0

La patience du Diable de Maxime Chattam

Posté par Frankie le 31 août 2016 à 08:45 - Catégorie : , , , , ,
Résumé :
Une série d'actes sanglants, sans lien apparent, secoue la France et en particulier la région parisienne. La section de recherches de la gendarmerie de Paris, dont Ludivine Vancker et Segnon Dabo, rescapés de leurs aventures dans la Conjuration primitive, vont découvrir toute l'horreur qui se cache derrière ces évènements...




Mon avis :
Il y a un peu plus d'un an, j'avais lu La conjuration primitive qui m'avait beaucoup plu car l'intrigue était très efficace et bien ficelée et surtout Maxime Chattam m'avait surprise en milieu de livre en prenant une décision plutôt culottée. La patience du Diable en est donc la suite, dans le sens où l'on reprend les mêmes enquêteurs, surtout Ludivine Vancker et Segnon Dabo dans une histoire encore bien tordue même si un peu moins passionnante que le précédent roman.

Voilà 18 mois que Ludivine Vancker et Segnon Dabo ont résolu l'affaire de la Conjuration primitive et si Segnon a réussi à remonter la pente grâce à sa famille, il n'en est pas vraiment de même pour Ludivine, qui se débat avec ses démons intérieurs et les traumatismes laissés par cette affaire. Mais voilà que de nouvelles affaires viennent secouer la France, deux jeunes qui font un carnage dans un train, un homme qui tire sur des clients dans un restaurant, un go-fast (une affaire de drogue) qui révèle des horreurs sans nom. La section de recherches de la gendarmerie de Paris est sur le coup, mais Ludivine va vite s'apercevoir qu'il y a peut-être un lien derrière tout cela et surtout quelqu'un. Mais est-ce vraiment le Diable comme semble le suggérer certains..?

Avec son savoir-faire, Maxime Chattam nous livre une fois de plus une histoire très bien ficelée, diablement efficace et gore. Mais cependant, un peu moins convaincante que La conjuration primitive car peut-être moins originale. Il n'y a pas vraiment de gros rebondissements, le coupable n'est finalement pas très difficile à deviner, même s'il ne nous tombe pas tout cuit dans l'assiette et il n'y a pas de prise de risque comme dans le précédent "tome". Bref, c'est moins surprenant même si ça reste un page-turner.

Ce qui glace le sang malgré tout quand on lit ce livre maintenant, là, en août 2016, c'est qu'il est ancré dans ce qui est devenu, malheureusement, notre quotidien et ce qu'il y raconte est exactement ce que l'on vit depuis quelques mois, en tout cas depuis l'attentat de Charlie Hebdo... Des gens qui décident de passer à l'acte tout à coup au nom d'une idéologie et vont tirer dans un train (le Thalys), lancer un bus dans la foule (Nice), tuer un prêtre dans une église (Saint-Etienne du Vouvray) ou encore commettre des meurtres et attentats dans des restaurants, une salle de spectacle... Du coup, la lecture de la patience du Diable m'a fait frémir tellement elle résonnait avec notre réalité car qu'ils se réclament du Diable ou de Daech, la démarche idéologique des tueurs est la même... Du coup, c'est peut-être pour cela que j'ai un peu moins apprécié car cela était trop réel pour moi, comme si je lisais les informations en ce moment... Et quand je lis un roman, tout horrible et gore soit-il, c'est pour m'évader de cette atmosphère anxiogène qu'est devenue notre vie, pas forcément pour l'y retrouver...

Dans la Conjuration primitive, j'avais beaucoup aimé Ludivine Vancker et sa détermination. Ici, elle m'a parfois un peu agacée à être trop tête brûlée, trop loup solitaire, comme nombre de ces héros de thrillers avant elle qui foncent tête baissée dans les ennuis sans en mesurer les conséquences ou en s'en foutant. Bon elle a été traumatisée par ce qu'il est arrivé auparavant et elle doit remonter la pente et vaincre ce qui lui donne des cauchemars et franchement, ce n'est pas cette affaire qui va l'y aider...

À côté de Ludivine, difficile pour les autres personnages d'exister. J'aime beaucoup Segnon, le coéquipier fidèle, attentif et gentil.

La plume de l'auteur est toujours aussi efficace aussi bien dans les détails que l'histoire elle-même. Je disais dans La conjuration primitive que Chattam décrivait bien les travers de notre société et c'est encore plus vrai ici...

En conclusion, voilà encore un très bon thriller, très bien ficelé et qui fait froid dans le dos car il résonne avec ce que l'on vit en ce moment où la mort peut surgir à tout moment, dans n'importe quel endroit. Un peu moins enthousiasmant que la Conjuration primitive cependant car il est moins surprenant et plus convenu dans son traitement. Et si vous voulez savoir si c'est vraiment le Diable qui tire les ficelles ou tout simplement un être particulièrement intelligent et retors, lisez-le.

Note :



Ce livre fait partie du Big Challenge 2016 de Livraddict
8/10

du Baby Challenge Thriller de Livraddict
7/20

du Challenge Polars et Thrillers de Sharon
2

et du Challenge Un genre par mois d'Iluze
ce mois-ci : Thriller/Policier/polar
8/12

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.