13

Ravage de Barjavel

Posté par Frankie le 7 octobre 2011 à 13:02 - Catégorie : , , ,
Résumé :
2052, la fée électricité règne en maitresse incontestée sur la vie quotidienne des Français. Le jour où cette fée tombe en panne, c'est le chaos et l'anarchie. Paris est ravagée par les flammes, la famine s'installe. C'est ainsi que François Deschamps et un groupe de survivants se retrouvent jetés sur les routes...





Mon avis :
Si vous lisez mes chroniques depuis longtemps, vous savez que je n'avais pas du tout aimé La nuit des temps du même auteur. C'est donc à reculons que je me suis mise à lire Ravage. Et finalement, si j'en ressors assez mitigée malgré tout, ce n'est pas le fiasco attendu.

François Deschamps est un jeune homme du sud de la France monté à Paris pour y faire des études. Nous sommes dans la France de 2052, dans un pays où l’électricité réglemente tout et où rien ne peut se faire ou pousser sans elle, même si le sud du pays garde encore un certains conservatisme à l'ancienne en matière d'agriculture. Le soir où son amie d'enfance, Blanche, dont il est l'amoureux déçu, doit devenir une star, une gigantesque panne d'électricité plonge le pays dans le chaos et l'anarchie. Plus rien ne fonctionne, la famine s'installe, la violence et tous les coups sont bons pour survivre. François, Blanche et une petite troupe disparates vont prendre la route de l'exode au péril de leur vie.

Ce livre fut écrit en 1942, publié en 1943 et décrit une société hyper mécanisée un siècle plus tard. C'est assez amusant du haut de notre 2011 de voir comment Barjavel voyait notre société au milieu du XXIe siècle. Je dois dire qu'il est par certains côtés assez visionnaire. À l'heure actuelle, nous dépendons de l'électricité pour pratiquement tout ! Ayez une coupure de quelques heures (ou quelques jours comme cela m'arriva lors de la tempête de janvier 2009) et vous ne pouvez pratiquement plus rien faire ! À part lire et cuisiner si vous avez la chance d'être au gaz !

Comme dans le livre, notre nourriture est hyper standardisée, les produits agricoles sont produits à la chaine ou sous serre, et comme dans le livre, certains essaient de garder un côté bio à l'agriculture.
Donc ce côté-là du livre résonne vraiment étrangement quand on le lit aujourd'hui et on se dit qu'une catastrophe de grande ampleur pourrait nous jeter dans un monde post-apocalyptique également.

Certains autres côtés du roman sont visionnaires mais de façon comique ! Apparemment "l'Ipad" de 2052 est un écran réglable (appelé lecteur électrique) qu'on rétrécit ou agrandit, qu'on pose sur le livre qu'on lit et qui, avec des écouteurs, fait office de livre audio dans n'importe quelle langue ! :) La visio conférence existe aussi mais les téléphones semblent très années 1980 ! ^^ Je vais arrêter là pour que vous gardiez un peu de surprises si jamais vous lisez le roman.

Donc, j'ai bien aimé ce côté-là du roman. J'ai moins aimé le côté vieillot, daté et macho. Le livre fut donc écrit avant que les femmes aient le droit de vote et ça se sent ! En 2052, les femmes sont traités comme des cocottes du XIXe siècle, qu'on entretient parce qu'on les trouve jolies et qu'on empêche d'épouser leur ami d'enfance sans le sou. Ou sinon, elles sont juste bonnes à pondre des dizaines de mioches et être soumises à l'homme qui est le maître en tout (ça c'est pour la société post-apocalyptique qui prône la polygamie). Pas question de femmes leaders, je me suis vraiment crue, par moments, dans un livre de la fin des années 1800. Bref, ça, je n'ai pas aimé du tout et la dernière partie est vraiment détestable pour ce côté-là et l'espèce de message messianique que veut faire passer l'auteur !

Pour ce qui est de l'histoire, certaines scènes sont assez dures et percutantes, surtout celles de l’exode qui sont plutôt intéressantes même si depuis, dans le genre, La Route de McCarthy est passée par là.
L'auteur entretient une espèce de flou sur la cause de la panne géante, mais ce n'est pas très important. C'est la partie en tout cas que j'ai préférée dans le roman.

Concernant les personnages, aucun ne sont vraiment attachants. J'avais des espoirs sur François Deschamps, le héros, qui paraissait gentil au début du roman mais qui au fur et à mesure des événements devient de moins en moins sympathique. Je sais bien qu'il faut être dur en temps de guerre mais je n'ai pas aimé certaines de ses actions et réactions. Quant à la fin, je n'ai pas aimé du tout ce qu'il devient. Le mouvement sectaire n'était peut-être pas très connu en 1942 mais à notre époque, ça laisse une drôle d'impression..

L'autre personnage qui a un tant soit peu d'intérêt (et c'est le "peu" qui l'emporte, à vrai dire tant ce personnage n'est finalement pas intéressant) est Blanche Rouget. C'est marrant, elle m'a fait penser à Satine du film Moulin Rouge (sans le glamour de Nicole Kidman), qui en pince pour le romancier sans le sou mais se laisse attirer par le riche et vieux mec qui veut l'entretenir. Seulement l'action de Moulin Rouge se passe au XIXe, Ravage est 150 ans plus tard, ce qui donne donc ce côté daté et vieillot à ce roman de science-fiction futuriste. J'ose espérer que les mentalités sont un petit peu plus évoluées dans notre XXIe... Bref, ce n'est pas un personnage que j'ai trouvé sympathique et qui est complètement effacé ensuite par le macho Barjavel.

Le personnage de son mentor m'a fait ni chaud ni froid, il est typique d'un type de personnage qu'on retrouve dans bon nombre de romans du XIXe également.

Le style de l'auteur n'est pas désagréable, le roman se lit très vite, ce qui est un bon point pour lui ! :) Mais comme j'ai dit, c'est assez vieillot. J'aime lire des romans qui datent du siècle dernier et des siècles précédents mais il me faut une histoire qui arrive à me faire oublier qu'il n'a pas été écrit dernièrement. Ce n'est pas le cas ici, on sent toujours qu'il est daté.

En conclusion, un roman qui me laisse assez mitigée avec des choses pas mal mais d'autres qui sont d'un autre temps. Et si vous voulez savoir comment est la France de 2052 et ce que donne notre pays après une apocalypse, lisez ce livre.

Note :



Ce livre fait partie du Baby Challenge Science-fiction de Livraddict
12/20
Ce qui me fait une médaille de bronze pour le moment !

13 Comments


J'en ai lu de toutes les sortes sur ce roman... certains adorent, d'autres détestent... quant à moi, je veux le lire parce qu'il paraît que je ne devinerai pas la fin (j'ai bien hâte de voir ça) mais le côté apocalypse me fait peur...


Je vois que tu as beaucoup moins aimé ce livre que moi, mais tu me l'avais dis ^^ N'empêche je trouve ça bizarre d'avoir fait des personnages aussi peu attachants... Et c'est vrai que je n'avais pas fait attention au côté macho tout ça, enfin pas autant que toi !


Je ne connais pas du tout cet auteur et je n'ai pas l'habitude de lire ce genre de livres mais l'histoire peut peut-être me plaire et la vision du 21ème siècle par l'auteur peut être très intéressante à découvrir. A voir ^^


C'est un de mes romans préférés. Je l'ai lu il y a quelques années, j'étais ado et j'ai pris une vrai claque!


C'est vraiment la réflexion sur les femmes dans le "monde d'après" qui ma refroidie lors de ma relecture...

Je me suis un peu faite taper sur les doigts par les fans du monsieur à la suite de ma chronique... Il parait qu'il aurait été un grand défenseur des femmes ! Perso', quand je lis ça, j'en doute... Bien sur que c'est a remettre dans le contexte d'une autre époque, et que si la fin du monde était passée tout ça serait différent : mais il n'empêche que d'être réduite à un utérus dont on se fout des sentiments (je reste persuadée que les femmes des familles polygames ne sont pas pleinement heureuses...) ça me révolte plus qu'autre chose ! Surtout quand on sait que quel monde on vient...
(et on a beau dire que dans ces cas là les priorités changent... Je ne suis pas persuadée que les hommes de cro-magnon voulaient absolument repeupler la planète. A mon avis ils essayaient avant tout de survivre.)

bref voilà,
je crois que je suis encore montée sur mes grands chevaux ;)
Bon weekend !


Coucou Frankie !
Tu as changé de catégorie pour le challenge ?


Ah non ! Je n'ai rien dit, je suis mal réveillée et j'ai mélangé les challenge oups ^^


@Karine, je n'aurai pas deviné la fin non plus mais elle n'est pas hyper originale, elle est même décevante.

@Dahlia, je pense que l'auteur voulait plus se concentrer sur son histoire et que finalement ses personnages peu sympathiques vont bien avec le sujet.

@Arcaalea, oui, c'est vrai que sa vision est intéressante.

@Nelfe, j'ai l'impression que Barjavel est un auteur qui plaît aux ados/jeunes adultes. Je me rappelle avoir lu Les chemins de Katmandou autrefois et avoir beaucoup aimé. Mais j'ai vraiment du mal avec lui maintenant.

@Luna, oui je suis d'accord avec toi. Quant à se faire taper sur les doigts, bah, y a toujours des gens qui sont un peu intégristes et partout, malheureusement. J'ai tendance à n'avoir rien à faire de ceux qui veulent m'imposer ce que je dois penser.

@Mutinelle, je vois ça ! ^^

Merci pour vos commentaires !


Je ne lis pas ton billet car je l'ai commencé hier. Je repasserai donc plus tard !


Je fais partie des admirateurs de Barjavel, j'aime bien sa manière de mêler la SF, les problématiques de son temps et les histoires d'amour.
Mais ici ce n'est pas le cas, on a des personnages assez effacés. Mais j'ai bien aimé ce récit d'apocalypse. Je pense souvent à ce roman quand on évoque la fin du nucléaire, ou du pétrole: que deviendrons-nous ? Et sa vision du XXIe siècle fait parfois sourire en effet, il n'a pas pensé au téléphone portable!
Quant au machisme, j'avoue ne pas y avoir fait attention, mais je l'ai lu il y a longtemps, et ma conscience féminine était peut-être encore endormie ;)


@Véro, ah j'ai hâte de savoir ce que tu en auras pensé !

@Stella, j'ai du mal avec Barjavel maintenant, je trouve que ça a pris un coup de vieux ! Ça me le faisait moins il y a 30 ans quand je lisais Les chemins de Katmandou.

Merci pour vos commentaires !


Ah ! Voilà qui est perturbant. J'avais l'intention de le lire, après le C-de-c pour la nuit des temps, mais, ton avis sur le machisme me refroidit un peu. Pas le fait que tu n'ai pas aimé, je sais que nous avons parfois des avis antagonistes (la nuit et surtout le beau Dorian ^^). Mais là, j'avoue que cela me laisse pantoise. Je vais aller lire l'avis de Véro...
Biz


Tu devrais le lire pour voir si tu y es aussi sensible que moi ! Certaines n'en ont cure ! Merci pour ton commentaire, Nanet !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.