3

Philomena de Stephen Frears

Posté par Frankie le 12 février 2014 à 10:40 - Catégorie : , ,
Avec Judy Dench, Steve Coogan

Résumé :
La quête d'une femme, Philomena, aidée par un journaliste cynique, pour retrouver son fils qui lui fut arraché 50 ans auparavant.






Mon avis :
J'ai vu la bande-annonce de ce film en novembre dernier et j'ai de suite envie de le voir. J'ai eu la chance d'être en France alors qu'il passait encore sur les écrans et je m'y suis bien sûr précipitée. Et j'ai vraiment adoré ce film bouleversant portée par une actrice fantastique.

En 1952, Philomena encore adolescente tombe enceinte. Rejetée par sa famille, c'est le couvent de Roscrea qui va la prendre en charge, en échange de plusieurs années de travail. Travail pénible et vie difficile d'autant plus qu'elle ne peut voir son fils qu'une heure par jour. Au bout de 3 ans, son fils lui est arraché pour être adopté et si Philomena va se marier, avoir une fille, elle n'oubliera jamais son petit Anthony qu'elle va chercher pendant 50 ans. Sa rencontre avec Martin Sixsmith, un journaliste politique cynique qui vient de se faire virer, va peut-être lui permettre d'ouvrir des portes qui lui étaient fermées jusque là...

Vous savez combien j'aime les comédies sociales et les drames sociaux anglais, et les films anglais en général, et ce Philomena ne fait pas exception à la règle. Ce n'est sans doute pas un chef d'oeuvre mais voici un bijou d’émotion pour paraphraser une des accroches de l'affiche ! Quand on est mère, comment ne pas être émue par la détresse de cette femme, par l'intransigeance des soeurs catholiques et les exactions ? C'est beau, c'est poignant et on verse sa larme (enfin, moi j'ai versé la mienne).

Le film mélange l'histoire du passé, le passé de Philomena, de sa rencontre avec celui qui va la mettre enceinte jusqu'à ce qu'on lui arrache son fils, et celle du présent avec la quête de la vieille femme et du journaliste et navigue en Angleterre, Irlande et États-Unis. C'est toujours juste, avec un rythme lent mais pas ennuyeux du tout.

Mais Philomena n'est pas qu'un film dramatique et triste. On rit aussi pas mal, ce qui en atténue le côté mélo.On peut pleurer à une scène et rire à la suivante et ainsi de suite. Grâce à une Philomena qui a de la répartie et grâce au formidable duo d'acteurs que forment Judy Dench et Steve Coogan. Le film ne serait pas ce qu'il est sans ces deux comédiens qui montrent une vraie complicité.

Judy Dench est une grande actrice. Je ne l'ai pas souvent vue jouer, à part dans les James Bond mais j'aime son élégance naturelle. Et qu'elle est belle ! Voilà une actrice de 79 ans avec ses rides et qui réussit à être sublime. Un gros pied de nez aux adeptes du Botox et du scalpel. Frears la filme de très belle façon. Et elle campe une Philomena très attachante, tour à tour naïve et fine mouche, dur à cuire, positive et généreuse. Et pas rancunière pour un sou, ce que j'ai eu du mal à comprendre, mais cela fait partie du personnage.

Le personnage de Steve Coogan est lui assez détestable parfois, trop cynique et désabusé mais le fait qu'il aide Philomena montre qu'il a un coeur, au-delà du profit qu'il pourrait retirer de cette histoire. J'aime beaucoup Steve Coogan que j'avais déjà apprécié dans The Trip il y a presque 4 ans et il arrive à humaniser son personnage. Physiquement, l'acteur me fait énormément penser à un autre acteur anglais, Jack Davenport.

À noter la présence de Michelle Farley, Catelyn Stark dans Game of Thrones, en rédactrice en chef du magazine qui souhaite que Martin Sixsmith fasse l'article sur Philomena.

C'est le grand Stephen Frears qui réalise ce film. Il n'a pas toujours fait de bons films mais j'ai toujours très apprécié ceux que j'ai vus (Les liaisons dangereuses, Les Arnaqueurs, High Fidelity, Tamara Drewes, entre autres). Sa réalisation est classique mais toujours juste.

En conclusion, voilà un superbe film émouvant (et tiré d'une histoire vraie, j'avais oublié de le préciser) qui a été mon premier coup de coeur de l'année 2014. Et si vous voulez savoir si Philomena arrivera à retrouver son film perdu depuis 50 ans et si Martin Sixmisth abandonnera un peu de son cynisme au cours de cette recherche, courez le voir !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

Ce film a été vu dans le cadre du Film de la semaine de Benji
3/52


3 Comments


J'ai deja envie de le revoir !
Judy Dench est formidable, elle est vraiment parfaite pour ce rôle.
Ce qui m'a le plus surpris c'est ces petites notes d'humour qui s’immiscent entre 2 passages plus difficiles.


Vu en salle a Paris... j'ai adoré. Mais bon... ya Judi Dench, ça dit tout pour moi!


@Mariiine, je le reverrais bien aussi.

@Karine, je te comprends ! :)

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.