5

Les mensonges de Locke Lamora, Les Salauds Gentilshommes, tome 1 de Scott Lynch

Posté par Frankie le 27 décembre 2012 à 12:31 - Catégorie : , , , , , ,
Titre original : The Lies of Locke Lamora

Résumé :
Locke Lamora et ses Gentlemen Bastards montent une arnaque pour escroquer des notables de la ville de Camorr, Lorenzo Salvara et sa femme. Mais voilà qu'un personnage mystérieux, le Roi Gris, s'en prend à la communauté criminelle de Camorr et plus particulièrement à Locke...



Mon avis :
Voilà un livre que j'avais très envie de lire, surtout depuis que j'avais lu de bonnes critiques dessus, en particulier celle d'Heclea. C'est donc pour avoir une belle médaille de bronze que je me suis enfin lancée dans cette lecture... médaille de bronze qui n'a failli jamais voir le jour, tellement ma lecture de ce roman a été pénible... Pénible sur les deux premiers tiers avant un dernier tiers palpitant qui m'a convaincue !

Locke Lamora, orphelin formé par Chains le "Garrista" (leader) des Salauds Gentilshommes, une bande de voleurs de Camorr, prend sa place à la mort de ce dernier, entouré de sa bande, Jean, les jumeaux Calo et Galdo, ainsi que de Bug, le plus jeune de la bande (et de Sabetha, la seule femme, qu'on ne verra jamais). Locke décide de monter un énorme coup en escroquant Lorenzo Salvara et sa femme, deux riches notables, remettant en cause la "Paix secrète" qui veut qu'on ne touche pas ou peu aux nobles.. Mais alors que tout se passe bien, un mystérieux personnage, le Roi Gris, entreprend d'éliminer un à un les criminels majeurs de Camorr et semble en vouloir particulièrement à Locke...

Je ne sais pas ce qu'il s'est passé avec ce livre mais d'emblée, j'ai fait un blocage et je ne sais pas pourquoi ! Je le trouvais long, lent, fouillis même par certains côtés. La lecture VO n'était pas en cause car je n'avais pas de difficultés à ce niveau-là, mais je n'arrivais pas à m'intéresser à cette histoire, pourtant sympathique.
Au bout de 5 jours, arrivée à la moitié, en lisant certains passages en diagonale et en ayant eu je ne sais combien de fois envie d'abandonner, je l'ai mis en pause pour lire des lectures plus urgentes et quand j'ai l'ai repris, ça allait mieux. Il faut dire aussi qu'un événement majeur survient aux deux tiers du roman qui tout à coup a relancé mon intérêt et j'ai dévoré la suite !

Le roman est composé alternativement de chapitres sur le présent et d'interludes sur le passé de Locke et Jean. Au début, la mise en place de l'arnaque contre les Salvara m'ennuyant, ce fut ces interludes qui m'intéressaient, comment Locke, jeune enfant, est devenu ce voleur passé maître dans l'art du déguisement et de la mystification (et surnommé La Ronce de Camorr par ses habitants). Après, quand l'histoire avec le Roi Gris et la suite m'ont tenue en haleine, ce sont les passages du passé qui m'ont moins intéressée, surtout qu'ils concernaient davantage Jean, le compagnon de Locke, garçon sympathique mais n'ayant pas une vie des plus passionnantes.

Pour en revenir à l'histoire plus particulièrement, elle se passe donc à Camorr, une sorte de cité lacustre médiévale à la Venise, bâtie sur d'anciennes constructions extraterrestres. Les descriptions de la ville sont magnifiques, un peu à la manière dont Bottero décrit ses paysages et ses villes. On imagine sans peine, une ville de toute beauté. J'ai regretté cependant qu'on n'en sache pas plus sur ces mystérieux extraterrestres (enfin si c'était bien dans ce sens-là qu'était employé le mot Alien).

La société camorrienne est un mélange de nobles tout puissants et d'une communauté criminelle, sorte de Cour des miracles, tout aussi puissante avec ses codes, ses malfrats et ses parrains. Ni les uns ni les autres ne sont des enfants de coeur, il n'y a qu'à voir leurs "jeux" cruels qu'ils organisent pour se divertir. Ce serait trop long et compliqué de vous décrire en détail aussi bien cette société que la ville, donc pour en savoir plus, il faut lire le livre. :) Car même si j'ai peiné à le lire, si j'ai failli abandonner, je ne peux que recommander cette lecture à tout amateur de Fantasy, pour son histoire bien construite et ses personnages attachants.

Car si j'ai pu continuer, envers et contre tout, à lire ce roman, c'est bien grâce à cette bande de Salauds Gentilshommes, bande de jeunes gens fortement sympathiques.

Que ce soit Locke, génial voleur ne suivant pas les codes et un peu trop sûr de lui, ou Jean, l'ami débonnaire (qui m'a fait penser à Sam Tarly l'ami de Jon Snow dans Game of Thrones) mais qui joue de la hachette comme personne ou encore les jumeaux Calo et Galdo, toujours plein d'humour ou encore le petit jeune de la bande Bug, qui veut tant faire ses preuves. Une personne manque à l'appel, Sabetha, mystérieuse femme du groupe, dont Locke est amoureux mais qu'on ne verra jamais au cours de l'histoire...

J'ai également beaucoup aimé Chains, celui qui forme la bande des Gentlemen Bastards, sorte de père de substitution pour ces orphelins, et qui, même s'il les malmènent un peu, aiment beaucoup ses garçons.

D'autres personnages sont également marquants dans ce livre, les Salvara que Locke veut arnaquer, ou encore ce mystérieux Roi Gris et son "Bondsmage" (je ne sais pas le terme en VF mais c'est une sorte de mage sorcier) qui impressionnent par leur cruauté.

L'auteur écrit bien, on ne peut le nier, ses descriptions sont belles (je l'ai déjà dit), mais comme je l'ai dit aussi, j'ai trouvé certains passages un peu fouillis, notamment concernant le déroulement d'une journée, ou la hiérarchie de certaines communautés, leurs rapports aux dieux, comme si on devait connaître leur histoire avant même d'avoir commencé le livre. Mais on ne peut nier que Scott Lynch sache raconter une histoire et une fois que j'ai réussi à dépasser mes préjugés, j'ai pu enfin l'apprécier.

En conclusion, un roman dans lequel j'ai eu beaucoup beaucoup de mal à entrer, que j'ai failli abandonner toutes les 10 pages pendant la première moitié mais dont le dernier tiers a su me passionner et me donner envie de lire la suite. Ce n'est pas donné à tous les auteurs de savoir rattraper le coup comme cela ! :) Et si vous voulez savoir si Locke réussira à arnaquer les Salvara, quel est cet événement qui survient aux deux tiers et si notre jeune voleur réussira à 1) se débarrasser du Roi Gris, 2) ne pas se faire attraper par tous ceux qui ont une dent contre lui, lisez-le !

Note :
grâce au dernier tiers


D'autres avis sur Logo Livraddict

Ce livre fait partie du Big Challenge 2012 de Livraddict
20/12

Du Baby Challenge Fantasy 2012 toujours de Livraddict
12/20
Ce qui me donne une médaille de bronze

et du Challenge Version Originale d'Avalon puisque lu en VO
 
10



5 Comments


J'ai, contrairement à toi, plongé dans les premières pages. J'ai lu ce livre en peu de temps et apprécié le style, l'histoire... pas un coup ce coeur, toutefois, mais suffisamment pour acquérir le tome 2 dès le livre terminé ^^

Biz et bonnes fêtes


Je fais partie de celles dont le blocage est resté bloqué !!! mais une belle chronique qui donne envie de le lire, je m'y replongerai peut-être plus tard !


Je ne lis ton avis qu'en diagonale puisqu'il fait partie de mon baby challenge fantasy 2013. J'espère que j'accrocherai bien dès le début sinon je vais galérer...


Je suis contente que le dernier 1/3 t'ait convaincue, j'ai tellement aimé ce livre (et sa suite) que j'ai envie que tout le monde l'aime !!


@Nanet, et tu as lu ce tome 2 ?

@Licorne, je suis la première surprise d'avoir autant aimé le dernier tiers, tu te rappelles comme c'était mal parti ! :D

@Belledenuit, j'ai hâte de savoir ce que tu en auras pensé !

@Heclea, oui, je sais bien ! :D

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.