2

Greenberg de Noah Baumbach

Posté par Frankie le 14 mai 2010 à 18:01 - Catégorie : ,
Avec Ben Stiller, Rhys Ifans, Greta Gerwig

Résumé :
Roger Greenberg, New-yorkais dépressif, vient garder la maison de son frère à Los Angelès. C'est l'occasion pour lui de renouer avec d'anciens copains Parallèlement, il fait connaissance avec une jeune femme un peu paumée, Florence Marr, assistante de son frère et qui vient s'occuper du chien en son absence. Ces deux solitudes vont peu à peu se rapprocher.


Mon avis :
J'aime beaucoup le cinéma indépendant américain qui me change des blockbusters que je vais souvent voir ! Il y a un je-ne-sais-quoi que j'affectionne particulièrement. Aussi quand j'ai vu ce Greenberg à l'affiche, avec Ben Stiller et des bonnes critiques, j'ai couru le voir. À l'arrivée, je dois dire que je suis assez mitigée sur ce film. Il est bien mais assez long et ennuyeux, malheureusement ! Et je vous conseille de ne pas aller le voir déprimé si vous ne voulez pas l'être encore plus en sortant !

L'histoire est donc celle de Roger Greenberg, 40 ans, new-yorkais d'adoption et dépressif chronique (une sorte de Woody Allen, quoi !) qui sort d'un séjour en hôpital psychiatrique. Pour se remettre, il vient garder la maison de son frère qui vit à Los Angeles, sa ville natale, et le chien. Dans une ville où il faut une voiture pour sortir et où il fait toujours beau (ou presque), Roger se démarque : il ne conduit pas et ne sait pas nager. C'est aussi l'occasion pour lui de renouer avec des copains de sa jeunesse et mettre au point certaines rancoeurs du passé. Étant jeune, il fut le leader d'un groupe de rock et arrêta du jour au lendemain pour ne pas avoir à rabaisser ses prétentions. Ses copains lui en gardèrent toujours rigueur. Dans le même temps, il va faire la connaissance de Florence, une jeune femme de 23 ans qui fait office d'assistante de la famille Greenberg et vient s'occuper du chien. Parallèlement, elle est une espèce de chanteuse quelconque... Roger et Florence vont se rapprocher et entamer une drôle de relation...

Comme je l'ai dit plus haut, c'est un film assez long. Pas tant sur la durée que sur l'impression qu'il dégage. :) Il y a des moments intéressants et d'autres très ennuyeux... Je ne sais d'ailleurs pas trop comment parler de ce film, à vrai dire...

Roger est assez égoïste à vrai dire et vit dans sa déprime et dans son monde. Tout entier tourné vers lui-même, il n'est pas à l'écoute des autres. Il ne s'est jamais rendu compte, par exemple, qu'il avait fait du mal à ses amis en quittant le groupe et pense pouvoir faire comme si de rien n'était en revenant 15 après. Or, ses amis ont évolué, ont plus ou moins bien réussi et son meilleur ami d'alors, Yvan, n'est plus le jeune guitariste qu'il a connu mais un homme avec des problèmes personnels ce que Robert refuse de voir et surtout n'écoute pas. Idem pour son ancienne petite amie qu'il croit pouvoir re-séduire juste parce qu'ils se sont revus cinq minutes et ont une histoire commune. C'est un doux-rêveur qui ne sait pas se prendre en charge.

C'est cette image de doux-rêveur qui va plaire à la jeune Florence Marr, qui, elle aussi, ne sait pas trop bien où elle en est. Vaguement chanteuse, surtout glandeuse, elle se cherche un peu et croit sans doute trouver quelque chose avec un homme plus âgé. On ne comprend pas toujours ses motivations ni ses réactions vis à vis de cette relation.
Je dois dire que la relation entre eux deux est ce qui m'a le moins plu. Je ne sais pas... c'est pourtant ce qui fait le film mais j'ai préféré d'autres passages à ceux-ci.

Ah, et la fin est très abrupte ! Comme s'il avait fallu finir le film et... couic ! Je suis restée devant le générique de fin en me disant "Ah bon, c'est fini ?".

Ce qui sauve le film, c'est d'abord son humour. Ce n'est pas une pantalonnade non plus mais Roger fait preuve d'un humour grinçant que j'ai beaucoup aimé.

Ensuite, les acteurs sont vraiment bien ! À commencer par Ben Stiller ! On connait le Ben Stiller de certains films comiques un peu outranciers ou des films de La nuit au musée mais Stiller sait aussi jouer tout en retenue et c'est cette facette-là qu'il nous montre dans le film. Il a une certaine mélancolie dans son jeu mais avec l'oeil qui frise quand même toujours un peu (voir d'ailleurs l'affiche du film). Il est excellent !

Pareil pour Rhys Ifans, qui joue le copain de Roger ! J'adore cet acteur ! La première fois que je l'ai vu c'était en coloc en slip de Hugh Grant dans Coup de foudre à Notting Hill et, depuis, j'ai adoré le voir jouer (surtout dans Good Morning England !). Dans Greenberg, il est encore très bien.

Quant à Greta Gerwing, inconnue au bataillon en ce qui me concerne ! Je crois qu'elle est une égérie des films indépendants américains. Elle joue bien mais j'ai trouvé son rôle un peu ingrat.

La bande son est très bien avec un titre de Gainsbourg au cours du film (tiré de L'homme à la tête de chou ou de Melody Nelson, je pense).

En conclusion, un film à voir si on aime le cinéma indépendant mais il ne faut pas oublier de prendre son Prozac avant la séance sinon on rentre se coucher direct en sortant du ciné ! :)

Note :
parce que c'est bien malgré tout ! :)


Vu en version originale.

2 Comments


Grande fan de Ben Stiller, j'irais surement le voir malgré ton avis assez mitigé.


J'espère que le film te plaira. Je lirai ton avais avec intérêt. Merci pour ton commentaire.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.