3

Ru de Kim Thúy

Posté par Frankie le 3 septembre 2015 à 11:08 - Catégorie : , , ,
Résumé :
Un femme d'origine vietnamienne égrène, dans le désordre, ses souvenirs, de son enfance à Saïgon, à la fuite dans un bateau et les camps de Malaisie et sa vie au Canada ensuite.







Mon avis :
Le challenge ABC (comme le Challenge Destination) est l'occasion pour moi de sortir des sentiers battus, de découvrir de nouveaux auteurs, notamment sur les lettres peu courantes. Il me semble que c'est Karine de Mon coin lecture qui m'a donné envie de découvrir Kim Thúy car elle avait chroniqué un autre livre (Mãn) peu avant que j'établisse ma liste. Si j'ai trouvé l'écriture de l'auteur très jolie et poétique, j'ai été un peu désarçonnée par sa narration, ce pêle-mêle de souvenirs évoqués par bribes et qui laisse un peu sur sa faim.

Elle est née au Vietnam et toute jeune a fui la guerre avec sa famille pour se retrouver dans des camps en Malaisie. Mais c'est au Canada qu'elle a trouvé refuge et grandi, y faisant sa vie. L'auteur nous raconte dans le désordre les souvenirs et la vie de sa narratrice tels un petit ruisseau ou une berceuse (traduction du mot ru en vietnamien).

À travers ce premier roman très autobiographique (même si la narratrice porte un autre nom que celui de l'auteur), l'auteur nous parle donc de sa vie, une vie qui commence douillettement au Vietnam, qui prend un tournant tragique avec la guerre et les camps d'internement en Malaisie et qui trouve une issue optimiste à partir du moment où elle débarque au Québec. Tout ça est très intéressant. Vraiment. J'ai beaucoup aimé quand elle évoque les scènes de la vie quotidienne au Vietnam, la parentèle qu'on appelle par numéro (Oncle Deux, Tante Sept), ces petites touches qui nous font découvrir la globalité d'une vie.

Le problème c'est que c'est trop court. Et trop décousu. L'auteur passe d'une anecdote amusante (l'histoire d'un bracelet en acrylique rempli de diamants par exemple) à un événement tragique, puis à un souvenir sur sa vie d'adulte, sans aucun lien, et rebondit comme cela pendant à peine 200 pages. Du coup, difficile de s'émouvoir sur certains faits dramatiques lorsqu'ils ne sont évoqués sur sur une page ou deux, et qu'aussitôt après l'auteur parle de faits plus légers. Et difficile de cerner la vie de l'auteur sur un livre aussi court. C'est un principe de narration original et intéressant malgré tout mais qui a aussi ses limites. On referme le livre avec un goût de trop peu et l'impression de finalement n'avoir fait qu'effleurer cette vie qui semble passionnante et de n'avoir eu que trop peu de temps pour s'investir dans cette lecture.

Du coup, difficile de cerner le personnage de la narratrice, de vraiment savoir quels ont été ses traumatismes liés à ce qu'elle a vécu. Et certains moments m'ont semblé flous. Elle dit plusieurs fois qu'elle a été sourde et muette mais c'est juste dit comme ça et ensuite on comprend qu'en fait elle parle et entend comme vous et moi et du coup on ne sait pas vraiment d'où cela vient...

Ce qu'on ne peut nier c'est que c'est très joliment écrit. Vraiment. D'où ma frustration que le recueil soit si court car j'aurais bien aimé passer un peu plus de temps avec sa plume délicate et poétique.

En conclusion, voilà un petit roman autobiographique bien écrit mais qui n'a pas su me convaincre tout à fait de par ses chapitres très courts et des tranches de vie trop succinctement abordées. Mais si vous voulez le découvrir, n'hésitez pas, la vie de Kim Thúy (ou plutôt Nguyen An Tinh, le nom donné dans le livre) vous intéressera sans doute.

Note :



Ce roman fait partie du Challenge ABC 2015 de Nanet
  20/26

3 Comments


Le résumé me tentait bien mais ce que tu en dis me laisse un peu dubitative. Si je tombe dessus peut-être …
(J'ai encore quelques lettres K pour l'ABC )


Oh, dommage que ça ne t'ait pas plu... mais comme je te disais chez moi, je peux comprendre le comment du pourquoi. Je suis pour ma part super fan de ce genre de narration.


@Mypianocanta, dans le challenge ABC c'est à la lettre T, Thuy est son nom de famille. En tout cas, même si j'ai eu des réserves sur ce livre, je pense qu'il pourrait te plaire.

@Karine, il ne m'a pas déplu non plus, j'ai bien aimé, c'est juste que je pensais que j'aimerais davantage. En fait, je l'ai trouvé trop court ! :D

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.