6

Mêlée à deux d'Angéla Morelli

Posté par Frankie le 24 décembre 2016 à 09:48 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
Eugénie a quitté Paris pour aider sa tante à tenir sa maison d'hôte près de Montauban et y exercer sa passion, la cuisine. Avec ses cheveux roses et ses airs de geekette, elle détonne un peu dans le paysage provincial. Quand sa tante lui annonce qu'elles vont recevoir 7 joueurs de rugby pendant deux semaines, Eugénie n'a pas très envie de voir débarquer des gros tas de muscles qui ne vont pas savoir apprécier ce qu'elle leur cuisine...



Mon avis :
Vous le savez, j'adore ce qu'écrit Angéla Morelli et pourtant cela faisait un an que je n'avais rien lu d'elle. En effet, ma lecture de sa précédente nouvelle, La vallée des amazones, remonte à décembre 2015 et je n'avais pas encore pris le temps de lire Mêlée à deux, une nouvelle sortie à l'occasion de la coupe du monde de rugby en octobre 2015. J'ai remédié à cela en ce début décembre et je dois dire que je me suis encore bien amusée à lire ce qu'avait écrit Angéla, même si cette nouvelle ne fera pas partie de mes préférées.

Écrire une nouvelle c'est toujours un peu casse-gueule. Il faut en quelques pages, une soixantaine ici, arriver à construire une histoire complète, planter les personnages, les faire évoluer et tomber rapidement amoureux (dans le cas d'une romance) et conclure assez rapidement la-dite histoire. Et ça, Angéla y réussit très bien et c'est encore le cas dans Mêlée à deux et d'ailleurs ça m'a épatée de voir une histoire aussi bien construite si rapidement.

La nouvelle est assez classique du genre chick-lit, une jeune femme un peu farfelue et maladroite, un homme sexy en diable, une bonne copine, en l'occurrence une libraire de Montauban et bien sûr de l'amouuur :) Rien de bien nouveau sous le soleil me direz-vous. Mais le talent d'Angéla est justement d'arriver à nous intéresser avec des thèmes déjà vus. Il faut dire que c'est très amusant, que les rugbymen en question sont sexy en diable, notamment le beau Rodrigue, que c'est chaud bouillant parfois et qu'il y a toujours des thèmes un peu plus sérieux derrière, notamment la rédemption ou le passé qu'il faut laisser derrière soi.

C'est quand je lis les nouvelles d'Angéla que je m'aperçois que je suis une geekette également (une vieille geekette, mais passons ! :D) Car l'auteur sème souvent ses histoire de références que j'adore et qui me parlent. Et notamment dans celle-ci. À mon âge, il y a peu de gens dans mon entourage qui se pâment à la simple mention des films du Seigneur des anneaux, de Star Wars, de Retour vers le futur et autres, qui regardent les séries que je vois et ça me fait chaud au coeur de constater qu'ailleurs on me comprend :) Et si je parle de la nouvelle à mes copines en leur disant que le héros ressemble à Dean Winchester, elles vont me regarder en se demandant de qui je veux bien parler... Alors que moi je suis déjà en transe :D même si j'ai du mal à imaginer Dean/Jensen Ackles dans la peau d'un rugbyman...

Si Mêlée à deux est amusant, sympa à lire, sexy, il y a cependant un truc qui m'a chiffonnée, c'est LA scène de sexe. Je ne suis ni prude ni bégueule mais sûrement un peu vieux jeu car je n'ai pas aimé la façon dont ça se passe spoiler - à quatre pattes dans un bosquet -, et qui détonne un peu, je dois dire, dans une comédie romantique. Après, c'est bien écrit et les deux protagonistes s'éclatent alors c'est l'essentiel, hein :)

Eugénie est un personnage très sympathique et attachant, c'est vraiment la copine qu'on aimerait avoir, capable de prendre les choses du bon côté et de nous remonter le moral en moins de deux.

Quant à Rodrigue, Monsieur Beau-Gosse pour les intimes, lui aussi n'est pas mal dans son genre, plus subtil que son physique et sa profession ne le laissent supposer. Bon en revanche, Rodrigue, c'est bien joli comme prénom mais j'avais un chien qui s'appelait comme ça quand j'étais petite (nom qui s'est transformé en Rudy ensuite) donc ça m'a un peu perturbée :D En tout cas, Rodrigue, j'aime aussi Iron Man et L'homme de Rio, si ça t'intéresse ! ^^

Les autres personnages sont également bien croqués que ce soit la tante Mila ou encore Kassy, la copine libraire dont j'ai oublié le nom.

L'écriture d'Angéla est toujours aussi bien, avec son humour et ses références qui réveillent la geekette qui sommeille en nous.

En conclusion, voilà une nouvelle fois une nouvelle d'Angéla Morelli très sympathique à lire, avec une histoire bien construite en quelques pages, une romance qui fait fondre notre petit coeur tout mou et des personnages attachants. Ce n'est pas la nouvelle que j'ai préférée de toutes celles que j'ai lues (mes chouchous sont Sous le gui et La vallée des Amazones) mais on passe un bon moment. Alors si vous voulez savoir comment se passe la cohabitation entre une geekette maladroite et 7 rugbymen voraces, lisez Mêlée à deux. Quant à moi, il me tarde de retrouver l'écriture et les histoires d'Angéla dans Ça a commencé comme ça, un roman cette fois, que je pense lire en début d'année.

Note :



C'est le livre que j'ai lu dans le cadre
du Challenge Un genre par mois d'Iluze
ce mois-ci : nouvelle ou novella
12/12

6 Comments


Rugbyyyyyyyyyyyyy <3
J'ai souvent du mal avec le format nouvelle qui sont toujours trop courtes pour profiter pleinement de la plume d'un auteur qu'on adore :D


Je l'aime bien cette nouvelle! Et bon, accueillir une équipe de rugby... pas mal hein! J'adore lhéroïne!


J'ai failli lire cette nouvelle et puis, je me suis lancée "sur" Emily Blaine ;-)


@Mylène, oui c'est vrai que le format nouvelle est frustrant mais justement Angéla arrive bien à construire une vraie histoire avec ce format court.

@Karine, c'est vrai qu'Eugénie est très attachante.

@Paikanne, je n'ai pas lu Emily Blaine, faudrait :)

Merci pour vos commentaires.


C'est avec cette novella que j'ai découvert l'auteure, donc elle aura toujours une petite place spéciale dans mon cœur, même si l'homme idéal était très sympa aussi. Là récemment j'ai craqué pour Ca a commencé comme ça et je crois bien qu'il va être mon préféré du lot celui-là (et puis le héros s'appelle Corto - et là je pense automatiquement à Corto Maltese, l'homme de ma vie - ce qui est un peu plus sexy que Rodrigue, il faut l'avouer ^^). Sinon on se rejoint sur pas mal de points, à commencer par Eugénie et ses références et le fait qu'Angéla gère parfaitement ce format. J'ai beaucoup de mal avec la novella en romance, un exercice délicat, et là l'auteure construit son histoire rapidement, certes, mais sans que cela semble précipité. Un régal pour moi.


@Gilwen, c'est vrai que c'est un exercice difficile la nouvelle mais Angéla le réussit bien. Il faut absolument que je trouve un moment pour lire ça a commencé comme ça ! Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.