0

La Belle et la Bête de Jean Cocteau

Posté par Frankie le 4 janvier 2019 à 19:15 - Catégorie : , , , ,
avec Josette Day, Jean Marais, Marcel André, Michel Auclair

Résumé :
Pour faire plaisir à sa fille, Belle, son père cueille une rose dans un jardin pour la lui ramener. Mais la créature qui vit dans les lieux s'en offusque et exige que le père revienne pour se sacrifier. Mais Belle prend la place de son père et une étrange relation se noue entre la jeune femme et la Bête...




Mon avis :
Je n'avais encore jamais vu ce classique du cinéma français, qualifié de chef-d'oeuvre par bien des gens. J'ai vu du cinéma classique dans ma jeunesse, du Cocteau même, mais depuis ce n'est pas le cinéma qui m'attire vraiment. Mais, arrivée à trois films de la fin du mini challenge Fantastique de Seriebox, je ne me suis dit que c'était enfin l'occasion de le découvrir. Et si je n'ai pas passé un mauvais moment, car le film a beaucoup de qualités, il y a quand même certains aspects du film qui m'ont fait soupirer, notamment les scènes entre Belle et la Bête, ce qui est un comble puisque le film porte sur eux :D

Au début, je me suis dit que j'allais vraiment aimer ce film. Le générique est très sympa, on y voit Cocteau écrire les noms du générique sur un tableau noir, ce que j'ai trouvé ingénieux et j'ai beaucoup aimé les scènes du début, lorsqu'on fait connaissance de Belle, de son père, de ses soeurs odieuses, de son frère flambeur, du copain du frère, un bellâtre qui en pince pour Belle. C'était léger, primesautier, amusant et franchement pas mal. Bon pour tout vous dire, à un moment je me suis cru dans une adaptation de Cendrillon et non pas de la Belle et la Bête. Belle est le souffre-douleur de ses soeurs qui n'ont rien à envier celles de Cendrillon en matière de sarcasmes et vanité.

Bon bref, là où ça s'est gâté c'est lorsqu'on a eu droit au huis clos entre Belle et la Bête, la naissance de leur relation, qui s'apparente plus à du harcèlement qu'autre chose, même si les manières sont de mise, et surtout que c'était emphatique et théâtral ! La bête n'arrête pas de déclamer d'un ton pesant "je suis "LA Bêêête", Belle prend des poses appuyées pour montrer qu'elle est effrayée, inquiète, troublée, bref on ne sait pas trop et c'est tellement exagéré que cela en est gênant et même risible. Quant à la fin, elle ne m'a fait ni chaud ni froid, ni touchée.

Parallèlement, il y a toute l'histoire de la famille de Belle, leurs déboires financiers, ce pauvre père qui fait de son mieux et ne reçoit que des quolibets ou de la désinvolture de la part de ses enfants et proches (sauf la parfaite Belle bien sûr). Et franchement, ce sont les scènes que j'ai préférées car elles étaient plus naturelles.

Autrefois j'adorais Jean Marais, surtout dans ses films de cape et d'épée et Fantomas bien sûr mais j'ai vu également vu des classiques avec lui (L'éternel retour). Dans ce film, il joue un triple rôle, Avenant le soupirant de Belle, La Bêêête et le Prince. Et il les joue tous de différentes façons. Je l'ai dit je n'ai pas aimé son ton théâtral en bête, un ton cocteauien pourrait-on dire, alors qu'il ne l'a pas en Avenant.

Je suis beaucoup plus réservée sur Josette Day, que je ne connaissais pas. Déjà, je l'ai trouvée trop vieille pour le rôle. Elle a une trentaine d'année mais en 1946, c'était difficile de passer pour une jeune ingénue. Et puis son rôle de Belle est gnangnan, presque futile même alors qu'on veut nous faire croire le contraire, car elle aime se pavaner dans des belles robes et porte une couronne pour aller voir sa famille, on ne sait pas pourquoi. Disons que mon côté féministe du 21e siècle a vraiment eu du mal avec ce personnage et son actrice.

Je ne connaissais pas les autres acteurs à part Michel Auclair qui joue le rôle du frère.

Visuellement, le film de Cocteau est splendide, merveilleux et inventif. Les Disney sont passés par là donc les objets animés dans Belle et la Bête ne sont pas une nouveauté mais c'est très bien fait, angoissant à souhait. Le déguisement de la Bête fait un peu gros chat ou lion mais il est très beau. Et le film n'est pas ennuyeux, ça c'est une surprise car dès qu'on commence à soupirer lors des scènes entre Belle et la Bête, pouf on passe aux scènes chez le père de Belle et ça rythme le tout.

En conclusion, vous allez crier au scandale mais j'ai préféré de loin les deux versions Disney de La Belle et la Bête qui m'ont bien plus enchantée que cette version très théâtralisée par moments. J'ai aimé le film, j'ai surtout aimé le découvrir enfin et je l'ai trouvé très beau mais il ne faut pas se voiler la face, c'est surjoué et pas toujours très bien et c'est évidemment très vieillot. Mais il faut le voir au moins une fois et je suis ravie de l'avoir fait. Alors si vous aimez les vieux classiques français, et voulez découvrir cette version de La Belle et la Bête, regardez-le.

Note :



Vu en version originale française

Le film fait partie du Mini Challenge Fantastique
8/8
48/50

et du Film de la semaine 2018 de Benji
50/52

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.