1

Culottées, tome 2 de Pénélope Bagieu

Posté par Frankie le 23 décembre 2018 à 10:33 - Catégorie : , , ,
Résumé :
En quelques planches et coups de crayon, Pénélope Bagieu revient nous conter le destin de 15 femmes hors normes, qui ne font que ce qu'elles veulent, comme le dit le titre.







Mon avis :
Il y a tout juste un an, j'avais découvert le premier tome de ces Culottées qui m'avait enchantée et je m'étais précipitée pour acheter la suite. Ce n'est que maintenant que je l'ai lu mais je me suis une nouvelle fois régalée.

On suit donc, une fois de plus, 15 destins de femmes, historiques ou contemporaines, peu connues pour la plupart et qui étaient bien souvent vouées à une vie maritale et se sont affranchies du carcan social ou racial auquel on les destinait. Qu'elles soient américaines, Australiennes, afghanes, françaises, indiennes, ou syriennes. Elles, ce sont Temple Grandin, autiste et qui a milité en faveur du bien-être animal, Sonita Alizadeh, rappeuse afghane, Cheryl Bridges, athlète américaine, Thérèse Clerc, une française qui a crée des maisons féminines, Betty Davis, une artiste afro-américaine, Phulan Devi, une indienne a bousculé les préjugés de caste et est devenue bandit, The Shaggs, des chanteuses américaines peu communes, Katia Krafft, une volcanologue qui a fait de l'ombre à Haroun Tazieff, Jesselyn Radack, une avocate américaine, Hedy Lamarr, actrice connue et inventrice de ce qui deviendra le wifi, Nazif al-Abid, activiste syrienne, Frances Glessner, qui a grandement contribué à faire avancer les enquêtes sur les scènes de crime grâce à des reconstitutions miniatures, Mae Jemison, astronaute afro-américaine et Peggy Guggenheim qui a contribué à préserver l'art moderne.

Le point commun de toutes ces femmes, c'est leur extraordinaire volonté, et leur façon de bousculer les préjugés. Toutes devaient mener des vies rangées et soumises, se marier et avoir des enfants et, dès leur enfance, elles ont fait preuves d'une indépendance d'esprit hors normes. Bien sûr certaines se sont mariées et ont eu des enfants mais cela ne les a pas empêchées d'avoir une vie exceptionnelle, malgré les barrières.

J'ai adoré les 15 histoires mais j'ai eu une petite préférence pour Temple Grandin, Sonita Alizadeh, Phulan Devi, Heidi Lamarr et Nazif al-Abid. Temple Grandin car je connaissais déjà son histoire pour avoir lu son autobiographie (chroniquée sur le blog), Heidi Lamarr car je connaissais l'actrice mais l'inventrice a été réhabilitée grâce à des séries comme Legends of Tomorrow et Timeless qui l'ont incorporée chacune dans un épisode et les 3 autres car elles sont issues de pays où l'on exploite et soumet les femmes et ont su avec beaucoup d'intelligence passer outre.

Le coup de crayon de Pénélope Bagieu est vraiment super. Elle donne vie à ses personnages et on se croirait presque devant un film d'animation en parcourant les pages. Il y a beaucoup d'humour, bien que les vies de toutes ces femmes n'aient pas été un chemin pavé de roses. Je pense notamment à Nazif al-Abid qui se fait expulser régulièrement de son pays pour trouble à l'ordre public et Pénélope en fait une blague récurrente.

En conclusion, j'ai encore adoré ces femmes culottées qui ne font que ce qu'elles veulent, leurs parcours si différents de par leurs origines, leur situation raciale, familiale, sociale et pourtant si similaires dans leur façon de se battre pour ce qu'elles veulent être. C'est vraiment frappant dans ce tome de voir que dès l'enfance, elles savaient ce qu'elles voulaient être. Mon seul regret est que chaque histoire est trop courte. Alors si vous aussi voulez découvrir Temple Grandin et ses 14 copines, lisez-le vite !

Note :



Le roman fait parti du Big Challenge 2018 de Livraddict
6/11

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.