3

Une semaine avec Marilyn de Colin Clark

Posté par Frankie le 15 septembre 2015 à 11:12 - Catégorie : , , , ,
Titre original : My week with Marilyn

Résumé :
Colin Clark raconte avec beaucoup de délicatesse la semaine où Marylin Monroe, épuisée par son entourage lors du tournage du Prince et la danseuse à Londres, chercha un peu de réconfort auprès du jeune homme de 23 ans et noua avec lui une relation aussi platonique qu'éphémère.



Mon avis :
Il y a un peu plus de trois ans, j'étais allée voir My Week with Marilyn, un film avec Michelle Williams et Eddie Redmayne, tiré de cette autobiographie, et qui avait été un coup de coeur. Dans la foulée, j'avais acheté ce livre que j'ai laissé dormir dans ma pal. Cette année, j'ai décidé de l'en sortir, et je dois dire que si j'ai largement préféré le film, ce fut une très jolie lecture.

En septembre 1956, Colin Clark, 23 ans, fils d'un éminent historien d'art, est troisième assistant sur le film Le prince et la danseuse dans lesquels jouent Laurence Olivier, qui veut sortir de son image figée d'acteur shakespearien et Marilyn Monroe qui veut prouver qu'elle peut jouer autre chose que les blondes hollywoodiennes écervelées. Mais le tournage est un cauchemar, plombé par les absences et les crises de Marilyn qui est perçue comme une enfant instable par son entourage. Colin est le seul à comprendre la femme seule et perdue, derrière le mythe, et à savoir la réconforter et, pendant une semaine, une idylle singulière va se nouer entre le jeune homme et le monstre sacré.

Colin Clark a tu cet épisode de sa vie pendant plus de quarante ans, même lorsqu'il a sorti un livre sur ses souvenir du tournage en 1995. Pourquoi as-t-il éprouvé le besoin de le révéler quelques années après, je ne sais pas trop. Pas par appât du gain ou par sensationnalisme (surtout qu'il n'y a rien eu de sexuel entre eux, juste un peu de séduction), je pense, mais plutôt pour rendre hommage à cette actrice dont il a su percevoir la fragilité le temps d'un moment.

Clark évoque donc, avec beaucoup de délicatesse et de pudeur, dans ces 199 pages, ce moment de grâce, cette parenthèse enchantée, ce "miracle" comme il l'appelle, qui lui a permis de connaître Norma Jean derrière Marilyn. Ce n'était pas une diva hollywoodienne voulant croquer du jeune anglais par ennui ou un jeune homme s'offrant une actrice mondialement connue, non, c'est la rencontre entre une jeune femme mal conseillée, mal comprise, phagocytée par son entourage, y compris par son tout récent mari, Arthur Miller, qui la considérait comme une enfant, plutôt que comme sa femme, et un jeune homme qui n'est pas un produit de l'industrie cinématographie et qui sait encore écouter. La semaine qu'ils vont passer ensemble (ou plutôt le temps d'un week-end), est ludique, on dirait l'escapade de deux ados voulant s'amuser et je pense que c'est exactement cela que recherchait Marilyn à ce moment-là, sortir de ce carcan étouffant de ce qu'elle représentait et trouver un peu de réconfort sans arrière-pensée. Même si je pense que si Colin n'avait pas été un gentleman, ça aurait pu aller plus loin.

Une semaine avec Marilyn, c'est aussi voir vivre dans l'intimité tous ces grands noms de l'âge d'or du cinéma qui nous ont fait rêver, Marilyn donc mais aussi Laurence Olivier, Vivien Leigh (mon actrice préférée) et bien d'autres. C'est magique ! :)

Colin Clark donne l'image d'un jeune homme bien. C'est quelqu'un de sensible, attentionné et je pense que Marilyn a su reconnaître ces qualités et ne pas en profiter. J'ai trouvé que par rapport à l'impression qu'il donnait dans le film, qu'il était plus ferme en vrai. Il n'hésite pas à remettre les gens (dont Laurence Olivier) à leur place (avec beaucoup de diplomatie quand même), surtout quand à un moment, leur emprise sur la star risque d'être néfaste.

Marilyn, ici, est vue à travers les yeux d'un homme qui l'admire plus que tout donc son image est peut-être un peu faussée, mais on découvre une jeune femme vulnérable et attachante, assez manipulatrice (mais pas méchante) quand même, qui hésite souvent entre être Marilyn et Norma Jean mais qui ne pourrait pas vivre sans être la première et sans vivre sous les lumières des projecteurs et le regard des fans. Il y a d'ailleurs une scène qui montre bien cela lors d'une visite à la bibliothèque de Windsor.

Dans le film, j'avais un peu regretté que Paula Strasberg (épouse de Lee créateur de l'Actor's Studio) soit montrée un peu comme un gourou. Le témoignage de Colin Clark est aussi peu nuancé et on a vraiment l'impression que Paula s'accroche à Marilyn comme une sangsue pour mieux la manipuler. D'ailleurs tout l'entourage de l'actrice est considéré sévèrement par le jeune assistant, ce en quoi il n'avait peut-être pas tort mais j'aurais aimé un peu plus de nuances.

Pas grand chose à dire sur le style (ou plutôt la traduction), ça se lit bien, c'est fluide, c'est à l'image de son auteur, c'est à dire pas tape-à-l’œil et c'est écrit avec beaucoup de pudeur.

En conclusion, même si j'avais de loin préféré le film, j'ai passé un très agréable moment avec ce témoignage très touchant de Colin Clark sur son flirt d'une semaine avec Marilyn Monroe. Un témoignage qui permet de découvrir l'envers du décor derrière les paillettes et les sourires. Et si vous voulez savoir comment s'est passée cette semaine avec Marilyn, lisez-le.

Note :



Il fait partie du Challenge Un genre par mois 2015 organisé par Nathalie
Ce mois-ci : Autobiographie/témoignage
9/12

et du Challenge ABC 2015 de Nanet
  22/26

3 Comments


J'avais été voir le film au cinéma à sa sortie. Je l'avais vraiment apprécié mais je ne savais même pas qu'il s'agissait d'une adaptation d'autobiographie.
Ce n'est pas le genre de livre que je lis en général mais en tout cas le film était d'une grande qualité.


Je ne connaissais pas mais ce livre peut vraiment être une lecture sympa. (Qui sort de ce que je lis habituellement). Merci pour la découverte!


@Nelfe, oui le film était vraiment super, très bien joué.

@Bea, de rien ! :)

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.