2

Le jour du prédateur, Time Riders tome 2 d'Alex Scarrow

Titre original : Time Riders Book 2 : Day of the Predator

Spoiler sur le tome précédent

Résumé :
À la suite d'une erreur de Maddy qui est maintenant leader de l'équipe des Time Riders, Liam et son nouvel A.I, Becks, sont renvoyés des millions d'années en arrière, à l'époque où vivent des grands prédateurs et même une espèce inconnue, sans moyen de communication avec l'équipe restée en 2001...

Mon avis :
Je n'aurai pas attendu bien longtemps avant de continuer à lire cette saga dont j'avais énormément aimé le premier tome en janvier. Et c'est avec délectation que je me suis plongé dans ce Jour du prédateur tout aussi addictif.

Foster, le vieil homme qui a sauvé Liam, Maddy et Sal d'une mort certaine et les a embauchés comme Time Riders, est parti, laissant la direction de l'équipe à Maddy. Alors que Liam et la nouvelle unité de combat (une fille cette fois, nommée Becks) sont en mission dans un futur proche, Maddy fait une erreur qui envoie Liam et Becks, ainsi que ceux autour d'eux, 65 millions d'années en arrière. Sans moyen de communiquer et à la merci des prédateurs environnants, comment vont-ils pouvoir revenir dans le présent et surtout éviter que l'Histoire soit, encore une fois, changée drastiquement...

Soyons honnêtes, sur la forme il n'y a rien de vraiment original. L'auteur reprend à peu près le même schéma que pour son tome 1, à savoir qu'un événement dramatique va changer radicalement le passé et le présent. Mais le talent d'Alex Scarrow est de savoir nous tenir en haleine en nous faisant demander comment nos héros vont bien pouvoir s'en sortir encore une fois.

L'intrigue est super intéressante, on alterne entre le Crétacé (et non pas le Jurassique comme voudraient nous le faire croire Michael Crichton et Stephen Spielberg ;)) et 2001 avec des cliffhangers à la fin des chapitres, des rebondissements et c'est difficile de reposer le livre tellement on veut connaître la suite. Et la fin, oh la la ! :)

J'ai bien aimé la partie crétacéenne, même si un tantinet longuette mais intéressante. Les bestioles qui rôdent, le danger permanent et le fait de devoir survivre en milieu hostile. Quant à la partie 2001, elle est crispante parfois (dans le bon sens) car on veut tellement que Maddy et Sal trouvent un moyen de ramener Liam et Becks qu'on rage parfois devant leur impuissance et ce qu'il leur arrive.

Ici encore, Alex Scarrow prend des libertés avec le continuum (ce qui ferait, nom de Zeus, froncer les sourcils de ce bon vieux Doc Brown) et notamment la fin nous fait poser énormément de questions à ce sujet - Spoilers à ne lire que si vous avez lu le livre ! - Si Foster est Liam et vu que c'est "Foster" qui a sauvé Liam du Titanic, comment est-ce possible ? Il faut bien qu'à un moment Liam ait été sauvé par quelqu'un d'autre ! Je suppose qu'on aura des réponses d'ici la fin de la saga - fin du spoiler -

D'autres questions restent aussi en suspens, par exemple quelle est cette mystérieuse agence de Time Riders, qu'on ne voit pas, dont on ne sait rien, car nos trois amis m'ont l'air bien esseulés à devoir sauver le monde à chaque fois. J'ai hâte d'avoir les tenants et aboutissants de tout cela.

J'aime beaucoup les trois personnages principaux, Liam, Sal et Maddy. Depuis le départ (trop) rapide de Foster, ils se retrouvent bien seuls à devoir tout gérer, avec peu d'info et d'expérience, ce qui les rend vulnérables et attachants. Maddy porte sur ses épaules le poids de quelques secrets et le fait qu'elle se retrouve soudainement leader de la petite troupe et c'est beaucoup pour une jeune fille de 18 ans. L'évolution de Liam, dont je ne parle pas trop, sera intéressante à suivre.

Mais mon personnage préféré reste l'AI ou l'unité de combat. Dans le tome 1, c'était Bob, dont seul le software avait été ramené en 2001, cette fois-ci c'est Becks, son pendant féminin. C'est toujours intéressant de voir évoluer ces AI, leur part machine et leur part humaine. Ces personnages et leur interaction avec les humain, Liam en particulier, est intéressante.

Ces romans sont catalogués jeunesse mais comme pour le premier tome, je n'ai jamais eu l'impression avec Day of the Predator d'être dans un roman pour les jeunes. Enfin les très jeunes. C'est bien écrit, bien documenté, peut-être avec des résolutions un peu simplifiées mais en tant qu'adulte, j'y trouve totalement mon compte. Les chapitres sont assez courts, ce qui donne un dynamisme à la lecture et c'est difficile de devoir s'arrêter en cours de route.

En conclusion, voilà encore un tome totalement addictif, passionnant à suivre, avec plein d'interrogations sur ce qu'il y a à venir et c'est réjouissant ! :) Voilà une saga dite jeunesse qui emporte totalement mon adhésion et dont j'ai hâte de lire les prochains tomes, ce qui ne saurait tarder, puisqu'à l'heure où j'écris ces lignes, j'ai déjà lu le tome 3 ! Et si vous voulez savoir quel est ce prédateur dont on voit l'oeil sur la couverture et qui est mentionné dans le titre et si Liam et Becks arriveront à revenir en 2001 (et comment), lisez-le !

Note :



Retrouvez d'autres avis sur

Ce livre fait partie du Challenge Read in English d'Avalon
12

Du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle
4/20

Et du Challenge God Save the Livre d'Antoni
qui repart pour une nouvelle année ! 
1/5

2 Comments


Ha,ha, tu es fan donc! :))


Oui, super fan ! Merci pour ton commentaire, Phooka !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.