5

La compagnie des menteurs de Karen Maitland

Titre original : Company of Liars

Résumé :
1348, alors que la peste sévit en Angleterre, un groupe de 9 personnes disparates essaie de gagner le nord pour éviter la maladie. Mais bientôt certains meurent dans d'étranges circonstances...




Mon avis :
J'avais acheté ce livre il y a presque 5 ans car le résumé me plaisait bien, étant fan des thrillers historiques. Puis je l'ai laissé dormir dans ma Pal... Cette année, j'ai enfin décidé de l'en sortir et si j'ai beaucoup aimé ce livre très réaliste, ce fut malgré tout une lecture un peu en dents de scie pour des raisons que je vous expliquerai plus bas.

Été 1348, la peste vient de s'abattre sur l'Angleterre créant la peur et la confusion. Pour échapper à la contagion, un camelot vendant des reliques tente de gagner le nord. Il est bientôt rejoint par deux musiciens italiens, un magicien irascible, un couple dont la femme est enceinte, un jeune conteur, et une petite fille qui lit dans les runes accompagnée d'une guérisseuse. Ce groupe de 9 personnes disparates s'élance sur les routes alors que la pluie s'abat sur le pays et ne semble pas vouloir s'arrêter. Tous semblent avoir des secrets à cacher. Et voilà que bientôt certains membres sont retrouvés morts dans d'étranges circonstances. Sont-ils la proie d'un tueur qui les suit ? Et si le meurtrier se cachait parmi eux...

Je vous préviens, ne vous attendez pas à un thriller haletant. Il s'agit avant tout d'une formidable reconstitution historique, le Moyen-Âge comme si vous y étiez. C'est vraiment ce qui fait l'intérêt de ce roman. Car on a l'impression de vivre avec nos 9 compagnons, de marcher avec eux dans ces landes désolées, de patauger dans la boue avec eux et sentir, comme eux, le souffle de la peste sur nos nuques... Cela donne une atmosphère pesante voire poisseuse.

Pour ce qui est de l'intrigue criminelle, j'avoue m'être demandé souvent pourquoi ce livre était estampillé "thriller". Car pendant une grosse moitié, on est plus dans le road trip de ces 9 laissés-pour-compte. Et même quand les morts commencent à s'accumuler, on est davantage dans le suspense et l'angoisse que dans le vrai thriller. Mais passons... Cela n'empêche pas ce côté-là du roman d'être intéressant même si j'avais deviné qui se cachait derrière les meurtres. Et je dois dire que le dernier chapitre du livre m'a vraiment surprise, ce qui est un gros plus car même si le narrateur dit qu'on avait sans doute deviné depuis longtemps, je n'avais rien capté du tout, et la toute fin est glaçante, si glaçante qu'on se surprend à vouloir une suite...

J'ai dit plus haut que ma lecture avait été en dents de scie. J'ai effectivement eu un peu de mal à lire ce livre de façon linéaire, j'ai mis 8 jours pour lire les 562 pages du roman en version française, du fait de sa densité, et parce que, s'il me plaisait beaucoup, il m'ennuyait parfois (il faut dire que certains passages sur la route sont parfois longuets) et surtout, je l'ai lu la semaine des événements de Charlie Hebdo et ce qui s'en est ensuivi donc le soir je n'ai pas toujours eu la tête à lire un livre aussi sombre...

Les personnages ont tous quelque chose à cacher ce qui fait qu'on ne connaît pas grand chose d'eux pendant un long moment et juste quelques bribes du Camelot qui est le narrateur. Mais ils ont su tous me toucher à un moment ou un autre, sauf Zochiel le magicien trop désagréable, hautain et imbu de sa personne et la petite fille aux runes qui était assez angoissante (et depuis Shining et les jumelles, j'ai du mal avec certaines petites filles de films ou romans...).

Le roman est très bien écrit (ou en tout cas, la traduction est très bonne). On sent le travail de recherche de la romancière pour donner un roman très réaliste et son écriture est à l'avenant. Ma lecture du Nom de la Rose d'Umberto Ecco remonte à loin mais ça m'y a fait penser par certains côtés. Karen Maitland n'a pas écrit, elle non plus, un roman qui s'aborde facilement mais on ne peut nier sa qualité. Et j'ai beaucoup apprécié les notes historiques en fin de livre, très intéressantes.

En conclusion malgré une lecture un peu hachée, j'ai trouvé ce thriller médiéval plutôt réussi et l'histoire intéressante malgré quelques longueurs et une atmosphère pesante qui déprime un peu :) Et si vous voulez savoir si nos compagnons d'infortune arriveront à échapper à la "pestilence", qui se cache derrière certains meurtres et qu'elle est la surprise dont je parle à la fin, lisez-le.

Note :



Retrouvez d'autres avis sur Logo Livraddict


Il fait partie du Challenge ABC 2015 de Nanet
  2/26

Il fait aussi partie du Challenge Fantasy/Thrillers de Licorne,
et ce sont les Thrillers qui sont à l'honneur ce mois-ci
Thrillers
1/2 
5/24

Et du Challenge Thrillers et Polars 2014-2015 de Liliba
qui a passé le flambeau à Canel 
6/8

et du Challenge God Save the Livre d'Antoni
14/5


5 Comments


J'aime beaucoup l'atmosphère particulière des livres de l'auteure. Mais c'est vrai que lorsque j'ai commencé celui-ci (qui était mon 1er), j'ai été surprise car ce n'est pas trop ce que j'attendais, surtout au vue de la 4e de couverture.


Coucou Frankie merci pour cet avis. J'ai ce livre dans ma PAL et j'ai vraiment très peur de m'y mettre ^^


Super billet, qui prolonge agréablement cette lecture, et qui est globalement assez fidèle à mon ressenti ;) Sauf les moments un peu longuets dont tu parles, et dont je n'ai pas vraiment eu conscience, j'ai été comme toi agréablement surprise par la fin !


Contente que tu aimes Frankie, c'est vrai que l'atmosphère et l'ambiance sont tres importantes dans ce livre. Merci de ce partage !


@Zina, je pensais aussi que ce serait davantage thriller. Mais il est très bien comme ça.

@Marion, il ne faut pas avoir peur ! :) Après, faut pas t'attendre à un rythme échevelé.

@Lup Appassionata, merci ! Pour les petites longueurs, ça vient sans doute du fait que j'ai mis un peu de temps à le lire.

@Licorne, de rien !

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.