17

Le jeu de l'ange de Carlos Ruiz Zafón

Posté par Frankie le 20 janvier 2012 à 09:19 - Catégorie : , , ,
Titre original : El juego del ángel

Résumé :
David Martín, d'abord journaliste puis écrivain méconnu, se voit proposer par un homme mystérieux qui se dit éditeur, de réaliser l'oeuvre de sa vie. Amoureux d'une femme qui lui en préfère un autre, malade, il accepte cette proposition sans se douter qu'il va tomber dans une spirale infernale...



Mon avis :
L'avantage d'avoir lu L'ombre du vent du même auteur il y a presque deux ans et demi est qu'il a eu le temps de s'estomper de mon esprit, même si j'en garde un souvenir vif et que ce fut ma lecture préférée de 2009 et qu'ainsi j'ai pu lire ce livre sans à priori. Et c'est tant mieux, car ceux qui ont lu les deux romans de façon rapprochée ont toujours préféré L'ombre du vent. Tandis que moi, en ayant gardé juste à l'esprit ce qu'il fallait, j'ai pu apprécié Le jeu de l'ange. Et j'ai vraiment adoré.

David Martín a toujours aimé les livres et souhaité devenir écrivain. Élevé par un père qui ne le comprenait et mort trop tôt, c'est à la Librairie Sempere qu'il a toujours trouvé de quoi assouvir sa passion. Un temps employé dans un quotidien de Barcelone, sous l'aile protectrice de Pedro Vidal, un journaliste issu d'une riche famille, il devient enfin écrivain, même si c'est sous un nom d'emprunt. C'est alors qu'un mystérieux éditeur lui propose le contrat de sa vie : écrire une oeuvre mêlant religions et légendes contre une grosse somme d'argent. Malade, amoureux sans espoir de Christina, la fille du chauffeur de Vidal, Martín accepte la proposition. Il s'engage alors dans une spirale infernale tandis qu'autour de lui des gens meurent mystérieusement ou que des personnes proches sont menacées...

C'est peu dire que j'ai aimé ce livre, il m'a vraiment emballée ! L'histoire est palpitante et le style fluide permet de rentrer dedans très vite. J'ai beaucoup aimé la première partie qui raconte la vie de David jusqu'à son acceptation du fameux contrat. L'auteur y brosse une Barcelone des années 20, pittoresque avec ses dédales de rues sordides, ses belles maisons et l'on s'attache à David, ce jeune homme porté par sa passion de l'écriture et son amour pour la belle Christina.

Les deux autres parties ne sont pas en reste et sont aussi passionnantes. Elles prennent un tour plus surnaturel et fantastique, souvent angoissant, dans la mesure où, à l'instar du narrateur, nous ne savons pas trop ce qu'il se passe autour de lui. C'est assez sombre et dramatique et on a l'impression notre héros est pris dans un étau qui le broie de façon inexorable. Il y a aussi beaucoup plus d'action, même si j'ai aimé la langueur qui émanait de la première partie.

J'aimerais bien vous parler davantage des mystères qui entourent David mais je ne veux pas vous spoiler. Certaines choses peuvent paraître rocambolesque mais j'ai trouvé qu'elles allaient bien avec l'ensemble. J'ai trouvé judicieux que l'auteur ne donne pas trop de réponses et laisse le lecteur décider de ce qu'il croit ou non. Et j'ai trouvé la fin très bien, très judicieuse en fait.

J'ai beaucoup aimé l'atmosphère de la ville et de ce roman, mystérieuse, angoissante et le fait de lire un roman qui ne soit pas anglo-saxon pour une fois. J'ai aussi adoré retrouver la librairie de la famille Sempere et de découvrir un événement  renvoyant à L'ombre du vent. Hé hé, je ne vous dirai pas lequel ! :p

Ah et évidemment, on retrouve le mystérieux Cimetière des Livres Oubliés !

Si je devais émettre une critique, c'est sur le fait que je n'ai pas trouvé passionnantes les discussions théologiques entre David et son mystérieux éditeur, qu'il appelle le patron. C'est assez barbant mais heureusement, elles ne sont pas nombreuses et ça n'influe donc pas sur mon appréciation définitive.

Concernant les personnages, j'ai beaucoup aimé David. On pourra peut-être lui reprocher une certaine lâcheté puisqu'il se laisse porter par les événements et les subit plutôt que de vraiment les provoquer. C'est davantage sur la dernière partie qu'il prend son destin en main avec cependant des conséquences dramatiques.

Mes deux personnages préférés sont le vieux Sempere (grand-père de Daniel de L'ombre du vent) et Isabelle.
Monsieur Sempere est tout à fait charmant, c'est vraiment le libraire qu'on aimerait avoir et c'est pour le jeune David, une figure paternelle indispensable. J'ai beaucoup aimé leur relation.

Quant à Isabelle, c'est une jeune fille fantasque et pleine de vie, je l'ai adorée ! Elle s'incruste sans ménagement dans la vie de David, lui servant de secrétaire, de nounou souvent et c'est vraiment un rayon de soleil dans ce livre assez triste et sombre. C'est vraiment un beau personnage.

J'ai moins aimé Christina, envers laquelle David voue un amour contrarié. Leur amour relève presque de la tragédie grecque et je trouve qu'elle n'est pas à la hauteur ! Je l'ai trouvée assez égoïste et lointaine.

Idem pour Pedro Vidal dont on sent qu'il considère presque David comme un fils ou un jeune frère mais qui par avidité de reconnaissance fait preuve d'un certain égoïsme également.

Quant au mystérieux éditeur, Andreas Corelli, je n'ai pas grand chose à en dire. Il garde tout son mystère même lors des rencontres avec David. Il est pourtant affable mais existe-t-il réellement ? Est-il une version Zafonesque (ouh le vilain mot !) du diable dans le mythe de Faust ? Est-il le double maléfique de David ? Est-il un fantôme ? Ou n'est-il simplement qu'un homme peu scrupuleux qui aime interférer dans la vie des gens. L'auteur brouille les pistes à son sujet et nous manipule tout comme Corelli manipule David.

Je dois dire que le style de l'auteur est ce qui fait l'essence de ce livre. Il est très fluide (je l'ai déjà dit) et vraiment prenant. Ses descriptions de Barcelone sont très visuelles et il a le chic pour raconter des histoires palpitantes. Les pages se tournent toute seule et vous arrivez à la fin sans avoir vu le temps passer. Ses derniers livres sortis sont des romans jeunesse écrit dans les années 90 et j'ai donc hâte qu'il publie un nouveau roman adulte.

En conclusion, voilà encore un coup de coeur pour cet auteur qui avait déjà su m'emporter avec L'ombre du vent. Ici encore, j'ai été emballée par son histoire prenante et mystérieuse. Et si vous voulez savoir quel type de contrat David a passé avec son éditeur mystère ou quel livre il prend dans le Cimetières des Livres Oubliés (quand on y laisse un livre, il faut en prendre un), lisez ce magnifique roman.

Note :



C'est une lecture commune organisée par Felina avec Adorelire9, Claiclay, Favole, Hell-eau, Inkofmylife, Jostein, Luna, Marmotte, ô pâle étoile , PetiteMarie, Pomm, Renardlettré, Tachas, Zora.

Ce livre fait partie du Challenge ABC 2012 de Nanet
4/26

17 Comments


C'est vrai que les enchaîner est une assez mauvaise idée même si elle est très tentante !

C'est ce que j'avais fait la première fois, et j'avais été très déçue même si je l'avais adoré... alors que là, lors de cette LC, je n'ai vu que le meilleur du livre ! J'ai vraiment adoré me replonger dans cet univers si mystérieux :)


Hé bien voilà ma décision est prise, je ferai comme toi :P Je vais essayer de lire L'ombre dans les mois qui suivent et j'attendrai un an ou deux avant de me replonger dans du Zafon :)
En tout cas tu donnes envie de le découvrir ! Merci


Excellent avis, moi aussi j'ai bloqué sur les discussions théologiques mais le livre reste très prenant.


J'ai adoré retrouvé cette ambiance si particulière que Zafon arrive à créer et son amour des livres (ah! Le cimetière... qu'est-ce que j'aimerai y aller.^^)
Merci de ta participation.


Je n'ai pas encore lu de livre de cet auteur, mais on m'en a tellement parlé en bien, que ça ne devrait plus tarder !


J'ai un autre roman de cet auteur que j'aimerais tellement lire, mais je n'en ai tjrs par eu l'occasion...


Ah! il est dans ma P.A.L.! IL faut que je m'y mette!!


J'ai lu L'ombre du vent en septembre et le trimestre d'attente m'a permis d'apprécier pleinement ce roman ! J'avoue avoir eu une petite préférence pour celui ci bien que L'ombre du vent soit excellent ! Mais l'ambiance du Jeu de l'Ange, les personnages : Isabella ma petite chouchou apportent un peu plus ! J'étais aussi angoissé que David au fil du roman et j'ai même cru qu'à la fin il avait perdu la tête ! Un roman que j'ai dévoré en deux jours et qui me laissera un très bon souvenir même si je trouvais que l'histoire était par moment un peu trop complexe : dommage


J'ai été moins emballée que toi, même si j'apprécie beaucoup l'écriture et l'univers de Carlos Ruiz Zafon.


Voilà un auteur qui ne m'a jamais déçue!


Il est dans ma Pal depuis l'année dernière... Je pense qu'il va falloir que je m'y mette :D


Je n'ai jamais rien lu de lui mais à la lecture de nombreux blogs je passe vraiment à côté de quelque chose, il va falloir que je m'y mette !


Je meurs d'envie de découvrir cet auteur, et j'a d'ailleurs acheté il y a peu l'ombre du vent. Ton avis me donne très envie de lire celui-ci aussi ^^


Comme toi, j'attendais un peu de temps avant de me lancer dans cette lecture, histoire que la poussière de "L'ombre du vent" retombe. Je suis prête pour m'y plonger prochainement :)


@Luna, oui, je pense que c'est une bonne chose d'avoir attendu.

@Bykiss, c'est la meilleure solution en effet ! :)

@Walpurgis, c'est vrai que ces discussions-là sont assez barbantes.

@Lilly, j'aimerais aussi y aller mais je m'y perdrai ! :)

@Sybille, oui c'est un auteur à découvrir !

@Korto, j'espère que tu aimeras celui que tu liras (quand tu auras le temps ! :)).

@Agathe, oui !

@Tachas, je ne saurais dire lequel des deux romans, j'ai préféré. Je pense que je les aime pareil. J'ai aussi beaucoup aimé Isabelle.

@Tiphanie, dommage !

@Pauline, chouette ! J'ai hâte de découvrir ses prochains romans adultes (s'il en sort !).

@Cath, oui ! :)

@Emma, oui, c'est un auteur à découvrir.

@A S K, j'espère que l'un ou/et l'autre te plairont.

@Kikine, n'attends plus, alors ! :)


J'ai nettement préféré le jeu de l'ange à l'ombre du vent, mais je crois que comme pour Natacha , le personnage d'Isabella y est pour quelque chose.
Par contre je suis totalement d'accord avec toi j'ai trouvé Christina égoïste et sa mort qui devait être un événement tragique ne m'a pas vraiment ému.


Je ne saurais dire lequel des deux livres j'ai préféré. C'est vrai que la mort de Christina est peu émouvante finalement. Merci pour ton commentaire.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.