13

Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg

Titre original : Fried Green Tomates at the Whistle Stop Cafe

Résumé :
Evelyn Couch, femme presque cinquantenaire triste et désabusée, rencontre Ninny Threadgoode, vive octogénaire, dans une maison de retraite où elle se rend tous les dimanches pour voir sa belle-mère. Ninny lui raconte Whistle Stop, petite bourgade de l'Alabama où elle vécut... Grâce à la vieille dame, Evelyn va peu à peu sortir de sa torpeur et s'affirmer...


Mon avis :
L'an dernier, un ami me demanda de lui trouver le DVD du film Beignets de tomates vertes, ce que je fis. Ne l'ayant pas vu moi-même (pourtant j'en entends parler depuis sa sortie il y a plus de 20 ans), je me suis dit qu'il faudrait que je lise le livre avant. J'ai mis quelques mois avant de le sortir de ma Pal mais je dois dire que je suis ravie de l'avoir enfin découvert car, sans être un total coup de coeur (et ne me demandez pas pourquoi !), j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre aux personnages très attachants.

Des années 20 aux années 50, le Whistle Stop Cafe, situé en bordure de la voie ferrée et dirigé par l’intrépide Idgie et la belle Ruth, rythma la vie des habitants de la petite ville du même nom. 1986, Evelyn Couch, triste femme au foyer de presque 50 ans, rencontre Ninny Threadgoode, pimpante femme de 86 ans qui va lui conter la vie autour du Whistle Stop Cafe et ses fameux beignets de tomates vertes. Evelyn reprend peu à peu goût à la vie grâce à ces histoires...

Même s'il n'a été écrit qu'il y a 25 ans, voilà un livre qui fait partie de la littérature classique américaine et qu'il faut avoir lu si on aime les histoires se passant dans le sud des États-Unis (À l'instar de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Le prince des marées, Les raisins de la colère, voire de La couleurs des sentiments).

Franchement ce livre est un vrai bonheur ! Si vous avez un petit coup de déprime, ouvrez Beignets de tomates vertes et je vous garantis qu'il vous filera la pêche ! Même si on est émus aux larmes bien souvent, même si on les verse à la fin. Car c'est là la réussite de ce livre, c'est de vous faire passer par toutes les émotions, de vous donner chaud au coeur, c'est un hymne à l'amitié, à l'entraide et aux rapports humains et je vous assure qu'une fois vous aurez posé vos valises au Whistle Stop Cafe, vous n'aurez plus envie d'en repartir !

Dans ce roman, il y a deux histoires. L'histoire de Ninny et d'Evelyn Couch. La première faisant le lien avec la seconde : le passé à Whistle Stop.

Si les dimanches à la maison de retraite de Rose Terrace en compagnie de Ninny et Evelyn sont sympathiques, ce sont bien sûr les années passées à Whistle Stop qui font tout le sel de l'histoire ! Et surtout ses personnages assez hauts en couleurs comme Idgie, Smokey, Big George, Sipsey, Ruth, Eva Bates et tous les autres que je ne peux nommer car ils sont trop nombreux.

On vit donc au rythme des saisons, des petites histoire et de la grande, et sous un ton apparemment léger, l'auteur ne passe pas sous silence des événements terribles comme la Grande Dépression et la misère de états du Sud, la guerre de 39-45 (enfin 41-45 aux USA), le racisme envers les noirs et le Ku Klux Klan (qui n'est pas sans rappeler La couleur des sentiments - écrit après), la vie des petites gens, leurs bobos et leurs malheurs, leurs bonheurs aussi. Et le Whistle Stop Cafe apparaît comme un phare dans ce tourbillon d'histoire, un havre de paix où chacun (aisés comme pauvres) peut venir se restaurer et trouver un peu de chaleur, et nous avec.

Il y a beaucoup de personnages et c'est parfois un peu difficile de se repérer (quoique une fois qu'on a lu Game of Thrones, une multitude de personnages n'est plus un problème ! ;)). Ma préférée c'est bien sûr Idgie. Idgie le garçon manqué, celle qui tient le Whistle Stop Cafe, pleine de bravoure et de vie, qui va braver les conventions pour vivre avec sa bien-aimée Ruth. Je trouve d'ailleurs que ce thème de l'homosexualité est traité de façon un peu superficielle. Le fait que deux femmes vivent ensemble a l'air d'aller de soi dans le roman mais je me disais que dans les années 30, dans un état comme celui de l'Alabama, ça devait être moins simple que ça...

Ruth est un joli personnage mais un peu en retrait. À mes yeux elle n'existe que par rapport à l'amour d'Idgie mais c'est malgré tout l'élément maternel de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé la vieille noire Sispsey qui fait office de... cuisinière, nounou, intendante, gouvernante ? On la voit assez peu mais c'est une femme de caractère et du caractère il en faut pour élever un fils comme le colosse Big George. J'ai trouvé que ses patronnes blanches avaient parfois un ton bienveillant paternaliste envers elle (et je pense qu'Idgie ne serait pas d'accord avec moi et s'en défendrait...) mais je pense que c'était l'attitude de l'époque...

Concernant les personnages du présent, j'ai beaucoup aimé Ninny. C'est une vieille dame qui perd un peu la tête mais pleine de vivacité et qui apporte beaucoup de fraîcheur et de rires à l'histoire.

Quant à Evelyn, c'est un peu le personnage typique et stéréotypé de la région, femme au foyer désespérée mais heureusement grâce à Ninny et ses histoires, elle va s'en libérer. Towanda Powa (ceux qui ont lu le livre ou vu le film comprendront ! ;)) !

C'est un livre vraiment très agréable à lire. Je sais que c'est bateau de dire qu'une écriture est fluide et que ça ne veut pas dire grand chose mais c'est le cas ici ! Ça se lit tout seul ! Le ton est assez léger avec des tonalités plus graves par moment et on sourit beaucoup. L'auteur alterne les chapitres "actuels" (1986 avec Evelyne et Ninny) avec ceux du passé, dans un ordre apparemment désordonné. Il n'est pas rare qu'il y ait des chapitres chronologiquement linéaires et que paf, l'auteur revienne sur un événement antérieur, 10, 20 ou 30 ans auparavant ! Il faut être vigilant ! :) C'est un peu déstabilisant au début mais on s'y fait très vite (et ce malgré les 2-3 coquilles de dates que j'ai pu remarquer - faute d'inattention de l'auteur ou celle de la traduction ?). Et le livre est également parsemé d'anecdotes de l'échotière local, Dot Weems, qui sont très amusantes.

En conclusion, je vous ai déjà parlé beaucoup de l'histoire et de ses personnages et je m'en voudrais de trop en dire car c'est un roman qu'il faut découvrir par soi-même. Voilà donc un livre doudou qui n'attend plus que vous et si vous voulez savoir comment était la vie au Whistle Stop Cafe et qui est Towanda que j'ai mentionnée plus haut, lisez-le sans faute ! C'est un livre qui me tient particulièrement à coeur maintenant et je serais ravie que vous le lisiez et que vous l'aimiez.

Note :



D'autres avis sur Logo Livraddict

C'est un livre qui fait partie du Big Challenge 2013 de Livraddict
6/12

du Challenge ABC 2013 de Nanet
6/26

et du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
étant donné que le roman se passe entre Whistle Stop et Birmingham - Alabama 
 24/50
Le café et la ville de Whistle Stop n'existent apparemment pas mais l'auteur s'est inspirée de l'Irondale Cafe situé à Irondale près de la voie ferrée et non loin de Birmingham. Ce petit restaurant était tenu par sa tante et il existe toujours (mais avec d'autres propriétaires).

L'Alabama fut le 22e état à rejoindre l'Union en 1819 mais état sudiste, il fit sécession en 1861. La reconstruction pris 9 ans mais cet état vota des lois ségrégationnistes qui ne furent abolies qu'au milieu des années 60. Le Ku Klu Klan et d'autres milices blanches furent très actives pendant toute cette période et l'état souffrit particulièrement de la Grande Dépression des années 30. Sa capitale est Montgomery et la ville la plus importante Birmingham où se passe une partie du livre.

13 Comments


J'ai vu le film que j'ai trouvé très beau, dans le même esprit que le livre : touchant mais gentil. Je crois que j'ai une petite idée de ce que tu veux dire quand tu écris que ce n'est pas un coup de coeur, malgré toutes les qualités dont tu parles. J'ai eu la même impression avec La couleur des sentiments : c'est beau, agréable à lire, on passe un bon moment, c'est touchant, ça laisse un bon souvenir... mais ça ne secoue pas les tripes, ça manque un petit quelque chose pour se démarquer réellement. Ceci dit j'adore lire ce genre de livres malgré tout !


J'ai adoré ce roman. Il est vraiment magnifique. Je le reprends souvent pour en lire quelques passages au hasard et j'aime aussi beaucoup l'adaptation.


oh je ne connaissais pas du tout mais tu m'as vraiment donné envie de découvrir ce roman. merci!


J'avais adoré le film ! Il faudrait que je songe à me procurer le livre un de ces jours ^^


J'avais aimé le film, et tu m'as rappelé quelques passages très émouvants, cette amitié est magnifiée, et je lirai sans doute un jour ce livre, pleins de bons sentiments et de belles rencontres ! belle chronique !


Je vais le lire, je vais le lire bientôt !! ;) Hop, billet ajouté !


Bon, allez, ce coup-ci il bascule dans la Wish... à force de tergiverser, j'avoue que je n'avais plus trop d'avis sur ce livre, mais le tiens me donne, à nouveau, la sensation que ne pas le lire serait vraiment dommage.

Biz


Qu'est-ce que j'ai aimé le film découvert par le plus grand des hasards !! Je lirai forcément le livre un jour !


Oooh je veux je veux, quelle belle chronique ! Je suis sure que je tomberais sous son charme, étant déjà sous le charme de ton billet <3


J'aime beaucoup ce livre, et ça me fait plaisir de lire ce post qui décrit bien ce que j'en pense... ça me donne presque envie de le réouvrir ;)
As-tu tester les recettes de cuisine ?


@Nathalie, oui c'est exactement ça ! Même si je sais que ce sera l'un des livres marquants de mon année 2013.

@Myarosa, je crois aussi que je relirai certains passages à l'occasion, il y en a de savoureux.

@Melliane, de rien, je suis ravie de donner envie de découvrir un livre.

@Zina, et moi, il faut que je regarde le film !

@Licorne, ah oui, toi qui aimes les belles histoires, il faut que tu le lises (surtout si tu as aimé le film).

@Sofynet, oui ! :)

@Nanet, ça me fait plaisir !

@Véro, c'est marrant, beaucoup ont vu le film, peu lu le livre, faut remédier à cela ! :D

@Bouchon, oh merci, tu es trop mignonne !

@Loesha, non pas encore mais j'ai bien envie d'en tester quelques-unes !

Merci pour vos commentaires !


Je suis comme toi. J'ai passé un agréable moment (j'aime beaucoup Idgie) mais ce n'est pas un livre qui trotte dans la tête longtemps après l'avoir lu. Je suis contente de l'avoir lu cet été, c'est vraiment la typique lecture d'été comme j'aime :).


Je suis ravie qu'il t'ait plu, Iluze, merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.