11

Fille noire, fille blanche de Joyce Carol Oates

Posté par Frankie le 1 novembre 2012 à 11:10 - Catégorie : , , ,
Titre original : Black Girl, White Girl

Résumé :
Genna Meade et Minette Swift, compagnes de chambre sur le campus, n'ont rien en commun. Genna est blanche, effacée, avide de tendresse, Minette est noire, arrogante, solitaire et peu encline à répondre à l'amitié de Genna. Alors que les semaines passent, Minette semble subir des violences racistes, jusqu'au drame...



Mon avis :
Comme Zweig, Joyce Carol Oates ne fait pas partie des auteurs que je lis habituellement. Mais à force d'en entendre parler, surtout par George, j'ai quand même voulu découvrir ce qu'elle écrivait. Ne voulant pas me lancer dans un de ses pavés, j'ai donc opté pour ce livre assez court (374 pages) et j'avoue avoir été très agréablement surprise. Ce n'est pas tant l'histoire qui m'a plu que le style de l'auteure et l'ambiance particulière de ce roman.

1974, alors que Nixon vient de démissionner, Genna Meade entre au Schuyler College pour y faire ses études supérieures. Elle se retrouve compagne de chambre de Minette Swift qui est l'exact opposé de la jeune fille. Genna est blanche aux taches de rousseur, effacée, issue d'une famille d'activistes et hippie alors que Minette est noire comme l'ébène, peu avenante, arrogante, solitaire et fille d'un pasteur traditionaliste. Avide de tendresse, Genna cherche pas tous les moyens à gagner l'amitié de Minette qui n'en a cure et repousse toutes ses marques d'affection. Mais alors que les semaines passent, Minette semble la proie de violences raciales. Genna pourra-t-elle sauver Minette..?

En quatrième de couverture, il est écrit (d'après Telérama) "Redoutable machine romanesque, saisissante d'ambiguïté et d'inconfort". Romanesque, je ne sais pas mais c'est un livre effectivement très ambigu et qui m'a mise assez mal à l'aise. Tout au long de l'histoire, on ne sait pas trop ce qu'il se passe, où l'auteur veut en venir et l'ambiance est tout à fait particulière.

J'ai d'ailleurs eu un peu de mal à entrer dans le roman. L'histoire de Genna et Minette m'intéressait mais je trouvais qu'il y avait des longueurs, surtout les passages sur la famille de Genna mais je pense ces passages étaient obligés pour comprendre le personnage de la jeune fille. Ensuite, une fois l'histoire installée, j'ai eu très envie de continuer.

Pourtant, on ne peut pas dire que l'histoire soit vraiment très captivante mais elle est insidieusement prenante. Quand on parle d'inconfort et d'ambiguïté, c'est en fait tout à fait ce que j'ai ressenti lors de ma lecture ! On suit ces deux jeunes filles, le drame qui se met en place petit à petit, sans vraiment comprendre pourquoi et comment tout cela arrive, tout est en non-dits, on ne comprend pas pourquoi Minette réagit comme ceci ou comme cela et, à l'instar de Genna, on en vient à douter d'elle. Cela donne donc une atmosphère tout à fait particulière à cette histoire...

Mais il n'y a pas que l'histoire des deux jeunes filles et la relation difficile qu'elles entretienne. Il y a également leurs rapports avec leurs pères, deux personnages omniprésents malgré leur absence et qui influent énormément sur ce que peuvent ressentir Genna et Minette. Et tout comme les deux jeunes filles sont diamétralement opposés, leurs pères le sont tout autant. Max Meade est un activiste révolutionnaire, défenseur des droits de l'homme, fantasque, absent alors que le père de Minette est un pasteur rigoriste qui a élevé sa fille dans l'amour de Dieu. Mais là où Minette suit les préceptes de son père, Genna ne cherche qu'à s'en éloigner tout en faisant une sorte d'idole inaccessible...
Personnellement, j'ai trouvé que l'histoire du père de Genna, même si nécessaire à l'histoire, prenait un peu trop de place, surtout sur la fin... Mais bon, je n'en dirai pas plus.

Le problème de l'identité raciale est également très présent. On n'est plus dans les années 50-60 quand la question des droits civiques des noirs se posaient mais les tensions raciales sont encore bien présentes et Minette est un peu le catalyseur (je ne sais pas si je peux employer ce terme) de ces tensions.

Je n'ai pas trouvé les personnages de Genna et Minette très attachants.
Genna est trop passive et effacée à mon goût et trop avide de tendresse. Je l'ai trouvée trop obnubilée à gagner l'amitié de Minette. On voit qu'elle essaie de compenser l'absence du père et le manque d'attention de sa mère (une hippie shootée aux médocs) et pense avoir trouvé enfin quelqu'un à aimer et qui l'aimerait mais on a vraiment l'impression qu'elle prend ses rêves pour la réalité quand elle parle de cette amitié alors qu'on voit bien que Minette n'en a strictement rien à faire ! Franchement, ç'aurait été moi, j'aurais laissé tomber ! :D Et j'aurais été Minette, Genna m'aurait franchement gonflée ! ^^

Quant à Minette, franchement quel personnage détestable ! Toujours maussade, renfermée, arrogante envers les autres, je n'ai vraiment pas compris ce qu'elle venait faire dans cette université où visiblement elle n'avait pas sa place (mais aurait-elle eu sa place ailleurs ?). Je peux comprendre que derrière cette attitude il y ait une solitude, un mal-être, une grande détresse même, mais franchement elle n'a rien d'aimable. Et puis, qu'est-ce que ces "par-don" ont pu me faire grincer des dents !

La mère de Genna est également un personnage peu sympathique, complètement ailleurs, hippie sur le retour qui souffle le chaud et le froid avec sa fille. On voit bien que les deux femmes n'ont pas eu de relations mère-fille traditionnelles et c'est ce qui explique aussi le caractère de Genna.

Je ne vais pas reparler des pères respectifs de Genna et Minette, je l'ai déjà fait.

J'ai beaucoup aimé le style de Joyce Carol Oates. Elle sait à merveille raconter son histoire, cerner la psychologie des personnages et je pense que c'est grâce à son écriture, très fluide également, que j'ai aimé ce roman.

En conclusion, un roman qui a su beaucoup me plaire sur une histoire assez dure et une ambiance tout à fait particulière et ce malgré des personnages peu attachants. Je ne sais pas si je lirai d'autres romans de cette auteure mais celui-ci m'a convaincue. Et si vous voulez découvrir Minette et Genna, leur relation compliquée et savoir ce qu'il est arrivé à la première, lisez-le.

Note :



Ce livre est ma lettre O du Challenge ABC 2012 de Nanet
22/26


11 Comments


J'ai très envie de le lire celui ci pour le challenge de Calypso pour me faire une autre idée de l'auteur, j'avais lu nous étions les mulvaney et je n'avais pas du tout aimé une vraie galère.


Jamais lu l'auteur et bizarrement je n'ai toujours pas envie...


Jamais lu cette auteure, mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque :) Bises


On a un ressenti très proche je trouve. En lisant ton billet, je revoyais l'histoire se dérouler sous mes yeux. Et j'ai repensé à Minette. C'est vraiment un personnage très étrange. J'étais dégoûtée par la description de sa salle-de-bains quand Genna va lui rendre visite. Félicitations pour ton billet.


Très beau billet, Frankie ! ça me remet de très bons souvenirs de lecture en mémoire ! On partage à peu près le même ressenti, sauf qu'effectivement moi j'ai réussi à m'attacher à Genna ^^


Oates, c'est vraiment très particulier, outch !


@Laure, je serais très curieuse de savoir ce que tu en penses...

@Belledenuit, pas grave ! :)

@Cla S, tu as une idée du livre que tu aimerais lire ?

@Lilly, merci ! C'est vrai que c'est une histoire très marquante !

@Alexielle, merci !

@Stephie, :)

Merci pour vos commentaires !


Je n'ai lu qu'un livre de Joyce Carol Oates, Nulle et grande gueule. Ce que tu dis de celui-ci me donne envie de pousser plus loin l'exploration de l'oeuvre de cette auteure qui, décidément, semble avoir plus d'une corde à son arc :)


Je suis ravie de t'avoir engagée à lire Oates ! Mais il ne faut pas t'arrêter en si bon chemin, d'autres sont encore mieux !


J'aimerais bien découvrir, peut-être avec ce titre-ci !


@Bouchon, c'est ce que je pense aussi.

@George, ne t'inquiète pas, j'en lirai d'autres, mais peut-être pas dans l'immédiat :)

@Iluze, oui pourquoi pas.

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.