14

Nos étoiles contraires de John Green

Titre original : The Fault in our Stars

Résumé :
Hazel, jeune fille de 16 ans, est atteinte d'un cancer incurable et n'attend plus grand chose de la vie. Sa rencontre avec Augustus à un groupe de soutien va changer la donne...





Mon avis :
Voilà un livre qui a fait énormément parler de lui il y a quelques mois (et encore maintenant) tant il a touché les lecteurs. Je comptais attendre que la pression (la passion ?) retombe un peu avant de le lire mais comme il a été choisi pour le Book Club de juillet, je me suis dit que c'était le moment de le découvrir. Et je dois dire que j'ai trouvé cette histoire très bien, même si ce n'a pas été un coup de coeur.

Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer dont elle sait l'issue fatale même si son dernier traitement lui permet de mener une vie presque normale (normale, avec une bouteille d'oxygène, étant relatif...). Elle porte un regard assez cynique sur le monde qui l'entoure et sa mère essaie par tous les moyens de la faire sortir. Pour lui faire plaisir, Hazel se rend à un groupe de soutien et y rencontre Augustus, un jeune homme en rémission, qui avec humour et patience va lui redonner goût à la vie.

J'avoue que j'appréhendais un peu de lire ce roman parlant de jeunes cancéreux. Cette maladie est un sujet qui me touche de près puisque ma maman en est décédée il y a quatre ans et sur lequel je reste assez sensible. Sensible, tout en étant assez blasée je pense, puisque ce livre qui m'a touchée bien sûr, n'a pas eu l'effet, non plus, qu'il a sur ses autres lecteurs.

L'histoire est émouvante bien sûr, agréable à lire et j'ai versé ma larme sur la fin et surtout, grâce à son talent d'écriture, l'auteur évite le pathos, le mielleux pour nous livrer un récit plein de charme, voire un peu conte de fées par moment. Mais en voulant éviter à tout prix de s’appesantir sur la maladie (même si elle est omniprésente), le tout manque peut-être parfois d'un petit quelque chose.

Malgré ce manque, j'ai beaucoup aimé suivre le parcours, souvent douloureux, de Hazel et Augustus. C'est une histoire toute simple, deux ados se rencontrent, s'attirent alors que leurs jours sont comptés à plus ou moins long terme et c'est finalement la vie de tous les jours qui se déroulent sous nos yeux, avec des joies, des peines, des drames et des grands bonheurs.

J'ai beaucoup aimé les deux personnages principaux. Hazel paraît un peu distante voire cynique de prime abord mais n'oublions pas qu'elle vit avec sa maladie depuis l'âge de 13 ans et que c'est un fardeau bien lourd pour une jeune fille qui se sait condamnée. Du coup, j'ai aimé ses côtés un peu je-m'en-foutistes". Et on devine malgré cela une ado sensible.

Augustus est également très attachant. Il a l'air de prendre les choses avec plus de légèreté qu'Hazel mais lui aussi a vécu bien des drames et avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, comme Hazel, car qui dit rémission ne veut pas dire guérison. Spoilers, surlignez pour lire : D'ailleurs, je me doutais bien que ça allait mal finir pour lui, ma mère aussi allait beaucoup mieux à un moment et 3 mois après elle était morte...

J'ai éprouvé beaucoup d'empathie pour la mère d'Hazel. Durant le Book Club, certains lui ont reproché de surprotéger sa fille mais moi qui suis mère de grands enfants, jeunes adultes, je la comprends tout à fait. Elle s'inquiète pour elle, n'a pas envie de la perdre mais j'ai trouvé qu'elle essayait souvent de sourire, d'intéresser sa fille à vivre en dehors de son cocon et je l'ai beaucoup appréciée pour cela.

Dans le roman, il y a un personnage qui ne m'a pas plus du tout, Van Houten, un écrivain  dont Hazel puis Augustus adorent le livre et qui va faire partie de leur vie (sans en dire plus). C'est vraiment un personnage peu attachant, voire méprisable.

Le style de l'auteur est très agréable à lire. Il écrit d'un ton léger sur un sujet grave et instille une pointe d'humour dans son récit ce qui l'allège. Une adaptation ciné va voir le jour (je crois même qu'elle est déjà tournée ou en cours de tournage), je suis très curieuse de voir ce que ça donnera sur grand écran.

En conclusion, une très jolie histoire qui m'a émue sans que ce soit pourtant un coup de coeur mais que je recommande si vous avez envie de suivre la vie de deux ados attachants. Et si vous voulez voir Hazel et Augustus défier la maladie et essayer de vivre une vie normale d'adolescents, lisez-le.

Note :



Retrouvez de nombreux autres avis sur Logo Livraddict


Ce livre fait partie du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle et Kalea
18/20

du Challenge Version Originale d'Avalon
   26

et comme il se passe à Indianapolis - Indiana, 
il fait partie du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
 27/50
 L'Indiana est un état qui se trouve dans la région des Grands-Lacs. Il fut le 19e état à rejoindre l'Union en 1816. Sa capitale est Indianapolis où se situe l'histoire du livre et c'est également la ville la plus grande.

25

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (137)

Posté par Frankie le 26 août 2013 à 10:02 - Catégorie : ,
Dernier lundi d'août, les vacances tirent à leurs fins pour certains, commencent pour d'autres. En ce qui me concerne, je suis rentrée en Tunisie et enfin je vais pouvoir consacrer un peu plus de temps à mon blog et aux vôtres ! Pour l'heure, c'est le moment du C'est lundi que lisez-vous, rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini Le passage de Justin Cronin dès lundi (chronique toujours pas faite !). C'est vraiment un excellent livre post-apocalyptique  ! J'ai lu Le fruit du dragon de Claire Ubac, lecture rapide et sympathique (mais que j'ai moins aimée que Le chemin de Sarasvati du même auteur) et j'ai repris Anna Karénine de Tolstoï.

- Aujourd'hui, je suis donc toujours dans Anna Karénine. Il me reste 13 % à lire (soit 130 pages environ) et je devrais le terminer aujourd'hui ou demain si je n'ai pas beaucoup de temps. J'avoue que je ne serai pas fâchée de le terminer même si c'est très bien.

- Cette semaine, après avoir terminé Anna Karénine, je lirai La femme en vert d'Arnaldur Indridason. Après, il faut que je voie avec mes copines de LC, Heclea et Yumiko mais je lirai sans doute la dernière nouvelle de Side Jobs des Dresden Files de Jim Butcher. Après, je ne sais pas, je verrai !

Bonne semaine à tous !



2

Vingt ans d'écart de David Moreau

Posté par Frankie le 24 août 2013 à 11:37 - Catégorie : ,
avec Virginie Efira, Pierre Ninney

Résumé :
Alice Lantins, 38 ans, est une workaholic qui n'aspire qu'à devenir la prochaine rédactrice en chef du magazine "Rebelle". Mais son image de femme autoritaire et rigide risque de lui desservir. Mais, une photo d'elle prise en compagnie de Balthazar, un jeune étudiant en architecture de 19 ans rencontré fortuitement, fait le buzz et change le regard des gens. Elle décide de pousser la situation à son avantage...



Mon avis :
La comédie romantique n'est plus le seul apanage des Américains ou des Anglais. Les Français, au cours de ces dernières années, nous ont livré eux aussi de tels films avec un certain bonheur (L'arnacoeur ou L'amour c'est mieux à deux déjà avec Virginie Efira). C'est pourquoi je n'ai pas hésité un seul instant à aller voir (en avril dernier) Vingt ans d'écart et je n'ai pas été déçue par cette comédie fraîche et légère.

Alice Lantins, 38 ans, est bien partie pour devenir la prochaine rédactrice en chef du magazin "Rebelle" et elle met toute son énergie dans son travail. Mais son côté coincé et autoritaire risque de lui porter préjudice et une rivale plus jeune pourrait bien lui ravir le poste. Quand elle rencontre Balthazar, un jeune étudiant en architecture de 19 ans et que le regard des autres changent sur ce qu'ils croient être une relation amoureuse, Alice décide de tirer profit de la situation...

Ce n'est pas une comédie romantique très originale puisqu'elle en reprend les codes (quiproquos, malentendus, engueulades, on s'attire, on se quitte et happy end) mais c'est avec beaucoup de fraîcheur que le réalisateur a su se les approprier. C'est très enlevé, plein de charme et même touchant.

Sur un thème à la mode, les cougars (dieu que je déteste ce mot), cette comédie décrit donc la relation entre une femme qui arrive à la quarantaine avec un jeune homme, très très jeune, avec tous les obstacles que cela comporte (cela fait quand même une génération d'écart !) quand on n'a ni le même âge, ni le même vécu. Mais on n'est pas dans une étude de moeurs, hein, c'est traité sur un ton humoristique et léger.

D'ailleurs, on se croirait presque dans un conte de fées, Alice est belle et aisée, elle vit dans un monde assez luxueux et Balthazar est un garçon propre sur lui, faisait des études plutôt sympa. Mais ne boudons pas notre plaisir, on passe un très bon moment à suivre les tentative des deux tourtereaux pour gommer leur différence d'âge.

Si l'histoire marche bien également, c'est grâce aux deux acteurs qui sont plutôt séduisants et sympathiques et dégagent une véritable alchimie. Et le fait également que leur différence d'âge dans la vie réelle soit moins importante que dans le film (Efira a 36 ans et Niney 24).

J'aime beaucoup Virginie Efira. Je crois bien ne l'avoir jamais vu comme animatrice et je l'ai découverte dans sa sitcom Off Prime qui m'amusait beaucoup (il faudrait d'ailleurs que je voie la saison 2). Puis je l'ai vue dans L'amour c'est mieux à deux (déjà une comédie romantique) qui n'était pas mal du tout. C'est une actrice très sympathique qui amène beaucoup de lumière aux rôles qu'elle joue et son Alice Lantins ne fait pas exception.

Pierre Niney, tout jeune qu'il soit, m'a bien plu (d'ailleurs si les producteurs veulent faire une suite s'appelant 30 ans d'écart, je suis partante ! :D). Il a une nonchalance séduisante, joue très bien les jeunes amoureux transis, et est chou comme tout ! J'ai déjà eu l'occasion de le voir dans Nos 18 ans et il paraît qu'il jouait aussi dans Lol mais je ne m'en rappelle pas.

Je ne connais pas le réalisateur, David Moreau. D'ailleurs je le confondais avec son homonyme, musicien et frère de Patrick Bruel. Quoiqu'il en soit, sa réalisation est classique pour un film de ce genre, il est bien fait, on ne s'ennuie pas une seconde et il sait doser les moments de comédie avec ceux plus touchants.

En conclusion, une jolie comédie romantique à la française qui m'a beaucoup plu et fait passer un moment très sympathique. Et si vous voulez savoir si Balthazar découvrira qu'Alice l'utilise pour booster sa carrière et si un happy end entre eux est possible, regardez-le !

Note :


2

Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare de Lorene Scafaria

Posté par Frankie le 21 août 2013 à 19:13 - Catégorie : , ,
Titre original : Seeking a Friend for the End of the World
avec Steve Carell et Keira Knightley

Résumé :
Un astéroïde va venir percuter la terre dans trois semaines. Délaissé par son épouse, Dodge décide de retrouver son amour de jeunesse. Mais sa rencontre avec Penny qui l'accompagne dans sa quête vient bouleverser ses beaux projets.



Mon avis :
Vous n'aviez jamais entendu parler de ce film ? Hé bien moi non plus ! :) Il aura fallu qu'il soit choisi pour le Ciné-club d'avril de Seriebox (thème sur le Road Trip) pour que j'apprenne l'existence de film sorti en août 2012. J'avoue que si le film n'est pas exceptionnel, il est sympa à regarder.

La fin du monde est annoncée pour dans trois semaines quand un astéroïde va venir percuter la terre. Quand chacun se pose la question de savoir quoi faire de ces trois semaines qui lui reste à vivre, Dodge, lui, décide de retrouver son amour de jeunesse perdu de vue depuis 25 ans alors que sa femme vient de le quitter. Il embarque avec lui, sa jolie voisine un peu fofolle, Penny, et un chien, dans une aventure où ses plans vont s'en trouver bouleversés.

Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en regardant ce film. Était-ce une comédie (avec Steve Carell au générique on peut le penser) ou un vrai drame ? En tout cas, une chose est sûre, ce n'était pas un blockbuster sur une nième apocalypse ! :)

En fait, le film est un mélange des deux et fut une bonne surprise même si je l'ai trouvé assez inégal. Certaines scènes sont très bien, amusantes ou émouvantes, d'autres pas très intéressantes (la soirée débile chez les potes). De par son thème, ce film m'a fait penser à Melancholia (qui parlait aussi de la chute d'une météorite et de fin du monde) mais Seeking a Friend en prend le contrepied pour en faire quelque chose de plus léger et de nettement moins anxiogène et dramatique.

 Le road-movie n'est qu'un des thèmes du film. Certes, nos deux protagonistes (plus le chien) passent du temps à chercher l'ex-amour de Dodge, à vivre des aventures tout au long de leur quête mais ce film parle aussi de la réaction que chacun pourrait avoir dans une situation similaire (c'est là où les scènes sont assez inégales d'ailleurs). Et il ne faut pas oublier le côté romantique de l'affaire, qui est ici abordé par petites touches sans que ce soit pesant ni larmoyant, contrairement à ce que l'on pourrait s'attendre quand deux personnes se rencontrent à trois semaines de la fin du monde.

Je n'ai pas souvent vu jouer Steve Carell ( juste dans Bruce tout puissant ou dans Coup de foudre à Rhode Island) mais je trouve que pour un type au physique un peu ingrat, il peut être très séduisant quand il s'en donne la peine (c'était déjà le cas dans Coup de foudre à Rhode Island où il m'avait agréablement surprise) ! :) En tout cas, son personnage est plutôt touchant et sympathique mais s'il m'agaçait un peu au début à baisser les bras. Heureusement Penny est arrivée ! :)

Quant à Keira Kneightly c'est une femme que je trouve mignonne mais actrice assez moyenne (même si elle fait des efforts). Là elle m'a assez surprise car je l'ai trouvée lumineuse et du coup elle m'a beaucoup plu. J'ai aimé cette espèce de joie de vivre et ce petit grain de folie qu'elle amène dans la vie de Dodge.

Ah et j'ai super aimé le chien ! :)

Il y a pas mal de rôles secondaires connus par les sériephiles en particulier Connie Britton (Friday Night Lights, Nashville) que j'adore et Gillian Jacobs (Britta dans Community).

Je ne connais pas du tout la réalisatrice (imdb m'apprend que c'est sa première réalisation et que depuis elle a dirigé l'épisode 219 de New Girl). Je n'ai pas grand chose à dire sur sa réalisation, c'est plutôt pas mal fait. Pas grand souvenir de la bande-originale mais la musique m'a paru pas mal non plus.

En conclusion, un joli petit film au déroulement inégal mais plaisant à voir et porté par des acteurs très sympathiques. Et si vous voulez savoir si Dodge retrouvera son amour de jeunesse et si la fin du monde aura bien lieu, regardez-le !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

24

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (136)

Posté par Frankie le 19 août 2013 à 08:26 - Catégorie : ,
Hello, tout le monde, me revoici pour un nouveau C'est Lundi que lisez-vous, rendez-vous créé par Mallou et repris chez Galleane. Je suis désolée de ne pas avoir pu passer sur vos C'est lundi la semaine dernière, j'ai été très prise IRL et ça risque d'être encore la même chose cette semaine. Heureusement, je rentre à Tunis vendredi et je vais pouvoir reprendre une vie plus cool ! :)

- La semaine dernière, c'est simple, j'ai continué Le passage de Justin Cronin et c'est tout !

- Aujourd'hui, je lis donc Le passage, ce pavé de 984 pages en VO et je pense le terminer dans la journée ! J'ai bien carburé mais il faut dire qu'il est très bien et que j'ai passé deux nuits à m'endormir à 2h du matin, tellement j'étais plongée dedans.

- Cette semaine, je vais faire un petit break entre 2 pavés en lisant Le fruit du dragon de Claire Ubac et ensuite, je reprendrai Anna Karénine que j'avais laissé en plan à la moitié. Comme il me reste donc 500 pages à lire, je pense que ça me prendra le reste de la semaine. Si je l'ai fini d'ici lundi, je ne sais pas du tout encore ce que je lirai, mais sûrement un livre pour mon challenge ABC 2013.

Bonne semaine !

4

Le destin de l'Épouvanteur, tome 8 de Joseph Delaney

Posté par Frankie le 18 août 2013 à 19:30 - Catégorie : , , , ,
Titre original : The Spook's Destiny

Résumé :
Ayant fui l'île de Mona, Tom, John Gregory et Alice se rendent en Irlande où ils vont devoir affronter leur destinée, en l'occurrence des créatures surnaturelles toujours plus cruelles et le Malin...




Mon avis :
Quand j'ai lu le tome 7 en mai dernier, j'avoue avoir été un peu lassée par cette saga où je trouvais qu'après un très bon tome 6, le tome7 n'apportait rien de bien nouveau. Mais ce tome 8 m'a donné un regain d'énergie car je l'ai trouvé très bien, et surtout très très sombre et cruel pour nos personnages !

Après avoir fuit l'ïle de Mona et ne pouvant retourner chez eux à cause de la guerre qui fait rage, John Gregory, Tom Ward et Alice prennent pied en Irlande bien que Tom ait été averti de ne pas aller car la Morrigan en a après lui. De fait, nos trois amis vont devoir une fois de plus affronter bien des dangers, des créatures et des hommes toujours plus cruels et affronter le Malin qui n'attend qu'un faux pas de Tom et d'Alice pour s'emparer d'eux. Grimalkin, venue à leur aide, pourrait-elle les aider ?

Je dois dire que j'ai lu ce tome en un rien de temps (Moins de deux jours, ce qui est très rapide pour moi ! ^^). Il se dévore littéralement tellement on est happés par l'histoire. Pourtant, il n'y a rien de bien nouveau sous le soleil, des méchants, des sorcières cruelles et sanguinaires, le Malin, la routine, quoi ! :) Mais je ne sais pas, je devais être détendue à cause des vacances, le fait est qu'il m'a beaucoup plu.

En tout cas, nos héros sont soumis encore une fois à rude épreuve et encore plus que d'habitude. Personne ne sortira vraiment indemne de ces aventures irlandaises et j'ai hâte de voir ce que va donner la suite. Certaines intrigues qu'on suivaient depuis quelques tomes trouvent leur conclusion ici mais l'avenir de Tom, Alice et M.Gregory ne s'annonce pas de tout repos non plus.

J'ai déjà eu l'occasion de souligner le côté sombre et sanglant de ces romans destinés à la jeunesse et je dois dire que c'est particulièrement vrai pour ce tome 8. Il y a des scènes particulièrement gores et moi-même qui ne suis pas un enfant, j'ai été parfois été horrifiée par certains moments assez cruels. J'ai même fermé les yeux plusieurs fois (pratique pour lire ! ^^). Donc âmes sensibles, s'abstenir.

Tom doit encore faire preuve d'un courage à toute épreuve car on lui en veut beaucoup. L'auteur ne le ménage pas, au contraire, et lui fait connaître bien des périls où sa vaillance et son coeur vont être testés. Je reprochais à l'auteur de ne pas avoir fait vraiment grandir son héros qui pourtant est apprenti Épouvanteur depuis 3 ans et a donc 15 ans, et si je lui trouve toujours une attitude un peu enfantine, je trouve qu'il prend du "corps".

Alice, qui de par sa nature de sorcière navigue toujours entre deux eaux, va être le personnage le plus soumis à rude épreuve. Je ne veux pas spoiler mais disons que la jeune fille ne sortira pas indemne de ce qui va lui arriver.

John Gregory appartient de plus en plus à un homme du passé. Tom et Alice ont besoin de son savoir et son expérience pour s'en sortir face aux forces du mal mais son refus incessant d'avoir recours à autre chose que ce savoir justement devient de plus en plus obsolète. Même si, ici, il doit composer avec des forces qui ne lui plaisent pas.

Nous avons l'occasion de côtoyer une fois de plus Grimalkin, la sorcière qui avait déjà aidé nos 3 amis lors de leurs aventures en Grèce et je dois dire que c'est un personnage que je trouve très intéressant. C'est d'abord une sorcière cruelle mais lorsque son intérêt rejoint celui des Épouvanteurs elle n'hésite pas à les aider et ça me plaît !

Rien de bien nouveau à rajouter sur le style de l'auteur au bout de 8 tomes, c'est bien écrit, vif, sans temps morts et même si ça reste jeunesse, il sait distiller l'angoisse voire l'horreur dans ses mots.

En conclusion, un très bon tome, qui m'a beaucoup plu et clôt certaines intrigues en amorçant sûrement un changement pour les tomes suivants (le 14e va sortir en VO à l'automne). Et si vous voulez savoir si Tom, Alice et l'Épouvanteur parviendront encore une fois à se sortir des griffes de leurs ennemis et si l'Obscur qui ne perd jamais une occasion d'essayer de s'en prendre à nos jeunes amis parviendra à ses fins, lisez-le.

Note :



Ce livre est une lecture commune organisée par Sevmarguerite avec Pimousse

Ce livre fait partie du Challenge God Save the Livre d'Antoni
4/5

Et du du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle et Kalea
17/20

25

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (135)

Posté par Frankie le 12 août 2013 à 09:15 - Catégorie : ,
Après 4 semaines de petites vacances, me revoici pour un nouveau C'est lundi, que lisez-vous, rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane. Quatre semaines super puisque j'ai fait en juillet, comme je vous disais dans mon précédent C'est lundi, une fête pour mes 50 ans, 50 ans que j'ai fêté en vrai samedi dernier. Et j'ai aussi passé une semaine à New York, un séjour vraiment extra pendant lequel j'ai donc vu Wicked, comédie musicale magique. Je ferai un article sur le spectacle dès que je pourrai !

- Alors, côté lectures, pendant ces quatre semaines, j'ai fini The Fault in our Stars (Nos étoiles contraires) de John Green, que j'ai trouvé très bien sans que ce soit un coup de coeur. Je ne l'ai toujours pas chroniqué, je suis en train. J'ai lu aussi Queen Betsy 2, Undead et Unemployed (Vampire et fauchée) de MaryJanice Davidson que j'ai trouvé très sympa. À New York, j'ai commencé Anna Karénine de Tolstoï mais j'étais tellement crevée le soir, que je ne lisais que quelques pages et n'avais pas l'impression d'avancer (il fait pratiquement 1000 pages). Je l'ai mis de côté pour lire ensuite Reflected in You (Regarde-moi), Crossfire tome 2 de Sylvia Day, que j'ai trouvé très moyen, j'ai lu aussi Pacte de sang, Rebecca Kean 2 de Cassandra O'Donnell, que j'ai trouvé très bien. Ces 2 livres sont chroniqués. J'ai aussi lu Le destin de l'Épouvanteur (le tome 8) de Joseph Delaney et j'ai commencé The Passage (Le passage) de Justin Cronin, un beau pavé de 1000 pages ! Et entre toutes ces lectures, j'ai avancé dans Anna Karénine, j'en suis à la moitié tout juste.

- Aujourd'hui, je lis donc Le passage. J'ai juste commencé hier donc j'en suis à 12%. C'est pas mal du tout.

- Cette semaine, ça va être vite fait, je vais déjà lire Le passage qui me prendra sûrement la semaine ! Si jamais je l'avais fini d'ici lundi prochain, je continuerai Anna Karénine bien sûr !

Bonne semaine à tous !


3

Pacte de sang, Rebecca Kean, tome 2 de Cassandra O'Donnell

Posté par Frankie le 9 août 2013 à 17:43 - Catégorie : , , ,
Risque de spoilers sur le tome précédent

Résumé :
Rebecca Kean est devenue l'Assayim (l'assassin) du Directum du Vermont et elle prend sa tâche très à coeur. Pour l'heure, elle enquête sur le meurtre particulièrement horrible d'une jeune louve-garou et doit faire face à l'arrivée inopinée de son ancien amant, Michael, Consiliere du conseil européen des vampires...


Mon avis :
Il a quelques mois (quatre exactement), j'avais fait connaissance avec Rebecca Kean, qui sans m'avoir tout à fait convaincue m'avait quand même suffisamment plu pour que j'ai envie de continuer à suivre ses aventures. J'ai donc profité d'une lecture commune pour lire ce tome 2 et je dois dire que j'ai bien fait car j'ai beaucoup aimé me plonger à nouveau dans le monde de Rebecca.

Rebecca Kean a accepté de devenir l'Assayim (enquêteur/assassin) du Vermont aussi bien par conviction que pour se protéger elle-même de ses ennemis (fort nombreux). Le meurtre particulièrement vicieux d'une jeune louve-garou va lui faire affronter des ennemis particulièrement redoutables et ce alors que son ancien amant (et père de sa fille) Michael, un vampire européen qui la croyait morte, arrive pour la reconquérir et qu'elle a déjà fort à faire avec ses prétendants locaux, Raphaël le vampire, Bruce le loup-garou et Mark le semi-démon...

Si je devais qualifier ce tome 2 d'un seul mot ce serait dynamisme. Il est sans temps mort, il y a beaucoup d'action et les dialogues fusent comme des balles de ping-pong. Autant dire qu'on ne s'ennuie pas une seconde.

Dans le tome 1, j'avais regretté le manque d'originalité à force de lire des livres d'Urban Fantasy, et je dois dire que je l'ai nettement moins ressenti avec ce tome. J'ai été embarquée dans l'histoire sans problème, j'ai suivi l'intrigue avec intérêt et j'ai à peine levé les yeux au ciel devant le nombre important de prétendants que Rebecca peut traîner à ses basques ! :)

C'est juste là où le bat blesse un peu, c'est un peu pénible de voir tous ces mecs baver devant Rebecca...

Mais sinon le reste est très bien. L'intrigue est bien ficelée, que ce soit "les meurtres du jour" ou tout ce qui concerne les relations de Rebecca avec les créatures surnaturelles, les vampires et leur hiérarchie, les loups-garous, les métamorphes etc... Ça me plaît bien tout ça ! Vu que j'avais été un peu mitigée par le tome 1, je ne pensais pas retrouver l'univers de la sorcière avec autant de plaisir.

D'ailleurs, j'aime bien cette jeune femme ! Elle est rentre-dedans, tête brûlée, mordante et surtout très puissante. Mais j'aime aussi que malgré son éducation (normalement elle n'éprouve que peu de sentiments), elle fasse preuve d'empathie avec certains personnages. J'ai aussi beaucoup apprécié en apprendre un peu plus sur elle, son passé et sur son clan. Mais il y a encore des zones d'ombre et je me dis qu'on ne sait pas encore tout sur cette chère Rebecca.

Un personnage que j'aime beaucoup également, c'est sa fille, Léonora. Elle est issue de gênes explosifs et pour le moment, elle me fait plus rire qu'autre chose mais je me dis qu'en grandissant, elle risque d'en faire baver à tout le monde, à commencer par sa mère !

J'ai trouvé les hommes de la vie de Rebecca tout mollassons ! Raphaël, quand il appelle Rebecca "ma douce", j'ai envie de lui planter un pieu dans le coeur, Bruce est sympa mais une vraie carpette en présence de Rebecca, quant à Mark, celui qui me paraît le moins marshmallow (et encore), on ne le voit pratiquement pas !

Pour en revenir à Raphaël, ce n'est pas un personnage désagréable, il est même plutôt intéressant et sexy et sa relation avec Rebecca est même prenante ainsi que tout ce qui entoure le vampire mais j'aimerais lui voir un peu plus de caractère face à Rebecca. Pour un vampire de je-ne-sais-combien-de-milliers-d'années, il manque parfois un peu de punch.

Une qui m'a agacée, c'est Beth, la meilleure amie ! Pour des soi-disant meilleures amies, je trouve qu'elle et Rebecca se bouffent souvent le nez et ça m'énerve !

En revanche, j'aime beaucoup Gordon, le vieil Alpha des loups-garous.

Quant à Michael, l'ancien amant vampire, je n'ai rien à dire sur lui ! :)

Le style de l'auteur est assez brut de décoffrage, Rebecca ne fait pas dans la dentelle quand elle s'exprime mais ça correspond bien au personnage. Comme j'ai dit plus haut, l'écriture de l'auteur est très dynamique et donne l'impression parfois d'assister à une partie de ping-pong lors de certains dialogues. Ce n'est pas désagréable du tout, j'aime bien cette rapidité. En revanche, j'ai trouvé parfois que certaines situations ou tournures de phrases étaient un tantinet brouillonnes mais rien de rédhibitoire.
J'aime beaucoup le fait que l'auteure soit française, ses références nous parlent plus que de la part d'un auteur anglophone ce qui change agréablement et j'adore le fait aussi que Rebecca Kean soit fan de séries ! :D

En conclusion, un deuxième tome qui m'a vraiment convertie à la saga et qui m'a beaucoup plu par son intrigue et son dynamisme. Et si vous voulez savoir qui est derrière les crimes odieux perpétrés sur les jeunes louves, comment Rebecca va s'en sortir avec au moins - AU MOINS ! :)) - trois prétendants, lisez-le ! Quant à moi, bien évidemment j'ai très envie de lire le tome 3 !

Note :



Lecture commune organisée par Audel avec Lilli, L.J.Duhrel, lamiss59283, Sokitty

Retrouvez d'autres avis sur Logo Livraddict

Ce livre fait partie du Big Challenge 2013 de Livraddict
13/12

et du Baby Challenge Bit-lit 2013 toujours de Livraddict
13/20


7

Regarde-moi, Crossfire tome 2 de Sylvia Day

Posté par Frankie le 5 août 2013 à 09:17 - Catégorie : , , , , , ,
Titre original : Reflected in You
Résumé :
Eva Trammell et Gideon Cross poursuivent leur relation passionnelle et mouvementée...







Mon avis :
Livre destiné à un public averti !

En novembre dernier, je découvrais le premier tome de cette romance érotique qui était une bonne surprise malgré un dernier tiers un peu plus redondant. C'est donc avec plaisir que j'ai participé à la lecture commune de Flo-tousleslivres, histoire de voir ce qu'il advenait de Eva et Gideon et je dois dire que, l'effet de surprise n'étant plus là, j'ai bien moins apprécié ce "Regarde-moi"...

Eva Trammell et Gideon Cross ont décidé de poursuivre leur relation plus que passionnelle malgré les obstacles et leurs passés respectifs. Mais les secrets et les non-dits pèsent encore trop sur les deux amants...

Cette fois-ci, mon sentiment a été à l'inverse de ce que j'avais éprouvé dans le tome 1. J'ai trouvé les 2 premiers tiers un peu pénibles et redondants (pour ne pas dire chiants parfois) alors que le dernier tiers m'a davantage plu. Heureusement ça se lit vite.

Je sais bien que ces romans portent essentiellement sur la romance houleuse entre Eva et Gideon et qu'il est donc "normal" que le récit se focalise dessus mais c'est franchement répétitif ! C'est bon, on a compris que les deux amants s'aiment (physiquement surtout !) à la folie, que leurs fêlures et leur passé les empêche de communiquer franchement (autrement que par le sexe) et que ça leur crée maintes incompréhensions qui menacent leur jeune couple, ce n'est donc pas la peine d'en écrire 250 pages dessus !

Quant au sexe, même s'il est omniprésent, il n'a rien de transcendant. J'avais déjà eu l'occasion de le dire pour le tome 1 mais on reste dans des relations sexuelles assez classiques entre deux jeunes gens plein de fougue (ce qui n'est pas un défaut en soi, au contraire). Le seul truc qui m'agace c'est qu'il soit pratiquement leur seul moyen de communiquer (comme je l'ai déjà dit plus haut, je me répète moi aussi !) et qu'ils soient tous deux obnubilés par cela. Cela en devient oppressant même pour le lecteur.

D'ailleurs, c'est quand ils s'éloignent enfin de cette relation trop exclusive que l'histoire devient plus intéressante et les personnages aussi, surtout Eva. Dans le dernier tiers, l'histoire prend un tournant légèrement différent, permettant une aération bienvenue et ouvre de nouvelles perspectives pour le tome 3 (même si je trouve que l'histoire aurait très bien pu en terminer là).

Dès le premier chapitre, Eva m'a prodigieusement agacée avec son Gideon ! Elle ne rêve que de son sexe, que de baiser avec lui et patati et patata, perdant tout sens commun  ! Ouh là, je me suis dit que ça partait mal si ça continuait comme ça ! ^^ Et ça continue comme ça, en effet ! Bon ok, l'histoire est basée sur cette relation sexuelle, sur le besoin qu'ont Eva et Gideon de se perdre dans leurs sens pour pouvoir peut-être construire quelque chose mais, comme elle le reconnaît, ce n'est pas forcément très sain, ni pour elle-même, ni par rapport à sa vie en dehors Gideon. Dans le tome 1, j'avais loué le fait que ce n'était pas une sainte nitouche naïve mais je dois dire que lorsqu'elle est avec son amant, je la trouve bête comme ses pieds ! Je trouve le personnage nettement plus intéressant lorsqu'elle avec son père, sa mère ou Cary. J'espère que le 3 tome apportera davantage d'équilibre entre les deux Eva.

Quant à Gideon, je vais sûrement m'aliéner ses groupies mais j'ai beaucoup de mal à le supporter. Bien sûr les traumatismes de son enfance me touchent mais ça ne l'autorise pas à être un mec maladivement dominateur et possessif, à faire suivre ou surveiller Eva constamment. D'ailleurs, j'ai bien aimé que la jeune femme essaie de lui rendre la monnaie de sa pièce plusieurs fois ! :D Mais bon, je serais elle, j'aurais quand même pris depuis longtemps la fuite et loin ! Cependant, quand il fait des efforts, je suis touchée par son amour pour Eva et je me dis que s'il arrête ce comportement, ça pourrait marcher. Bon sinon, le jeune homme est tout ce qu'il y a de fantasmatique, beau, bien foutu, très bien pourvu au niveau du sexe (je pense que Rocco Siffredi peut aller se rhabiller !) et amant toujours prêt et surtout infatigable ! Finalement, pas étonnant que la donzelle reste avec tout ça ! ^^

Bon sinon, j'aime beaucoup l'instable Cary, j'adore surtout sa relation avec Eva qui change de celle d'avec Gideon. Et j'aime beaucoup le père d'Eva également et j'ai appris à apprécier davantage sa mère dans ce tome car on la découvre sous d'autres facettes que celles de "Trophy Wife".

Le style de Sylvia Day est encore très agréable à lire (je l'ai lu en VO), plutôt simple (mais pas simpliste) mais bien écrit. Il faudrait juste qu'elle se calme un peu sur le fait qu'Eva mouille bave sans arrêt devant le corps splendide de Gideon et fantasme sur toutes les choses qu'il pourrait lui faire (ou lui a faites). Les pures scènes de sexe sont détaillées mais pas choquantes et je n'ai pas trouvé qu'elles étaient si nombreuses que ça, en fait. Ce qui prend trop de place en fait, dans le livre, ce sont les pensées érotiques d'Eva ! :)

Ah et petite anecdote sympa (enfin pour moi), j'ai lu le livre alors que je terminais un séjour d'une semaine à New York et ça a été super sympa de pouvoir visualiser la plupart des endroits dont parlait Eva au cours du roman. :)

En conclusion, voici un tome 2 qui m'a moyennement convaincue mais pas franchement déplu non plus. Je lirai sûrement le tome 3 pour voir ce que l'auteur peut apporter de plus à leur histoire mais ce qui devait être une trilogie à l'origine (ce qui me convenait très bien) va devenir une pentalogie et pas sûre que j'aille jusqu'au bout. Et si vous voulez voir Gideon et Eva se consumer dans les affres de leur passion, en apprendre plus sur leurs secrets et leurs fêlures, lisez-le.

Note :



Lecture commune organisée par Flo-tousleslivres avec - lilli - Michou - nane42 - audel

Cette lecture en VO fait donc partie du Challenge Version Originale d'Avalon
   25

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.