15 décembre 2019

L'amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot + Le conte de la princesse Kaguya de Isao Takahata

Avec Romane Bohringer et Philippe Rebbot

Résumé :
Après 10 ans d'amour et deux enfants, Philippe et Romane décident de se séparer. Mais ne pouvant se résoudre à vraiment se quitter, ils s'achètent deux appartements mitoyens, reliés par l'espace des enfants. Cette solution est-elle viable sur le long terme ?




Mon avis :
J'avais vu la bande-annonce et les deux acteurs lors de la sortie de ce film lors d'une émission de télé et cela m'avait donné envie de le voir. N'ayant pu le faire lors de sa sortie en salle en octore 2018, c'est en mai dernier que nous l'avons vu avec mon mari et nous l'avons trouvé bien sympa.

C'est un film assez bizarre à regarder, où nous avons l'impression d'être un peu voyeurs car Romane Bohringer et Philippe Rebbot racontent l'histoire du couple Romane et Philippe, mettent en scène leurs propres enfants, les parents (dont Richard Bohringer) jouent les parents et finalement on ne sait plus trop si l'on est dans une fiction ou un documentaire. Sans doute un mélange des deux, une docufiction :)

Les deux acteurs ont pris le parti de la comédie pour nous raconter leur séparation, cela donne des situations souvent marrantes, d'autres parfois gênantes.

J'aime beaucoup Romane Bohringer depuis Les nuits fauves. Je ne l'ai pas souvent vue jouer depuis mais elle donne l'air d'être une femme bien dans sa tête et sa peau et ça se ressent dans ce film où elle est lumineuse.

Philippe Rebbot, lui, je l'ai découvert dans Vernon Subutex où il était excellent en scénariste un peu décalé. Et finalement c'est lui-même qui est décalé car il a la même dégaine dans L'amour flou et je l'ai vu dans un autre téléfilm il y a quelques semaines (dont je ne parlerai pas car je l'ai regardé d'un oeil) et il était pareil ! On dirait un Pierrot lunaire, quelqu'un qui se demande ce qu'il fait ici et qui a l'air un peu détaché des contingences matériels. Alors dans le film, ça donne des scènes amusantes, dans la réalité, ça doit être fatigant parfois.

Côté réalisation, pas grand chose à dire, ce n'est pas mal filmé,  ce n'est pas non plus exceptionnel, disons que c'est honnête.

En conclusion, L'amour flou est une comédie française bien sympa avec des acteurs qui jouent leur propre rôle et sont aussi très sympas mais nous font sentir voyeurs par moments. Mais ça se laisse très bien regarder un soir où l'on ne veut pas trop s'investir dans un film. Alors si c'est votre cas, n'hésitez pas à le regarder.

Note :



*********************************************

Titre original : Kaguya-hime no monogatari
avec  Aki Asakura, Kengo Kora, Takeo Chii, Nobuko Miyamoto, Atsuko Takahata

Résumé :
Un coupeur de bambou trouve une toute petite fille dans une pousse et décide de l'élever avec sa femme. Les années passent et la petite Takenoko (Petit bambou) grandit. Un jour, le coupeur de bambou trouve de l'or et du tissu dans la mangrove de bambous et il décide de déménager avec sa famille afin que Takenoko reçoive une éducation digne d'une princesse. Cette dernière est triste de quitter ses amis. Les années passent et elle devient une belle jeune fille et est renommée Princesse Kaguya. Les prétendants se bousculent mais elle les repousse ou leur donne des tâches à accomplir. Mais un jour, elle apprend d'où elle vient...

Mon avis :
En mai dernier, pour la consigne de la semaine, il fallait regarder un film des studios Ghibli et j'étais bien ennuyée car j'en ai vu pas mal et je ne savais pas lequel voir. Mais dans la liste du Mini Top Animation de Seriebox, il y avait ce Conte de la princesse Kaguya et je me suis dit que c'était l'occasion de le voir et d'avancer dans le challenge :)

7 mois après, je dois dire que j'ai un peu de mal à me rappeler du film mais j'en ai revu des passages pour me remettre dans le bain. C'est vraiment un très joli conte, poétique et délicat comme savent souvent le faire les Japonais et particulièrement les Studio Ghibli. C'est aussi une histoire très triste, franchement ! J'ai vraiment eu les larmes aux yeux à la fin.

Les personnages sont attachants, surtout Kaguya qui est un beau personnage féminin. Elle a l'air délicate comme ça, de prime abord, mais elle fait preuve de beaucoup de volonté quand elle est face aux prétendants.

Ce qui est beau dans ce film d'animation ce sont les dessins. On est loin des dessins animés classiques en 2 ou 3D, là on est vraiment dans le dessin, animé certes, mais on dirait des aquarelles vivantes. C'est vraiment beau et ça va bien avec l'histoire. Isao Takahata, le réalisateur, a aussi réalisé le magnifique tombeau des lucioles et Pompoko et, en regardant sa bio, j'ai appris qu'il était décédé en 2018 à l'âge de 82 ans. La princesse Kaguya, sorti en 2013 a été son dernier film.

En conclusion, je n'ai pas grand chose à en dire de plus si ce n'est que si vous aimez les dessins animés des Studio Ghibli, n'hésitez pas à le regarder car il vaut vraiment le coup et vous verrez un très joli conte avec un beau personnage.

Note :



Vu en version originale japonaise sous-titrée en anglais

Le film fait partie du Mini Challenge Animation
4/6
39/50

et les deux films font partie du Film de la Semaine 2019 de Benji
27/52
L'amour flou me valide la Consigne de la semaine 18
puisque c'était nous qui choisissions
et la princesse Kaguya la semaine 19
puisqu'il fallait voir un film des studio Ghibli
17/52

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire, cela fait toujours plaisir :)