2

813, tome 2 : Les trois crimes d'Arsène Lupin

Posté par Frankie le 25 septembre 2015 à 11:26 - Catégorie : , , ,
Spoilers sur le tome précédent

Résumé :
Arrêté dans le tome précédent pour plusieurs meurtres dont celui de Rudolph Kesselbach, Arsène Lupin ronge son frein du fond de sa cellule. Il doit à tout prix s'enfuir afin de trouver celui qui l'a piégé et démêler l'écheveau d'une affaire bien trouble dont il va bientôt découvrir qu'elle a une portée géopolitique qui dépasse les frontières de la France...


Mon avis :
Aussitôt La double vie d'Arsène Lupin terminé, j'ai enchaîné avec ces Trois crimes, l'histoire formant un tout (elle avait d'ailleurs été publiée en un seul livre à l'origine), je ne pouvais pas attendre d'en savoir le fin mot. Et j'ai beaucoup aimé ce tome, un peu plus que le précédent même, avec sa tonalité un peu plus sombre.

Dans l'épisode précédent, piégé par un mystérieux ennemi, Arsène Lupin était accusé de plusieurs meurtres dont celui du magnat du diamant, Rudolph Kesselbach, arrivé à Paris en quête d'un mystérieux Pierre Leduc et d'une mission encore plus mystérieuse. Démasqué publiquement par l'énigmatique LM, son ennemi juré, Arsène Lupin était arrêté par la police et mis en prison.
Quand Les trois crimes commence, le génial cambrioleur n'entend pas moisir en prison bien longtemps. Il lui faut laver son nom, protéger Geneviève sa petite protégée, et Dolores Kessenlbach, la veuve du diamantaire, découvrir sur quelle affaire était Kesselbach et surtout démasquer ce tueur implacable qu'est LM. C'est dans le grand-duché de Deux-Ponts-Veldenz, en Moselle devenue Prussienne après l'annexion de l'Alsace-Lorraine en 1870, que tout va se jouer...

Le roman commence dans la même veine que les précédents, virevoltant, léger et avec un Arsène Lupin qui bien qu'enfermé mène les forces de l'ordre et les politiques par le bout du nez. On s'amuse beaucoup de voir combien beaucoup sont crédules et ne font pas le poids face à l'ingéniosité du gentleman cambrioleur.

Puis le ton change subtilement quand l'histoire prend une tournure bien plus politique pour finalement devenir assez sombre dans sa dernière partie et la toute fin. Nous sommes en 1911 ou 12 et la Première Guerre Mondiale n'est pas loin... Maurice Leblanc surfe donc sur les préoccupations de l'époque, les relations internationales avec la Prusse, la question de l'Alsace et la Lorraine dont la perte reste encore en travers de la gorge de nombreux français. C'est assez surprenant dans ce genre de roman. Mais je dois dire que ce côté-là m'a beaucoup plu, notamment le fait qu'on s'éloigne un peu du schéma un peu superficiel des histoires précédentes.

En revanche, je n'ai encore une fois pas été du tout surprise par certaines révélations, j'avais deviné qui était le mystérieux ennemi de Lupin (j'ai espéré me tromper jusqu'au bout mais non) et petit spoiler - ce qu'était la jeune Geneviève pour le cambrioleur - fin spoiler.

Si Arsène Lupin garde généralement son flegme en toute circonstance, il faut bien avouer qu'ici il est assez souvent déstabilisé, malmené même, notamment parce que LM semble vraiment avoir plusieurs coups d'avance et même être dans la tête de notre cambrioleur. Ce qui amènera Lupin a commettre plusieurs erreurs et être la cause de plusieurs crimes, involontaires ou pas, et Leblanc nous montre une facette sombre, voire dépressive du personnage en toute fin de roman. Quand on referme le livre on est loin du cabotin et condescendant cambrioleur.

LM est vraiment un adversaire à la hauteur de Lupin mais n'a pas le charme de ce dernier dans sa façon d'opérer. C'est un tueur implacable et sans morale. Comme j'ai dit plus haut, j'avais deviné qui c'était même quand un suspect a été arrêté.

Herlock Sholmès est évoqué dans ce roman, il est lui aussi sur l'affaire mystérieuse qui occupait Kesselbach mais on ne le verra jamais.

Le roman fait apparaître un très très haut personnage Prussien mais je n'en dis pas plus :)

Le style de Maurice Leblanc n'est pas très différent des précédents tomes d'Arsène Lupin, c'est toujours rythmé, on ne s'ennuie pas un seul instant, l'écriture est un brin désuète mais pas trop et avec ces mots un peu familiers parfois qui sont la marque de l'époque.

En conclusion, un très bon Arsène Lupin qui m'a beaucoup plu par son côté plus sombre et politique, ce qui change agréablement des aimables pitreries (même si les autres histoires avaient aussi leur lot de morts) précédentes. Et si vous voulez savoir quels sont les trois crimes d'Arsène Lupin et qui se cache sous l'identité de LM, lisez-le.

Note :



Il fait partie du Challenge Thriller et Polar de Sharon
2

2 Comments


Ayant les deux tomes dans un seul livre, je crois que je n'ai jamais vraiment distingué l'un de l'autre mais je suis d'accord avec toi sur le côté plus sombre et plus politique de la dernière partie, qui donne un plus à ce roman.
et même si certaines révélations (comme ton spoiler) n'ont rien de surprenantes, je trouve que c'est un des meilleurs de la série.


Oui, j'ai beaucoup apprécié celui-là car il est différent. Merci pour ton commentaire, Mypianocanta.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.