12

Le Fauteuil d'Argent, Les chroniques de Narnia, tome 6 de C.S. Lewis

Posté par Frankie le 31 octobre 2011 à 13:26 - Catégorie : , , ,
Titre original : The Silver Chair

Résumé :
Alors qu'Eustache est de retour à l'école expérimentale, il se retrouve avec Jill Pole au pays d'Aslan alors qu'ils cherchent à échapper à des collègues d'école qui les poursuivent. Aslan leur confie la mission de retrouver Rilian, le fils de Caspain, disparu dix ans auparavant...



Mon avis :
Le tome précédent ayant été une vrai déception pour moi, voire une purge, c'est avec circonspection que j'ai entamé ce sixième et pénultième tome des Chronique de Narnia. Et là, Ô surprise, j'ai plutôt bien aimé. Enfin mieux aimé que le tome 5. Ce qui n'était pas vraiment difficile, à vrai dire ! ^^

Eustache a repris le chemin de son école expérimentale. Un jour qu'il veut venir en aide à Jill Pole et voulant échapper à leurs poursuivants, ils poussent une porte qui les amènent sur le monde d'Aslan. Celui-ci leur donne illico une mission : retrouver Rilian, le jeune prince de Narnia et fils de Caspian (âgé maintenant de 70 ans), disparu il y a 10 ans, envoûté par une femme magnifique à la robe verte...

Comme je vous disais en préambule, j'ai plutôt bien aimé ce tome 6 et ce de façon surprenante puisque je m'étais fait une raison en me disant que de toute façon, j'allais m'ennuyer ! Les aventures que vivent Jill et Eustache sont plutôt sympathiques, bien écrites, j'ai beaucoup aimé, les hiboux, la visite chez les ogres géants ou le monde souterrain. Leur périple n'est pas ennuyeux, contrairement aux livres précédents. Bref, on ne s'ennuie pas, surtout que c'est toujours et encore un livre très court qui se lit très vite.

Je vous rassure, les défauts sont quand même bien présents ! Aslan, censé être un lion tout puissant, envoie deux gamins sans défense chercher et sauver Rilian... OK... Il ne peut pas faire le boulot lui-même, ce vieux lion ? Ensuite, ils rencontrent une belle dame à la robe verte, séduisante et tout qui leur dit d'aller voir les Gentils Géants qui préparent un festin. Un, ça ne leur fait pas "tilt" que la dame verte est celle qui enleva Rilian (on leur a raconté l'histoire), deux, on vous envoie, vous humains, chez des géants avec une phrase ambiguë "dites-leur que celle-à-la-robe-verte les salue par votre intermédiaire et leur envoie deux beaux enfants du Sud pour leur festin d'automne", vous ne pensez pas que c'est vous qui allez servir de festin et non pas y assister ? Apparemment, les enfants, eux, ne captent pas du tout... Et pour finir, C.S Lewis nous ressort son idéologie judéo-chrétienne à la fin avec la mort de Caspian...

Eustache est un peu plus sympathique dans ce tome-là que le précédent mais ce n'est pas un personnage auquel j'accroche beaucoup. C'est un peu le problème avec les personnages créés par l'auteur, les humains ne sont pas attachants (à part Lucy). Les non-humains le sont plus comme Ritchipip (enfin bref, je ne sais toujours pas comment ça s'écrit ! ^^) la souris, le hibou de ce livre ou Puddlegum le touille-marais (ce n'est pas une bête mais ce n'est pas un humain non plus). Bref, comme avec Peter ou Edmund, Eustache n'attire pas la sympathie.

Et ce n'est pas mieux avec Jill, qui comme Susan, est soit pleurnicheuse, soit autoritaire ! Je n'ai pas grand chose à dire sur elle. D'ailleurs, je pense que l'auteur a du mal avec la gente féminine, à part Lucy comme je le disais et la petite Aravis du tome 3, car elles sont soit pleurnicheuses, soit maléfiques (sorcière blanche - dame verte), au mieux incompétentes (la directrice de l'école expérimentale). Il n'y a aucun autre personnage féminin digne de ce nom dans ces chroniques ! Bouh hou !

Sinon, le prince Rilian ne m'a pas plus marquée que ça. On le voit peu.

Et comme j'ai dit, j'ai bien aimé le personnage de Puddlegum qui amène un peu de légèreté et d'humour au livre.

Je n'ai pas grand chose à dire sur le style de l'auteur par rapport aux autres tomes, il est toujours jeunesse, les choses restent assez superficiels, ça se lit vite.

En conclusion, comme vous pouvez le voir, finalement rien n'a vraiment changé dans ce tome-là si ce n'est que j'ai mieux accroché. Et si vous voulez savoir comment les enfants échapperont aux "Gentils Géants" ou s'il viendront à bout de la dame verte, lisez ce tome 6 et je vous donne rendez-vous pour le 7e et dernier - dansedelajoie - tome, le mois prochain !

Note :



C'est une lecture commune organisée par Harmony petite sorcière et Mandy88 avec Naminé, bebere, TheChouille, Kactusss, Murielle, Simi, petit-speculoos, Felina, Ptitelfe, Comicboy, Sylveig, Luthien, Sunflo, Mia62, Lolo, Mara et Iluze.

12 Comments


Moi personnellement, je n'ai pas accroché et c'est avec soulagement que je me dis que je n'ai plus qu'un tome à lire


Ce tome m'avait pas trop plu : trame trop classique (on devine ce qui va se passer), personnages fades (Eustache) ou antipathique (Jill), morale chrétienne en toile de fond bref c'est pas encourageant !
Tu me diras pour l'ultime tome que j'avais bien aimé...


J'ai eu la même réflexion que toi concernant Aslan ;). Mais définitivement, je me suis aussi ennuyée avec ce 6ème tome.


@Bebere, même si j'ai plus accroché, je suis aussi ravie d'en terminer le mois prochain.

@Walpurgis, je suis d'accord avec toi sur tout ça d'où mon étonnement d'avoir plutôt aimé.

@Iluze, j'en peux plus d'Aslan, je me demande ce qu'ils vont nous sortir sur lui dans le tome 7 !

Merci pour vos commentaires !


Les personnages ne sont vraiment pas attachants dans ce tome-ci à part Puddlegum. :x


Je suis entièrement d'accord avec toi ! Merci pour ton commentaire.


Je me souviens très bien à quel point la lecture de Narnia a été une torture pour moi donc en lisant ta chronique je me suis remémorée ces moments ! Quand tu dis que l'auteur n'aime pas les femmes, cela vient peut-être du fait que ce livre est une propagande pour la religion Chrétienne dans laquelle je rapelle que la femme n'a pas d'âme (trop cool).
Pour Aslan, comme toi, je pense qu'en effet il pourrait bouger ses fesses de lion de temps en temps parce que tout ce qu'il sait faire c'est donner aux autres les choses à faire à sa place.
Bref, l'histoire était moins ennuyante que celle juste avant mais je m'en souviens à peine tant elle m'a touché...


Tu as fit une très bonne analyse du livre! Je me rappelle aussi de Tumnus, un de personnages non humains que j'avais adoré!


J'ai ressentie les choses un peu comme toi concernant ce tome. Question comment interprètes-tu la fin du livre, quand les enfants sont sur la colline avec Aslan...
J'étais plutôt dubitative.


@Arcaalea, toute cette morale chrétienne me saoule un peu ! Vivement que ça se termine !

@Ptitelfe, ah oui, j'aimais bien Tumnus mais on l'a pas beaucoup vu !

@Lilly, oh ben la fin, on peut dire c'est une allégorie sur la résurrection (de Caspian) et le paradis, tout ce tintouin chrétien dont l'auteur nous bassine à tous les tomes avec Aslan en figure déique ou christique.

Merci pour vos commentaires !


Comme toi j'ai un peu plus accroché avec ce tome, mais cela reste tout de même trop gentillet et moralisateur à mon goût :-)


Ça c'est sûr ! La morale tient une grande place dans ces livres-là ! Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.