0

Sacrée famille de David Safier

Posté par Frankie le 23 mars 2017 à 10:18 - Catégorie : , , ,
Titre original :

Résumé :
Lors d'une soirée qui tourne au fiasco, une famille désunie se retrouve maudite par une sorcière qui les transforme en les personnages en lesquels ils s'étaient déguisés. Ils vont tous devoir s'unir et retrouver une complicité et un amour perdus afin de pouvoir se sortir de ce mauvais pas...



Mon avis :
Il y a pratiquement 7 ans (déjà !), j'avais découvert David Safier avec l'excellent Maudit Karma qui avait été pratiquement un coup de coeur pour moi. J'avais ensuite acheté Jesus m'aime (qui dort toujours dans ma Pal) puis ce Sacrée famille, acheté au Salon du livre il y a trois ans je crois. Je l'ai donc sorti de ma Pal cette année et si j'ai passé un moment sympa avec ce roman complètement loufoque, j'ai quand même un peu moins accroché que Maudit Karma.

Emma, la quarantaine, voit sa vie partie à vau-l'eau. Sa librairie ne marche plus très bien, son mari ne la regarde plus, sa fille adolescente lui en veut constamment et son fils pré-ado est dans son monde. Pour réunir toute la famille, elle accepte d'aller à une soirée organisée en l'honneur de Stephanie Meyer, l'auteur de Twilight et tous s'y rendent déguisés, croyant, à tort, qu'il s'agit d'une soirée costumée. En quittant la soirée, ils tombent sur Baba Yaga, une sorcière qui leur jette un sort et voilà notre famille transformée en les personnages qu'ils incarnaient. Emma se retrouve vampire, Frank son mari monstre de Frankenstein, Fée, leur fille, momie égyptienne et Max loup-garou. Il s'élancent alors à la poursuite de la vieille sorcière, accompagnée d'une vieille hippie et d'une ado qui aime la bagarre...

On retrouve, avec ce livre, des thèmes qui sont chers à l'auteur, si j'en juge ses deux romans que j'ai lus, à savoir la famille qui se délite, l'héroïne qui se cherche ou qui a perdu le sens des vraies valeurs. Et c'est encore avec beaucoup d'humour que Safier traite le sujet. Peut-être un peu trop d'humour burlesque d'ailleurs. Car Sacrée famille est un gros fourre-tout, amusant, certes, mais un peu lourd parfois. Ah on ne s'ennuie pas une seule seconde, ça c'est vrai, mais je dois reconnaître que parfois c'est un peu fatigant :)

Bref, dans ce roman, on croise de nombreux mythes et légendes voire personnalités réelles puisque même Stephenie Meyer est de la partie :D Mais vous verrez aussi Baba Yaga, la sorcière slave la plus connue, Dracula, qu'on ne présente plus, le monstre de Frankenstein, une momie, un loup-garou, un pharaon, des allemands en goguette dans le désert égyptien, un cirque de monstres, j'en passe et des meilleures. Tout cela contribuant à rapprocher ou séparer nos 4 héros au fil de leurs pérégrinations.

La famille Wünschmann est, au début, on ne peut plus conventionnelle. Le couple qui est dépassé par la routine, l'ado qui fait sa crise et rejette tout sur sa mère et le pré-ado qui est dans son monde. Et bien sûr les événements vont changer la donne, les faire évoluer, individuellement et collectivement. Ce sont des personnages qui ne sont pas forcément attachants dès le départ, tous étant un peu égoïstes dans leurs problèmes mais ils deviennent vite sympathiques dans leurs mésaventures, notamment Frank transformé en monstre qui n'a que des dessins naïfs pour s'exprimer. J'ai aussi beaucoup aimé Cheyenne, la vieille collègue hippie d'Emma, embarquée malgré elle dans l'aventure. En revanche, le personnage de Dracula est tellement cliché qu'il ne m'a fait ni chaud ni froid.

Le style de l'auteur ou plutôt la traduction est très fluide à lire, c'est cocasse à chaque phrase, ça fuse à 100 à l'heure et on ne s'ennuie pas une seconde. Cependant, ça reste un peu léger.

En conclusion, Sacrée famille est une lecture très sympathique à lire, très amusante, qui aborde des sujets sérieux avec beaucoup de drôlerie. J'avais nettement préféré Maudit Karma mais on passe un bon moment en compagnie des Wünschmann et leurs aventures qui leur feront peut-être prendre conscience que le bonheur est sous leur nez. Alors si vous voulez les découvrir, rencontrer une sorcière, un vampire, un pharaon et une sacrée famille, lisez-le.

Note :



Le roman fait partie du Challenge ABC 2017 de Nanet
8/26

4

Une vie après l'autre de Kate Atkinson

Posté par Frankie le 18 mars 2017 à 09:33 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Life after Life

Résumé :
Ursula nait le 11 février 1910 et meurt aussitôt. Ursula naît le 11 février 1910 et meurt quelques instants plus tard. Ursula naît le 11 février 1910 survit mais meurt quelques années plus tard. À chaque fois qu'Ursula va mourir, elle va renaître le même jour et d'infimes différences vont lui faire vivre de multiples vies...



Mon avis :
Je ne sais plus du tout chez qui j'avais vu ce livre mais d'emblée l'histoire m'avait intéressée car les multiples vies d'Ursula Todd ressemblaient un peu à des voyages dans le temps. J'ai mis un peu de temps à le sortir de ma Pal (deux ans, je crois) mais je l'ai enfin découvert il y a quelques semaines. Et j'en ressors moins emballée que je ne l'escomptais. L'histoire est intéressante, une peu ardue parfois mais rien de dramatique mais, surtout, j'ai mis beaucoup de à le lire, 11 jours, alors qu'il fait 544 pages en VO, et j'ai trouvé certains passages assez longs.

Une vie après l'autre est donc l'histoire d'Ursula Todd au fil de ses vies et de ses morts. Et Ursula va mourir souvent. Et donc renaître souvent. Et franchement, je pensais que cette "particularité" aurait plus d'influence sur l'histoire ou plutôt sur les vies d'Ursula. Mais, finalement, ça sert de prétexte pour raconter différentes versions d'une même histoire et croquer la société bourgeoise anglaise campagnarde sous toutes ses formes. J'ai regretté qu'Ursula n'ait pas plus la maîtrise de ses réincarnations, n'ayant pas réellement conscience qu'elle a déjà vécu ces situations. Ou plutôt elle a des impressions de déjà-vu qui lui font prendre le chemin de gauche plutôt celui de droit mais pendant longtemps, ça ne va pas plus loin. Il n'y a que lorsque la bonne refile la grippe espagnole à tout le monde en 1918 que là on voit Ursula agir maintes fois et ensuite sur la fin du roman. Après je ne sais combien de vies vécues, elle a enfin l'air de se rendre compte qu'elle peut interagir sur son destin et celui des autres. Désolée, je spoile un peu mais je vous rassure, je ne raconte pas grand chose non plus.

Comme je l'ai dit, donc, ce roman est surtout un roman de société, qui raconte avec un humour acéré et tout britannique, la vie de cette famille de bourgeois. C'est assez sympathique à lire, gentil on va dire. Après, il y a de longues parties sur la seconde guerre mondiale et le Blitz de Londres et, là, je dois dire que j'ai trouvé que c'était parfois un peu long. Il faut dire que ça a déjà été traité longuement et avec brio par Connie Willis dans sa série Blitz donc j'ai parfois eu l'impression de relire les mêmes choses.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Ursula mais j'ai eu du mal à m'attacher à ses vies. Difficile de le faire quand on sait que dès qu'elle va mourir, tout va s'effacer et recommencer à zéro. Pourquoi, nous lecteurs, nous s'investir dans une de ces vies ? Je pense notamment à la seule vie vraiment différente qu'elle a eu et qui se passe en Allemagne, qui est super touchante mais bon, dès qu'elle meurt, cette vie-là n'a jamais existé alors c'est assez frustrant. Mais pour en revenir à Ursula, c'est un beau personnage de femme qui a de l'humour pince sans rire, et qui porte un regard acéré sur ses congénères.

J'ai beaucoup aimé sa tante, la soeur de son père, amusante, libre, et qui n'en fait qu'à sa tête, à une époque où une femme doit être mariée, avoir des enfants et tenir sa maison.

Le père est aussi un beau personnage, solide au fil des vies d'Ursula. Il m'a beaucoup plu aussi. En revanche, j'ai moins aimé la mère, Sylvie, plus froide, distante, enfin c'est selon les vies d'Ursula. Il y a des moments (vies) où elle semble plus proche de sa fille mais c'est rare. On voit bien qu'elle ne la comprend pas vraiment.

Le style de l'auteur n'est pas toujours facile à lire en anglais mais ça va quand même. Le fait qu'elle raconte les différentes vies d'Ursula, que des détails, parfois infimes, changent pourrait faire craindre qu'on se mélange les pinceaux et en fait non, de ce côté-là ça a été. Il faut dire que quand on a lu The Time Traveler's Wife et ses nombreux allers-retours avec le temps, on est blindés :)

En conclusion, je dois vous avouer que j'ai mis très très longtemps à écrire cette chronique et je suis même restée une semaine sans pouvoir écrire une ligne. Je ne savais pas par quel bout la prendre. Mais bon dans l'ensemble, j'ai plutôt bien apprécié cette histoire, même si j'en attendais plus et que certains passages sont un peu longs et ennuyeux. Mais c'est une histoire à lire car elle est intéressante et Ursula est un beau personnage. Alors si vous voulez suivre ses vies les unes après les autres, lisez-le.

Note :



Le roman fait partie du Challenge ABC 2017 de Nanet
7/26

et du Challenge Read in English 2016 - 2017 que j'organise
15

0

La La Land de Damien Chazelle

Posté par Frankie le 15 mars 2017 à 07:59 - Catégorie : , , ,
avec Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend et la participation de J.K. Simmons

Résumé :
Mia, serveuse à Hollywood et Sebastian, pianiste de jazz, se rencontrent et tombent amoureux. Mais cet amour résistera-t-il à leurs rêves et ambitions, elle qui veut devenir actrice et lui rêve d'ouvrir son propre club de jazz ?




Mon avis :
Dire que j'attendais la sortie de La La Land est un euphémisme ! Depuis des mois, depuis que je savais que cette comédie musicale allait sortir, je trépignais d'aller le voir et enfin, quand il est sorti fin janvier, j'ai pu enfin le découvrir et j'ai adoré !

Je vous avais déjà parlé un jour, je ne sais plus dans quelle chronique, de ce qui faisait mes coups de coeur. Que ce n'était pas forcément les meilleurs films ou livres, les plus aboutis, mais que c'était une lecture ou un film qui arrivaient au bon moment et qui touchaient plus que d'autres. Et La La Land c'est cela, le film qui arrive exactement au bon moment. Alors que la vie est triste, que le monde part en sucette, que nous sommes assaillis d'images anxiogènes, voilà un film qui te donne envie de chanter et danser et voir la vie en couleurs pendant un petit instant. .

Depuis que je suis petite, j'ADORE les comédies musicales ! À la télé, pendant le Ciné-Club ou le Cinéma de minuit (dans les années 70 donc...), j'adorais voir Gene Kelly, Fred Astaire, Cyd Charisse, Judy Garland et plein d'autres nous faire rêver, chanter et danser le temps d'un film, pas forcément très futé mais ô combien réjouissant. Puis il y a eu les films des années 60, West Side Story, La mélodie du bonheur, My Fair Lady et les Opera Rock des années 70 ainsi que les comédies musicales françaises réalisées par Jacques Demy. J'ai pratiquement tout vu (il m'en manque encore) mais j'ai tout aimé.

Autant dire que maintenant, dès qu'il y a une rare comédie musicale qui sort, j'adore la voir. et dès que j'entends une chanson de comédie musicale à la radio, je danse et chante dans la maison, en me faisant moquer par mon cher et tendre époux :D

La La Land n'est sûrement le film qui révolutionne le genre, il s'inspire (des) et rend hommage aux classiques du genre avec brio. Donc rien de bien nouveau sous les sunlights d'Hollywood... Mais c'est un film qui donne la pèche et donne vraiment envie de danser et chanter. Dès le départ, le ton est donné avec une scène d'ouverture vraiment sympa et une chanson qui reste en tête longtemps après avoir vu le film.

Si le film est coloré et joyeux une bonne partie du film, il n'en est pas moins réaliste et montre que la vie n'est pas forcément une comédie romantique ou une comédie musicale. Car La La Land ce n'est pas que des chansons, c'est aussi l'histoire d'un homme et d'une femme qui ont des rêves, des ambitions et qui ne sont pas forcément compatibles avec leur amour. Du coup, le film prend une tonalité douce-amère sur la fin et j'avoue avoir un peu pesté et versé ma larme...

Emma Stone et Ryan Gosling avaient déjà joué ensemble dans Crazy, Stupid Love et ils avaient déjà une bonne alchimie. Et dans ce film, on voit qu'ils ne sont pas danseurs et chanteurs professionnels et cela donne beaucoup de naturel à leur prestation.

J'adore Emma Stone depuis longtemps, depuis Bienvenue à Zombieland. Emma Stone, c'est comme Virginie Efira dont je vous parlais il y a peu, elle illumine les films dans lesquels elle apparaît. Et dans La La Land, c'est encore le cas. Elle est fraîche, solaire, joue bien et sa Mia est attachante, même si elle peut agacer par certaines de ses décisions. Emma Stone a gagné l'Oscar de la meilleure actrice cette année. Personnellement, je l'ai beaucoup aimée dans son rôle mais de là à lui donner un Oscar... Mais tant mieux pour elle, c'est toujours sympa de voir son travail reconnu.

J'aime aussi beaucoup Ryan Gosling, j'ai déjà eu l'occasion de le dire ici plusieurs fois. Je l'aime à la fois dans ses rôles sombres et ses rôles plus légers. J'ai beaucoup aimé sa prestation dans La La Land, presque plus que celle de Stone, car son personnage est très touchant.

J'ai vu beaucoup de gens parler de John Legend, qui joue un musicien dans le film et j'avoue que je ne le connaissais pas du tout. Apparemment, dans la vie, c'est un musicien très connu et réputé, alors shame on me...

J.K. Simmons, qui jouait dans le précédent film de Chazelle, Whiplash, a ici un tout petit rôle secondaire. C'est sympa de le voir faire une apparition.

Donc Damien Chazelle, c'était le très talentueux réalisateur de Whiplash, sorti il y a deux ans et que j'avais vu il y a un an avec cette scène de batterie d'anthologie à la fin. Il récidive donc dans le monde la musique, mais de manière différente avec La La Land et s'en sort encore avec beaucoup de talent. Au point de vue réalisation, le film est peut-être moins jouissif que Whiplash mais il m'a plus touchée. Et apparemment il a touché aussi beaucoup de gens puisqu'il a eu une pluie de récompenses. Mais pas l'Oscar du meilleur film. Et si vous avez suivi, il y a eu un micmac puisqu'il fut annoncé gagnant alors qu'en fait c'était Moonlight (donc je vous parlerai bientôt car je l'ai également vu).

En conclusion, j'ai eu un gros coup de coeur pour La La Land, qui n'est pas forcément le film le plus innovant dans le monde de la comédie musicale, ni dans son histoire mais qui vient au bon moment, qui touche, fait danser, chanter et pleurer. Et franchement, c'est tout ce que je demande :) Et si vous voulez savoir quelle direction les vies de Mia et Sebastian vont prendre, si vous aussi vous voulez chanter et danser sur Another Day of Sun et City of Stars, regardez-le ! Quant à moi, tiens, je vais aller faire quelques pas de claquettes dans ma cuisine ;)

Note :
+ +


Vu en version originale sous-titrée anglais

Le film fait partie du Film de la semaine 2017 de Benji
7/52

13

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (262)

Posté par Frankie le 6 mars 2017 à 08:08 - Catégorie : ,

Bonjour à tous ! C'est le jour du C'est lundi et je vous retrouve donc pour ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane. Il n'y aura sûrement pas de nouveau C'est lundi d'ici fin mars, voire début avril car je vais rentrer en France lundi prochain pour 3 semaines et demie et j'ai prévu de lire des gros pavés donc je n'aurai sans doute pas grand chose à vous raconter les prochaines semaines.

- La semaine dernière, j'ai fini Hollow City, le tome 2 de Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs qui était très bien mais j'avais un tantinet préféré le premier tome. En tout cas, je ne tarderai pas à lire le tome 3 (disons dans les prochains mois :)) Et j'ai commencé Elantris de Brandon Sanderson.

- Aujourd'hui, je lis donc Elantris. j'en suis à 20 % et ça me plaît beaucoup. On retrouve ce qui fait le charme des histoires de Brandon Sanderson.

- Les prochaines semaines, je vais donc avancer dans Elantris. Il fait presque 700 pages en VO, je lis comme un escargot donc il va me tenir au moins encore une bonne semaine. Après, je ferai sans doute une petite pause avec le tome 26 de Walking Dead, L'appel aux armes, de Robert Kirkman et Charlie Adlard et, ensuite, j'enchaînerai avec un autre gros morceau, An Echo in the Bone (L'écho des coeurs lointains), le tome 7 d'Outlander de Diana Galbaldon. Il fait 1000 pages en VO donc ça me tiendra, là aussi, un bon moment. Et contrairement aux 6 premiers tomes, ce ne sera pas une relecture mais une découverte. Et c'est tout ce que je prévois, à priori, pour les 3-4 semaines à venir.

A bientôt !

5

Premier contact de Denis Villeneuve

Posté par Frankie le 4 mars 2017 à 11:36 - Catégorie : , , ,
Titre original : Arrival
avec Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker

Résumé :
Douze vaisseaux spatiaux extraterrestres se positionnent un peu partout autour du globe. La linguiste, Louise Banks, est chargée par le gouvernement américain de rejoindre le Montana où est stationné l'un des vaisseaux et de comprendre le langage de ces mystérieux visiteurs, afin de savoir quelles sont leurs intentions...


Mon avis :
J'avais très envie de voir ce film à sa sortie mais je n'ai pas eu le temps d'aller le voir quand j'étais en France. C'est donc en Tunisie en janvier que j'ai pu enfin découvrir cette belle histoire portée par le très beau personnage joué par Amy Adams.

Un jour, douze vaisseaux extraterrestres surgissent dans notre ciel et se positionnent en divers endroits du globe. Tous les gouvernements se demandent ce que veulent ces mystérieux visiteurs dont les intentions ne semblent pas forcément belliqueuses. Le gouvernement américain charge une linguiste, Louise Banks, de les aider à déchiffrer leur langage, épaulée par le scientifique Ian Donnelly. Petit à petit, Louise va réussir à percer ce mystère mais les gouvernements sont impatients et craignent que les extraterrestres ne soient pas là pacifiquement. Louise et Ian vont mettre tout en oeuvre pour éviter un affrontement...

Premier contact, c'est une sorte de Rencontres du troisième type des années 2010, avec Amy Adams dans un mélange des personnages joués par François Truffaut et Richard Dreyfuss, mâtinée d'un peu de Contact (film avec Jodie Foster) et d'Abyss, le film de James Cameron. Un film pas super original donc mais humaniste et beau.

Un film qui s'inspire donc plus des films que je viens de citer que d'Independence Day et La guerre de monde, sans énormément d'action et où l'intrigue repose sur la réflexion, l'approche au lieu de l'attaque et où le langage est au coeur de l'histoire. Et franchement, c'est ce que j'ai beaucoup aimé dans ce film, ce nouveau langage à base de symboles et de tâches d'encre, la façon dont les aliens et Louise communiquent, c'est vraiment magnifique. Après le film prend une tournure un peu plus philosophique et métaphysique avec un message un peu simpliste (pour nous comprendre, soyez unis :)) et une révélation inattendue (ou pas).

Amy Adams est très juste dans le rôle de la linguiste. Parler davantage d'elle reviendrait à spoiler pas mal de choses donc je vais m'en abstenir mais c'est un beau rôle de femme. J'ai beaucoup aimé les scènes où elle communiquent avec les deux E.T.

Pour une fois, ce n'est pas une actrice qui joue le rôle de faire-valoir du personnage masculin principal, mais bien le contraire. Car il faut le reconnaître le rôle de Jeremy Renner est un  faire-valoir à Amy Adams, un faire-valoir sympathique et séduisant mais c'est vraiment Amy Adams le personnage principal et central de l'histoire.

Forest Whitaker est impeccable comme d'habitude.

Il y a quelques mois, je vous avais parlé de Prisoners, un thriller réalisé par Denis Villeneuve, très efficace et intéressant même si pas ébouriffant. C'est exactement la même chose avec Premier Contact. Cette fois-ci c'est à la science-fiction qu'il s'attaque et il le fait très bien, de façon très efficace, prenante même mais pas époustouflante. Il manque un quelque chose pour en faire un film vraiment enthousiasmant. Ou alors je deviens difficile et blasée... En tout cas, visuellement il y a de très belles choses, comme la forme et la façon de se mouvoir des vaisseaux spatiaux, la forme des aliens, ou encore tout ce qui entoure la gestuelle du langage mais je vous en ai déjà parlé.

En conclusion, Premier contact est un très bon film de science-fiction, original sur certaines choses et moins sur d'autres mais qui a le mérite de montrer des extra-terrestres plus humanistes que nous :) et avec une très bonne actrice. Pour ne pas dévoiler les rebondissements et le message des E.T, je n'en dirai pas plus mais si vous aimez la S.F. intelligente, regardez-le.

Note :



Vu en version originale sous-titrée VO (anglais)

Ce film fait partie du Mini Challenge SF de Seriebox
1/4
47/50

et du Film de la semaine 2017 de Benji
6/52

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.