6

La voix, une enquête du commissaire Erlendur Sveinsson, d'Arnaldur Indridason

Posté par Frankie le 26 septembre 2014 à 20:09 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Röddin

Résumé :
Gudlaugur, portier et Père Noël d'un hôtel, est retrouvé assassiné dans le cagibi qui lui servait de chambre et dans une posture inconvenante. Erlendur est chargé de l'enquête et il s'installe à l'hôtel afin de ne pas se retrouver seul chez lui en cette période de fêtes de Noël...



Mon avis :
Voilà la 3e année que je lis un Indridason pour le Challenge ABC (et sûrement pas la dernière) et 3e année que je le lis à peu près au même moment, en septembre-octobre (je n'ai pas d'explication à part peut-être le fait qu'un polar nordique se lit bien au moment où l'automne arrive :)) Bref, j'ai retrouvé le commissaire Erlendur avec plaisir dans une enquête encore une fois très prenante.

Alors que les fêtes de Noël commencent à battre leur plein et que les clients affluent, un hôtel de luxe est le théâtre d'un assassinat. Un homme nommé Gudlaugur, portier et qui devait officier comme Père Noël au goûter des enfants, est retrouvé mort dans le cagibi qui lui tenait lieu de chambre dans une position pour le moins inconvenante. Le directeur de l'hôtel veut éviter toute mauvaise publicité mais Erlendur chargé de l'enquête n'en a cure et il s'installe à l'hôtel pour fouiner et éviter de se retrouver seul dans son appartement à l'approche de Noël...

Arnaldur Indridason nous offre une fois de plus un roman policier bien ficelé, efficace et prenant. Avec cette nouvelle enquête, pas de mauvaises surprises, mais pas de folle originalité non plus. On reste dans le bon vieux policier à l'ancienne, sans chichis. Mais bien malin qui pourra deviner qui est le coupable ! En tout cas, j'ai apprécié de ne pas avoir des indices gros comme des maisons qui me donnent la solution dès le début du livre.

Comme La femme en vert, l'intrigue principale n'est pas cousue de fil blanc et derrière le meurtre apparemment banal de cet homme se cache une autre histoire qui éclaire sous un nouveau jour la personnalité de la victime (et l'enquête). C'est intéressant, émouvant même parfois. C'est aussi l'occasion de plonger dans les combines de chacun, de mettre à jour la face cachée de cet hôtel et de l'Islande en général. Finalement qu'on soit en France, en Angleterre, aux USA ou en Islande, les affaires sordides sont partout les mêmes !

Dans ce livre, on ne suit pas seulement l'enquête principale mais aussi une 2e affaire, plus en retrait, qui recèle son lot de surprises également, et on approfondit la personnalité d'Erlendur. Dans le livre précédent, on avait appris le drame survenu dans son enfance et dont il porte toujours le fardeau et ici on en apprend davantage ce qui ne permet de mieux connaître l'homme derrière le flic.

Erlendur n'est pas forcément un homme sympathique (il ne s'est jamais occupé de ses enfants, qui le lui reprochent maintenant), il est distant, fatigué, désabusé mais dans La voix, j'ai trouvé que son côté humain ressortait quand même pas mal avec ses doutes et ses faiblesses et ses espoirs aussi. Je ne veux pas trop en parler car je ne sais pas comment cela va tourner mais j'espère qu'Erlendur va enfin trouver un peu de bonheur... En tout cas, c'est un enquêteur hors pair, opiniâtre (demandez à ceux qu'ils suspectent) et efficace.

Erlendur est accompagné de ses deux acolytes habituels, Elinborg (qui doit, en plus de l'enquête principale et de l'autre enquête annexe, s'occuper du repas de Noël de sa famille) et Sigurdur Oli. Pas grand chose à dire sur ces deux-là si ce n'est qu'ils complètent bien Erlendur.

On retrouve aussi Eva Lind, la fille du commissaire, qui va mieux que dans l'enquête précédente mais qui est toujours bourrée de problèmes, qui en fait rejaillir la faute sur son père (elle n'a pas totalement tort non plus), qui est tantôt touchante, tantôt agaçante.

Pas grand chose à dire sur les autres personnages, non pas qu'ils ne soient pas intéressants mais parce que ça n'apporterait rien à ma chronique et qu'il vaut mieux les découvrir en lisant le livre.

Le style de l'auteur est toujours agréable à lire, les pages se tournent vite, le livre de 400 pages se lit vraiment rapidement.

En conclusion, encore un très bon polar d'Arnaldur Indridason, auteur qui ne m'a jamais déçue jusqu'à présent ! Et si vous voulez savoir qui est la voix du titre et quel rapport avec le meurtre d'un père Noël d'hôtel à quelques jours des fêtes de fin d'année, lisez-le ! Quant moi, je pense évidemment lire la suite, pourquoi pas lors du prochain challenge ABC ? :D

Note :



Le livre fait partie du Challenge ABC 2014 de Nanet
21/26

Il fait aussi partie du Challenge Thrillers et Polars 2014-2015 de Liliba
2/8

et du Challenge Fantasy/Thrillers de Licorne,
puisque ce sont les thrillers qui sont à l'honneur ce mois-ci
Thrillers
2/1

6 Comments


Je n ai pas encore lu cet auteur mais ça viendra un jour :-)


J'ai très envie de découvrir cet auteur :)


Je n'ai pas encore lu un seul de ses livres, mais je compte m'y mettre cette année ! :-)
En tout cas, ça me rassure de voir que c'est un auteur sûr ;-)
Bon samedi !!


Paikanne, Lea et Ismérie, oui c'est un auteur à découvrir ! Merci pour vos commentaires !


J'avais beaucoup aimé "la femme en vert" également, il me tarde donc de lire celui-ci, je vais attendre les premiers froids pour m'y mettre, une bonne lecture au coin du feu ! Pour le challenge de la Licorne, il semble que tu aies déjà atteint ton quota pour le niveau 1, mais je peux te passer en niveau 2 !? bises


@Licorne, oui ce sera une très bonne lecture d'hiver ! :) Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.