cela.

Bien sûr James Kirk et Spock sont le coeur de cette saga puisque sans eux ce ne serait pas la même chose et le film traite d'ailleurs des doutes et atermoiements de Kirk. Chris Pine est toujours impeccable dans le rôle de Kirk, un peu trop sérieux peut-être maintenant. J'aimais bien son côté tête brûlée du premier film. Quant à Zachary Quinto, il est également très bien dans le collet monté Spock. Ses histoires de coeur avec Uhura sont savoureuses.

Les autres personnages sont toujours aussi sympas et c'est très triste de voir Anton Yelchin qui joue Pavel Chekov car le jeune acteur est décédé peu de temps après le tournage, un mois avant la sortie du film, en fait.

Mais il y a un nouveau personnage que j'ai beaucoup aimé c'est Jaylah, une jeune femme échappée des geôles du méchant et je ne sais pas, elle m'a beaucoup plu. Elle est interprétée par Sofia Boutella, une franco-algérienne.

Ce n'est plus J.J. Abrams qui est au commandes, il a laissé sa place à Justin Lin pour cause de tournage de Star Wars à l'époque mais reste producteur. Justin Lin a réalisé les opus 3 à 6 de Fast and Furious, c'est dire qu'il s'y connaît en films nerveux :), 3 épisodes de Community, le pilot de Scorpion (oui la scène improbable entre la voiture et l'avion, c'est lui), deux épisodes de la saison 2 de True Detective et dernièrement le pilot de la nouvelle mouture de Magnum P.I. Mais c'est Simon Pegg et Doug Jung qui ont écrit le scénario. Enfin, qui l'ont repris après une première mouture qui ne satisfaisait personne. C'est peut-être pour cela que le film se concentre moins sur les deux personnages les plus emblématiques de la série. Visuellement, le film est chouette, je l'ai acheté en blu-ray donc ça "pétait" bien :)

En conclusion, j'ai passé un très bon moment avec ce Star Trek sans limites qui est un blockbuster assez classique mais divertissant et qui permet de retrouver des personnages attachants et mythiques. Après la trame n'est pas très originale mais bon il y a un peu toujours la même chose dans ce genre de films. Après, l'habillage change un peu et si c'est bien fait, ça passe. C'est le cas ici. En tout cas, si vous aimez la franchise et voulez savoir si Kirk, Spock et tout le reste de l'équipage de l'Enterprise, aidés de Jaylah, vont s'en sortir, regardez-le. Et il dev(r)ait y avoir un 4e film mais cet été, Chris Pine et Chris Hemsworth (qui jouait le père de James Kirk dans le premier) ont quitté le projet à la suite de différents salariaux. Un film sans lui ne serait pas tout à fait pareil mais bon pour le moment, il n'y a rien de concret et Pine pourrait être présent si des négociations aboutissent. À suivre donc...

Note :



Vu en version originale anglaise sous -titrée en français

Le film fait partie du Mini Challenge SF Extended de Seriebox
5/10
extended
95/100

et du Challenge Le film de la semaine 2018 de Benji
26/52

7

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (303)

Posté par Frankie le 19 novembre 2018 à 08:22 - Catégorie : ,

Bonjour tout le monde ! Après un petit break d'une semaine sans faire de C'est lundi, me voici pour ce rendez-vous créé par Mallou puis géré par Galleane et, à partir d'aujourd'hui, par Camille de I Believe in Pixie Dust.

- Ces deux dernières semaines, j'ai fini L'appel du néant de Maxime Chattam que j'ai beaucoup aimé et j'ai lu Keeper of the Lost Cities (Gardiens des cités perdues), tome 1 de Shannon Messenger que j'ai également beaucoup aimé. Les nostalgiques de Harry Potter, Ewilan ou Percy Jackson y trouveront leur compte, car ça ressemble pas mal à ces sagas par certains côtés, et c'est un très chouette début de série. Et j'ai commencé Du feu de l'enfer de Sire Cédric.


- Aujourd'hui, je lis donc Du feu de l'enfer. Je l'ai juste commencé hier mais je dois dire qu'il est prenant et se lit vite. Je vais d'autant mieux avancer que je prends l'avion pour la France cet après-midi (et espère arriver chez moi malgré les manifestations...)


- Cette semaine, je vais donc lire Du feu de l'enfer et si je l'ai fini d'ici lundi prochain, je lirai De tes nouvelles d'Agnès Ledig, le dernier livre de mon challenge ABC. C'est la suite de On regrettera plus tard que j'avais lu l'an dernier.


Très bonne semaine à tous !

3

La rivière noire d'Arnaldur Indridason

Posté par Frankie le 17 novembre 2018 à 10:18 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Myrká

Résumé :
En l'absence d'Erlendur, parti en congés on ne sait où, c'est Elinborg qui doit superviser l'enquête sur un jeune homme égorgé dans son appartement et sur lequel on a retrouvé du Rohypnol, la drogue du viol. Tout semble supposer que l'homme a violé une jeune femme qui l'a ensuite assassiné, d'autant plus qu'on a retrouvé un châle féminin sentant les épices sur le lieu du crime...



Mon avis :
Tous les ans, à cette époque d'ailleurs, j'aime lire mon petit Indridason. Cette année, c'est donc le 9e tome du commissaire Erlendur (le 7e publié en France, les deux premiers ne l'étant pas) que j'ai lu, un tome très intéressant à lire où son personnage emblématique, Erlendur, n'y apparaît pas du tout.

C'est donc sur Elinborg que se focalise ce tome qui se retrouve à enquêter sur une affaire assez sordide puisqu'il y est question de viols, de la drogue du violeur, et d'un jeune homme qui personne ne soupçonnait. J'ai trouvé cette affaire intéressante, où le ou la coupable n'est pas forcément celui ou celle que l'on attend.

Et j'ai trouvé judicieux que ce soit l'auteur choisisse une femme pour enquêter sur cette affaire car se retrouver en présence d'un violeur, même mort, et des victimes est assez délicat et Erlendur ou encore Sigurdur Oli auraient peut-être abordé cette enquête avec moins de sensibilité. D'ailleurs je vais revenir sur Sigurdur Oli plus bas.

Ce roman nous permet de faire plus ample connaissance avec Elinborg, qui était jusqu'à présent reléguée dans l'ombre du grand Erlendur. Je ne sais plus si on savait qu'elle était mariée et avait des (grands) enfants mais c'est intéressant de rentrer dans sa vie privée et de faire connaissance avec sa famille. J'ai beaucoup aimé découvrir la femme derrière la policière, ses hobbies comme la cuisine (ça il me semble qu'on le savait) et je trouve que ça a donné beaucoup d'humanité à l'ensemble du roman. On était au plus proche d'elle et la tonalité était moins déprimante et sombre qu'avec Erlendur (que j'aime beaucoup, ne vous méprenez pas).

Sigurdur Oli fait quelques apparitions et moi qui trouvais que c'était un garçon sympa les autres fois, je ne sais pas si c'est parce qu'Elinborg était plus mise en avant mais j'ai trouvé qu'il était parfois condescendant et pour tout dire un peu macho en l'absence du chef. Comme s'il essayait de se faire un peu mousser quand Erlendur n'est pas là. Le prochain tome portera sur lui et une enquête qu'il mène, cela nous le rendra peut-être plus sympathique.

Les romans d'Indridason ne sont pas des livres où il se passe une action folle mais on ne s'ennuie jamais. Et c'est encore le cas ici. J'ai aimé que l'histoire prenne son temps, ait un rythme calme et nous fasse toujours plus découvrir des aspects de l'Islande bien loin des décors de cartes postales. Je trouve juste dommage que la 4e de couverture du grand format du roman révèle pratiquement toute l'intrigue ou du moins des événements qui n'arrivent que très tard dans l'histoire. Ce n'est pas le cas de la version Poche, plus mesurée.

En conclusion, ce roman avec Elinborg enquêtant sur un meurtre d'un homme soupçonné de viol m'a beaucoup plu. Il n'a pas un rythme haletant, il n'y a pas Erlendur, son commissaire désabusé, mais le fait de faire plus ample connaissance avec la policière m'a vraiment intéressée ainsi que son acuité pour résoudre l'affaire. Alors si vous voulez savoir qui a tué le jeune homme et pourquoi, et qui est Elinborg en dehors de la femme flic efficace, lisez-le.

Note :



Il fait partie du Challenge de Licorne
T/P : 1/9
Total 3/18
Point bonus pour le livre : 1
Auteur Européen

et du Challenge ABC 2018 de Nanet
  24/26

et du Challenge Polars et Thrillers de Sharon
3

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.