7

Warbreaker de Brandon Sanderson

Résumé :
Il y a 20 ans, afin de garantir la paix entre leurs peuples, le roi d'Idris promit sa fille aînée en mariage au Dieu-Roi de Hallandren, royaume dont le père du premier fut souverain avant d'être défait et exilé dans les montagnes. Mais l'heure venue, ce n'est pas Vivenna, la sage aînée, qu'il envoie mais la benjamine, Siri, une jeune fille fantasque et indisciplinée. Tandis que Siri essaie de s'adapter aux coutumes de la cour, avec l'aide d'un des dieux-revenants, LightSong, certains essaient de rallumer la guerre entre les deux peuples. Vivenna, elle, se rend en cachette à T'Telir, la capitale pour sauver sa soeur et un homme, Vasher, armé d'une épée consciente, poursuit un but mystérieux...

Mon avis :
J'ai acheté ce live pratiquement en même temps que la trilogie Mistborn (Fils-de-brume), il y a donc près de trois ans et demi. Et tandis que j'ai déjà lu la trilogie, Warbreaker est resté à trainer dans ma Pal pendant tout ce temps.  Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs car il m'attirait beaucoup. Bref, j'ai profité du challenge Un genre par mois d'Iluze pour l'en sortir et je ne le regrette absolument pas car j'ai énormément aimé, même si j'ai quelques petites réserves...

Par traité et pour empêcher ou ralentir une guerre qui menace, le roi d'Idris, un petit royaume montagneux, doit donner sa fille aînée, Vivenna, en mariage au Dieu-Roi d'Hallendren dont sa lignée fut autrefois souveraine et qui est désormais dirigée par des dieux-revenants utilisant la magie biochromatique du souffle. Mais c'est Siri qu'il envoie à sa place, Siri, une jeune fille indisciplinée et pas du tout préparée à cette charge. Alors que Siri essaie de s'adapter à cette vie auprès de ce mystérieux Dieu-roi et de ses co-dirigeants dont le léger Lightsong, et alors que certains souhaitent faire revivre la guerre entre les deux peuples, Vivenna décide de venir la sauver et empêcher le conflit. Son chemin va croiser un homme mystérieux, Vasher, qui, armé d'une épée consciente, Nightblood, semble avoir beaucoup de secrets...

J'ai adoré comment l'auteur, une fois de plus, après l'allomancie et la ferrochimie de Mistborn, arrivait à imaginer une magie très originale. Sur fond d'intrigues politiques, de coups bas et de retournements de situation, cette magie des couleurs et du souffle est tout simplement magnifique et amène beaucoup de poésie à un sujet somme toute pas très réjouissant. J'ai adoré par exemple, comment - petit spoiler - les cheveux des deux princesses, Siri et Vivenna, changeaient de couleur selon leurs états d'âme. Cependant, la magie du Souffle, qui se donne et se reprend et qui sert à éveiller des objets voire des êtres, est une magie assez cruelle. Je ne veux pas en dire plus mais certains aspects de cette magie mettent parfois mal à l'aise. Ceci dit, elle est relativement simple à comprendre pour moi qui lisais le livre en anglais.

Le roman, qui est un "stand-alone" ce qui est rare dans ce genre où il y a généralement des sagas à rallonge, porte sur trois ou quatre intrigues principales. La première est celle où Siri épouse le Dieu-Roi et doit avoir un enfant de lui afin de réinjecter du sang royal dans la lignée Hallendrel. C'est l'intrigue que j'ai préférée, sans doute parce qu'elle faisait appel à mon côté romantique, mais j'ai trouvé très touchants ces deux êtres qui s'apprivoisent alors que tout devrait les opposer.

Une autre intrigue concerne un des dieux, Lightsong, un dieu qui se démarque des autres dans la mesure où il prend tout à la légère, fait preuve de curiosité et d'ironie et va se trouver embarqué dans des luttes de pouvoir qui le dépasse un peu. Son intrigue n'est pas la plus folichonne mais comme j'ai beaucoup aimé le personnage, ça a passé.

La 3e et la 4e voient Vivenna survivre dans Hallendrel, se fourvoyer parfois, changer beaucoup et Vasher, cet homme dont on ne sait rien et dont on se demande pendant une grande partie du roman quel est son but.

J'ai regretté (et c'est là où ça m'a empêchée de totalement adorer ce livre) que ces intrigues soient parallèles pendant presque la totalité du roman et qu'à part pour Vivenne et Vasher qui se rencontrent plus vite, tout ne s'entremêle qu'à la toute fin. À la moitié du livre, je me languissais déjà de voir tous les protagonistes réunis... Et j'ai aussi regretté que finalement tout se dénoue très vite, trop vite. Le livre porte essentiellement, pendant 550 pages sur les préparatifs qui vont mener au bouquet final et pif paf pouf en 100 dernières pages tout s'accélère, le rythme nous prend à la gorge, l'auteur résout toutes ses intrigues, il y a plein de révélations et hop c'est fini ! Comme si l'auteur avait voulu faire un tome d'introduction comme il sait bien faire et qu'au dernier moment, bah non, il aurait changé d'avis, décidé de ne faire qu'un seul livre et terminé son histoire là. Bien sûr, je ne pense pas que c'était dans son esprit mais ça m'a un peu décontenancée.

Rassurez vous, chers lecteurs (et je vous vois déjà maugréer "mais alors elle n'a pas aimé"), ce sont juste des réserves, Sanderson est tellement doué dans sa façon de raconter ses histoires que je ne me suis pas ennuyée du tout, que j'en ai apprécié chaque page, chaque action et ce malgré le temps que j'ai mis à lire le livre (10 jours !). À part l'histoire des personnages, j'ai aussi aimé l'histoire de ces Revenants dont on ne sait pas trop pourquoi ils sont choisis pour devenir dieu, j'ai aimé le courage des uns, l'audace des autres et je trouve difficile de parler de ce livre sans trop en dire car il est vraiment prenant.

J'admire énormément comment l'auteur a réussi à créer des personnages vraiment attachants. Que ce soit Siri, Vivenna, Lightsong ou encore Susebron le Dieu-Roi (ou le Roi-Dieu) et dans une moindre mesure Vasher.

Vivenna est le personnage qui change le plus au cours du roman. Formatée depuis sa naissance, élevée de façon austère (on se croirait presque chez des Quakers), ancrée dans ses certitudes concernant T'Telir la capitale et ses habitants, son évolution et son parcours sont les plus intenses à mon avis. J'ai beaucoup aimé.

Mon chouchou a été Lightsong, le Dieu-Revenant qui ne sait pas trop ce qu'il fait là, qui porte un regard très ironique sur sa fonction et qui est super touchant dans sa façon de vouloir comprendre les choses.

Siri et Susebron sont trop mignons. Je ne veux pas en dire plus mais je l'ai déjà dit, c'est leur histoire qui m'a le plus touchée car tout les sépare et ils vont réussir à s'apprivoiser, se rapprocher et se comprendre.

Vasher est un personnage plus difficile à cerner. Il m'a fait penser par moments à Kelsier le fameux rebelle de Mistborn. Au début, on pourrait le prendre pour un vulgaire assassin, froid et manipulateur mais au fur et à mesure que l'histoire avance, on devine qu'il y a plus derrière cet aspect-là et d'ailleurs j'ai beaucoup aimé ce qu'on apprenait de lui. Et son épée consciente, Nightblood, m'a fait rire par moments avec ses réflexions enfantines alors que c'est un objet d'une dangerosité sans pareille.

Je ne vous direz rien sur les autres personnages, gentils ou méchants, mais j'ai été attristée par la trahison de certains.

Le style de l'auteur est toujours très agréable à lire. C'est intense, son histoire est très dense mais prenante et j'ai beaucoup aimé le retrouver dans ce livre. Du coup, il me tarde de pouvoir en lire d'autres de lui (j'ai The Alloy of Law - L'alliage de la justice - dans ma Pal, c'est plus ou moins une suite à Mistborn, disons que ça se passe longtemps après). J'ai bien aimé les petites touches d'humour dont il parsème son histoire, ce qui fait du bien car certaines passages sont assez durs et sanglants.

En conclusion, j'ai été ravie de lire ce livre que j'ai énormément aimé malgré quelques réserves et qui donne l'occasion de découvrir une histoire prenante, une magie très intéressante et des personnages vraiment attachants. Et si voulez savoir si Siri et Susebron vivront une belle histoire d'amour (je vous rassure Sanderson est assez fleur bleue de ce côté-là :)) et qui est le/la mystérieux(se) Warbreaker (casseur de guerre) du titre, lisez-le !

Note :




Ce livre fait partie du Big Challenge 2014 de Livraddict
5/14

du Baby Challenge Fantasy, toujours de Livraddict
9/20
(8+1 joker)

Il fait aussi partie du Challenge Read in English d'Avalon
14

Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge Un genre par mois d'Iluze
ce mois-ci Fantasy/Fantastique
3/12

7 Comments


Tes réserves ne m'empêchent nullement d'avoir envie de le découvrir très vite :). Tu as tout de même pour préférence pour Mistborn alors ?


Je viens de finir le tout premier Mistborn là et j'ai adoré. Warbreaker me fait très envie, je le lirai surement quand j'aurai fini cette première série.


J'ai, comme toi, émis quelques réserves sur ce livre, lu en fin d'année. Disons que face à la claque Mistborn, ce roman est presque fade.

Toutefois, j'ai bien aimé cette magie, et les personnages de Siri et Vivena, leur opposition de caractère, leurs épreuves et la façon dont elles évoluent.

Je continuerai de découvrir cet auteur, peut-être avec le tome 4 des Fils-des-brumes... je n'ai pas regardé si un nouveau livre devait sortir, et j'espère qu'il ne va pas se contenter d''écrire pour la roue du temps, vu que je n'ai pas lu la série, uniquement le tome1.

Biz


J'ai les mêmes impressions que toi, exactement, les mêmes passages et personnages préférés, mais je n'ai pas tes réticences. Je n'ai pas eu l'impression que l'histoire se précipitait vers la fin, j'ai notamment été retournée par la "trahison" dont tu parles et qui arrive bien avant la fin, et puis du côté de Lightsong et de Siri, il y a une certaine tension qui montent au fur et à mesure. En tous cas c'est ce que j'ai ressenti. Mais je suis vraiment contente que tu aies aimé, ce roman m'a laissé un excellent souvenir !


encore une de tes chroniques qui me donne envie d'acheter un livre ^^


La couverture est juste sublime .. Tentante :D


@Iluze, ce sont de toutes petites réserves. Et oui, j'ai quand même préféré Mistborn.

@Gilwen, de belles heures de lecture en perspective

@Nanet, pour ce qui est de ses publication, il a depuis écrit pas mal de choses en dehors de la Roue du temps, en particulier deux tomes d'une série qui en comptera 10 et qui s'appelle Les archives de Roshar (qui paraîtra en français en septembre prochain).

@Nathalie, il me laissera aussi un excellent souvenir, je repense déjà à cet univers et ses personnages avec pas mal de nostalgie.

@Aeyrine, j'espère que tu te laisseras tenter ! :)

@Manon, oui la couverture est très belle.

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.