4

Culottées, tome 1 de Pénélope Bagieu

Posté par Frankie le 26 décembre 2017 à 10:58 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
En quelques coups de crayon, et avec beaucoup d'humour, Pénélope Bagieu nous croque le portrait de 15 femmes d'exception, inconnues pour la plupart, mais qui ont su se débarrasser du carcan dans lequel on voulait les enfermer, qu'il soit matrimonial, social ou racial.





Mon avis :
J'aime beaucoup Pénélope Bagieu que je suis sur Twitter et qui porte toujours un regard plein d'humour sur ce qui l'entoure ou ce qu'elle vit. Pourtant, je n'avais pas particulièrement envie de lire ce Culottées, je ne sais pas pourquoi. Mais quand j'ai vu qu'il faisait partie du Big Challenge Livraddict, je me le suis acheté et je l'ai lu début décembre. Et je regrette de ne pas l'avoir fait avant car j'ai trouvé ce recueil vraiment passionnant à découvrir.

Dans ce premier album, Pénélope nous propose donc 15 portraits de femmes ayant vécu à diverses époques, toutes ayant bravé les conventions pour vivre comme elles l'entendaient et le payant parfois de leurs vies (commes les Mariposas). 15 vies qu'il lui faut croquer en quelques planches et peu de pages (six il me semble). Ce qui rend l'exercice difficile car il faut raconter toute une vie en peu de dessins et on regrette parfois que ce ne soit pas plus long. Mais d'un autre côté, j'ai beaucoup aimé ce condensé de vie, l'humour que l'auteure instille dans ses commentaires et ses dessins.

On croise donc Clémentine Delait, femme à barbe -  Nzinga, reine du Ndongo et du Matamba - Margaret Hamilton, actrice terrifiante et formidable méchante sorcière de l'Ouest dans le Magicien d'Oz de Victor Fleming - les soeurs rebelles Las Mariposas qui ont failli mettre un dictateur de la république dominicaine à terre -  Josephina van Gorkum, amoureuse têtue et celle qui m'a le plus émue -  Lozen, indienne chamane -  Annette Kellerman, créatrice du bikini et précurseuse des actrices aquatiques -  Delia Akerley, exploratrice -  Joséphine Baker, danseuse bien sûr mais aussi résistante et très versée dans les oeuvres de charité -  Tove Jansson, peintre, créatrice des Trolls -  Agnodice, gynécologue grecque -  Leymah Gbowee, travailleuse sociale -  Giorgina Reid, Gardienne de phare, Christine Jorgensen, première femme reconnue transgenre - Wu Zetian, impératrice chinoise.

Tous ces portraits sont passionnants et racontent des destins tout aussi passionnants et différents. Vous ne reconnaîtrez sans doute pas beaucoup de nom, la plus connue étant Joséphine Baker dont on voit que la vie a été autre chose qu'une chanteuse de cabaret affublée d'une ceinture de banane. Si j'ai tout aimé, j'ai surtout été touchée par l'histoire de Josephina va Gorkum, née au Pays-bas en 1820, à l'époque où catholiques et protestants sont séparés. Elle va donc braver les conventions et épouser un protestant (elle est donc catholique). Mais quand ils meurent, ils doivent être enterrés dans des parties différentes du cimetière. Josephina, qui va mourir 8 ans après Jacob, va faire en sorte d'être réunie avec son mari, comme cela :
J'ai trouvé que c'était vraiment émouvant et j'ai eu les larmes aux yeux.

C'est dommage, je ne peux pas vous parler de toutes car cela prendrait des pages et des pages mais j'ai aussi adoré l'histoire de l'actrice qui a joué The Wicked Witch of the West, tout simplement parce que j'adore le Magicien d'Oz et le personnage et c'est touchant de voir que derrière ce personnage détesté par beaucoup, il y avait une femme pas jolie qui a su en tirer partie plutôt que de se morfondre. La vie de Christine Jorgenssen m'a aussi beaucoup touchée, c'est la première transgenre reconnue officiellement (il y a eu "the danish girl" mais non reconnue à l'époque) et c'est révoltant de voir, bien évidemment, tout ce qu'elle a dû endurer une fois devenue femme. Le destin des Mariposas est émouvant également comme le sont finalement ceux de toutes ces femmes qui se sont battues pour leurs droits, qu'elles soient africaines, chinoise, grecque et j'en passe. La vie de Joséphine Baker est très intéressante aussi.

J'ai beaucoup aimé les dessins de Pénélope Bagieu, il y a quelque chose qui me plaît beaucoup dans sa façon de dessiner, c'est léger, mutin et surtout très expressif. En quelques coups de crayon, elle réussit parfaitement à faire passer une expression ou un message. 

En conclusion, voici un album que j'ai trouvé passionnant à lire et 15 destins de femmes pour lesquelles j'ai eu un vrai coup de coeur. Il y en a que j'ai bien sûr préféré à d'autres mais je les ai toutes aimées et je vous invite vraiment à les découvrir. Quant à moi, il me tarde de rentrer en France en mars pour m'acheter le tome 2 et je regrette de ne pas l'avoir fait en même temps que le premier !

Note :



L'album fait partie du Big Challenge 2017 de Livraddict
7/8
12/100

4 Comments


Je ne passe jamais du côté des bandes dessinés, comics et romans graphiques mais, cette année, en cherchant un cadeau, j'ai fait un détour par là et pleins d'ouvrages m'ont tenté dont celui-ci. Je m'intéresse de près au féminisme depuis quelques mois et je pense qu'il pourrait me plaire.


Ce sont des albums qui me tentent beaucoup. Ils ont l'air intéressants, instructifs et importants.


J'avais bien aimé aussi, mais en en discutant avec ma libraire spécialisée BD, elle m'avait dit qu'ils étaient très déçus, qu'ils avaient été super enthousiastes, et qu'en fait elle avait fait aucun travail de recherches sur ces héroïnes, juste une resucée de wikipedia :/


@Avalon, oui tu verras il est super sympa !

@Marinette, oui important est le mot.

@Zina, ah zut. Bon bah, reprendre Wikipedia c'est déjà faire des recherches non ? :D

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.