0

Spotlight de Tom McCarthy

Posté par Frankie le 23 mai 2019 à 11:27 - Catégorie : , , , ,
avec Michael Keaton, Rachel McAdams, Mark Ruffalo, Liv Schreiber, Stanley Tucci

Résumé :
En 2001, l'équipe d'investigation Spotlight, du Boston Globe, enquête sur des abus sexuels commis au sein de l'Église Catholique de l'état du Massachusetts et couverts par l'archevêque de Boston. Le scandale va dépasser les frontières et révéler des abus au niveau international dont les répercussions se font encore sentir aujourd'hui...



Mon avis :
Quand ce film est sorti en 2015, je n'avais pas eu envie de le voir, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs mais lorsqu'il s'est agi de voir un film ayant gagné un Oscar pour la consigne de la semaine du Film de la semaine de Benji et qu'en plus il faisait partie du Top 250 de Seriebox, je me suis que c'était le film à voir et je l'ai donc regardé en février et je dois dire qu'il est effectivement captivant, comme le fait remarquer l'affiche.

Spotlight est un film d'enquête journalistique sur des scandales qui ont secoué les USA, comme les américains adorent en faire, comme Les hommes du président de Pakula, avec Robert Redford et Dustin Hoffman sur l'affaire du Watergate et qui eut aussi l'Oscar du meilleur film en son temps.

Bref, Spotlight porte donc sur le scandale des prêtres pédophiles dans la région de Boston au début des années 2000 et le silence, voire l'omerta, de la part des hautes instances religieuses. Un sujet délicat, révoltant et encore bien d'actualité puisque le film de François Ozon, Grâce à dieu, portant sur des faits similaires en France, sortait le jour où j'ai regardé Spotlight, que le procès du Cardinal Barbarin, accusé de s'être tu dans l'affaire relatée par Ozon, se tenait aussi en février et mars et qu'un sommet contre la pédophilie s'est tenu aussi dans le même temps au Vatican. On se rend donc compte que si l'enquête de Spotlight a permis de mettre à jour tous ces actes et a fait boule de neige dans tous les États-Unis et à l'international, l'Église a malgré tout continué à se taire à chaque fois que c'est arrivé depuis lors.

Le film s'attelle donc de façon méthodique à relater les faits de Boston et décrit une enquête âpre, longue, difficile mais passionnante à suivre. Franchement, je ne m'attendais pas à accrocher autant. Je pensais que ce serait sans doute un peu long, un chouya ennuyeux et en fait pas du tout. Le rythme n'est pas échevelé mais en alternant les différents points de vue, les différents moments de l'enquête, on se croirait presque dans un thriller. Et en plus, le mauvais sort s'en est mêlé car avec les attaques du 11 septembre, l'équipe a dû mettre leurs investigations de côté et du coup leur article n'a pu sortir qu'en 2002.

Ce film est aussi l'occasion de mettre en avant Spotlight, un département d'investigation au long cours du Boston Globe. Ce sont des journalistes font des enquêtes de fond qui leur prennent parfois des années. Ce côté-là m'a beaucoup intéressée aussi.

Les acteurs sont tous très bons, très sobres, que ce soit Rachel McAdams, la seule actrice féminine principale du lot ou les journalistes incarnés par Mark Ruffalo ou Michael Keaton.

Je ne connaissais pas Tom McCarthy, le réalisateur, qui a d'abord été acteur avant de devenir réalisateur en 2003. Si je devais émettre une critique sur le film, c'est sa réalisation académique, banale presque, mais c'est souvent le cas dans ce genre de films. On dirait presque que la réalisation s'efface derrière l'histoire et les personnages. D'ailleurs le film a obtenu l'Oscar du meilleur film en 2016 mais pas celui de meilleur réalisateur.

En conclusion, Spotlight est un excellent film sur le journaliste d'investigation comme les américains aiment les faire et sont très forts à ce genre d'exercice. Le sujet est encore d'actualité, révoltant par bien des côtés, l'enquête est passionnante à suivre. Alors si vous aussi voulez découvrir la section Spotlight du Boston Globe, voir comment ses journalistes ont petit à petit levé le voile sur un scandale honteux et caché par l’Église Catholique de la ville, regardez-le.

Note :



Vu en version originale sous-titrée en anglais

Ce film fait partie du Top 250 de Seriebox
4/12
227/250

et du Film de la Semaine 2019 de Benji
15/52
et il me valide la Consigne de la semaine 8
puisqu'il fallait voir un film Oscarisé
6/52

4

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (313)

Posté par Frankie le 13 mai 2019 à 08:05 - Catégorie : ,

Coucou ! C'est à nouveau lundi et je vous retrouve pour un nouveau point lectures dans ce rendez-vous créé par Mallou puis géré par Galleane et, maintenant repris par Camille de I Believe in Pixie Dust.

- La semaine dernière, j'ai fini A Trail Through Time, le tome 4 des Chroniques de St Mary's, de Jodi Taylor que j'ai énormément aimé. Je suis vraiment fan de cette série. Puis j'ai lu la short story Christmas Present située entre les tomes 4 et 5 de la saga mais chronologiquement je ne sais pas trop où elle se situe. Je verrai bien quand je lirai le tome 5. En tout cas, j'ai beaucoup aimé cette nouvelle, importante pour certains personnages. Et j'ai commencé A Darker State, le tome 3 de Karin Müller de David Young.


- Aujourd'hui, je lis donc A Darker State, je n'en ai lu que 20 % pour le moment mais ça me plaît beaucoup.

- Cette semaine, je vais finir A Darker State et ensuite je commencerai Exile, Keeper of the Lost Cities tome 2 de Shannon Messenger. C'est le tome 2 des Gardiens des cités perdues en français. Je crois aussi que le titre est Exil. Comme il fait presque 600 pages en VO, je ne pense pas avoir grand chose de nouveau à raconter lundi prochain donc pas sûr je revienne faire un C'est lundi avant deux semaines.


Bonnes lectures à tous !

0

La plage de la mariée de Clarisse Sabard

Posté par Frankie le 12 mai 2019 à 11:10 - Catégorie : , ,
Résumé :
Quand sur son lit de mort, après un accident de moto qui a vu son père mourir sur le coup, la mère de Zoé lui apprend que ce dernier n'était pas son vrai père et qu'elle a juste la force de lui parler de la plage de la mariée, la jeune femme de 30 ans décide de tout plaquer à Nice pour aller enquêter en Bretagne où se trouve justement une plage de la mariée... Cette quête de son père biologique va passer par une cupcakerie où elle va se faire embaucher et se faire de nouveaux amis dont le beau Nicolas qui vient d'arriver...



Mon avis :
Il y a deux ans et demi, j'avais lu le premier ouvrage de Clarisse et vous avais raconté comment on s'étaient connues (par nos blogs respectifs et nos C'est lundi que lisez-vous ?). J'avais énormément aimé Les lettres de Rose et il me tardait de lire ses nouvelles parutions. Bon j'ai mis un peu plus de temps que prévu, depuis elle a sorti plusieurs livres, que je me suis fait dédicacer à Paris il y a 2 ans et un an, ce qui m'a permis de la rencontrer et de découvrir qu'elle était aussi adorable que prévu :) Bref, en avril, pour le Challenge Un genre par mois d'Iluze (et c'est marrant car j'avais justement lu Les lettres de Rose pour le Challenge en 2016), je me suis décidée à livre cette Plage de la mariée que j'ai beaucoup aimé.

Pour être tout à fait objective, je dois avouer que j'ai préféré les histoires des Lettres de Rose, enfin celle de Louise et Martin ou celle de Rose qui m'avaient vraiment passionnée. Là, la quête du père biologique, m'a moins intéressée car plus, comment dirai-je, convenue.Mais elle s'inscrit dans un tout qui est très bien, donc ça va :)

Plus que la recherche du père et le mystère entourant la naissance de Zoé, mystère qui est bien prenant je dois dire, La plage de la mariée est surtout l'histoire d'une jeune femme qui se cherche, qui doute, qui ne sait pas très bien où elle va et qui va trouver son point d'ancrage. D'abord grâce à un lieu puis peut-être avec un homme. Et tout cela donne une histoire feel good, charmante et fraîche malgré des thèmes sérieux et parfois durs. Et c'est ce mélange-là qui m'a beaucoup plu.

Tout comme m'ont beaucoup plu l'ambiance générale et les relations bienveillantes qu'entretiennent les personnages et qui donnent une tonalité très positive à l'ensemble.

Les personnages sont un gros plus du roman. Il y a donc Zoé qui est un personnage adorable et que j'ai beaucoup aimée. C'est une jeune femme plein d'allant malgré les coups durs et j'ai surtout adoré ses réflexions internes, pleines d'humour et parfois d'autodérision, qu'on pouvait lire en italiques. Cela m'a beaucoup amusée.

Tous les personnages qui l'entourent sont intéressants et attachants, que ce soit Alice, la franco-américaine qui tient la cupcakerie et deviendra la patronne puis l'amie de Zoé, Jérémie ou encore Gaël et sa fille Capucine ou le vieux Gérard et j'en passe. Et puis il y a les fidèles amis de Nice, Elsa et Maxime, qui sont vraiment extras, des amis qu'on rêve d'avoir ou qu'on a peut-être. Et ça fait un bien fou de voir une vraie amitié entre un homme et une femme (Maxime et Zoé) où l'homme n'est pas homo et où il n'y a pas d'arrière-pensée dans leurs sentiments. Il n'y a qu'Émilie, une copine de Nice que j'ai trouvée désagréable.

Et puis il y a le beau Nicolas, le cliché sur pattes, riche, intelligent, gentil et tout et tout. Normalement je ne suis pas très fan de ce genre de mec dans les romans et de la romance qui évidemment s'ensuit avec lui mais là je dois dire que c'est très bien passé ! :D

L'écriture de Clarisse est à son image, charmante. J'avais souligné dans Les lettres de Rose, la maturité du style et c'est encore le cas ici. C'est super bien écrit, ça se lit tout seul. Avec ses mots, elle arrive à nous faire rire et nous émouvoir, nous enchante et nous donne envie de découvrir la Bretagne. Car La plage de la mariée n'est pas seulement l'histoire de Zoé, il y a toute cette région autour de Saoz et Plougarmor, où va s'établir Zoé et que je ne connais pas du tout. Et avec son récit, Clarisse me donne envie d'y aller faire un tour.

En conclusion après avoir été charmée par Les lettres de Rose il y a 2 ans et demi, je l'ai été à nouveau avec La plage de la mariée même si j'ai eu quelques petites réserves sur certains pans de l'histoire mais cela n'a pas nui au plaisir que j'ai eu à découvrir l'histoire de Zoé et sa quête pour se trouver et qui passe par un coin de Bretagne qui a l'air charmant à découvrir. Ajoutez à cela de l'humour, de l'émotion, une ambiance sympathique et feel good qui donne envie de s'attabler à la cupcakerie d'Alice et de faire connaissance avec les gens du coin et vous avez un roman qui fait passer un très bon moment. Alors si cela vous tente, n'hésitez pas. Quant à moi, j'espère ne pas mettre 2 ans et demi pour lire Le jardin de l'oubli, le 3e roman de Clarisse.

Note :



C'est le roman que j'ai choisi de lire en avril
pour Le Challenge Un genre par mois d'Iluze
avril : Contemporain
4/12

******************************************

Résumé :
Comment Alice est venu à ouvrir la Cupcakerie à Saoz









Mon avis :
Juste après La plage de la mariée, j'ai lu cette très courte nouvelle qui permet de découvrir comment Alice a tout quitté aux États-Unis, après un divorce et un traumatisme pour venir s'installer à Saoz et ouvrir la Cupcakerie. C'est rapide à lire, ça n'apporte pas forcément grand chose mais c'est quand même intéressant de découvrir comment elle est arrivée là :) Donc n'hésitez pas à lire cette nouvelle.

Note :


0

Et (beaucoup) plus si affinités de Michael Dowse

Posté par Frankie le 9 mai 2019 à 12:01 - Catégorie : , ,
Titre original : What If
avec Daniel Radcliffe, Zoe Kazan, Megan Park, MacKenzie Davis, Adam Driver

Résumé :
Quand Harry rencontre Sally le gentil Wallace rencontre Chantry, il tombe immédiatement sous son charme. Mais la jeune femme est en couple et très amoureuse de son compagnon, Ben, et ils décident donc de rester simplement amis. Devenant de plus en plus complices, la situation devient bien vite compliquée pour Wallace...





Mon avis :
J'avais inscrit ce film à ma liste de films à voir en 2015 car il faisait partie de la catégorie Romance du Challenge Seriebox et, à l'époque, je faisais aussi cette catégorie. Mais je n'avais pas eu le temps de le regarder. Cette année, il ne faisait partie d'aucune catégorie (ou alors dans les tréfonds de celles auxquelles je ne participe pas) mais pour valider la consigne de la semaine du Film de la Semaine pour la Saint Valentin, je suis allée le dégoter dans ma Pav (Pile à voir :)) et je l'ai donc vu et s'il est sans surprise, c'est un film bien agréable à découvrir avec deux acteurs mignons comme tout.

Si je dis qu'il est sans surprise, c'est qu'il n'apporte rien de nouveau à la comédie romantique mettant en scène deux personnes qui veulent rester amis, enfin l'une qui veut le rester tandis que l'autre, pour ne pas la perdre, accepte. La vraie originalité aurait été qu'ils restent vraiment amis ! Ça aurait été très drôle :D Mais le parcours du film étant qu'ils passent d'amis à amoureux pour toujours :), il ne faut pas s'attendre à autre chose et c'est plutôt joliment fait et agréable à suivre.

Il faut dire que les deux personnages principaux sont choupinous comme tout. C'est très sympa de voir Daniel Radcliffe dans le rôle de Wallace, ce jeune homme malhabile et timide. Cela lui va bien et ça le rend charmant. Il n'a pas le profil d'un jeune premier mais c'est justement ce qui le rend proche de nous.

Comme Zoe Kazan, qui était déjà adorable dans Ruby Parks et ici est encore mutine et mignonne comme un coeur.

J'ai adoré Adam Driver et MacKenzie Davis dans le rôle du couple d'amis super rock'n roll. Ils sont nettement moins guimauve que les deux tourtereaux principaux et mettent un peu d'ambiance :)

Je ne connaissais pas du tout Michael Dowse, réalisateur canadien, dont je n'ai vu aucun autre film. Il est plutôt coutumier de réalisations apparemment musclées et il a officié sur l'épisode 9 de Preacher, du coup c'est un peu bizarre de le retrouver aux commandes  d'une comédie romantique. Mais ça explique aussi pourquoi le film a une tonalité un peu moins gniangnian que beaucoup de rom-com américaines. Ça et le fait que ce soit un film irlando-canadien :)

En conclusion, What if est une comédie romantique plutôt sympathique à regarder, qui ne renouvelle absolument pas le genre mais qui est très plaisant à regarder grâce à ses deux personnages principaux, attachants comme tout et son couple secondaire bien rock'n roll. Alors si un soir, vous vous sentez fleur bleue, regardez-le.

Note :



Vu en version originale anglaise sous-titrée en anglais

Le film fait partie du Film de la Semaine 2019 de Benji
14/52
et il me valide la Consigne de la semaine 7
puisqu'il fallait voir une comédie romantique
5/52

5

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (312)

Posté par Frankie le 6 mai 2019 à 09:17 - Catégorie : ,

Coucou ! Après trois semaines de break, je vous retrouve pour un nouveau C'est lundi, rendez-vous créé par Mallou puis géré par Galleane et, maintenant repris par Camille de I Believe in Pixie Dust.

- Ces trois dernières semaines, j'ai fini La plage de la mariée de Clarisse Sabard, que j'avais déjà presque terminé la dernière fois. Il m'a beaucoup plu. Puis j'ai lu Sans l'ombre d'un témoin, le tome 13 des enquêtes de Linley/Havers d'Elizabeth George que j'ai beaucoup aimé. Même si j'avais été spoilé sur un événement majeur il y a des années et qu'il est triste, c'est un tome qui m'a beaucoup plu et j'ai été ravie de retrouver Linley et Havers. Et j'ai commencé le tome 4 des Chroniques de St Mary's, A Trail Through Time, de Jodi Taylor.


- Aujourd'hui, je lis A Trail Through Time, j'en suis à la moitié et j'aime beaucoup. Bon ce n'est pas une surprise car c'est le cas depuis le début de cette saga et le tome 3, en particulier.


- Cette semaine, je vais lire A Trail Through Time, puis lire la nouvelle qui se situe entre les tomes 4 et 5, Chrismas Present et ensuite je lirai A Darker State, le tome 3 de Karin Müller de David Young. C'est une série de romans policiers se passant en Allemagne de l'est à partir de 1975 et j'avais beaucoup aimé les deux premiers tomes. 


Bonne semaine !

0

La chasseuse d'Artémis, The Dark-Hunterverse tome 19 de Sherrilyn Kenyon

Posté par Frankie le 4 mai 2019 à 12:09 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : No Mercy

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Dev Peltier et Samia Savage sont attirés l'un vers l'autre au premier regard. Seul problème, Dev est un Ours-Garou et Sam une Chasseuse de la nuit qui a donné son âme à Artémis après la mort brutale de sa famille il y a cinq mille ans... Entre eux, rien ne semble possible mais les événements vont en décider autrement...





Mon avis :
Chaque année, j'aime retrouver mes Dark-Hunters, que ce soit les Chasseurs proprement dits, ou les Chasseurs de rêves, voir les métamorphes et même les Daimons et démons. Après l'histoire, longtemps attendue, de Fang et Aimée l'an dernier, c'est au tour de Deveraux, dit Dev, le frère d'Aimée, d'avoir son histoire d'amour. Et pas n'importe laquelle puisque c'est avec une Chasseuse de la nuit, rien que ça ! Et cette histoire m'a beaucoup plu.

J'avoue qu'au début j'ai eu un peu peur que ce soit encore un tome centré sur les garous, comme le précédent. Non pas que ça me dérange mais deux fois de suite, même si j'avais beaucoup aimé celui sur Fang et Aimée l'an dernier, tout ça ne faisait pas avancer la mythologie. Déjà, celui d'avant ne la faisait pas non plus. En fait, celui qui était en plein dedans était le tome 16, celui sur Stryker. Mais en fait, j'ai eu tort de m'inquiéter car avec No Mercy, on est en plein dedans ! :) Bon déjà, le fait que le 2e personnage principal de l'histoire soit une Dark-Huntress m'a rassurée et puis si ça commence comme une romance paranormale classique, l'histoire s'élargit petit à petit et l'on retrouve tous ceux qu'on aime, ou pas, comme Acheron, Nick, Fang, Stryker, sa femme et sa fille, Thorn découvert dans le tome précédent, des nouveaux Dark-Hunters/Huntresses et autres daimons et démons. Même Savitar passe faire un coucou.

L'histoire d'amour est assez classique, mais je l'ai beaucoup aimée. Dev et Samia forment un couple intéressant de par le fait que l'un soit garou et l'autre Chasseuse, ce qui donne une touche d'originalité. Après on est c'est toujours un peu la même chose dans ces romans mais quand le tout est bien emballé, ça passe tout seul. Et c'est le cas ici.

L'emballage, c'est tout ce qu'il se passe depuis de nombreux tomes, à savoir l'évolution de Nick, les plans de Stryker et des Daimons pour anéantir Acheron et les Dark-Hunter et beaucoup d'autres choses encore qui ont apporté leur pierre à l'édifice au fil des années.

Dev n'a jamais été un personnage de premier plan mais on l'a croisé depuis bien longtemps à chaque fois qu'il y avait des scènes au Sanctuaire des Peltier. De prime abord, il a le look videur un peu bas du front mais finalement, comme toujours, c'est un personnage qui a bien d'autres facettes. Et qui se révèle, comme bien souvent, à la fois macho et marshmallow avec la femme de sa vie et bien évidemment le seul immunisé contre les pouvoirs de sa future dulcinée.

Le personnage le plus intéressant c'est quand même Samia Savage, dite Sam. Pour les pouvoirs qu'elle a et qui font d'elle une cible pour les méchants et de par son passé et ce qu'elle était. Déjà, à la base, avant d'être une Dark-Huntress, on était loin de la damoiselle en détresse et dans ce genre de livres, c'est toujours un plus, surtout quand on les lit en 2019 ;)

On retrouve donc aussi Acheron, pas énormément mais c'est toujours un plaisir de le croiser, et surtout on apprend une chouette nouvelle concernant son couple :) Et on apprend également que ce qu'on sait sur lui (à savoir que c'est un dieu Atlante) n'est pas connu des Dark-Hunters.

J'ai une relation un peu compliquée avec Nick. J'ai toujours en tête le jeune homme attachant des premiers tomes mais depuis la tragédie qui l'a marqué et tout ce qu'on a appris sur lui, j'aime moins son côté connard arrogant. Ça va un peu mieux depuis quelques tomes mais ce n'est toujours pas ça.

Si on avait pu croire que Stryker s'était adouci, après avoir lu son tome, détrompez-vous. Toujours en train de mijoter des sales coups celui-là ! Bon il est un peu freiné par une sorte d'accord avec Acheron mais ça ne l'empêche pas d'essayer de trouver des failles pour se débarrasser de l'Atlante et des Dark-Hunters.

Il y a des personnages que j'ai trouvés sympas et qu'on avait vus dans le tome qui se passait à Seattle (Dark Side of the Moon), c'est Cael et Amaranda. Bon je ne me rappelais plus d'eux (pour moi cette lecture remonte à plus de 10 ans) mais leur couple est intéressant et ça m'a donné envie de relire le tome.

Et puis Savitar passe faire un coucou et j'adore toujours le voir d'autant plus que cette fois-ci ce sont pour des bonnes nouvelles concernant le Sanctuaire...

L'écriture de l'auteure est toujours agréable à lire. Je n'ai pas grand chose à rajouter sur ce que j'ai dit dans les tomes précédents, ça se lit très bien en anglais, il y a du rythme, des révélations intéressantes, on ne s'ennuie jamais à la lire.

En conclusion, voici un tome qui m'a encore beaucoup plu, même si la romance est assez classique mais les protagonistes, eux, ne le sont pas, ce qui permet à la saga de se renouveler un tantinet, d'autant plus qu'on retrouve toute la mythologie qui avance un peu et des personnages qu'on suit depuis longtemps. Alors si vous aussi voulez rencontrer Dev et Sam et savoir ce qu'il se passe à la Nouvelle-Orléans, lisez-le.

Note :



Ce livre fait partie du Baby Challenge Bit-Lit de Livraddict
7/20

du Demi-Challenge ABC 2019 de Nanet
7/13
 
et du Challenge Read in English 2018-2019 
que j'organise
13

3

Green Book : Sur les routes du Sud de Peter Farrelly

Posté par Frankie le 30 avril 2019 à 12:29 - Catégorie : , , ,
Titre original : Green Book
avec Mahershala Ali, Viggo Mortensen, Linda Cardinelli

Résumé :
Alors que le club où il travaille comme videur est fermé pour réparations, Tony Vallelonga, dit Tony Lip, un italo-américain pur jus, accepte de devenir le chauffeur du docteur Don Shirley, un pianiste émérite, lors de sa tournée dans le Sud des États-Unis. Or nous sommes en 1962 et Don Shirley est afro-américain et doit se soumettre au Green Book, un guide qui répertorie les endroits où les noirs peuvent et doivent aller...




Mon avis :
Avant même sa sortie, grâce au buzz qu'il faisait lors des différentes cérémonies de récompenses aux États-Unis, j'ai eu envie de voir ce film. Parce que j'ai adore les deux acteurs, parce que l'histoire m'attirait. Et j'ai eu la chance de pouvoir aller le découvrir à sa sortie, dans le nouveau complexe cinéma, en banlieue de Tunis, un matin, en VOST (tout ce que j'aime :)) et j'ai vraiment adoré ce film.

Ce film est donc en partie un road trip avec deux hommes que tout oppose. Et qui vont apprendre à se connaître, à s'apprécier. C'est un film sur l'amitié mais aussi bien sûr sur le racisme, la condition des afro-américains avant les droits civiques et ce même lorsqu'on est quelqu'un de réputé, sur la condition de vie des italo-américains et de par ces thèmes, on pourrait penser que cela va être un film un peu pesant, sombre, révoltant. Révoltant, il l'est bien sûr mais il est aussi étonnamment drôle. Très drôle même, avec un humour fin, surtout grâce aux deux personnages qui ont des réparties qui sont souvent des petits bijoux.

Je ne connaissais pas du tout le principe des Green Books, ces guides qui disaient où les Noirs pouvaient aller au restaurant, à l'hôtel et j'en passe et il y a vraiment des scènes qui m'ont révoltées, notamment quand on refuse à Don Shirley le droit de dîner dans le restaurant où il va jouer. Ces actions et ces pensées sont tellement loin de moi que ça me fout en rogne tellement j'ai du mal à comprendre qu'on puisse être raciste, de un, et de deux que ce genre de pratique puisse exister. Je parle au présent car je suis sûre qu'insidieusement ça doit encore exister dans certaines parties des États-Unis.

Le mérite de la réussite du film revient bien sûr aux acteurs, à commencer par Mahershala Ali, toujours impeccable et qui a bien mérité son Oscar du second rôle masculin cette année. Second rôle, je ne vois pas très bien pourquoi, il a autant le premier rôle que Viggo Mortensen. En tout cas, il est génial dans la peau de cet artiste très collet monté au début, avec des idées et des principes très arrêtés et qui va finalement se dégeler au contact de Tony Lip. Mais à travers lui, on découvre aussi les humiliations subies par les hommes de couleur et ce d'autant plus que Shirley est homosexuel... Il y a d'ailleurs des scènes assez dures au cours du film.

Viggo Mortensen est, lui, super savoureux en Tony Lip, italiano-américain bas du front, raciste et pratiquement illettré. On garde toujours en tête son personnage fier et séduisant d'Aragorn et on oublie parfois que c'est un acteur caméléon qui est aussi bon en Aragorn, bien sûr mais aussi dans A History of Violence, Sur la route ou encore Captain Fantastic. Et là, dans Green Book, je l'ai trouvé vraiment génial avec ses réparties et sa relation avec Don Shirley qui évolue au fil de la route et va lui permettre d'évoluer un peu et de prendre conscience de beaucoup de choses.

Si les deux acteurs et leurs personnages occupent une grande partie de l'écran, il ne faut pas oublier pour autant les autres personnages, notamment l'épouse de Tony, Dolores, jouée par Linda Cardellini (la Lindsey de Freeks and Geeks) que j'aime beaucoup et qui offre un beau personnage de femme, bien plus fine que son mari d'ailleurs ;)

Jusqu'à présent, je ne connaissais Peter Farrelly que pour ses comédies potaches réalisées avec son frère Bobby, comme les Dumb et Dumber, Mary à tout prix, Fous d'Irène et du coup, sans faire d'ostracisme (mais un peu), c'est très étonnant de le retrouver aux manettes de ce film élégant et sobre. Et il s'en tire super bien, insufflant beaucoup d'émotion dans sa réalisation. Le film s'est fait en collaboration de la famille de Tony Vallelonga et d'ailleurs l'un des ses fils joue dans le film. La famille indirecte de Don Shirley, elle, a critiqué le parti pris du film en disant que les deux hommes n'avaient jamais été vraiment proches et amis. Laissons-les dire, l'essentiel est dans le regard bienveillant que le réalisateur et les personnages portent sur l'histoire.

En conclusion, Green Book est un petit bijou d'émotion et d'humour, réalisé par un homme que l'on connaît davantage pour des comédies pas très fines mais qui ici délivre un message de tolérance, à travers les deux personnages incarnés par Mahershala Ali et Viggo Mortensen. J'ai adoré ce film qui a vraiment mérité son Oscar du meilleur film cette année et celui du meilleur acteur pour Ali. Alors si vous aussi voulez voyager sur les roues du Sud en compagnie de Tony Lip et Don Shirley et découvrir ce qu'est l'ignominie d'un green book, regardez-le.

Note :
++


Vu en version originale anglaise, sous-titrée en français

Green Book fait partie du Film de la Semaine 2019 de Benji
13/52

0

En quête de vengeance, Le fou et l'assassin tome 3, L'assassin Royal tome 16 de Robin Hobb

Posté par Frankie le 21 avril 2019 à 11:16 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Fool's Quest (1ère partie)

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Après sa grave méprise qui lui a fait prendre le Fou pour un mendiant en train de s'attaquer à sa fille, Fitz a emmené son ami se soigner à Castelcerf. Il ne sait pas qu'Abeille, laissée à la garde des gens de Flétribois, a été enlevée par des gens mystérieux qui ont attaqué sa demeure...


Mon avis :
L'année dernière, j'ai retrouvé avec délice Fitz dans cette suite de L'assassin royal, en lisant les deux premiers tomes (un seul en VO). J'aurais bien vite continué avec ce tome 3 mais je n'ai pas eu le temps. C'est donc en mars que j'ai pu m'y atteler et j'ai beaucoup aimé, même si ça n'a pas été tout à fait un coup de coeur comme les deux précédents.

À la fin de La fille et l'assassin, on avait laissé Fitz et les siens en plein tourmente. Fitz avait failli tuer le Fou, ne le reconnaissant qu'au dernier moment et, à Flétribois, ça avait été l'horreur absolue et on ne savait pas très bien qui était encore vivant ou mort, de FitzVigilant ou Evite pour ne citer qu'eux.
En quête de vengeance reprend donc là où l'on s'était arrêté et l'on va suivre deux histoires parallèles, celle de Fitz et le Fou à la cour de Castelcerf et celle d'Abeille, enlevée car on la prend pour quelqu'un d'autre... ou pas ;)

C'est un tome qui joue en partie sur la nostalgie car en se retrouvant à Castelcerf avec le Fou, avec Umbre, avec Kettricken, Devoir et j'en passe, Fitz fait un retour dans le passé et nous également. Il ne manque qu'Oeil de nuit... Si Fitz a déjà eu l'occasion de séjourner à Castelcerf, sous la vêture de Blaireau, c'est la première fois qu'il y retourne depuis bien longtemps et en compagnie du Fou et ce séjour a une saveur assez particulière, d'autant plus que certains événements vont arriver qui vont propulser notre Fitz sur le devant de la scène. Chut je n'en dis pas plus...

Et pour rester à Castelcerf, on en apprend de belles sur Umbre et une grande nouvelle concerne Ortie qui précipite les événements dont je parle plus haut.

Alors bien sûr ces événements à la cour occultent un peu ce qu'il se passe par ailleurs et notamment l'enlèvement d'Abeille. Déjà, il faut plus de la moitié du roman avant que Fitz s'aperçoive de ce qu'il s'est passé à Flétribois. Ça m'a mise en rogne ! Je comprends tout à fait que Fitz s'occupe du Fou et pense sa fille en sécurité, après tout pourquoi pas, mais ça m'a fait mal au coeur qu'il ne sache pas que sa fille vivait des graves moments quand lui était à la cour parmi les courtisans.

Et pour ce qui est d'Abeille, les passages où on la voit sont trop rares et pourtant c'est intéressant d'aborder tout ce qui concerne les Prophètes blancs, même si leurs Servants ne sont pas des gens franchement recommandables. En tout cas, il reste bien des questions à ce sujet-là.

Fitz est toujours égal à lui-même. Ça a été un assassin hors pair mais côté homme, il a toujours l'air à côté de la plaque et malmené par les circonstances, les événements, la vie quoi ! :D Et même s'il s'en défend, je pense qu'il serait bien qu'il se retrouve un compagnon animal. Je sais qu'il pense que ce serait trahir la mémoire d'Oeil de nuit et il ne se sent pas le courage de se re-lier à un animal mais on le sent très solitaire depuis la mort de Molly et ni Abeille ni les gens de Castelcerf ne peuvent compenser cela. Je pense qu'un animal le pourrait. Peut-être pas Bigarrée, la corneille qu'il sauve à un moment mais un autre animal. En tout cas, ses moments avec le Fou sont toujours aussi beaux et m'avaient manqué...

Quant au Fou, ça fait plaisir de le revoir. Diminué certes, mais on retrouve vite le Fou sarcastique qu'il était et c'est super.

J'ai beaucoup aimé retrouver Kettricken également. Je ne sais pas pourquoi mais c'est, je pense, parce qu'elle a une relation particulière avec Fitz dont elle a a toujours été une fidèle alliée.

Comme je l'ai dit plus haut, on découvre d'autres côtés d'Umbre, surprenants, dirions-nous, de la part du vieil assassin et qui finalement le rendent plus humain.

En revanche, je n'aime toujours pas Ortie. Je sais bien qu'elle a des contentieux à régler avec son père qui n'ose pas la remettre à sa place mais son côté mamzelle j'ordonne m'agace depuis longtemps.

J'allais oublier de parler d'Abeille mais il faut reconnaître qu'elle est peu présente dans ce tome même si elle est toujours intéressante à suivre.

Dans le tome précédent, je me plaignais de la 4e de couverture qui dévoilait pratiquement tout le roman, là c'est le titre VF que je trouve inadéquat. En quête de vengeance, que dalle, oui ! Enfin, peut-être sur la fin ou mais ce n'est pas du tout ce que reflète le roman. À mon avis ce serait un titre plus approprié pour le prochain tome. En tout cas, l'écriture de l'auteur et la traduction d'Arnaud Mousnier-Lompré sont toujours très agréables à lire.

En conclusion, En quête de vengeance n'est pas un gros coup de coeur comme les deux précédents mais une excellente lecture malgré tout. Comme c'est la première moitié d'un tome VO, comme d'habitude, c'est un tome assez lent, mais où il se passe pas mal de choses et il  n'est pas avare en révélations et retournements de situations, notamment en ce qui concerne Fitz ou Umbre. Et c'est toujours un plaisir de retrouver le Fou. En tout cas, si vous voulez découvrir tout cela, savoir ce qu'il advient d'Abeille et pourquoi on l'a enlevée, lisez-le. Quant à moi, je vais essayer de ne pas trop attendre pour lire la suite.

Note :



Ce roman fait partie du Demi-Challenge ABC 2019 de Nanet
6/13

du Challenge de Licorne
SFFF : 7/9
Total 13/18
Point bonus pour le livre : 1

et du Challenge des pavés de Gribouille
3
livre grand format de + de 400 pages : 5 points

6

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (311)

Posté par Frankie le 15 avril 2019 à 08:09 - Catégorie : ,

Coucou ! Deux C'est lundi de suite sur mon blog, waouh, c'est la fête ! :) J'ai hésité à faire celui de la semaine car je n'ai pas grand chose à vous raconter mais du coup, je pense que celui-ci sera pour deux semaines ! Alors il est temps de vous retrouver dans ce rendez-vous créé par Mallou puis géré par Galleane et, maintenant repris par Camille de I Believe in Pixie Dust.

- La semaine dernière, j'ai lu en partie La plage de la mariée de Clarisse Sabard.


- Aujourd'hui, je lis toujours La plage de la mariée, il me reste 40 pages, je l'ai donc presque fini, ça me plaît énormément. C'est un roman plein de charme. Et et je vais commencer Sans l'ombre d'un témoin, le tome 13 des enquêtes de Linley/Havers d'Elizabeth George. Je ne vous ai jamais parlé des 12 tomes précédents pour la bonne raison que je les ai lus bien avant mon blog. J'aimais beaucoup cette série d'enquêtes mais il y a 12-13 ans, je me suis fait spoiler sur la fin du tome que je vais lire et le suivant et ça m'a dégoûtée (comme j'ai arrêté de lire les novélisations des Star Wars quand je me suis fait spoiler sur Vector Prime). Mais l'autre jour, j'ai vu une chronique d'un tome suivant chez Zina (des Pipelettes en parlent) et ça m'a donné envie de m'y replonger. Donc voilà, je vais retrouver Linley et Havers après toutes ces années.


- Cette semaine, je vais donc lire Sans l'ombre d'un témoin et je pense qu'il va me tenir toute la semaine si ce n'est plus car il fait presque 600 pages en grand format. Si je l'ai fini d'ici deux semaines, je lirai ensuite le tome 4 des Chroniques de St Mary's, A Trail Through Time, de Jodi Taylor. Il me semble qu'il doit sortir en français bientôt mais je n'en connais pas le titre. Et j'aurai aussi deux nouvelles de cette série à lire après, mais je vous en reparlerai en temps voulu :)


Bonne semaine !

2

Une seconde chance + Roman Holiday, Les Chroniques de St Mary, tomes 3 et 3,5 de Jodi Taylor

Titre original : A Second Chance

Résumé :
Si vous pensiez que les missions des Historiens de St Mary pouvaient se dérouler sans encombre, détrompez-vous ! Alors que Max emmène un vieux professeur voir Isaac Newton, le voyage manque de tourner au fiasco et la mission tant attendue durant la guerre de Troie prend un tournant dramatique quand la jeune femme doit prendre des décisions drastiques et dont les conséquences vont être tragiques...


Mon avis :
Je n'ai encore pas attendu très longtemps pour lire la suite des Chroniques de St Mary's. J'ai profité du Challenge Un genre par mois en mars dont le thème était la science-fiction pour me jeter sur ce tome 3. Et Franchement, je l'ai trouvé passionnant et je ne suis passée pas très loin du coup de coeur.

Comme vous pouvez le constater, ça y est je suis accro à cette saga. Il m'aura fallu plus de 2 tomes pour y parvenir mais s'il me manquait quelque chose dans les deux premiers, j'ai eu tout ce que je voulais dans ce 3e tome. De l'aventure, du rire, des larmes, des contextes historiques prenants et surtout le couple Max/Leon qui a enfin su faire battre mon petit coeur.

Le roman commence comme le précédent, avec un voyage qui normalement devrait être simple et se dérouler sans fait notable et qui finalement tourne pratiquement à la catastrophe. Quoi de plus facile que d'aller observer Isaac Newton. Ce n'est pas comme si on se retrouvait en plein coeur d'une révolution ou que sais-je. Eh bien détrompez-vous ! C'est presque cela qu'il se produit :) J'aime bien cela car cela nous fait entrer dans le livre tambour battant et sans une seconde d'ennui.

Puis on entre dans le vif du sujet avec ZE mission durant la guerre de Troie. Mais là aussi, comme dans le tome précédent, avec Marie Stuart, ce n'est pas l'essentiel du roman. Mais c'est la mission qui va faire boule de neige pour tout ce qui va suivre. J'ai trouvé cette mission en elle-même très intéressante et même passionnante à suivre. Franchement, c'est tellement visuel que j'ai vraiment eu l'impression que je me trouvais en compagnie des Historiens avant et durant la Guerre de Troie en train de découvrir ce qui était vrai ou imaginé par Homère.

Et puis à partir de là, s'enchaînent des événements qui vont changer beaucoup de choses pour Max, d'abord, puis pour St Mary's ensuite. Je ne vous dirai pas ce qu'il en est, bien sûr mais comme dans les tomes précédents on passe d'une histoire pleine d'humour et légère, à quelque chose de bien plus dramatique et si l'on retrouve une certaine légèreté dans le ton par la suite, la tristesse diffuse provoquée par ces événements persiste. Jusqu'à la fin et ses rebondissements explosifs qui vont sans doute donner une nouvelle direction, une seconde chance pourrait-on dire ;) à l'histoire et à son héroïne.

J'adore vraiment Max. Bon elle est toujours aussi tête brûlée et fonce dans les problèmes à pieds joints mais elle est attachante et épatante. Et là je l'ai aussi aimée avec Leon.

Je n'ai pas grand chose à dire sur Leon, même si je l'aime bien. Mais parler trop de lui serait spoiler. En tout cas, j'ai été étonnée par certaines de ses actions...

Un que j'aime beaucoup c'est Peterson, le collègue Historien de Max. Déjà j'aime l'Historien qu'il est et surtout son amitié avec Max, sans ambiguïté et c'est vraiment un allié fidèle et complice. Il y a de très belles scènes entre eux et je pense que c'est ce qui a fini de me convaincre que j'aimais beaucoup cette saga.

Dans ce livre on retrouve les membres habituels comme le Boss, Dr Bairstow, Mrs Patridge son assistante et Muse de l'Histoire ainsi que Markham et Guthrie, membres des équipes techniques et de sécurité et que j'aime beaucoup.

Le style de l'auteur est toujours très agréable à lire en anglais, il y a toujours cette point d'humour qui rend certaines situations plus légères. Comme dans les précédents, cependant, l'autrice alterne des touches d'humour et de gravité, ça me déstabilisait un peu dans les deux premiers mais je m'y suis faite et ça rend l'histoire finalement très prenante, même si ça me fait bien évidemment deux fois plus trembler pour les personnages car je me dis qu'il peut leur arriver n'importe quoi.

En conclusion, voici un 3e roman d'une saga qui ne cesse de me passionner, pas seulement à cause des voyages dans le temps mais pour toutes les possibilités que ces derniers donnent, qui me passionnent tant et que l'autrice explore de plus en plus, tout en ne ménageant pas nos nerfs et ses personnages dont je suis très fan. Alors si vous aussi voulez savoir ce qu'elle nous concocte dans cette Seconde Chance et pourquoi, justement, ce tome s'appelle Une seconde Chance, lisez-le. Quant à moi, je ne vais pas tarder à lire le tome 4.

Note :



Ce livre a été lu pour Le Challenge Un genre par mois d'Iluze
en mars : Science-fiction
3/12

**************************************

Résumé :
Les historiens de St Mary's se rendent dans Rome en 44 avant J.C afin d'observer Jules César qui vient d'installer sa maîtresse, Cléopâtre, reine d'Égypte, dans la demeure qu'il occupe avec son épouse. Évidemment, rien ne se passe comme prévu...






Mon avis :
Après un tome 3 riche en rebondissements et émotions, je n'ai pas voulu quitter St Mary's tout de suite et j'ai donc enchaîné avec cette courte nouvelle où l'on rencontre Jules César ET Cléopâtre. Autant dire que c'est le Graal pour les Historiens et pour nous par la même occasion.

C'est une nouvelle que j'ai beaucoup aimée, que j'ai trouvée bien trop courte mais qui est super intéressante à lire. En revanche, j'ai du mal à la situer chronologiquement. Dans le tome 3, il est évoqué un futur voyage dans la Rome antique au temps de Jules César mais là c'est impossible que ça se passe à ce moment-là et encore plus après le tome 3. Donc je suppose que ça se déroule en amont à un moment qui n'a pas été évoqué dans les romans.

En tout cas, c'est super sympa de mélanger la grande Histoire avec la petite et de voir les Historiens interagir avec César et Cléopâtre même s'ils commettent des impairs et manque de provoquer des catastrophes.

En conclusion, c'est une nouvelle à lire après un tome 3 par moment assez sombre.

Note :



Le roman et la nouvelle font partie
du Challenge Read in English 2018-2019 
que j'organise
12

2

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (310)

Posté par Frankie le 8 avril 2019 à 08:31 - Catégorie : ,

Bonjour ! je n'avais pas fait de C'est lundi la semaine dernière car je n'avais pas grand chose à raconter. Mais aujourd'hui, allez, je vous retrouve dans ce rendez-vous créé par Mallou puis géré par Galleane et, maintenant repris par Camille de I Believe in Pixie Dust.

- Ces deux dernières semaines, j'ai fini En quête de vengeance, le tome 3 du Fou et l'Assassin de Robin Hobb que j'avais commencé avant mon dernier C'est lundi et j'ai entamé No Mercy (La chasseuse d'Artémis, je crois en VF), le tome 19 du Dark-Hunterverse de Sherrilyn Kenyon.


- Aujourd'hui, je lis donc No Mercy, je l'ai pratiquement fini. Il me reste une dizaine de pages mais je n'ai pas encore eu le temps de le terminer. J'aime beaucoup l'histoire où l'on retrouve tous les protagonistes essentiels de la saga.


- Cette semaine (enfin aujourd'hui :)), je vais lire La plage de la mariée de Clarisse Sabard. Clarisse est une copinaute que j'aime beaucoup et j'avais énormément aimé son premier roman. Depuis elle en a publié plusieurs et je suis vraiment à la bourre sur ses parutions donc il est plus que temps de découvrir ce 2e roman. Et je pense que vu mon rythme de lecture ce sera tout pour la semaine.


Bonne semaine !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.