5

Burned, A Fever Novel, tome 7 de Karen Marie Moning

Posté par Frankie le 11 décembre 2015 à 11:22 - Catégorie : , , , , ,
Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Dans le Dublin post-apocalyptique et reconverti en zones de guerre, les humains s'efforcent de garder leur place face à des Faes de plus en plus décomplexés. Mac, elle, s'efforce de vivre avec ses démons intérieurs, tout en vivant une relation toujours un peu chaotique avec son mystérieux Barrons d'autant plus qu'il lui avait caché un secret. Et Dani est devenue son ennemie, une bande rivale de Sidhe-Seer fait son apparition et Christian McKeltar, le bel Highlander devenu Unsellie a été enlevé...


Mon avis :
J'avais trouvé que le tome 5 concluait de très belle façon la saga de MacKayla Lane et tout aurait pu en rester là. Puis Karen Marie Moning a écrit Iced, portant sur Dani O'Malley, la jeune Sidhe-Seer montée sur ressorts et au langage peu châtié. Tome qui m'avait plu sans plus pour des raisons que vous pouvez lire dans ma chronique.  Burned aurait dû être la suite des chroniques de Dani puis les tomes suivants devant retrouver Mac. Mais l'auteur a préféré retrouver Mac dès ce tome, tout en gardant le titre faisant le pendant de Iced et qui en est la suite directe. Du coup, on ne sait plus très bien si c'est Les chroniques de MacKayla Lane tome 6 ou tome 7 ou Dani O'Malley tome 2. Les éditeurs français non plus d'ailleurs... Et pour ma part, j'ai décidé de faire comme les sites américains et de dire que c'était le 7e tome de la saga Fever :) Si j'ai été contente de retrouver Mac, Barrons et tous les autres, je dois avouer qu'il est moins enthousiasmant que Shadowfever (le 5e tome) mais mieux que Iced. En fait, il m'a bien plu même si finalement il ne se passe pas grand chose dans ce tome.

Bon je ne vous fais pas un deuxième résumé, j'ai le flemme et le premier résume déjà bien le livre :D

Avec Burned, ne vous attendez pas à avoir une grosse intrigue. Je me suis même demandé pendant un long moment de quoi parlait le livre :D Enfin, quelle était sa trame principale. Pour finalement, me rendre compte qu'il n'y en avait pas vraiment. Ce serait presque un tome de transition entre ce qu'il s'est passé au cours de 6 tomes et sans doute le prochain. Il reprend exactement là où s'arrêtait Iced, à savoir que Dani et Mac, devenues ennemies après une révélation, se retrouvaient face à face. Mais, rapidement, on passe à autre chose du fait qu'il arrive quelque chose à Dani (mais je ne vous dirai pas quoi :p)

Le roman se déroule plutôt tranquillement pendant une première moitié, chacun (Sideh-Seer, Sellies, Unseelies, Immortels en tous genres et autres) essayant de tirer la couverture à soi. C'est un peu plus animé en deuxième partie, un tout petit peu plus. Mais bon, même si ce n'est pas aussi haletant que les précédents Fever, j'avoue ne pas m'être ennuyée un seule instant, j'ai même pris plaisir à suivre l'histoire. En revanche, j'avais deviné tout de suite, la révélation ou plutôt le rebondissement qui survient à la fin du chapitre 21 et qui ouvre de nouvelles perspectives sur un des personnages. Ça m'énerve d'ailleurs car je n'arrive plus vraiment à être surprise quand je lis un roman. Ça me le fait avec pas mal de thrillers et là c'était pareil avec Burned. Du coup, mon enthousiasme est un peu émoussé quand surviennent les dites révélations...

Burned ne porte donc pas sur Dani mais sur Mac et d'autres. D'ailleurs le roman aurait pu s'appeler Les Chroniques Dublinoises car il y a plusieurs narrateurs dans l'histoire. J'avoue que j'ai été très contente de retrouver notre Mac. Qui n'est plus la jeune femme combattive des tomes 4 et 5 mais un personnage plus passif, du fait qu'elle doit composer avec ses démons intérieurs. Enfin son démon intérieur, ce qui la bloque complètement. Et j'ai bien aimé ce qu'il lui arrive à un moment et qui nous permet, ainsi qu'à elle, de jouer les petites souris curieuses. Quant à sa relation avec Barrons, ne croyez pas qu'elle soit un long fleuve tranquille depuis qu'ils couchent ensemble. Ce serait trop facile hein ? Je dois dire que je suis assez mitigée sur cette relation d'ailleurs (et ce qu'apprend Mac sur ce que lui avait caché Barrons, qu'on découvre en prologue du livre, ne fait rien pour arranger les choses).

La faute à un Barrons qui met trop de limites. Ok, c'est bien de jouer le mec que rien ne touche mais j'aimerais bien qu'il ait un peu plus de sentiments dans ce qu'il montre. Ça me frustre. Même Ryordan a l'air plus "ouvert" c'est dire :) Bon je sais qu'il tient à Mac (enfin j'espère) mais si j'étais la jeune femme sa froideur me glacerait. C'est marrant, parce que dans le tome 5, j'avais trouvé qu'il se dégelait un peu et du coup, là, j'ai eu l'impression d'un retour en arrière. Et en plus, dans ce tome, on ne peut pas dire qu'il soit très présent, c'est presque un personnage de second plan.

Heureusement qu'il y a Ryordan. J'avoue de plus en plus aimer ce personnage. Parce qu'on en découvre toujours un peu plus sur lui, parce que s'il est, lui aussi, le mec impassible que rien ne semble toucher, ses actions prouvent le contraire et que j'aime bien son ironie.

On retrouve aussi Lor (que j'aime aussi), Kat, Jo et d'autres personnages des tomes précédents, ainsi que des nouveaux dont certains vont vous surprendre (enfin, j'espère plus qu'ils ne m'ont surprise).

Le style de l'auteur se lit toujours très facilement en VO, on ne s'ennuie pas une seconde. Pour celles qui aiment les scènes de sexe, il y a ce qu'il faut, dont une dès le début, que j'avais déjà lue sur la page Facebook de l'auteur (il me semble). En revanche, je n'aime pas vraiment la couverture qui se rapproche trop des couv' des romances paranormales.

En conclusion, j'ai davantage aimé Burned que Iced, et même s'il est moins enthousiasmant que les derniers Fever, j'ai apprécié de retrouver le Dublin de l'auteur et les personnages ainsi que leurs histoires. Et si vous voulez savoir si Mac arrivera à sortir de son apathie pour redevenir la Mac combative qu'elle était devenue, ce qu'est devenue Dani, qui sont les nouvelles Sidhe-Seer, ce que manigancent les Faes, si Christian qui était en mauvaise posture dans Iced pourra être sauvé et si quelqu'un va enfin retrouver la fameuse Song of Making de la reine des neiges Faes nécessaire pour sauver la planète, lisez-le. Et comme évidemment, Karen Marie Moning nous laisse sur un cliffhanger, j'ai bien envie de lire Feverborn, la suite qui sortira le mois prochain.

Note :



Le roman fait partie du Baby Challenge Bit-lit de Livraddict
8/20
(6+2 jokers)
Médaille en chocolat ! 

et du Challenge Read in English que j'ai repris
http://www.lesescapadesculturellesdefrankie.com/2015/09/challenge-read-in-english-2015-2016.html
5

5 Comments



Mouais, décidément, je n'ai pas vraiment vu de vrai engouement ni pour Iced, ni pour celui-ci et je commence à me demander si il était utile que la série continue après le tome 5.
Comme en plus j'étais persuadée que celui-ci était le dernier…

Mis à part ces considérations personnelles, je trouve ton avis tout à fait intéressant, alors merci :)


Ca m'embete aussi ce mélange/fourre-tout dans l'édition française. Comme quoi ils devraient toujours respecter les titres donnés par les auteurs ! Je sais pas ce qui leur a pris de vouloir faire une 2e saga là où il n'y en avait qu'une.
Bref. J'avais déjà lu que Burned était plutôt un tome de transition, donc pas de surprise. Je le lirai avec plaisir dans tous les cas, même si ça m'énerve un peu ce que tu dis sur Barrons. J'avais apprécié aussi qu'il se dégèle dans le tome 5 (et même avant à certains moments) et je déteste avoir l'impression de revenir en arrière !
Je te dirai si j'ai été surprise ou pas par les rebondissements ;)


@My, merci beaucoup. Personnellement, je ne vois pas l'intérêt non plus d'avoir continué à écrire la saga mais bon, c'est toujours sympa de retrouver cet univers. Tant que je ne me lasse pas vraiment, je continue :)

@Zina, j'attends ton retour alors :D

Merci pour vos commentaires.


Moi c'est l'inverse j'ai plus aimé Iced que Burned. Mais je crois que quelque part c'est ma faute, je suis un peu restée trop figée dans Shadowfever qui avait été une énorme claque et du coup j'ai pas apprécié qu'on touche aux personnages (pour Iced c'était plus facile du fait du changement de narrateur). Bon après pour Barrons je refuse de transiger, il régresse. Mais pour Mac, à la réflexion, je me dis que même si elle est plus passive, il y a effectivement cette histoire de démon intérieur qui lui donne quelques excuses et apporte de la nuance à son comportement. Dani pour le moment j'ai du mal à m'y faire, on verra sur le long terme. Ryo en revanche je l'aime de plus en plus et pour les mêmes raisons que toi. Pour ce qui est du rythme, il y a effectivement de la transition, mais j'y ai trouvé mon compte et j'ai même été assez emportée par la seconde partie. Et de toute façon, même si je peste sur des détails, le bilan est positif et je serai a rdv dans quelques semaines pour Feverborn ;)


Oui, bientôt Feverborn ! Merci pour ton super commentaire, Gilwen !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.