12

La délicatesse de David Foenkinos

Posté par Frankie le 19 juillet 2012 à 08:35 - Catégorie : , , ,
Résumé :
Après plusieurs années de bonheur, le mari de Nathalie décède dans un accident. Cette dernière met du temps à faire son deuil mais un jour, sous le coup d'une impulsion, elle embrasse Markus, un collègue suédois qui ne lui plaît pourtant pas vraiment. Va-t-il lui redonner goût à la vie et au bonheur ?





Mon avis :
Voilà un livre que pas mal de blogueurs ont lu l'année dernière et plutôt aimé. Quand l'adaptation ciné est sortie en fin d'année 2011, j'ai failli aller le voir mais je préférais lire le roman avant. Si l'histoire est assez tendre, je n'ai cependant pas été complétement convaincue. Il faut dire que je venais de lire un roman coup de coeur (le tome 3 de fils-des-brumes) et que La délicatesse a eu du mal à passer après. Mais ce n'est pas la seule raison.

Après plusieurs années de mariage et un bonheur sans nuage, Nathalie a eu soudainement la douleur de perdre son mari, François. Ayant du mal à remonter la pente, les mois passent dans une sorte de brume. Un jour, prise d'une soudaine impulsion, elle embrasse Markus, son collègue suédois, qui vient d'entrer dans son bureau. Pourtant Markus n'a rien pour lui plaire et cependant une drôle de relation va naître entre eux. Ce dernier, assez réservé, saura-t-il l'apprivoiser, l'intéresser et lui redonner goût au bonheur ?

J'ai eu un peu de mal avec le début, toute la partie de la vie heureuse de Nathalie. Je trouvais cela plat et sans émotions, le style aux phrases assez courtes ne m'aidant pas beaucoup. J'ai commencé à apprécier quand Markus entre dans la vie de Nathalie et redonne un peu de vie à l'histoire.

Les thèmes majeurs du roman, la reconstruction après un deuil, la possibilité d'un nouvel amour après la perte de l'être aimé, sont joliment décrits et abordés avec sensibilité. Du coup, ne vous attendez pas à un rythme effréné, le roman porte bien son nom et reste très délicat. C'est comme le clapotis d'un ruisseau par une journée d'été, c'est agréable mais pas exaltant non plus. J'ai tendance à préférer le bouillonnement d'un torrent, en ce qui me concerne ! :)

L'avantage du livre est qu'il est court et se lit très vite (en 24 heures). Du coup, pas le temps de s'ennuyer, on suit l'évolution de la relation entre Nathalie et Markus par petites touches, sans déplaisir et avec tendresse et puis pouf c'est terminé, on est content de la fin et on passe à autre chose.

Comme je l'ai dit, c'est quand Markus débarque dans l'histoire que j'ai commencé à vraiment accrocher. C'est vraiment un beau personnage. Attachant, touchant, sensible, non dénué d'humour, on comprend pourquoi Nathalie arrive à regarder au-delà des apparences et de son physique et à voir ce qui se cache derrière le mec pas très beau que beaucoup prennent presque pour un idiot.

Nathalie m'a moins convaincue. J'ai eu l'impression qu'elle traversait le roman comme une icône de papier glacé. Elle reste souvent distante, comme ailleurs. Bien sûr, on peu comprendre que le drame qui la touche la laisse comme une loque mais même avant, on dirait un fantôme sur laquelle les années passent sans qu'elle ne ressente presque rien. Ça va un peu mieux sur la fin, cependant.

Les autres personnages sont en arrière-plan, à part le patron de Nathalie et Markus, odieux et la collègue qui veut tout savoir (et dont j'ai oublié le nom !).

Comme je l'ai dit au début, j'ai eu un peu de mal au début avec le style de l'auteur, trop concis à mon goût. Mais, cependant, Foenkinos fait preuve d'originalité en faisant des chapitres courts, nombreux (117 en 209 pages) dont certains ne contiennent qu'une phrase, une anecdote, un extrait de chanson, un passage de livre, en rapport avec ce qu'il vient d'écrire dans son récit et c'est tout à fait sympathique. Comme le sont les petites notes de bas de pages qu'on peut trouver de-ci, de-là.

En conclusion, un livre tendre sur une histoire toute en finesse mais qui n'a pas su vraiment me toucher. Et si vous voulez savoir si Nathalie finira par aimer Markus malgré tout, lisez-le.

Note :



Retrouvez d'autres avis beaucoup plus enthousiastes que le mien sur Logo Livraddict


Ce livre est la lettre F du Challenge ABC de Nanet
12/26

C'est aussi un livre que j'ai choisi pour le Challenge Le tour des genres en 365 jours du Reading Corner 
12/20
2/2
en catégorie Contemporain

12 Comments


Il est dans ma PAL! Ton avis a éveillé encore plus ma curiosité sur ce livre.


Le personnage de Markus est celui qui m'a le plus plu également, mais je te rejoins sur le fait que l'on reste un peu en surface et que l'histoire se termine un peu précipitamment. Mais j'avais tout de même davantage apprécié cette histoire et sons style d'écriture, et de pouvoir faire une "pause douceur" avec ce livre :) Je serais curieuse de voir ce que donne le film, vu que le roman repose en grande partie sur l'écriture de son auteur.


Je ne l'ai pas lu mais c'est vrai que je vois pas mal d'avis positifs dessus, mais le tien l'est moins à ce que je lis :)


J'aime l'idée de ces chapitres courts !

Il est dans ma wish-list mais, à chaque achat, il passe après d'autres...


J'avais adoré cette lecture doudou ... faut dire que le livre d'avant était rempli de haine et donc il me fallait de la tendresse, c'était la lecture qu'il fallait juste après ce genre de lecture.
Sinon je ne me serais pas tournée vers ce livre ... ce fut donc une belle surprise pour moi ^^


"L'avantage du livre est qu'il est court et se lit très vite (en 24 heures). "

... dans le genre court, j'ai fini le dernier Carole Zalberg, ça se déguste au petit déj'!

Plus sérieusement, je garde un bon souvenir de cet opus de David Foenkinos; j'y ai retrouvé avec plaisir son sens de la formule. Et comme vous le dites justement, ce roman porte bien son titre!


Ouech !!! toujours pas convaincue et ce n'est pas ton avis qui me dit le le contraire :)


Il y a des livres dont j'entends tellement parler que je n'ose pas les commencer de peur d'être déçue. Ce livre en fait partie ... et ton avis me conforte dans cette idée !


Je n'ai pas eu un coup de coeur non plus, mais j'ai aimé l'ensemble, la douceur, la délicatesse du texte et la façon dont l'auteur a traité "ses" sujets (et sujets). J'aurais un légère préférence sur la première partie, c'est vrai.

Je te conseille un livre qui reprends les même thèmes, mais de façon complètement différente... sans cette douceur stylistique : In Love.net de sabrina Faurite (article sur mon blog)

Biz (bonnes vacances)


@Amandine, j'espère qu'il te plaira quand tu le liras.

@Stellabloggeuse, je compte voir le film aussi.

@Clairdelune, oui, c'est un des moins positifs que j'ai pu lire ! :)

@Elora, la façon dont le livre est agencé est le mieux, je trouve.

@Thalia, ce fut plus une lecture gnangnan pour moi qu'une lecture doudou ! :D

@DF, c'est effectivement le style de l'auteur qui fait tout le sel de cette histoire.

@laure, ça c'est sûr ! ^^

@Eulimène, beaucoup de gens ont aimé cependant.

@Nanet, merci, je note.

Merci pour vos commentaires.


J'avais pour ma part bien aimé. Mais je réalise que je n'en garde pas un souvenir très fort après coup.


Il m'est déjà sorti de la tête, c'est pour dire ! :) Merci pour ton commentaire, Karine !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.