4

La neige et la cendre, Outlander tome 6 de Diana Gabaldon

Posté par Frankie le 30 décembre 2016 à 13:34 - Catégorie : , , , , , , ,
Titre original : A Breath of Snow and Ashes

Résumé :
Claire et Jamie savent que les jours tranquilles à Fraser's Ridge sont comptés. La guerre d'indépendance approche et il leur faudra choisir un camp. Le gouverneur souhaite que Jamie s'engage pour lui auprès des indiens mais le valeureux Highlander sait qu'à un moment il lui faudra rejoindre les indépendantistes quitte à passer pour un traitre. Et les Fraser pourront-ils déjouer le sort qui les donnent mourant dans l'incendie de leur maison le 21 janvier 1776 ?



Mon avis :
C'est toujours un plaisir de retrouver la saga Outlander, même si les deux derniers tomes étaient moins haletants que les précédents. J'ai attendu d'avoir terminé la plupart de mes challenges pour m'atteler tranquillement à ce tome qui fait plus de 1400 pages en VO (et annoncé à 1643 pages dans ma liseuse) et je dois dire qu'il m'a vraiment tenu en haleine, même si le démarrage a été un peu long et qu'il n'a pas été un coup de coeur comme les trois premiers.

Avril 1773, la vie à Fraser's Ridge se déroule tranquillement. Brienne et Roger semblent avoir (re)trouvé une certaine sérénité et Jamie et Claire s'occupent activement de faire de leur communauté un havre de paix, malgré l'hostilité de certains et les exactions d'autres dans les environs. Et tous savent que les nuages s'amoncellent à l'horizon et que bientôt la révolution américaine va devenir une réalité et qu'en en connaissant l'issue ils devront se ranger auprès des rebelles, détruisant sans doute tout ce que pour quoi Jamie s'est battu et a construit et reniant son serment envers la Couronne.  Mais les Fraser survivront-ils jusqu'à la déclaration d'indépendance alors qu'une coupure de journal les déclarent morts dans l'incendie de leur maison en janvier 1776 ?

La neige et la cendre se déroule d'avril 1773 à décembre 1776. Entretemps, il se sera écoulé 1400 pages donc et plus de trois ans d'une période de l'Histoire américaine pleine de soubresauts et de fureur. Le roman commence comme le précédent assez calmement et décrit avec détail la vie dans l'arrière-pays de la Caroline du Nord au temps des colonies :) Je me suis dit que ça allait être comme le précédent tome, très agréable à lire mais pas passionnant non plus. Mais très vite, il s'en passe des choses ! Il y est question d'enlèvement, de gens peu recommandables, de jeunes filles dévoyées, de meurtre, d'or qui disparaît, d'inventions un peu peu trop modernes pour l'époque, d'accusations,  de voyages dans le temps, de traitrise, de complot, de révélations, de décisions difficiles à prendre, de séparations déchirantes, j'en passe et des meilleures ! :) Difficile pour moi de tout vous dire, d'abord parce qu'il serait dommage de vous dévoiler l'histoire en détail et parce que le roman est foisonnant. Et si le roman est long à lire, il n'est en aucun cas ennuyeux. Je ne me rappelais absolument plus de l'histoire (je vous rappelle que c'est une relecture et que je l'avais lu la première fois il y a bien 10 ans) mais j'avais le souvenir de m'être un peu ennuyée. Et là, ce ne fut pas le cas du tout. Il me donne vraiment envie de me jeter sur la suite (qui sera une découverte), d'autant plus que la fin annonce un tournant dans la vie des personnages...

Concernant la grande Histoire, on assiste donc à la révolution pour l'indépendance de l'Amérique mais on a l'impression d'y assister de très loin. Si on vit la révolution localement, avec une bataille à laquelle participe Jamie, on a un peu de mal à comprendre, à travers le roman, comment on arrive à la déclaration d'Indépendance le 4 juillet 1776. C'est peut-être très connu pour les Américains, mais pour nous, Français, on n'y connait que dalle et ce n'est pas avec La neige et la cendre qu'on sera plus avancés. Déjà qu'avant d'avoir vu la série Turn, je pensais que tout était réglé en 1776, alors que la guerre a finalement duré des années après... Bon c'est un peu dommage mais finalement dans cette saga, ce n'est finalement pas ce qui nous importe le plus. C'est la vie de Claire et Jamie, de Brienne et Roger et des autres personnages qu'on aime qui nous tient à coeur.

Si dans les deux derniers tomes, c'est Roger qui avait le plus souffert, ici c'est Claire qui subit le plus de choses éprouvantes, pour ne pas dire cruelles. Mais fidèle à elle-même, elle reste digne et courageuse en toute circonstance et sait qu'elle peut compter sur son Jamie quand elle flanche. J'adore ce personnage, ce qu'elle est, ses prises de position et surtout son couple sans faille avec son Highlander et leur amour plus fort que l'adversité. Quant à Jamie, il est toujours cet Écossais droit et fier, buté et coléreux mais bienveillant avec les siens. Mais gare à qui se mettra en travers de lui ou fera du mal à sa famille ! J'adore aussi ce personnage, pas seulement parce que maintenant j'ai l'image de Sam Heughan en tête ;) mais parce que la maturité lui va bien mais qu'il reste (presque) toujours fidèle à ses principes et qu'en déroger, même s'il sait que c'est pour la bonne cause, est un crève-cœur pour lui.

Brienne et Roger ont trouvé une forme de sérénité, je l'ai dit plus haut. Ça fait du bien de voir ce jeune couple heureux, élevant leur fils dans ce monde assez âpre et hostile et il y a des scènes assez amusantes notamment lorsque Roger construit des voitures pour son fils et les appelle des Vroom :) Tous deux vont trouver leur chemin, elle en créant, lui dans la spiritualité mais là encore rien ne vient se mettre en travers de leur couple ou de leur amour, ni les médisances ni les circonstances.

Dans le dernier tome, j'avais dit combien j'aimais Fergus et c'est toujours le cas. Mais le pauvre, lui aussi va passer par des hauts et des bas et il y a des scènes assez poignantes avec lui. Heureusement il a sa famille pour le soutenir...

J'aime beaucoup Ian également. On ne savait pas grand chose de sa vie passée chez les Mohawks et ce tome est l'occasion d'en apprendre davantage, de comprendre les raisons de son retour et c'est vraiment poignant.

Il y a une multitude d'autres personnages, difficiles de se rappeler de tous mais je veux noter Tom Christie, un homme droit et un peu buté mais tellement digne... Et je ne vous parle pas de Stephen Bonnet car ce serait spoiler...

Le style de Diana Gabaldon est toujours aussi délectable à lire. Je me dis qu'il y pour beaucoup dans le plaisir que j'ai à lire cette saga, pas seulement pour ce qu'elle raconte mais de la façon dont elle le raconte. Bien sûr, c'est parfois un peu long mais il y a tellement de charme dans son écriture qu'on le lui pardonne. Et puis ses détails donnent de la vie à son histoire et ses personnages, on a vraiment l'impression d'être aux côtés de Claire et Jamie ou de Brienne et Roger et de vivre leurs aventures.

En conclusion, même si le roman n'a pas été tout à fait un coup de coeur, j'ai vraiment été emballée par ce tome 6 de la saga Outlander, pour ce que vivent nos personnages chers à nos coeurs et les événements qui se déroulent en marge de leur histoire. Et la fin donne vraiment envie de se plonger dans le tome 7. Pour ma part, je pense que ce sera pour mars prochain, il faut que je trouve encore quelques semaines pour ce qui sera encore un beau pavé (mais "seulement" de 1000 pages :)) Alors si vous voulez découvrir tout ce que vont vivre les Fraser et les MacKenzie, savoir quel tournant va prendre leur vie à la fin du tome et connaître enfin la véritable signification de l'article de journal qui avait conduit Brienne et Roger à franchir les portes de pierre voilà des années, lisez-le !

Note :



Le roman fait partie
du Challenge Read in English 2016 - 2017 que j'organise
10,5

et comme il fait plus de 1000 pages,
  du Défi des 1000 de Fattorius
3

4 Comments


faut vraiment que je poursuive cette série mais c'est des pavés :( :(


Ah ça c'est sûr ! Ils sont énormes ! Merci pour ton commentaire, My.


C'était effectivement un tome très riche (en même temps, en s'étalant sur 4 ans, il pouvait s'en passer des choses). Mais du coup tu m'a fait réfléchir avec ce que tu dis sur l'Histoire avec un grand H. Je m'étais seulement contentée de déplorer le fait qu'on restait un peu en retrait des événements et des batailles, mais avec du recul je réalise que tu as tout a fait raison quand tu parles de la clarté de l’enchaînement des événements. Je n'ai pas réalisé sur le moment car j'étais plongée en plein dans cette période avec le jeu Assassin's Creed 3 (qui lui est très bien pensé de ce côté là), mais sans cela j'aurais été perdue je crois.

Mais bon, comme tu dis c'est surtout pour les aventures de la petite famille que l'on suit la saga et là de ce côté il y a de quoi faire. Il y a vraiment de belles péripéties au programme, de quoi faire augmenter le rythme cardiaque. Sinon on partage le même sentiment sur les personnages, jusqu'à Tom Christie qui m'a aussi beaucoup marqué.

J'espère que tu accrocheras autant au prochain volume (qui est une totale découverte pour toi, si mes souvenirs sont bons ?).


@Gilwen, l'histoire de la révolution américaine n'est pas aussi simple qu'on le pense en fait. Heureusement qu'il y a Wikipedia pour ne pas être trop largués :) Oui le 7 sera une vraie découverte, j'ai hâte, je vais le lire en mars quand je serai en France. Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.