13

L'appel de l'ange de Guillaume Musso

Posté par Frankie le 18 novembre 2012 à 09:42 - Catégorie : , , ,
Résumé:
À l'aéroport JFK de New York, Madeline et Jonathan s'échangent sans le savoir leurs portables respectifs après s'être rentrés dedans. Le temps de s'en apercevoir, ils sont à 10 000 km l'un de l'autre. Avant de renvoyer les téléphones, chacun parcourt le téléphone de l'autre et Jonathan s'aperçoit qu'un événement le relie à Madeline...





Mon avis :
Musso, c'est comme avec Jean-Baptiste Grangé (ou avec Marc Levy), j'ai arrêté de le lire il y a quelques années. J'aimais bien lire ses premiers romans que je trouvais détendants et agréables à lire. Puis j'ai commencé à m'ennuyer, à trouver les ficelles (souvent surnaturelles) un peu trop grosses et franchement, les histoires commençaient à se ressembler un peu toutes (et je ne vous parle même pas des titres que je suis incapable de raccrocher aux histoires correspondantes ! ^^). Bref, j'ai abandonné. Et puis, L'appel de l'ange faisant partie du Baby Challenge Thriller, je me suis dit que ce serait l'occasion de renouer avec lui. Je dois dire que j'ai passé un moment plutôt agréable pendant cette lecture, même si au début, c'était mal parti...

Madeline est fleuriste à Paris et Jonathan restaurateur à San Francisco. À l'occasion des fêtes de Noël, ils se heurtent dans un des aérogares de JFK et en ramassant leurs affaires, s'échangent, sans le savoir, leurs portables respectifs. Le temps de s'en apercevoir, ils se retrouvent à 10 000 km l'un de l'autre. Cédant à la tentation d'en savoir plus sur l'autre, ils farfouillent dans les téléphones et Jonathan découvre un événement le liant à Madeline...

Il est de bon ton de cracher sur Guillaume Musso (ou Marc Levy), le professeur de littérature de mon fils en prépa disait même que c'était de la sous-littérature (je n'ose même pas imaginer ce qu'il pense de la bit-lit ou de la romance paranormale ! :D). Ce n'est pas mon cas. Je pense qu'il faut de tout. Certains lisent les auteurs français de la rentrée littéraire (perso, ce n'est pas ma tasse de thé), d'autres des classiques, d'autres encore de la bit-lit, du thriller, des Harlequin, de la fantasy, de la SF et même 50 Shades of Grey :), et tant que chacun y trouve son compte, je trouve ça très bien. Et si certains (beaucoup) aiment lire du Musso ou du Levy, je pense qu'on n'a pas à les prendre de haut ou à les mépriser.
Bref, tout ça pour dire qu'à un moment, j'ai trouvé mon compte dans ces lectures et que ça n'a pas fait de moi une inculte pour autant. :)

Pour en revenir à L'appel de l'ange, je dois dire que Guillaume Musso a un talent certain pour tenir son lecteur en haleine. C'est un livre qui se lit très vite, on a envie de tourner les pages pour connaître la suite et il sait écrire une histoire plaisante. Je dois avouer que j'ai eu beaucoup de mal avec la première partie (l'échange des portables et tout ce qui s'ensuit, jusqu'à la découverte d'un secret dans celui de Madeline). Je ne sais pas, je me suis assez ennuyée, et puis franchement, je n'étais pas très emballée par sa façon de détailler la banalité des gestes du quotidien : "Sur une tranche de pain de mie, il tartina une belle couche de beurre de cacahuètes qu'il recouvrit de sardines à l'huile sur lesquelles il disposa des rondelles de bananes"... Okay....
Et puis, la façon dont Jonathan fouille dans le portable de Madeline, jusqu'à l'obsession, m'a assez mise mal à l'aise.

La deuxième partie m'a nettement plus plu ! C'est là où c'est devenu un vrai page-turner, je voulais vraiment savoir de quoi il retournait et ce qu'il allait se passer et je n'ai vraiment pas vu le temps passer. Du coup, j'ai trouvé que la dernière partie, quand on a le fin mot de l'histoire, retombait un peu comme un soufflé et était vraiment tirée par les cheveux ! À ce moment-là, c'est devenu un peu gros. Mais heureusement, j'ai quand même été moins déçue par cette histoire-là que par les deux précédents romans de Musso que j'avais lus, Parce que je t'aime et Je reviens te chercher (je suis allée chercher les titres sur Internet vu que je les avais oubliés), où là, les ficelles étaient vraiment très très grosses !

Quant à la romance, car il y a bien sûr une romance, désolée, je spoilerise (et j'invente des mots par la même occasion ! ^^), elle est bateau, pas très intéressante, ni finalement très crédible, surtout quand les deux personnages s'étant vus 30 secondes dans un aéroport, ayant passé une semaine à 10000 km l'un de l'autre à se jeter des noms d'oiseaux par mails ou sms interposés, se retrouvent et qu'au bout de 5 mn, "ils étaient bien obligés d'admettre qu'ils étaient des twin souls : des âmes jumelles qui s'étaient reconnues et qui avaient cheminé pour parvenir à la même destination"... Mouais...

J'avoue que dans la première partie, ni Jonathan, ni Madeline ne m'ont vraiment plu. Je les trouvais un peu "plats". Et puis quand ils ont commencé à s'envoyer des mails, je me suis dit "oh non, ils vont pas nous faire le coup de Quand souffle le vent du Nord". Heureusement non ! Comme j'ai dit plus haut, le fait que Jonathan farfouille comme ça dans le portable de Madeline m'a assez mis à l'aise. Je n'ai pas apprécié du tout. Mais bon, s'il ne l'avais pas fait, il n'y aurait pas eu d'histoire ! ^^ Et pour en finir avec Jonathan, je me demande quel père peut abandonner son fils comme ça, le soir de Noël, pour aller éclaircir des mystères avec une illustre inconnue... Après, je l'ai un peu plus apprécié, même si, dans l'ensemble, il m'a laissée assez indifférente. Et puis, je n'ai pas aimé du tout l'histoire avec sa femme. Je n'en dis pas plus mais je me suis demandée ce que ça venait faire là.

J'ai un peu plus aimé Madeline, qui est un personnage plus consistant, avec beaucoup de fêlures, de doutes, mais qui fait preuve d'une sacrée force de caractère quand la machine se met en branle.

Pas grand chose à dire sur les autres personnages.

Le style de l'auteur est agréable à suivre, il ne donne pas mal à la tête, se lit facilement. Comme je l'ai dit, il sait vraiment tenir son lecteur en haleine avec son histoire même si certaines phrases sont assez clichées.

En conclusion, je m'aperçois que je donne l'air de ne pas avoir aimer le livre en pointant de cette façon tout ce qui ne m'a pas plu. Pourtant, malgré ses défauts, j'ai bien aimé, j'ai passé un moment agréable et il m'a détendue. Enfin, si vous voulez savoir quel est ce mystère mystérieux que Jonathan va trouver dans le portable de Madeline et quelles conséquences cette découverte aura sur leurs vies, lisez-le. Quant à moi, malgré mes réserves sur l'auteur, je compte lire La fille de papier un jour. Lire un Musso de temps en temps ne fait pas de mal. :)

Note :




Ce roman fait partie du Baby Challenge Thriller de Livraddict
12/20
ce qui me fait une médaille de bronze !

Il fait aussi partie du Challenge Thrillers et Polars de Liliba
8/12

13 Comments


Un bouquin qui ne me tente pas du tout, mais tu as pondu là un très chouette billet !


Je suis tellement fan de l'auteur, que je ne vois plus les points négatifs lol J'attends ses nouveaux livres avec impatience et ils m'offrent une bulle de détente que j'apprécie une fois par année :)
Maintenant ce que tu dis me semble tout à fait correct ^^ Je te conseille toutefois "La fille de papier" qui est de loin le meilleur de l'auteur à mon goût. Mais je pense qu'attendre un peu avant de le tenter est la bonne option :D


Comme tu dis, Lire un Musso de temps en temps ne fait pas de mal! Ce sera peut être mon Musso de l'année du coup ^^


Comme tu dis, Lire un Musso de temps en temps ne fait pas de mal! Ce sera peut être mon Musso de l'année du coup ^^


J'ai bien peur que les points négatifs que tu soulèves me rendent cette lecture impossible.


J'aime bien Musso mais c'est vite lu et vite oublié, tu vois je ne me rappelle même plus la faim.


La vache !! la fin, punaise j'ai pété de rire en me relisant mais trop tard j'avais validé.


C'est peut-être de la sous-littérature, mais il n'empêche que ça reste très sympa' à lire !
Tu me rassures, je commençais à penser que j'étais la seule à trouver que dans les Musso, il se passe toujours la même chose. Sans compter que j'ai également beaucoup de mal à relier les titres aux bonnes histoires...

J'avais assez aimé L'appel de l'ange que j'avais trouvé crédible bien que prévisible. Mais bon, avant de relire le résumé, j'aurais bien été incapable de dire de quoi ça parlait...


J'avais un prof qui parlait de littérature blanche et de littérature grise : la littérature "noble" et la littérature "commerciale", en fait. Par contre, jamais il n'a classé un genre comme commercial mais plutôt les auteurs. C'est le premier à m'avoir parlé de bit-lit, en disant qu'il y avait de très bons auteurs mais beaucoup de titres commerciaux !

M'enfin, au moins, les gens lisent.

Bref, pas le débat.

Je n'aime pas trop Lévy, Musso et Cie parce que j'ai toujours l'impression de lire la même chose... et ça m'agace !


Je ne l'aurais pas classé dans thrillers, mais bon...


Comme toi Musso, j'en ai lu plusieurs et puis j'ai arrêté parce que tout se mélangeait un peu.
Et j'avoue que je n'ai pas très envie de lire celui-ci mais si je le trouve pourquoi pas ;)

J'ai aussi eu des collègues de lettres le dénigrant (comme Levy ... et même Nothomb). C'est oublié un peu vite que leurs bons vieux classiques étaient populaires à leur époque je crois.

Enfin, il en faut pour tout le monde et puis je suis tellement éclectique dans mes lectures que tout cela me passe au-dessus de la tête :)


J'ai lu tous les Musso je pense et c'est assez en dents de scie, c'est ou génial ou vraiment bof bof d'un coup à l'autre. Mais je déplore comme toi que ce soit devenu de bon ton de cracher dessus (et le coup de la sous-littérature, alors qu'ils n'en ont pas lu, je comprends pas :P).
Pour celui-ci, je trouve que c'est dommage que la romance passe à la trappe (le coup de l'appel de l'ange et des twin souls c'était middle) mais l'intrigue était prenante, c'est vrai. Mais le mix ne m'a pas trop plu...
De mon côté, j'avais beaucoup aimé Parce que je t'aime, le final de fou auquel on ne s'attend pas, même si oui c'est très gros, le recoupement de tout m'avait bien plu !


@Liliba, merci !

@Yumiko, avant j'attendais aussi les Musso avec impatience, plus maintenant. Mais je pense que je lirai La fille de papier, effectivement.

@Czar, si tu le lis, je serai curieuse de savoir ce que tu en penses.

@George, je m'en doutais un peu ! ;)

@Laure, c'était l'heure du dîner ? Ou alors ça t'a laissée sur ta faim ! :D En tout cas, moi non plus, je ne me souviens déjà plus de la fin !

@Luna, moi c'est pareil, faut que je relise les résumés pour me dire "ah oui, c'est cette histoire-là" !

@Elora, moi aussi je suis contente quand les gens lisent, même du Musso car ça peut amener à autre chose ensuite. Mais c'est vrai que c'est toujours un peu pareil.

@Mypianocanta, moi pareil, j'essaie de lire de tout.

@Bykiss, j'ai justement commencé à me lasser de Musso avec Parce que je t'aime...

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.