24

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

Posté par Frankie le 20 juin 2013 à 09:39 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Mistress of Rome

Résumé :
82 après Jésus-Christ, l'empereur Domitien a apporté la stabilité à l'empire romain. Thea, jeune esclave juive, s'éprend d'Arius le gladiateur. Mais jalouse, sa maîtresse, la belle Lepida Pollia, s'en débarrasse en la vendant à une maison close mais cela n'empêchera pas la jeune femme de connaître une ascension hors normes...



Mon avis :
À sa sortie à l'automne dernier, ce titre avait attiré mon regard grâce à l'article de Cajou qui avait adoré ! Du coup, quand il m'a fallu choisir un auteur en Q pour le challenge ABC de Nanet, je l'y ai mis. Et j'ai profité d'une lecture commune sur Livraddict pour le lire. Je dois dire que j'ai beaucoup aimé cette romance historique avec ses personnages attachants (ou détestables) et son univers d'intrigues et de complots.

Sous le règne de l'empereur Domitien, l'empire romain a retrouvé la stabilité après des années chaotiques. En 82, la jeune Thea, esclave juive, est propriété de la capricieuse Lepida Pollia. Pendant ce temps-là, un jeune barbare, Arius, fait fureur dans l'arène où s'affrontent les gladiateurs. Thea et Arius s’éprennent l'un de l'autre, provoquant la jalousie de Lepida qui s'empresse de revendre son esclave à une maison close loin de Rome. Les deux jeunes gens arriveront-ils à se retrouver ?

À une époque, j'adorais lire ce genre de romans, historiques d'abord et romancés ensuite. Quelle que soit l'époque ou le lieu. Dont certains se passaient dans la Rome antique, Quo Vadis, notamment que je dois avoir lu 2 fois tellement je l'aimais (et qui date de la fin du XIXe siècle et pour lequel son auteur - Henryk Sienkiewicz - a eu le prix Nobel de littérature !).

Bien sûr, La maîtresse de Rome n'est pas Quo Vadis mais voilà un roman bien ficelé qui tient en haleine son lecteur avide de savoir si Thea et Arius vont réussir à vaincre le sort et à pouvoir vivre un jour leur amour !
Le début m'a bien plu mais c'est surtout à partir de la page 100 (quand Thea est vendue) que j'ai vraiment aimé. Le rythme s'emballe, les intrigues se mettent en place et les coups du sort se succèdent pour nos héros. Du coup on tremble, on a peur pour les uns et les autres et on a envie de meurtre bien souvent devant la cruauté de certains !

Le côté historique n'est pas en reste puisqu'on est au coeur du pouvoir Romain avec son empereur, ses sénateurs, les complots des uns et des autres et les jeux pour assouvir la soif de sang du peuple et le détourner parfois des vrais problèmes. Je ne sais pas si la façon dont Kate Quinn décrit la Rome de l'époque est véridique mais elle est assez réaliste.

Si j'ai des réserves à émettre c'est que le tout reste malgré tout un peu superficiel. Superficiel n'étant peut-être pas le mot exact mais je n'arrive pas à mettre de mots exacts sur ce que j'ai ressenti. Peut-être certaines facilités... Certes, il y a des scènes chocs, certes les personnages sont bien croqués, certes on est immergés dans cette Rome du premier siècle après JC, on assiste à l'émergence des premiers chrétiens, on est au coeur des batailles mais j'ai eu l'impression que le tout manquait un peu de densité. On reste dans la romance historique, rien de plus. Ce qui m'a empêchée d'avoir un vrai coup de coeur pour cette belle histoire, qui reste cependant passionnante à lire.

Thea est un joli personnage de femme. Elle est attachante, humaine, peut-être un peu trop car j'ai trouvé que parfois elle manquait d'un petit quelque chose (ou qu'elle avait du mal à exister face à une Lepida plus flamboyante). Mais on ne peut nier qu'elle ait une vraie force de caractère pour arriver à supporter une vie faite de contraintes et de douleurs et à parvenir à survivre.

Arius, lui, c'est le survivant dans toute sa splendeur. Il a l'air brut de décoffrage comme ça et il faut l'être pour survivre dans l'arène mais au contact de Thea on découvre un homme plutôt sensible.

Lepida Pollia est une saleté de première ! Pour ne pas employer un autre mot en S ! :) Une vraie vipère, capricieuse, égoïste, méchante et retorse. Elle manipule (ou croit manipuler) tout le monde et franchement quand elle apparaissait dans le livre, je me demandais quels malheurs elle allait bien pouvoir encore apporter ! Qu'est-ce que j'ai rêvé que quelqu'un lui foute des baffes ! ^^ Il n'empêche que c'est un personnage consistant, qui prend beaucoup de place, peut-être au détriment de Thea. On aime détester les ordures, n'est-ce pas ! ;)

J'ai beaucoup aimé Marcus, le mari de Lepida. Il a une espèce de bienveillance et de bonté qui le rendent sympathique, tout en ayant une volonté de fer dans les arcanes du pouvoir. Face à Lepida, on pourrait le croire faible alors que pas du tout !

L'empereur Domitien est un homme de contraste. Tyran régnant d'une main de fer sur son empire et ses sujets mais sachant mener ses affaires avec intelligence, c'est carrément une ordure en tant qu'homme...

Le style de l'auteur est très agréable à lire. Elle arrive à rendre très vivante la vie dans cette Rome antique avec ses jeux cruels et barbares, le sang gicle, les membres sont tailladés, c'est très visuel. C'est marrant car elle reste assez pudique dans certaines scènes tout en étant crue dans d'autres... La narration alterne les points de vue de Thea et Lepida mais elle s'en éloigne parfois pour suivre d'autres personnages comme Marcus.

En conclusion, une très belle histoire qui m'a beaucoup plu et m'a donné l'impression pendant quelques jours de vivre au sein de cette Rome à la fois barbare et raffinée. Et si vous voulez savoir si Thea et Arius arriveront un jour à se retrouver et si Lepida aura le châtiment qu'elle mérite, lisez-le ! Une suite va sortir bientôt, sans les personnages de Thea et Arius (à priori) mais avec d'autres qu'on a vus dans ce livre et dont je ne vous ai pas parlé pour ne pas spoiler.

Note :



Lecture commune organisée par Jelydragon avec Tigrouloup, nekotenshi, Lynn, Kincaid40, Dex, Lagirl8, A-Little-Bit-Dramatic, Didinebzh29, Reveline, Cerisia, Camille7, mademoisellebreizh, Lilichat, Stellade, Faurelix, Salsera 15, stephanie- plaisir de lire, Petitepom, Lisalor.

Ce livre fait partie du Challenge ABC 2013 de Nanet
12/26

24 Comments


On a à peu près le même avis. J'aime beaucoup, je trouve ça prenant et tout mais il manque quelque chose... De fait, j'ai pu le reposer sans soucis, ce qui veut tout dire...


Je suis contente qu'il te manque quelque chose (pas pour toi… on aime toutes avoir des coups de cœur) mais parce que les suivis étaient tellement pleins d'enthousiasme ces derniers temps que j'ai peur d'être déçue.
Au moins là, tu relativises.

Si tu devais vraiment comparer avec Quo Vadis (que j'adore aussi), lequel préfèrerais-tu ?


Ce livre me tente beaucoup, et depuis un certain temps ! Ta chronique ne fait rien pour arranger cela ^_^


Je suis un peu comme toi, il m'a manqué un petit quelque chose pour en faire un coup de cœur mais je n'arrive pas à définir quoi.


Après lecture de ton avis, il me tarde encore plus de le lire. Il va vraiment falloir que je le programme rapidement :)


Je crois qu'on est plusieurs à avoir été transporté dans cette Rome antique pendant la lecture ^^. Un coup de cœur pour ma part, j'ai vraiment hâte de découvrir la suite !


Je suis contente qu'il t'ait plu, j'ai énormément aimé ce roman :) Je suis allée jusqu'au coup de coeur pour ma part, parce que j'ai adoré ce moment d'évasion mais je comprends tes réserves. L'histoire se termine d'ailleurs trop simplement à mon goût, c'était le dénouement auquel je m'attendais, et j'aurais préféré être surprise ;) Mais un an après ma lecture, je garde en tête ces personnages très marquants et cette ambiance digne d'une bonne série de Canal + ;)


j'ai participé à un concours pour tenter de le gagner^^


il fait parti de mec lecture prévu pour l'été


C'est vrai qu'on adore détester cette Lepida! ^^


Il est dans ma pal depuis un bon moment, tu me donnes super envie de le sortir :)


Plein de gens ont aimé... c'est fou, pour moi, cette époque est difficilement "vivante" dans mon esprit. Il va falloir que j'essaie!


Je n'ai pas encore fini ma lecture, mais mon avis rejoint le tien, c'est très prenant, mais je ressens moi aussi cette superficialité.
Merci pour ta participation à la LC :)


Je suis d'accord avec ton avis par rapport au fait qu'il ne s'agisse "que d'une romance historique"... Moi j'ai énormément apprécié, je n'ai pas regretté son manque de densité parce que je n'attendais pas plus de ce roman donc contrat rempli !


@Cess, je pense que c'est parce que c'est sans doute trop romancé. C'est super intéressant et prenant mais le côté romance prend le pas sur le côté historique, rendant le tout moins dense qu'on aurait pu l'espérer.

@Mypianocanta, sans hésitation, Quo Vadis !

@Bouchon, il vient de sortir en poche donc plus rien ne t'arrête pour l'acheter et le lire ! :D

@Laure, c'est marrant, personne n'arrive à vraiment définir ce qui lui a manqué.

@Belledenuit, je pense que ça fera une bonne lecture d'été ! ^^

@Dex, même si ça n'a pas été un coup de coeur, j'ai aussi très envie de lire la suite.

@Stellabloggeuse, le dénouement ne m'a pas dérangée même s'il est "gentil". :)

@Lilu, j'espère que tu le gagneras alors !

@Petitepom, tu feras partie de la 2e vague de la LC ? :)

@Camille, oui ! :)

@Azariel, j'espère que tu le liras bientôt alors !

@Karine, la Rome antique fait partie de notre programme à l'école, je ne sais pas si c'est le cas au Québec, donc elle fait partie de notre imaginaire.

@Jelydragon, merci à toi de l'avoir faite et j'ai hâte de lire ton avis.

@Faurelix, à vrai dire, je n'en attendais pas plus non plus avant de le commencer mais comme j'ai beaucoup aimé, j'aurais aussi aimé qu'il y ait un petit quelque chose en plus.

Merci pour vos commentaires !


Une très belle découverte pour moi aussi!


ça fait très très longtemps que je veux le lire celui-ci !!!
Bisous !!


J'ai beaucoup aimé La Maîtresse de Rome, moi aussi, mais j'ai ressenti le côté un peu "superficiel", comme toi...enfin, disons que j'ai trouvé quelques incohérences. Kate Quinn décrit l'empereur Domitien comme un homme cruel et tyrannique mais qui laisse Théa et son fils Vix prendre une influence vraiment importante sur lui. Du coup, c'est vrai qu'on a l'impression que Vix et Thea sont vraiment très courageux mais c'est totalement en contradiction avec le caractère de l'empereur tel qu'il est décrit par l'auteur.
En tous cas, j'ai beaucoup aimé le personnage de Thea et Ledipa Pollia...ah, celle-là ! :D C'est vrai qu'on a envie de lui mettre des baffes et dès les premières pages en plus ! =)


Il a terminé dans ma PAL étant donné tous les avis positifs, il ne me reste qu'à trouver un moment pour dévorer ce pavé !!


@Lilichat, je pense que ce fut une très belle lecture pour tout le monde.

@Arcaalea, lis-le alors ! :)

@A-little-bit-dramatic, c'est assez vrai ce que tu dis sur l'empereur mais je pense que du haut de sa tour d'ivoire c'est aussi quelqu'un qui a besoin de contradiction et de stimulation d'où son indulgence envers Thea et Vix.

@Mylène, j'espère que tu le liras bientôt !

Merci pour vos commentaires :


voilà je l'ai lu ! et malgré ton avis (qui aurait dû me mettre la puce à l'oreille), je suis déçue :(
Le fonds historique est vraiment trop léger et les histoires d'alcôves prennent trop le pas sur l'Histoire pour que je puisse réellement l'apprécier. J'ai bien peur de faire une chronique très négative.
On est loin de Quo vadis en effet ;)


Ta chronique est faite ? Car je ne la trouve pas sur ton blog et je ne rappelle pas l'avoir vue passer. Évidemment, ce n'est pas Quo Vadis et comme tu dis le côté historique est moins en avant que le reste mais ça reste très agréable à lire. Merci pour ton commentaire, Mypianocanta.


Comme tu l'as dit, on est dans de la romance Historique, ce qui peut être agréable ^^

Bises


Tout à fait, Nanet, merci pour ton commentaire.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.