3

Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand

Posté par Frankie le 6 décembre 2012 à 11:10 - Catégorie : , , , , ,
Résumé :
Cyrano de Bergerac, cadet de Gascogne, bagarreur et grande gueule, est un amoureux  des mots mais affublé d'un long nez que beaucoup raille. Amoureux de sa cousine Roxane, c'est pourtant vers Christian, beau mais un peu sot, qu'il va pousser celle-ci, en mettant dans la bouche du jeune homme ses propres mots qui vont séduire la jeune femme...




Mon avis :
De Cyrano je ne connaissais que le film de Jean-Paul Rappeneau (avec Depardieu) que j'avais trouvé à l'époque excellent. Grâce aux Challenges Livraddict, j'ai pu enfin découvrir la pièce et je dois dire que j'ai été très agréablement surprise car j'ai beaucoup aimé.

Cyrano de Bergerac, Cadet de Gascogne, souffre d'avoir un grand nez et s'en prend à quiconque ose se moquer de lui. Sachant manier les mots aussi bien que l'épée, il n'ose pourtant pas déclarer sa flamme à sa cousine, la belle Roxane, de peur de se voir rejeter à cause de sa supposée laideur. Mais Roxane n'a d'yeux que pour Christian, un cadet aussi beau que peu intelligent et Cyrano décide d'aider le jeune homme à conquérir la belle, en mettant dans sa bouche les mots qu'il lui dictera...

Voilà, une pièce qui me réconcilie avec le théâtre après ma déconvenue avec Macbeth. C'est un texte vraiment flamboyant, tour à tour amusant ou tragique et qui a même réussi me faire pleurer sur le 5e acte.
Cependant, je persiste à penser qu'une pièce de théâtre est faite pour être vue plutôt que lue et c'est ici flagrant, même si je dois dire que c'est vraiment très agréable à lire et que la pièce étant assez courte (sur le papier), elle se lit très vite. Je dis flagrant car c'est une pièce avec de nombreux personnages, qui entrent, qui sortent, qui s'invectivent et au début, ça donne un peu le tournis à lire ! :) Du coup, je me disais qu'à voir, ça devait être plus sympa.

L'histoire, tout le monde la connaît, c'est celle d'un amour de l'ombre, d'un homme qui s'efface par peur du regard que pourrait avoir sur lui la femme qu'il aime parce qu'il se trouve laid, au profit d'un autre plus beau, plus jeune sans doute. Mais non content de s'effacer, il va s’évertuer à rapprocher les deux tourtereaux, grâce aux mots qui lui sortent avec tant de facilité et que Christian, lui, est incapable de créer, et leurrer ainsi la belle Roxane qui s'apercevra trop tard qu'elle n'est pas amoureuse d'une forme (Christian) mais plutôt d'un fond (Cyrano).

Mais l'histoire c'est aussi celle de la France. Nous sommes en 1640, Louis XIII est encore vivant, Richelieu est son Premier ministre et la guerre de 30 ans bat son plein avec le siège d'Arras en point d'orgue. C'est également cela qui est évoqué dans cette pièce.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Cyrano, un trublion qui sous des dehors un peu rustres et colériques est un vrai poète, une belle âme tourmentée. J'ai aimé sa façon de manier les mots, de sortir des tirades magnifiques, ses envolées lyriques qui émeuvent et exaltent.

J'ai eu plus de mal avec Roxane. Je l'ai trouvée assez égoïste et immature pendant une grande partie de la pièce. Aveuglée par les apparences, elle ne voit pas plus loin que le bout de son nez (si je puis me permettre...). Il n'y a que sur la fin que je l'ai appréciée et qu'elle devient touchante.

Christian est, lui, peu intéressant en fait. Un joli minois et c'est tout ! Il a la fougue de la jeunesse, accepte une situation intenable si elle avait dû perdurer. Je me demande vraiment ce qu'il serait advenu du couple s'ils avaient eu la possibilité de vivre ensemble. Roxane se serait vite aperçue de la supercherie...

Il y a de nombreux autres personnages dont De Guiche (le "méchant", amoureux de Roxane, lui aussi), Le Bret, Ragueneau, amis de Cyrano.

Mais bien sûr, ce qui fait la force de cette pièce c'est son style, son écriture, une vraie merveille ! C'est écrit en alexandrins ce qui évidemment donne une tonalité très musicale à l'ensemble mais c'est surtout la façon d'écrire, virevoltante, bien souvent, qui fait le sel de cette histoire. Même si c'est une pièce dramatique dans l'ensemble, il y a beaucoup d'humour, de cocasseries, on ne s'ennuie pas un seul instant. J'ai été un peu perdue au début car les différents personnages s'engagent dans des joutes verbales qui donnent l'impression d'être dans un match de ping pong, se répondant du tac au tac et j'avoue que parfois c'est un peu épuisant. :) Mais il y a aussi ces tirades célèbres, celle du nez, celle de "À la fin de l'envoi, je touche" et d'autres toutes aussi savoureuses qui montrent tout le talent de l'auteur. ce serait trop difficile de toutes vous les citer. Mais ma phrase préférée, celle que je trouve magnifique et touchante est  :

Je vous dois d'avoir eu, tout au moins, une amie.
Grâce à vous, une robe a passé dans ma vie.

En relisant ma chronique, je me rends compte qu'elle reflète mal cette belle oeuvre qu'est Cyrano de Bergerac. Mais, je ne suis pas une fine analyste du théâtre classique et vous me pardonnerez de n'être qu'une profane qui essaie de rendre au mieux ce qu'elle a ressenti.

En conclusion, une bien belle pièce qui ravira les amateurs de belles lettres et de belles histoires. Et si vous voulez savoir si le nez de Cyrano est vraiment un cap, que dis-je une péninsule ou comment Roxane apprendra que c'était Cyrano qui pendant tout ce temps était l'auteur des mots mis dans la bouche de Christian, lisez-le.

Note :



Cette pièce fait partie du Big Challenge 2012 de Livraddict
18/12

du Baby Challenge Classique
19/20

et du Baby Challenge Théâtre
17/20


et du Challenge Le tour des genres en 365 jours du Reading Corner 
19/20
Catégorie Théâtre 2/2

3 Comments


Une très belle lecture effectivement. Et ne t'en fait pas, je trouve que ta chronique lui fait honneur. Sinon c'est vrai que c'est frustrant les pièces de théâtre, on a envie de les voir en vrai et souvent ça donne vraiment un tout autre rythme.


C'est une de mes pièces préférées à cause de la beauté du texte. J'aime la relire de temps en temps (n'ayant pas la possibilité de la voir) et j'en frissonne de plaisir toujours autant !


@Gilwen, merci !

@Aily, je la relirais bien aussi.

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.