10

Sans âge, Le protectorat de l'ombrelle, une aventure d'Alexia Tarabotti, tome 5 de Gail Carriger

Posté par Frankie le 10 septembre 2014 à 10:25 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Timeless

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Voilà deux ans que les Maccon jouissent d'une paix relative, regardant grandir leur petite Prudence et vivant pour des raisons diplomatiques dans le second placard de Lord Akeldama. Mais la Reine des vampires d'Alexandrie les somment de venir et voilà Alexia, Connall, Prudence, ainsi que les Tunstell et leur troupe de théâtre qui embarquent pour l'Égypte tandis que le professeur Lyall et Biffy restent à Londres gérer des affaires délicates...

Mon avis :
Je n'ai pas attendu bien longtemps pour me replonger dans les aventures d'Alexia car ma lecture du tome 4 remonte à moins de trois mois. Mais je n'avais pas envie de laisser dormir ce tome 5 trop longtemps et je voulais savoir comment l'auteur allait conclure sa saga. Et je n'ai pas été déçue car j'ai encore une fois adoré !

Voilà deux ans que personne n'a essayé de tuer Alexia qui nage dans la félicité familiale avec Lord Maccon et leur petite Prudence adoptée diplomatiquement par Lord Akeldama, l'ami vampire d'Alexia. Du coup, le pack de loups-garous s'est installé à côté du vampire et les Maccon vivent dans le second placard de ce dernier pour profiter en toute discrétion de leur fille aux pouvoirs un peu spéciaux... Mais voilà que coup sur coup, le second de l'ancien pack de Conall est tué et la reine des vampires de la ruche d'Alexandrie ordonnent à Alexia et sa famille de se rendre immédiatement sur place. Les deux affaires sont-elles liées, c'est ce que va s'efforcer de découvrir Alexia qui embarque pour l'Égypte avec son mari et sa fille ainsi que son amie Ivy, devenue reine des planches de théâtre, son mari et leur troupe, tandis que le professeur Lyall et Biffy restent à Londres démêler la première affaire...

Encore une fois, ça a été un vrai plaisir de retrouver Alexia et ses aventures. J'ai trouvé ce dernier tome très abouti dans le sens où l'intrigue est bien imbriquée à l'univers de l'auteur et non plus un accessoire dont on parle davantage en fin de livre, mais sans empiéter non plus sur ce qui fait le charme de cette saga.

Ce tome est donc l'occasion de répondre à certaines questions restées en suspens comme par exemple cette fameuse plaie d'Égypte (God-breaker plague en anglais) qui a un impact fort sur les créatures surnaturelles en tout genre ou encore les mystères entourant le père d'Alexia qui sont ici résolus. J'ai trouvé que c'était intéressant et en ai apprécié la conclusion.

Mais il n'y a pas que ces intrigues-là dans ce dernier roman, le pack n'est pas en reste avec des secrets qui sont mis à jour (que nous connaissions mais pas certains personnages) et qui vont changer sa hiérarchie, on en apprend également sur les vampires et il y a un rebondissement savoureux à la fin.

Mais ce qu'on aime aussi dans les romans du Protectorat de l'ombrelle est bien présent également, le côté steampunk, l'atmosphère victorienne, les joutes verbales entre Alexia et Conall et c'est un vrai régal à suivre. D'autant plus que notre couple a maintenant une petite fille, qui ne pouvait pas être ordinaire, bien sûr et qui est dans la lignée de ses chers parents, ce qui donne lieu à des scènes très savoureuses.

Si je devais juste reprocher quelque chose à ce tome 5, c'est la description "carte postale fin XIXe siècle" de l'Égypte mais c'est juste une peccadille.

Alexia est égale à elle-même, têtue et rentre-dedans mais je trouve que pour quelqu'un qui n'a pas d'âme, elle a beaucoup de coeur. Même envers sa fille qu'elle considérait comme un inconvénient quand elle était enceinte, elle a des gestes maternels et on sent l'amour qu'elle lui porte. Comme envers son ours de mari qu'elle aime envers et contre tout et d'ailleurs il y a des scènes à un moment qui m'ont beaucoup émue.

Pas grand chose à dire de nouveau sur Conall, c'est l'alpha dans toute sa splendeur.

Mon petit chouchou a été Biffy. Vous savez c'est le serviteur (et plus) de Lord Akeldama devenu loup-garou malgré lui et qui avait du mal à s'adapter à sa condition. Dans ce tome, il est nettement plus serein, s'occupe (entre autres) du magasin de chapeaux de Madame Lefoux et son rôle ici est plus important. Il va même vous surprendre ! Et il va vivre une histoire d'amour (dont je ne vous dirai rien de plus) qui m'a beaucoup plu et touchée.

On retrouve aussi le professeur Lyall (que j'ai beaucoup aimé ici même si je l'appréciais déjà avant), Lord Akeldama (peu présent et qui ressemble de plus en plus à une caricature de lui-même) et Madame Lefoux qui est moins fascinante qu'avant. Et bien sûr Ivy, la dame aux chapeaux tous plus ridicules les uns que les autres, la chère amie d'Alexia, la reine des planches et qui a un rôle majeur dans ce tome, et qui me fait mourir de rire !

Et ce nouveau personnage, Prudence, qui est vraiment très choupinette, un amour de petite fille qui apporte un peu de légèreté dans des situations qui sont parfois critiques et qui m'a beaucoup amusée à dire "No" sans arrêt. Je suis curieuse de voir comment elle évoluera puisque l'auteur va sortir une série de livres (The Custard Protocol) sur elle et se passant 15 ou 20 après le Protectorat de l'ombrelle.

Rien à rajouter sur le style de l'auteur qui est toujours aussi délicieux et savoureux. J'adore sa plume, je me régale vraiment à la lire.

En conclusion, une très bonne fin pour cette série qui m'aura enchantée de bout en bout et que je quitte à regret jusqu'à la parution des livres sur Prudence (en attendant, je peux aussi me consoler avec sa série YA qui se déroule avant le Protectorat). Et si vous voulez savoir si Alexia et son entourage arriveront à éliminer la plaie d'Égypte, et pourquoi Prudence dit toujours non (outre le fait qu'elle est dans sa phase d'opposition) :), lisez-le !

Note :



Ce roman fait partie du  Challenge Read in English d'Avalon
  31

10 Comments


J'ai beaucoup aimé ce cinquième tome plutôt bien construit. Il se raccroche d'ailleurs bien au reste de la saga et ce qui été laissé en suspens. En revanche (et ça n'est pas une critique), entre le voyage en Egypte et Prudence dans le rôle de Ramsès, ça m'a fait tout drole, je me serai presque crue dans Amelia Peabody ^^


Ah cette série est tout bonnement géniale ! Et il me tarde de retrouver la petite Prudence ! En attendant j'ai le t2 de sa série jeunesse qui vient d'arriver, il me tarde de me plonger dedans !


J'ai aussi beaucoup aimé ce final : tout y est - la réunion des personnages, l'intrigue effectivement plutôt mieux ficelée que dans certains précédents, le pack, le steampunk, l'humour et l'écriture de Gail Carriger.
Et puis l'Egypte (que j'ai trouvé justement géniale dans cette version cliché ;) ), les révélations à tout-va et la très jolie histoire d'amour…
J'ai tout aussi hâte de voir ce que donnera Prudence adulte mais je vais comme Mylène passer par la version YA avant. :D


@Gilwen, ah oui, moi aussi j'ai fortement pensé à Amelia Peabody et Ramsès (et Lord Maccon pourrait être le double de l'irascible Emerson) ! Je n'ai pas trouvé de chronique de ce 5e tome sur ton blog, c'est normal ?

@Mylène, je vais aussi me lancer dans sa série YA je pense.

@Mypianocanta, comme tu dis, tout y est ! :) Et comme j'ai les deux tomes du Pensionnat de Melle Geraldine dans ma Pal, il n'y a pas de raison que je ne les lise pas en attendant Prudence ! :)

Merci pour vos commentaires !


Oh oui, Maccon et Emerson se valent (et sont d'ailleurs tous les deux très miams ^^). Pour ce qui est de la chronique, c'est tout à fait normal. En fait, j'ai lu ce dernier tome l'année dernière quand je rédigeais mon mémoire et que je faisais la grève des chroniques (et du blog). J'ai une copine qui m'a filé le T1 YA y'a pas longtemps, donc je pense que je vais aussi tester, histoire de me faire les dents en attendant la sortie de celui sur Prudence.


J'ai adoré ce cinquième tome, faut dire que je suis une grande fan de Prudence, qui est effectivement un sacré petit personnage ! Je suis trop contente que l'auteur ait décidé de lui consacrer une série, j'ai hâte :-)


Je n'ai lu que le premier tome, que j'ai beaucoup beaucoup aimé, il faudrait donc que je me remette à cette saga ! Ton billet donne très envie car on voit que le plaisir de lecture ne s'essouffle pas malgré les nombreux tomes ! Puis tu me donnes envie de découvrir Prudence <3

Je ne me souviens plus si tu as lu "Étiquette et espionnage" (ou un truc comme ça), sa nouvelle série ? Il parait que c'est + jeunesse et j'ai lu de très mauvais billets comme d'autres très enthousiastes alors j'hésite...

Des bisous


Ha ça fait du bien de revivre un peu la saga à travers ton avis, j'ai vraiment adoré aussi ce dernier tome qui termine très bien la saga pour moi :)


@Gilwen, ah ok, dommage de ne pas pouvoir lire de chronique dessus !

@Cajou, je compte lire Étiquette et espionnage, sans doute pas cette année mais sans doute en 2015.

@Azariel, oui, c'est une très bonne conclusion à cette saga vraiment bonne.

Merci pour vos commentaires !


Oups, je t'ai oubliée, Caro ! Je suis également ravie qu'il y ait une saga sur Prudence ! Si elle est aussi attachante jeune adulte que bébé, ce sera super ! Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.