11

Entre chiens et loups de Malorie Blackman

Titre original : Noughts & Crosses

Résumé :
Callum et Sephy sont amis depuis l'enfance et à l'adolescence leurs sentiments évoluent. Mais leur amour est-il possible dans un monde où les Crosses (de race noire) comme Sephy dirigent les Noughts (les blancs) comme Callum qui sont considérés comme des citoyens de seconde zone ?



Mon avis :
Ce livre était dans ma pal depuis au moins trois ans et je n'étais pas arrivée à l'en sortir jusqu'à présent. Pourtant, à l'époque, je l'avais acheté parce qu'il faisait déjà partie des challenges Livraddict. Alors cette année, je me suis dit que c'était l'année ou jamais ! :) Et même si au début de ma lecture, je n'ai pas été emballée, j'ai fini par trouver l'histoire très prenante, très sombre et je l'ai dévorée en à peine trois jours.

Dans une société où les Crosses (les noirs) dominent les Noughts (les blancs), il ne fait pas bon se mélanger. Sephy, une Cross et Callum, un Nought, s'aiment depuis toujours mais leur amour est-il viable dans ce monde marqué par une escalade de la violence entre ces deux communautés ?

Je suis désolée de ne pas employer les termes français pour Noughts et Crosses (qu'on pourrait traduire par les zéros et les plus), je ne les connais pas, n'ayant pas lu le livre en français. En tout cas, je dois avouer que ce n'est pas ce monde uchronique (ou parallèle) qui m'a le plus convaincue dans ce roman. En effet, quel est l'intérêt d'avoir interverti la ségrégation raciale ? Montrer aux ados blancs que l'apartheid ce n'est pas bien ? Essayer de sortir des sentiers battus en essayant de trouver une nouvelle lutte de pouvoirs ? Car l'histoire de ce livre, plus que la couleur de la peau de chacun, est vraiment, comme dans toute bonne uchronie ou dystopie, une question de dominants et de dominés et peu importe qu'ils soient blancs, noirs ou rouges. Ce sont ceux qui ont le pouvoir qui règnent et décident face à une communauté opprimée qui se bat pour acquérir des droits. Donc, à mes yeux, l'apartheid n'est ici qu'accessoire.

J'avoue qu'au début du roman, je me suis demandée dans quoi je m'embarquais. L'intrigue se focalisait principalement sur les atermoiements de la petite fille riche qu'était Sephy face au pauvre Callum, le pauvre jeune homme blanc qui essaie de s'intégrer dans un monde régit par la communauté noire. C'était très ado et peu intéressant. Puis un événement survient (qui est mentionné d'ailleurs sur la quatrième de couverture en VO) et le roman prend une tout autre tournure. Tout devient très sombre, dur même et l'auteur aborde des sujets peu réjouissants comme le terrorisme, le combat des opprimés pour leur liberté quel qu'en soit le prix et les deux personnages évoluent à mesure que l'histoire avance et que les mois passent et la fin n'est pas du tout guimauve, ce qui est très bien. Du coup, j'ai trouvé que c'était plus mature et beaucoup plus prenant et j'ai fini par beaucoup aimer l'histoire.

Il y a de la romance mais j'ai trouvé qu'elle n'était pas gnan-gnan comme souvent dans ce genre de romans. C'est plutôt une sorte de Roméo et Juliette, avec amours contrariées et drames et ce n'est finalement pas le sujet principal du roman.

Callum est un personnage que j'ai beaucoup aimé et qui est très attachant. Tiraillé entre son désir d'évoluer et sa condition de blanc pauvre et opprimé, l'auteur retranscrit bien ses doutes, ses peurs, ses révoltes et son évolution est très intéressante.

C'est un peu plus difficile de s'attacher à Stephy car de prime abord elle est assez naïve et superficielle (mais au début elle n'a que 14 ans). Mais au fil des pages, son personnage évolue assez bien et on finit par l'aimer.

Je n'ai pas grand chose à dire sur les autres personnages qui sont assez manichéens, à part la mère de Callum. La mère de Stephy a aussi des côtés intéressants mais ils ne sont pas assez exploités à mon sens.

Le style de l'auteur est assez agréable à lire, très facile à comprendre en VO. J'ai lu le livre très vite sans difficultés particulières.

En conclusion, même si l'univers ne m'a pas vraiment convaincue, j'ai trouvé que l'auteur avait réussi à rendre son histoire très prenante et à nous intéresser au sort de Callum et Sephy. Et si vous voulez savoir si Callum et Sephy arriveront à se trouver malgré tout ce qui les oppose, lisez-le. Il y a deux suites à ce premier tome mais je ne sais pas si je les lirai, je trouve que ce roman se suffit tout à fait à lui-même.

Note :



Retrouvez d'autres avis sur Logo Livraddict

Ce livre fait partie de nombreux challenges :

Tout d'abord du Big Challenge 2013 de Livraddict
14/12

du Baby Challenge Jeunesse 2013 de LA
8/20
(6 + 2 jokers)
 Ce qui me donne la médaille en chocolat pour le moment

du Baby Challenge Science-fiction 2013 toujours de Livraddict
16/20
(13 + 3 jokers)
médaille d'argent atteinte

du Challenge ABC 2013 de Nanet
18/26

du Challenge Version Originale d'Avalon
   31

Et comme l'auteur est britannique,
il fait aussi partie du Challenge God Save the Livre d'Antoni
5/5
Challenge atteint 

Et du du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle et Kalea
20/20
Challenge terminé

11 Comments


J'aime beaucoup cette saga ! Mais comme tu le dis, ce tome se suffit à lui même. Les autres sont très bien aussi, mais je n'y ai pas retrouvé la saveur du premier... (ce qui ne m'a pas pour autant empêchée de les dévorer !)


Je viens de l'acheter dans une brocante, je vais me lancer un de ces jours :)


J'avais eu un coup de cœur au moment où je l'ai lu. Je confirme que ce roman se suffit à lui-même, je me suis arrêté au tome 2 que j'avais trouvé vraiment poussif et pas intéressant.
Ça doit être très bien à lire en anglais. Je garde l'idée en tête.


@Luna, donc ça me conforte dans ma décision de m'arrêter là.

@Lavinia, j'espère qu'il te plaira !

@Mystix, oui c'est très bien en anglais.

Merci pour vos commentaires.


De mon côté, j'ai trouvé ça intéressant le renversement des "couleurs". On voit que la couleur n'a rien à voir, ça rend le racisme encore plus percutant, Callum le dit, il pense que si les tendances étaient inversées ce serait différent, mais non... Et j'ai trouvé ça gênant aussi, car en lisant, je continuais à voir dans ma tête les noirs en soumis, comme si j'étais endoctrinée, que je ne pouvais pas imaginer une autre façon de voir la chose, ça m'avait assez marquée !
J'ai aussi aimé le fait que ce soit une histoire d'ados matures sans happy end, qui prend des tournures inattendues. Ce livre m'avait vraiment fait l'impression d'être à part, de sortir du lot.


Il est dans ma WL et je pense qu'il fera partit de mes lectures de l'année prochaine :) Merci pour ton avis, je sais à quoi m'attendre ^^


Bon, va falloir que je le lise! Je l'ai aussi dans ma PAL, mais je peine toujours à le sortir!


Il m'a beaucoup plu ce roman. Et d'accord avec toi, il se suffit à lui-même. Quant à l'inversion des couleurs, je crois qu'il permet de se rendre compte à quel point ce sont les petites choses qui rendent le racisme insidieux. Je ne sais pas si ça aurait été aussi fort inversement, vu que bon, ça a été la "norme" longtemps.


@Bykiss, je suis d'accord avec toi sur l'endoctrinement qu'on a car ça m'a fait le même effet, surtout au début.

@Sofia, bonne lecture alors, quand tu le liras !

@Gaby, j'espère que comme moi, tu te décideras à l'en sortir.

@Karine, sans doute mais pour moi, ce n'était pas une histoire de couleurs mais plus de pouvoirs.

Merci pour vos commentaires.


Ah, je n'avais pas lu ta chronique, sachant que je lirai ce livre rapidement, mais je suis contente de constater que nous avons le même avis sur cette inversion des couleurs ! Je le trouve même contre-productive... tu liras pourquoi ^^

Je suis d'accord, ce livre se suffit à lui seul, je ne sais d'ailleurs pas ce qui se déroule dans la suite, est-ce encore l'histoire de Sephy ? je n'irai pas voir...

Biz


Nanet, oui il me semble que c'est l'histoire de Stephy et du frère de Callum qui veut se venger. Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.