4

Orgueil et préjugés de Joe Wright

Posté par Frankie le 3 août 2016 à 08:26 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Pride and Prejudice
avec Keira Nightley, Matthew MacFadyen, Donald Sutherland, Carrey Mulligan, Jena Malone, Judy Dench, Rupert Friend, Kelly Riley

Résumé :
Les Bennet ont cinq filles, dont Elizabeth, de nature assez indépendante. Ils espèrent que leurs filles feront un bon mariage. Quand Mr Bingley et son ami Darcy viennent s'installer dans la propriété voisine, les filles Bennet sont en émoi, surtout Jane que Bingley ne laisse pas indifférente, et Elizabeth qui se prend à détester Mr Darcy pour sa hauteur et sa façon de juger les choses. Il leur faudra passer outre leur orgueil et leurs préjugés les uns envers les autres pour arriver à se rapprocher...


Mon avis :
Il y a 6 ans, j'avais découvert Jane Austen avec Orgueil et préjugés et contre toute attente (le genre n'étant pas trop ma tasse de thé), j'avais énormément aimé ce roman alliant roman historique et regard acéré sur la société d'alors. Du coup, je m'étais acheté l'adaptation de la BBC, que je n'ai toujours pas vue. Cette année, c'est donc l'adaptation de 2005 que je me suis décidé à regarder. Comme il ne me restait que peu de films à voir dans le top 100 de Seriebox, je me suis dis que c'était le moment de m'y mettre. Adaptation fidèle si ma mémoire ne me fait pas défaut mais avec les désavantages liés au film qui ne fait que 2h. J'ai donc bien aimé mais pas autant que le roman :)

Les Bennet sont des propriétaires terriens, élevant leur 5 filles dans une certaine liberté. Le père fait tout pour avoir la paix et ne pas se mêler des affaires de "ses femmes", et son épouse est une femme superficielle et un peu sotte, dont le plus grand souhait est que ses filles fassent un beau mariage. Quand Mr Bingley, jeune célibataire en vue, vient s'installer à la propriété adjacente, c'est l'émoi chez les Bennet. Lors d'un bal, Jane, la fille aînée, sage et réfléchie, tombe sous le charme du jeune homme tandis qu'Elizabeth, la 2e fille Bennet, spirituelle et indépendante, fait la connaissance de Mr Darcy qui séjourne chez son ami Bingley. D'emblée, les deux jeunes gens se heurtent, Darcy ayant des préjugés à l'encontre de la jeune fille et de sa famille, pas assez bien nés à son goût. Préjugés qui vont mettre des écueils à l'histoire d'amour de Jane et Bingley. Au fil des mois, Darcy et Elizabeth se croisent, apprennent à se connaître et s'apprécier un peu plus, tandis que des événements et des scandales secouent la famille de la jeune fille...

J'ai déjà eu l'occasion de le dire lorsque je chronique un livre puis son adaptation cinéma, c'est toujours difficile de faire une chronique du film objective. On se situe toujours par rapport à ce qu'on a lu et par rapport à l'adaptation qui en été faite, bonne ou pas. Et Orgueil et préjugés n'échappe pas à cela. Je ne peux pas écrire sur ce film sans comparer au roman.

En lui-même, le film Orgueil et préjugés est un très bon film. C'est une bonne reconstitution de l'Angleterre de la fin du XVIIIe siècle avec de la romance, de la légèreté et beaucoup de charme. Les acteurs sont plutôt bons (même si je ne suis pas hyper fan de Keira Knightley, mais j'y reviendrai) et on ne s'ennuie pas une seconde.

Après, si l'on a le livre en tête, ce film de 2h ressemble plus à un résumé de l'histoire qu'autre chose. Tout va très vite, et là où Jane Austen prenait son temps pour parler de ses contemporains, là on a l'impression que beaucoup d'événements sont réglés en deux temps trois mouvements. Et notamment l'histoire entre Elizabeth et Darcy qui passent une grande partie du film à se jauger et se lancer des piques et pouf tout à coup Darcy déclare son amour inconditionnel à Elizabeth (qui tombe des nues et nous aussi :D) et sa prise de conscience à elle de son amour pour Darcy paraît du coup venir aussi comme un cheveu sur la soupe, de façon un peu précipitée, je dois dire, et même forcée. Comme si le réalisateur s'était dit "oh la la, mais mon film va se terminer, il faudrait peut-être que ça se conclut cette histoire entre Lizzie et Darcy !" :) Du coup, cette romance-là n'a pas fait vraiment battre mon ptit coeur tout mou.

Et pour en revenir aux thèmes chers à Miss Austen, si les préjugés sur les conditions sociales sont bien évoqués, la condition des femmes, justes bonnes à se marier, aussi, il n'en reste pas moins qu'on est loin du regard ironique et plein d'humour que l'auteur portait sur son époque. Le film traite tout cela, certes, mais avec un peu trop de superficialité. Et je ne parle pas des Bennet, décrits comme vivants pratiquement dans une ferme boueuse alors que je n'en avais pas ce souvenir dans le roman. Il me semblait qu'ils étaient désargentés, certes mais vivaient dans une belle propriété (c'est en tout cas ce que j'avais mis dans ma chronique) pas dans un cloaque au milieu des poules et des cochons.

Et la maisonnée Bennet ressemble à un joyeux bordel, entre un père évitant toute confrontation qui pourrait perturber sa tranquillité, une mère assez sotte et superficielle (que j'ai pris pendant un bon moment pour la gouvernante :D) et cinq filles qui rient et qui crient et font beaucoup de bruit. Mais tout cela n'est pas, à vrai, dire, très différent du roman. Et c'est vrai que cinq filles ça doit mettre de l'animation dans une maison ^^

Keira Knightley est charmante dans le film. Elle campe assez bien le personnage d'Elizabeth Bennet, assez moderne dans sa façon de se comporter et de faire fi des convenances. Elle est peut-être un peu plus fade que le personnage du roman. En fait, c'est que j'ai du mal avec cette actrice, comme je vous l'ai dit. J'en avais déjà parlé dans ma chronique de New York Melody mais sa façon de sourire avec la bouche grande ouverte et dents apparentes m'horripile. Du coup, même si elle est mignonne, ça m'a un peu gâché le personnage.

Je pensais n'avoir jamais vu Matthew MacFayden mais je me disais quand même je l'avais déjà vu quelque part. Et en regardant sa filmographie, j'ai vu qu'il jouait le prieur Philip dans Les piliers de la Terre. Un rôle bien différent du taciturne Fitzwilliam Darcy ! :) Il le joue de façon un peu fade d'ailleurs ayant plus l'air boudeur qu'hautain. Il est certes charmant lui aussi mais manque un peu de charisme.

Donald Sutherland joue très bien le père Bennet tout comme Brenda Blethyn (actrice chez Mike Leigh joue la mère. Parmi les soeurs Bennet, plein de jeunes actrices peu connues alors comme Rosamund Pike (qui joue la soeur aînée), Jena Malone et Carey Mulligan (que j'adore) qui campent les deux plus jeunes soeurs, écervelées. Et comme dans le roman, la soeur du milieu est assez effacée et je n'ai pas retenu le nom de l'actrice (la pauvre !). On y trouve aussi Judy Dench, impeccable dans le rôle de la redoutable Lady Katherine, Rupert Friend, loin de son rôle d'agent secret dans Homeland et la toute jeune Tamzin Merchant qui joue la soeur de Darcy et qu'on a pu voir (et reverra à l'automne) dans la série Salem. Au casting, on trouve également Kelly Riley qui joue la soeur (car il n'en a plus qu'une et non pas deux) de Bingley, ce dernier étant un personnage assez falot dans le film.

C'est le premier film de Joe Wright que je voyais. Il a également réalisé, entre autres, Reviens-moi et le Anna Karenine de 2012 et là il s'acquitte de sa tâche avec honnêteté. Pas avec brio, ni beaucoup d'originalité mais il s'en tire bien. Son film est beau visuellement, avec des paysages très romantiques et des plans idoines et une belle reconstitution historique.

En conclusion, une jolie adaptation du roman de Jane Austen, même s'il est difficile de rendre véritablement justice à l'histoire en 2h de film qui la condense peut-être un peu trop et n'a pas l'ironie que portait l'auteur sur la société étriquée d'alors. Les acteurs sont charmants (même si j'ai du mal avec Keira Knightley) et on passe malgré tout un bon moment. Alors si vous voulez voir l'amour d'Elizabeth Bennet et de Fitzwilliam Darcy éclore sous vos yeux et passer outre leur orgueil et leurs préjugés, regardez-le. Quant à moi, j'attendrai un peu pour voir l'adaptation de 1995 mais il me tarde quand même de la regarder pour comparer.

Note :



Vu en version originale sous-titrée VO

Ce film fait partie du Top 100 du Ciné Challenge de Seriebox
5/9
96/100

du Mini Challenge Drame
3/7
31/50

ainsi que du Film de la semaine 2016 de Benji
31/52

4 Comments


J'oublie toujours que c'est Donald Sutherland qui joue le père ^^ En tout cas, comme toi, j'apprécie cette adaptation, mais le livre garde forcément ma préférence :)


J'adooooooore Matthew MacFayden <3 . Bon, je l'ai pas vu dans ce film mais je l'aime tellement que je pourrais chanter mon amour pour lui sur tous les toits XD .


Personnellement, j'ai eu beaucoup de difficulté avec le roman de Jane Austen, mais le film m'a beaucoup plu ! Je n'avais pas du tout aimé le personnage de Darcy dans le livre, mais dans le film Matthew MacFayden a réussi à conquérir mon coeur ! ;P


@Marinette, c'est vrai que le livre est plus pointu.

@Yoda Bor, :D :D j'avoue que je ne l'avais vu que dans Les piliers de la terre auparavant (et Ashes to Ashes aussi apparemment d'après sa filmographie)mais comme je compte mettre Ripper Street dans mon challenge séries 2017 je l'y retrouverai :)

@Lau, je t'avouerai que Darcy n'est pas non plus le personnage que je préfère dans le roman.

Merci beaucoup pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.