3

Nos faces cachées d'Amy Harmon

Posté par Frankie le 4 décembre 2016 à 10:29 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Making Faces

Résumé :
Fern est une jeune fille rêveuse et romantique qui depuis toujours est amoureuse d'Ambrose, la star du lycée, lutteur adulé et toujours entouré de ses quatre meilleurs amis. Le meilleur ami de Fern est Bailey, son cousin, atteint de myopathie et condamné à moyen terme. Après le 11 septembre 2001, Ambrose et ses 4 potes s'engagent dans l'armée et lorsqu'une tragédie survient, Ambrose revient changé à jamais...

Mon avis :
Voilà un roman qui a créé un énorme buzz à sa sortie VO et que nombre de mes copinautes ont adoré. À l'époque, je n'avais pas eu envie de le lire forcément. Mais quand il est sorti en VF, je me suis dit que finalement, je le lirais bien. Mais en VO :) Et puis j'ai appris que c'était une copine qui avait assuré la traduction, copine qui écrit aussi sous deux pseudonymes et dont je vous ai déjà souvent parlé ici. Du coup, je me suis dit que ce serait bien de découvrir le roman par le biais de sa traduction. Je me le suis donc acheté lors de sa sortie en janvier 2015 mais ce n'est que pratiquement deux ans plus tard que je l'ai sorti de ma Pal. Et je dois dire que cette histoire m'a beaucoup plu. Ce n'est pas un coup de coeur comme beaucoup mais une excellente lecture.

C'est difficile de donner un avis sur un roman qui a déjà été beaucoup chroniqué et dont la vague du succès est passée et qui donc n'intéressera sans doute plus grand monde...

Nos faces cachées commence comme une romance young adult pour évoluer vers une histoire plus mature avec des thèmes assez durs. Au début, on se retrouve au lycée avec la jeune fille vilain petit canard qui soupire après le beau sportif du lycée et qui sait pertinemment qu'il ne sera jamais intéressé par elle. C'est gentil, ça se lit bien, et on se dit qu'au moins Amy Harmon a des lettres et a lu Cyrano de Bergerac, quand Fern écrit des lettres à Ambrose pour sa meilleur amie (très jolie) qui en pince pour le jeune homme. D'ailleurs, ce n'est pas une coïncidence puisque l'oeuvre sera évoquée à un moment dans le roman. On fait connaissance avec les personnages, on s'attache à Fern et Bailey, son cousin malade et handicapé et on se dit que la lecture va être plaisante sans être transcendante.

Puis arrive le départ d'Ambrose et ses amis en Irak et là tout change. L'histoire devient plus dramatique, très poignante par moment et si je n'ai pas versé ma larme comme beaucoup, j'ai eu la gorge serrée par certains moments.

Avec ce roman, l'auteur aborde de nombreux thèmes, celui, peut-être futile, de l'apparence et par conséquent sur l'acceptation de soi quand de beau on passe à défiguré et qu'on pense que les gens ne pourront pas vous aimer pour ce que vous êtes et non plus ce que vous représentez. Il y a bien sûr le thème de la maladie à travers Bailey, ceux des ravages de la guerre sur ces jeunes qui partent un peu la fleur au fusil et qui en reviennent traumatisés à jamais, s'ils ont la chance de revenir. On y parle de la mort, du deuil, de la violence conjugale, de religion, d'amitié, d'amour et de romances à l'eau de rose. Beaucoup de thèmes, peut-être un peu trop d'ailleurs qui donnent parfois une impression que l'auteur a voulu tout mettre dans son roman. Mais je vous rassure, cela n'est pas indigeste.

J'avais lu ici et là que la religion tenait une place assez importante dans ce roman et c'est vrai. Et pourtant cela ne m'a pas gênée alors que je suis anti-dogmes religieux et que parfois le rapport à la religion dans certains romans, séries ou films me fait lever les yeux au ciel. Mais là, je ne sais pas, j'ai trouvé que c'était plutôt bien intégré (peut-être parce que le père de Fern, pasteur, est quelqu'un de très tolérant) et que la croyance en Dieu faisait partie des personnages. On sait bien de toute façon que les américains sont très croyants et que c'est difficile de raconter ce genre d'histoire sans que la religion ne vienne mettre son grain de sel :) Du coup, tout cela ne m'a pas gênée du tout.

Mon personnage préféré a été Bailey, ce jeune homme atteint de myopathie, handicapé et qui, loin de s'apitoyer sur son sort, est un personnage très positif et plein d'humour. Grâce à lui et à sa relation très belle avec sa cousine Fern, le roman n'est pas pesant et garde une certaine légèreté.

Fern est également un personnage attachant, une belle jeune fille avec un énorme coeur, une personnage positive également qui voit le meilleur en chacun.

Ambrose est le personnage qui évolue le plus au cours du roman. De sportif adulé et beau gosse il passe à pratiquement Quasimodo, et son parcours est intéressant. Il est touchant tout comme son histoire avec Fern et ses questionnements.

J'ai aussi beaucoup aimé le coach, père de Bailey.

Le style de l'auteur est très agréable à lire. Ou plutôt la traduction qu'en a faite Fabienne Vidallet. J'ai trouvé que c'était très bien traduit, de façon très fluide et que ça ajoutait au charme du roman. L'auteur déroule son histoire sur plusieurs années, 4 ou 5, tout en incluant des flashbacks sur quand Fern, Bailey et Ambrose étaient petits, sur la période du début de l'histoire quand on arrive quelques années après ou encore sur le temps passé en Irak par Ambrose et ses amis, ce qui est parfois crève-coeur.

En conclusion, voilà un très joli roman qui n'a pas été un coup de coeur mais que je ne m'attendais pas à aimer autant et qui m'a vraiment émue de par ses sujets et ses personnages. Alors si vous aussi vous voulez faire connaissance avec Bailey, Fern et Ambrose et faire un bout de chemin avec eux, lisez-le.

Note :



Retrouvez de très nombreux avis sur Logo Livraddict


Ce livre fait partie du Big Challenge 2016 de Livraddict
9/10

3 Comments


Une excellente lecture, ce n'est déjà pas si mal ^^ Perso, j'ai adoré ♥ Un de mes plus gros coups de coeur de l'année dernière. Et, nous sommes d'accord, Bailey est génial.


Un livre que j'avais détesté pour ma part :( ...


@Marinette, oui, je ne pensais pas accrocher autant :)

@Chess, ah c'est bien d'avoir enfin un avis contraire à la majorité, je n'avais jamais vu encore quelqu'un qui n'avait pas aimé.

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.