5

Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra

Posté par Frankie le 24 mars 2012 à 12:49 - Catégorie : , ,
Résumé :
Algérie, fin des années 30, Younes, 10 ans, voit son père perdre tout ce qu'il a. Ne pouvant faire face, celui-ci confie le jeune garçon à son frère aîné qui vit au sein de la communauté pied-noire. Dans un village près d'Oran, Younes devenu Jonas grandit, se fait des amis et tombe amoureux. Mais le racisme latent, les drames et les déchirures vont venir bouleverser la vie du jeune homme tandis que l'Algérie s'enfonce dans la guerre contre la France et que Younes ne sait pas très bien où se trouve sa place...




Mon avis :
Si vous me lisez, vous savez sans doute que ce titre a une résonance particulière pour moi. En effet, le livre a été adapté par Alexandre Arcady et le tournage a eu lieu l'été dernier là où j'habite. J'en avais d'ailleurs parlé lors de ma journée passée sur le tournage (). J'avais donc, à ce moment-là, acheté le livre. Mais je dois dire que les premières pages ne m'avaient pas franchement plu, dû à un style trop imagé. C'est à l'occasion d'une lecture commune sur Livraddict que j'ai enfin décidé de sortir le livre de  ma pal et je dois dire que je ne le regrette absolument pas tellement ce livre a été un coup de coeur et m'a passionnée !

Quand Issa, le père de Younes, perd le peu de terrain qu'il a, il se réfugie à Oran avec sa famille en espérant arriver à s'en sortir. Nous sommes à la fin des années 30. Mais hélas, la famille ne vient que rejoindre la cohorte de ces gens pauvres qui luttent pour survivre. Issa décide alors de confier le jeune garçon a son frère aîné qui est pharmacien au sein de la communauté pied-noire. Commence alors pour Younes, devenu Jonas, une vie choyée où il se fait des amis fidèles mais où le racisme envers la communauté arabe reste toujours latent. Quand, comme tout ses copains, il tombe amoureux d'Émilie, la plus jolie fille de Río Salado, la bande des "doigts de la fourche" vole en éclat et la guerre qui éclate en 1954 déchaîne les passions et les violences. Younes déchiré entre son amour interdit par une promesse faite, ses origines, sa vie actuelle, va se trouver au milieu de la tourmente...

Mais que ce livre est bien ! Franchement, si j'avais su que je l'adorerais autant, je l'aurais lu bien plus tôt ! J'ai tout aimé dans ce roman, les quelques mois où Younes vit à Jenane Jato, le quartier pauvre d'Oran, son adolescence à Río Salada, insouciante avec ses amis à la vie à la mort et la partie la plus terrible, quand il tombe amoureux d’Émilie puis que la guerre éclate. Tout est prenant, passionnant et j'aurais voulu que le livre ne se termine jamais.

L'histoire de ce jeune garçon élevé comme un petit européen est vraiment poignante et et m'a vraiment touchée. Si bien que j'ai pleuré comme une madeleine pendant les cinquante dernières pages (oh la la, la fin !). Classe quand vous voyagez en train et que le contrôleur vient vérifier votre billet... Tout ça pour dire qu'il est difficile de rester insensible aux événements qui jalonnent la vie de Younes/Jonas.

Et bien sûr, il n'y a pas que la vie du héros, il y a aussi les événements qui ont marqué l'Algérie. Celle coloniale où la communauté pied-noire vivait insouciante, sans vraiment se préoccuper du sort des millions d'Algériens pauvres et opprimés et qui considéraient cette terre comme la leur puisqu'ils étaient là depuis 3 ou 4 générations. Puis le soulèvement ensuite et la guerre avec sa violence, ses cruautés de part et d'autre, ses attentats qui a tué des innocents et enfin l'exil de milliers d'européens... L'auteur arrive bien à nous faire vivre tout ça, même si le village où se passe l'histoire est relativement épargné... Je dis relativement.

Si je peux avoir un regret, c'est que Yasmina Khadra ait choisi de passer sous silence 45 ans de la vie de Younes mais d'un autre côté, je le comprends aussi. Ce livre est l'histoire de son amour pour Émilie et de sa jeunesse...

J'ai beaucoup aimé le personnage de Younes. C'est un garçon très touchant et j'ai ressenti beaucoup d'empathie envers lui. Même si je l'ai trouvé un peu détaché parfois mais c'est aussi normal ne sachant finalement pas trop qui il est, tiraillé entre deux cultures...

En fait, tous les personnages sont très bien écrits. Khadra arrive à leur donner vie et corps et je dois dire que j'avais l'impression de les voir défiler sous mes yeux, que ce soit Jean-Christophe, Simon, Fabrice ou André, les amis de Younes. J'ai trouvé Émilie assez lointaine, comme une sorte d'icône inaccessible, à de rares exceptions près, mais comme le livre est vu à travers les yeux de Younes, ce ne n'est pas non plus anormal. J'ai beaucoup aimé l'oncle et la tante de Younes, Mahi et Germaine, ceux qui recueillent le jeune garçon et l'élèvent comme leur fils, avec beaucoup d'amour, j'ai trouvé.
Me resteront également en mémoire Bliss et Jambe-de-bois, des figures emblématiques de Jenane Jato.

Le style de l'auteur est vraiment magnifique ! Je vous ai dit au début que j'avais trouvé le début un peu trop imagé mais finalement on est emporté par son récit empreint de poésie et il déroule son histoire comme de la dentelle. Je me suis régalée à le lire ! De plus, ses descriptions sont vivantes et quand Younes déambule dans le marché de Jenane Jato, j'avais vraiment l'impression de voir la scène du tournage à laquelle j'avais assistée en juin dernier.

En conclusion, une histoire magnifique, triste à verser des torrents de larmes et je peux vous dire que si vous lisez ce livre, Younes, Émilie et tous ces beaux personnages vous resteront longtemps en mémoire. Et si vous voulez savoir pourquoi Younes s'interdira d'aimer Émilie pendant longtemps et ce qu'il adviendra de chacun après la guerre d'Algérie, lisez ce livre ! Et après L'attentat qui m'avait déjà beaucoup plu et ce livre-là, on peut dire que Yasmina Khadra m'a définitivement conquise et que j'ai hâte de lire plus d'ouvrages écrits par lui ! En plus, pour l'avoir rencontré au Salon du livre, je peux dire que c'est un homme charmant !

Note :



C'est une lecture commune organisée par Agnes avec Soso0806 et Mimigogotte.

Ce livre fait partie du Challenge Le tour des genres en 365 jours 
5/20
1/2
 en catégorie Contemporain


5 Comments


J'avais bien aimé cette histoire et en général l'auteur.


Rhooooooooooooooooo !
Comment résister ?
Je n'ai pas (pas du tout) apprécié la lecture de "L'attentat" mais je ne voulais pas en rester là avec cet auteur dont on dit tant de bien. Le prochain essai sera donc celui-ci et je me réjouis de pouvoir venir confronter mes ressentis aux tiens (en espérant ne pas faire de nouveau chou blanc!)
Bisous Frankie :)


Avec tes bêtises, je l'ai acheté le dimanche mais impossible d'avoir une dédicace, il y avait trop de monde ;)


J'ai terminé ce roman aujourd'hui même, et comme toi j'ai eu beaucoup de mal au début avec le style que je trouvais un peu trop soutenu et trop imagé, trop de métaphores etc. Mais finalement j'ai été touchée par l'histoire de Younès, que je me suis prise à admirer et à aimer. J'ai aussi parfois été émue aux larmes, et finalement plus les pages se tournent, plus le style imagé de l'écriture sert l'histoire ... Je suis très curieuse d'en découvrir l'adaptation!!


@Laure, moi aussi ! :)

@Cajou, j'avais beaucoup aimé L'attentat mais là je dois dire que j'ai vraiment adoré ! J'espère qu'il te plaira quand tu le liras !

@Stephie, j'ai donc eu de la chance le samedi de ne pas attendre trop longtemps !

@Tiphanie, c'est vrai qu'au début je n'aimais pas les métaphores mais, comme tu dis, ensuite ça sert bien l'histoire.

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.