32

Le portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde

Posté par Frankie le 21 juillet 2010 à 10:25 - Catégorie : , , ,
Titre original : The Picture of Dorian Gray

Résumé :
Le jeune Dorian Gray, jouvenceau d'une beauté inouïe, a été peint de façon magistrale par Basil Hallward. Dans un élan de vanité, Gray fait le voeu de ne jamais vieillir et que ce soit son portrait qui subisse les stigmates du temps et de ses péchés. Dès lors, ce sera effectivement son image qui subira les conséquences de ses turpitudes tandis que Dorian Gray ne bougera pas...


Mon avis :
Que ce livre est bavard et d'un ennui abyssal ! Un vrai pensum que je me suis forcée à lire jusqu'au bout. C'est pourtant un classique de la littérature anglaise sorti à la fin du XIXe siècle et qui fit scandale à l'époque de par les idées qu'il véhiculait : L'homosexualité latente des personnages ou l'usage de l'opium.

L'histoire est donc celle de Dorian Gray, jeune homme d'une merveilleuse beauté, qui fascine tous ceux qu'ils croisent. C'est tout d'abord le peintre Basil Hallward qui n'a de cesse de faire de lui un portrait parfait puis Lord Henry, qui veut avoir l'amitié de Gray à tout prix. Naïf et innocent au début, Dorian Gray fait preuve de vanité sous les compliments répétés de ces hommes. Quand Lord Henry lui dit qu'il faut qu'il profite de sa beauté et de sa jeunesse, Dorian fait le souhait que son portrait subisse les affres du temps et de sa vie à sa place.

À la suite d'une histoire d'amour malheureuse, Dorian Gray s'aperçoit qu'effectivement c'est son portrait qui en subit les conséquences. Dès lors, Gray passe sa vie à tomber toujours plus bas dans la déchéance et l'immoralité, sans en subir aucun châtiment. C'est toujours son portrait qui subit les outrages du temps et de ses turpitudes. Jusqu'où pourra-t-il aller sans devoir répondre de ses actes?

J'ai beau ne pas avoir aimé du tout ce roman, je lui reconnais quand même de nombreuses qualités. Il décrit assez bien la bonne société anglaise de la fin du XIXe siècle avec ses codes et ses règles et ses gens qui passent leur temps à les enfreindre joyeusement. Lord Henry et son épouse sont, par exemple, un couple de façade, puisque chacun mène sa vie amoureuse comme il l'entend et surtout pas avec l'autre. De même qu'on fréquente allègrement des bouges et des fumeries d'opium.

De même que le livre montre bien le refus de vieillir qui est terriblement d'actualité encore de nos jours. Que ne sommes nous prêts à faire pour ne pas vieillir ? Certains (et surtout certaines) vont jusqu'à se défigurer pour rester éternellement jeunes. Que ne serions prêts à faire si nous avions l'assurance de ne pas vieillir aussi  ou que nos actes seraient sans conséquences ? Signerait-on un pacte avec le Diable en échange de la jeunesse éternelle comme Faust ou souhaiterions-nous un tableau qui prendrait les coups du sort à notre place, comme Dorian Gray ?

Mais le problème du roman est qu'il est, malgré ses qualités, profondément ennuyeux et ses personnages peu attachants. On peut ne pas avoir d'empathie pour des personnages mais trouver le livre excellent parce que l'auteur sait nous le narrer de façon magistrale. Ici ce n'est pas le cas en ce qui me concerne. Certaines situations qui seraient intéressantes deviennent vite ennuyeuses ou superficielles et on n'a qu'une hâte c'est que le livre se termine au plus vite pour passer à autre chose. On finit par perdre tout intérêt pour la déchéance morale de Dorian Gray.

S'il est assez désarmant au début du livre, Dorian Gray devient vite superficiel et vaniteux. Tout commence par son supposé amour pour Sybil Vane, la jeune comédienne. Il s'enflamme aussi vite qu'il se détourne d'elle  pour un motif bien léger et révèle alors sa toute sa superficialité. À partir de ce moment-là, ce personnage  et ses agissements deviennent surtout d'un ennui profond. Malgré quelques scènes intéressantes, celle avec Basil Hallward ou la fin, le reste n'est qu'une succession de blablas soporifiques dans des salons ou entre Lord Henry et Dorian Gray.

Concernant Lord Henry, le personnage aurait également pu être intéressant mais tout ce qu'on retient de lui, finalement, c'est qu'il est assez prétentieux et hautain, et soliloque énormément jusqu'à la nausée. Ébloui d'entrée par la beauté de Dorian Gray, il n'a de cesse de conquérir son amitié et plus si affinités. ^^ La relation homosexuelle entre les deux hommes est suggérée plus que montrée mais assez tangible malgré tout même si apparemment chacun vit sa vie de son côté. Leur relation se distant au fil des années, me semble-t-il.

Il fait également office d'âme damnée auprès de Dorian Gray puisqu'il le persuade de la fugacité de la jeunesse et de la beauté et le jeune jouvanceau fait alors ce voeu que son tableau vieillisse à sa place.

J'ai davantage aimé le peintre Basil Hallward, même si lui aussi encourage le jeune homme à être infatué de sa personne en louant sans relâche sa beauté. Mais on peut y voir l'intérêt d'un artiste pour son modèle et cherchant à produire le meilleur tableau possible. Lui, aussi semble amoureux de Dorian Gray mais c'est davantage de sa beauté qu'autre chose. Il me semble moins perverti que le reste des personnages et cela lui sera fatal.

Le style de l'auteur est très beau, on ne peut le nier, mais tellement alambiqué avec ses longues descriptions, dialogues ou monologues qu'on finit par ne plus voir le côté poétique. D'un autre côté, Oscar Wilde ne dépare pas de ses collègues écrivains anglais du XIXe siècle, friands de longues phrases emberlificotées. J'avais ressenti le même ennui en lisant Un conte de Noël de Dickens même si ce livre-là était quand même plus intéressant à lire.

Mon édition comporte une introduction qui aurait davantage sa place en postface. En effet, l'auteur de l'introduction dévoile et décortique toute l'intrigue du roman à venir. Quand j'ai vu ça, j'ai arrêté tout de suite de la lire et l'ai reprise après le livre. Elle est très intéressante mais, avouons-le, également très soporifique.

En conclusion, vous l'aurez remarqué, je n'ai pas du tout aimé ce livre ! J'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal à écrire cette chronique car je ne savais pas comment l'argumenter... Mais si vous voulez savoir si Dorian Gray échappera éternellement à son destin, lisez ce livre...

Note :



Ce livre est une lecture commune avec Setsuka, Lexounet, Touloulou, Jana, Emilie, Amandine et Karline05. Liens à venir.

 Il fait également partie de mon Challenge Livraddict 2010
5/12

32 Comments


bon ben c'est clair tu n'as pas du tout apprécié cette lecture
ce ne fut pas le cas pour moi même si c'est loin d'être un coup de coeur
bonne continuation
j'ai mis le lien vers chez toi


Merci Karline. J'ai également mis mes liens à jour.


J'ai ce livre dans ma PAL j'aurai aimé me joindre à vous pour cette LC mais trop juste au niveau des dates ! Bon du coup ton avis n'est pas très encourageant, mais c'est tout de même un classique que j'ai envie de découvrir !


J'ai eu très peu de points positifs à partager mais j'ai oublié le principal : la description de l'homosexualité qui n'est jamais très explicite. Encore une fois, c'était dans la première partie du récit (avant le théâtre) et c'était un bon point avec la critique de la société.


Je l'avais commencé mais j'avais abandonné quand Dorian Gray se détourne de Sybil Vane, j'avais trouvé sa réaction démesurée. Et comme toi, j'ai trouvé que le livre était bavard. Je n'en pouvais plus de ses monologues.
Bref, je ne pense pas que je le relirais un jour.


@Liyah, certains ont trouvé ce livre très bien. Je pense qu'il faut le découvrir par soi-même pour se faire son opinion. Peut-être te plaira-t-il.

@Lexounet, certains points sont positifs bien sûr, mais dommage que le négatif l'emporte !

@Bambi_Slaughter, j'ai peiné dès le début mais c'est sûr que je n'ai plus du tout aimé à partir des scènes avec Sybil Vane.

Merci pour vos commentaires !


Bon, eh bien... on ne peut pas dire que tu donnes très envie de s'y mettre, et comme moi et les classiques ça fait quatre, je ne suis pas sûre que ce livre va me passionner. Dommage, il avait du potentiel pourtant !


C'est vrai que, par moment, la lecture était un peu laborieuse. Mais ça ne m'a pas rebutée plus que ça (j'avoue que j'ai lu certains passages plus que rapidement). Et je suis d'accord avec toi sur le fait que la personnalité de Dorian est assez plate : au début, c'est juste un très beau garçon sans réelle personnalité ; par la suite, il devient un monstre mais ça ne lui donne pas plus de relief pour autant. Malgré tout, j'ai quand même bien aimé...


@Miss Spooky, c'est que je n'ai pas aimé ce livre ! Je ne suis pas très "classiques" non plus, mais j'avais beaucoup aimé Orgueil et Préjugés en revanche.

@Jana, heureusement que certains accrochent à ce livre et tu as bien de la chance d'en faire partie ! :) Ce n'est malheureusement pas mon cas !

Merci pour vos commentaires.


Tu as été beaucoup plus sévère que moi, mais je suis quand même d'accord avec à peu près tout ce que tu as dit ! Le personnage de Dorian Gray est en effet peu attachant... et comme toi, j'ai perdu tout intérêt pour sa déchéance, je me disais qu'il le méritait bien.
J'ai également trouvé que la scène avec Basile et celle de la fin m'ont un peu réveillée de ma torpeur. En fait, j'aurais aimé que tout le livre soit comme le début (qui va jusqu'au début de l'idylle avec Sibyl Vane), là ça aurait été parfait pour moi.
Mais je pense quand même que Wilde est un grand auteur !


@Touloulou, c'est vrai que le début passait encore mais les longs monologues de Lord Harry m'ont franchement barbée !
Merci pour ton commentaire !


Aïe, il est dans ma PAL pour le challenge Livraddict !


Peut-être te plaira-t-il ! Les avis sont très différents, certains n'aiment pas mais beaucoup adorent ! Merci pour ton commentaire !


Je l'ai étudié en cours d'anglais au lycée, et j'avais été vraiment emballée !
Maintenant, j'ai dû mal à me décider à m'y replonger, mais j'ai une adaptation récente en film qu'il faut que je visionne ;)


Je suis vraiment admirative devant ceux qui ont aimé ce livre ! :) Si jamais tu le relis, j'espère qu'il te plaira toujours autant !
Merci pour ton commentaire !


Bon, deuxième avis assez négatif... arf, je vais tout de même le lire, après tout, c'est aussi cela un challenge ^^ J'espère juste pouvoir le terminer !

Par contre, j'adore ton article, comme souvent...


Merci pour tes compliments Nanet qui me touchent vraiment. J'espère que le livre te plaira. Comme tu dis, un challenge est fait pour découvrir des livres, parfois on aime, parfois non, c'est là tout le charme !
Merci pour ton commentaire !


L'oeuvre d'Oscar Wild n'est pas une oeuvre de surface. L'intérêt du livre ne réside pas dans son intrigue qui n'est qu'une facade, à l'instar du visage de Dorian Gray.
Ce livre est une littérature de l'Art et, inversement, il représente l'Art dans littérature. Glisser sur le voile de l'intrigue ne sert à rien, il faut se noyer dans ses courants soutterains.
Je ne partage pas votre avis sur ce bouquin, Frankie. Votre lecture est une lecture de surface. Néanmoins, vous avez raison sur un point: c'est un livre inégale et parfois très ennuyeux - d'autant plus quand il est mal lu.

Bien à vous,

A


A monsieur, A : en voilà une manière bien pompeuse pour en pas dire chiante de parler d'un livre qui n'a pas besoin de ça pour l'être... Il y a des gens comme ça qui aiment "se noyer" dans du chewing gum pseudo-intellectuel, ceci n'est pas mon cas même si c'est "mal lu"....


Monsieur ou madame A, c'est amusant comme parfois des gens sont si imbus de leur supériorité dans le domaine littéraire (ou de tout autre Art) qu'ils ne conçoivent pas qu'on ne puisse pas aimer un livre qu'ils encensent ! Je l'ai peut-être lu superficiellement mais j'ai encore le droit de trouver une oeuvre chiante et de le dire haut et fort, tout comme vous avez le droit de le trouver magnifique ! En revanche, évitez de vous retrancher derrière un anomymat bien pratique, merci !
De plus, je ne sais pas si je l'ai "mal lu" mais vous vous êtes mal "relu", un livre est inégal pas inégale...

@Lexou, merci pour ton commentaire ! ^^


De rien, je déteste ce genre de comportement ;)


Oui, moi aussi, mais ce n'est pas très important non plus ! Vu mon grand âge ;), j'assume parfaitement mes avis et mes lectures et n'ai de compte à rendre à personne ! S'il y en que ça chagrine, c'est leur problème, pas le mien ! ^^


Merci pour ton compliment ^^

Il ne faut rien regretter... chacun de nous trouve dans les livres ce qu'il cherche.

J'en attendais de la beauté je n'ai trouvé. Je savais ce livre spécial et classé en fantastique, j'ai aussi adoré Peau de chagrin qui joue sur le même tableau. Et puis, l'écriture de ces deux grands auteurs est tout de même assez similaire, mais je ne suis pas apte à pousser cette analyse, c'est juste un ressenti.

Biz


Je pense que j'aurais pu aimer l'écriture de Wilde mais certaines descriptions m'ont achevée ! :) Merci pour ton commentaire, Nanet !


Oh la la, je ne sais pas si je vais arriver à aller jusqu'au bout ... déjà qu'avec 20 pages, il m'ennuie, je crains le pire pour la suite !


Véro, je me suis ennuyée aussi dès le début et les longs monologues de certaines mais j'ai tenu bon ! Tu vas y arriver aussi ! ^^

Merci pour ton commentaire !


Je viens de le finir pour le BC et je suis d'accord avec toi sur certains points mais pas tous ^^'


Oui, je sais ! ;) Merci de ton passage et pour ton commentaire !


Je vois beaucoup d'avis mitigé sur ce livre. Moi en tout cas j'ai adoré =D
je te laisse ma chronique: http://metamorphoselivresque.blogspot.fr/2012/06/le-portait-de-dorian-gray.html


Merci pour ton commentaire, Enigma !


Marrant, je pensais être une des rares à ramer autant sur ce titre, mais en fait non.
J'ai été moins sévère sur la note finale, mais certains passages m'ont vraiment aidé à m'endormir...


Non, tu n'es pas la seule ! Il y en a d'autres ne t'inquiète pas ! ^^ Merci pour ton commentaire, Roz.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.