0

Porco Rosso de Hayao Miyazaki - Les âmes vagabondes de Andrew Niccol - Extrêmement fort et incroyablement près de Stephen Daldry

Posté par Frankie le 28 décembre 2018 à 12:25 - Catégorie : , , , , , , ,
Titre original : Karenai No Buta
avec les voix de Shūichirō Moriyama, Akemi Okamura, Akio Ōtsuka

Résumé :
Marco Pagot, ancien pilote de chasse, transformé en cochon humanoïde, est devenu un chasseur de primes émérite au volant de son hydravion et a pris le surnom de Porco Rosso. Son plaisir est de se poser à l'hôtel Adriano où la jolie patronne, Gina, fait tourner les têtes. Un jour, une coalition de pirates de l'air engage un américain pour capturer Porco Rosso. Ce dernier s'allie avec une jeune garagiste aéronautique, Fiona, pour se débarrasser des pirates et de Curtis l'américain.


Mon avis :
Porco Rosso, sorti en 1992 au Japon et en 1995 chez nous, était l'un des derniers classiques de Myiazaki, sinon le dernier, qu'il me restait à voir. Ce que j'ai fait en octobre et s'il n'est pas au niveau de certains, je l'ai beaucoup aimé.

Il est certes moins profond et magnifique que les grands classiques de maître mais j'ai passé un très bon moment en compagnie de ce pilote transformé en cochon, qui virevolte dans les airs dans son hydravion et pourchasse les pirates de l'air. Le film se déroule en Italie, à l'entre deux guerres, ce qui donne une autre tonalité à ce film par rapport à ceux qui se déroulent au Japon.

Ce film c'est comme une friandise, c'est léger, amusant (les pirates sont de vrais crétins), il y a des combats, des bons sentiments et de l'émotion. Mais il y a aussi la réalité avec la montée du fascisme qui est montrée également dans ce film.

J'ai beaucoup aimé Porco Rosso, la belle Gina, qui m'a émue, et la jeune Fiona pleine enthousiasme et très amusante. Curtis l'antagoniste est de prime abord assez cliché mais son évolution est intéressante.

La réalisation est plaisante, il y a de belles images et du rythme.

En conclusion, ce n'est sans doute pas le meilleur des classiques de Myiazaki mais il est plein de charme et de drôlerie burlesque et les personnages sont attachants. Alors, n'hésitez pas à le regarder si vous pouvez.

Note :



Vu en version originale japonaise, sous-titrée en anglais

Le film fait partie du Mini Challenge Animation de Seriebox
7/9
40/50

***********************************

Titre original : The Host
 avec Saoirse Ronan, Jake Abel, Max Irons, Diane Kruger, William Hurt, Frances Fisher

Résumé :
Des Extraterrestres ont envahi la Terre et peu à peu ont pris possession des humains. Lorsque Wanderer prend possession de Melanie Stryder, celle-ci ne se laisse pas faire et une drôle de cohabitation commence alors, compliquant les choses lorsque la jeune femme rejoint les rebelles et retrouve Jared, l'homme que Mel aimait, alors que Wanda se sent plus attirée par Ian...




Mon avis :
En 2009, j'avais lu The Host, juste après les Twilight et j'avais beaucoup aimé ce roman, histoire d'une E.T qui épouse la cause humaine car son hôte ne veut pas lâcher prise et lui apprend ce que c'est que d'aimer et d'avoir des sensations. J'avais trouvé le roman joliment écrit et attachant. Le film m'attirait un peu moins et c'est pour cela que je ne l'ai jamais regardé, même si je comptais le faire mais cette année, pour les Challenges Seriebox, je l'ai vu et je l'ai bien aimé.

J'ai trouvé que c'était une adaptation fidèle au roman mais un peu plus superficielle et très très axée sur la romance. J'ai lu le roman il y a plus de 9 ans, à l'époque je n'avais pas de blog donc je n'ai qu'une idée générale de ce que j'avais pensé du livre. Mais l'histoire me semblait un peu plus approfondie. Le film reprend les thèmes de ce qui fait un humain, sur l'âme, sur les gens qui refusent de se soumettre. On passe un moment agréable et Saoirse Ronan fait une jolie Mélanie/Wanda. Pour ceux qui se demandent pourquoi je l'appelle Wanda et pas Gaby c'est parce que dans la VO, elle s'appelle comme ça pour Wanderer et Gaby en VF pour vagabonde.

Il me semble que dans le roman, je préférais Ian à Jared (je ne sais plus pourquoi), ici j'ai nettement préféré Jared qui me semble plus mis en avant et plus sympathique que Ian. Bon les deux acteurs sont mignons comme tout et je cherche encore où j'ai pu voir Jake Abel (dans des séries sans doute). Quant à Max Irons, le fils de Jeremy, j'ai hâte de le voir dans Condor l'an prochain. William Hurt joue l'oncle bougon et bienveillant et j'aime beaucoup France Fisher mais j'ai regretté que son rôle soit un peu en retrait. Quant à Diane Kruger, rien de rien exceptionnel, elle joue bien la méchante froide.

C'est Andrew Niccol qui a dirigé le film et c'est quand même le réalisateur de Bienvenue à Gattaca, Simone, Time Out, pour les trois films que j'ai vus de lui et bon il connaît son affaire et sait être efficace.

En conclusion, Les âmes vagabondes est une jolie adaptation du roman éponyme de Stephenie Meyer, surtout porté sur la romance mais qui se laisse bien regarder. Alors si vous avez envie de le découvrir, n'hésitez pas.

Note :



Vu en version originale anglaise, sous-titrée en anglais

Le film fait partie du Mini Challenge SF Extended de Seriebox
9/10
extended
99/100

***********************************
Titre original : Extremely Loud and Incredibly Close
avec Thomas Horn, Tom Hanks, Sandra Bullock, Max von Sydow, Viola Davis

Résumé :
Un an après la mort de son père dans les tours du World Trade Center, Oskar, un garçon de 11 ans, trouve une clé dans ses affaires et pense que son père l'envoie dans une mission comme il avait l'habitude de le faire de son vivant. C'est l'occasion pour Oskar de partir à l'aventure dans New York et de surmonter ses angoisses et peut-être son deuil...


Mon avis :
J'avais entendu parler de ce film lors de sa sortie car il était tiré d'un roman qui avait ému pas mal de monde, si je me souviens bien. Mais je n'avais fini par ni lire le roman ni voir le film. Et encore une fois pour le Challenge Seriebox je l'ai regardé en novembre et je ne le regrette pas car c'est un très joli film plein d'émotions.

C'est donc un film sur un jeune garçon plein d'angoisses et à tendance autistique. Je ne sais pas si c'est vraiment le cas mais le fait est qu'il en présente certains symptômes (l'anxiété face au bruit, à la foule, aux situations inhabituelles) et qu'il lui faut des repères et une certaine routine voire un objet pour le calmer. Mais d'un autre côté il sait interagir face aux gens. Ce petit garçon avait un père extraordinaire qui le comprenait et lui lançait des défis pour satisfaire sa curiosité et son envie d'apprendre. Quand le père est mort, le monde d'Oskar s'est écroulé et la mère n'a pas pu prendre le relais, murée elle aussi dans son chagrin. La clé que découvre donc Oskar va jouer comme une thérapie pour le garçon mais aussi pour la mère.

C'est un film d'aventures dans les rues de New York, que l'on découvre avec les yeux d'Oskar, c'est un film sur le deuil, la paternité et l'apprentissage. Je parle de paternité car il y a aussi une histoire avec le père du père d'Oskar :) Le film est charmant et très émouvant, les acteurs sont excellent. Tom Hanks qui joue le père dans les flashbacks est bien sûr impeccable, Sandra Bullock est plus en retrait mais elle est très bien aussi et Thomas Horn est vraiment très bon dans le rôle pas facile d'Oskar. Très naturel et sympathique. J'ai particulièrement aimé Max von Sydow dans le rôle du locataire muet et son interaction avec Oskar.

Stephen Daldry c'est, entre autres, le réalisateur de Billy Elliot (et de The Hours, The Reader and de la série The Crown), c'est dire s'il sait parler avec talent de ces histoires de jeunes garçons qui poursuivent des rêves.

En conclusion, j'aimerais vous parler plus longuement de ce très joli film porté par une brochette d'acteurs talentueux, en particulier le jeune Thomas Horn, très juste dans son interprétation mais le mieux est que vous le regardiez dès que vous en aurez l'occasion.

Note :



Vu en version originale anglaise, sous-titrée en anglais

Il fait partie du Mini Challenge Aventure de Seriebox
4/5
49/50

et les trois films du Film de la semaine 2018 de Benji
41/52

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.