0

Othello de William Shakespeare

Posté par Frankie le 9 décembre 2014 à 13:03 - Catégorie : , , , , , ,
Résumé :
L'histoire tragique d'Othello et de Desdémone, le premier rendu fou de jalousie envers la seconde à cause des manigances du fourbe Iago...







Mon avis :
Après Hamlet il y a trois ans et Macbeth il y en deux, j'ai décidé cette année de m'atteler à cette autre pièce de Shakespeare car elle faisait partie des Challenges Livraddict. Et décidément je n'ai pas de chance avec cet auteur car si j'avais plutôt aimé Hamlet il n'en avait pas été de même pour Macbeth et ce fut encore le cas pour Othello que je n'ai vraiment pas apprécié du tout !

Othello est un général Maure dans l'armée de Venise. Ayant bafoué l'honneur de Brabantio en ayant enlevé puis épousé sa fille Desdémone, il s'attire également l'inimitié de Roderigo, un jeune homme riche, furieux car lui-même était amoureux de la jeune femme. Roderigo s'allie alors avec Iago, l'enseigne d'Othello, jaloux de s'être fait préférer un jeune blanc bec, Cassio, pour une promotion. Iago sape la confiance d'Othello envers sa femme en lui faisant croire qu'elle lui est infidèle avec Cassio, ce qui rend le général Maure fou de jalousie...

Je pense que je pourrais reprendre ma chronique de Macbeth pratiquement mot pour mot pour vous expliquer pourquoi  je n'ai pas accroché à ce livre. Cependant, ici il est moins question de pouvoir et de complots visant à l'acquérir que d'amour, d'envie et de jalousie qui forme la trame de cette pièce tragique. Mais au final, le résultat est le même, ces deux pièces m'ont laissée de marbre.

Pour Othello, il faut dire aussi qu'une grosse première moitié parle quand même politique et stratégies militaires et j'ai trouvé cela assez inintéressant. Aussi quand on est entré véritablement dans le vif du sujet, c'est à dire les manigances de Iago pour perdre Desdémone aux yeux de son mari, je n'étais plus vraiment dedans. La tragédie d'Othello et Desdémone ne m'a pas plus touchée que ça, j'ai trouvé que c'était très excessif et j'ai eu du mal à comprendre comment ça pouvait tourner aussi mal pour un simple mouchoir (Iago fait croire à Othello que sa femme a donné un mouchoir à Cassio et que c'était la preuve de son infidélité. En fait le mouchoir était tombé et Iago, par l'intermédiaire de sa femme, s'est arrangé pour que Cassio soit en possession dudit mouchoir). D'accord on est dans le drame, et la jalousie peut rendre fou mais du haut de mon XXIe siècle l'attitude d'Othello puis celle de sa femme (très passive) m'ont laissée assez froide. Othello prend pour argent comptant ce que Iago lui dit, sans discernement, et plutôt que de communiquer (essentiel dans un couple, non ? ;)) il préfère régler la situation par les armes.

Vous allez me dire "mais ma pauvre Frankie, tu n'as vraiment rien compris !" Si, j'ai compris, c'est juste qu'après 3 pièces de Shakespeare en 2 ans, je me rends compte que ce n'est pas ma tasse de thé (anglais of course). Je trouve ses drames trop excessifs, exaltés et ça ne me touche pas (il faudrait que je relise Roméo et Juliette qui m'avait tant plu quand j'étais plus jeune pour voir si ça vient des pièces elles-mêmes ou de moi qui ai changé). J'en parlais dans ma chronique de Ruy Blas, je préfère cette dernière et Cyrano de Bergerac, qui sont aussi dramatiques mais dont le style chante à mon oreille, à ces tragédies pesantes. Et je ne sais pas si cela vient de la traduction ou de l'écriture de Shakespeare elle-même mais là aussi j'ai trouvé que c'était souvent lourd, parfois un peu confus, avec des dialogues et des monologues longs.

Il va sans dire que je n'ai pas été touchée par les personnages. Othello est assez intéressant de prime abord, du fait qu'il ne soit pas vénitien et ait réussi à grimper dans la hiérarchie militaire vénitienne en dépit de sa peau foncée, ce que ses détracteurs ne manquent pas de souligner : je n'ai pas compté le nombre de fois où ses ceux-ci (voire ses alliés) l'appellent le Maure au lieu d'Othello en parlant de lui mais on sent le racisme sous le vernis. Là où il m'a moins plu bien sûr c'est dans son histoire d'amour où je l'ai trouvé extrêmement macho (l'époque veut ça bien sûr).

Quant à Desdémone, elle est passive comme je l'ai dit et finalement on la voit peu donc difficile de me faire une idée plus précise de ce personnage.

Iago (ça me fait toujours penser au perroquet dans Aladin quand j'entends ce nom ! Oui bon on a les références qu'on peut, hein ! :D) lui est le méchant par excellence, c'est presque lui le personnage central, bien plus qu'Othello car c'est lui qui orchestre tout ce qui mènera à la tragédie.

En conclusion, rien de plus à dire sur cette pièce qui ne m'a pas plu du tout, du coup, ma chronique s'en ressent... Je crois que comme beaucoup de pièces, il vaudrait mieux la voir que la lire... En tout cas, si vous voulez connaître les conséquences des manigances de Iago et découvrir comment Othello réagira face à ses insinuations, lisez-la !

Note :



Ce roman fait partie du Big Challenge 2014 de Livraddict

13/14

du Baby Challenge Théâtre de Livraddict
15/20
(11+4 jokers)

du Baby Challenge Classique de Livraddict
20/20
(16 + 4 jokers)
médaille d'or !
Et du Challenge God Save the Livre d'Antoni
12/5

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.