3

Stasi Child, Karin Müller tome 1 de David Young

Résumé :
Février 1975 dans Berlin-Est, le corps d'une adolescente est découvert près du Mur. Tout porte à croire qu'elle a été abattue alors qu'elle venait de s'enfuir de l'Ouest. Mais pour le Lieutenant Karin Müller de la police locale, les indices semblent indiquer tout autre chose. Son enquête s'avère difficile d'autant plus que la Stasi lui met des bâtons dans les roues et que sa vie personnelle part en lambeaux...



Mon avis :
J'ai découvert ce roman policier chez Mycoton en octobre dernier et il m'avait de suite attirée car il se passait à Berlin et justement je rentrais de quelques jours dans cette ville :) En plus, un auteur en Y est toujours bon à prendre pour le Challenge ABC :) et je l'ai donc mis dans mon challenge de cette année. La lecture de Stasi Child a été très bonne, l'enquête n'étant pas pas forcément très originale mais le contexte historique a rendu le tout très intéressant.

Comme je viens de le dire, l'enquête reste assez classique. Une jeune fille est retrouvée morte, défigurée au point qu'on ne peut pas l'identifier et il s'agit pour la police de découvrir qui elle est et qui l'a tuée. Rien de bien nouveau sous le soleil donc. Mais l'enquête est bien menée, intéressante avec ce qu'il faut d'action et de rebondissements (même s'ils ne sont pas nombreux) et jamais ennuyeuse.

Mais évidemment, ce qui est passionnant, c'est tout le contexte historique. Ce Berlin de 1975, quand la ville était coupée en deux et que beaucoup de gens de la RDA rêvaient de passer à l'Ouest. On est donc là dans Berlin-Est, où la Stasi, la police d'état, est toute puissante, est capable de t'aider comme de te mettre des bâtons dans les roues si tu ne suis pas leurs directives ou même te forcer à divorcer comme c'est le cas pour Karin Müller, à cause d'un mari pas vraiment patriote... Ça fait évidemment froid dans le dos mais ce n'est pas très différent d'autres pays totalitaires où la police est toute puissante et encore à l'heure actuelle.

Mais pour en revenir à Berlin, quand on y va maintenant, on a vraiment du mal à imaginer qu'à un moment, cette ville a été coupée en deux par un mur avec deux parties vraiment différentes tant la ville s'est reconstruite et que le no man's land est maintenant remplacé par des quartiers hyper modernes et Check-Point-Charlie est devenue un lieu touristique un peu folklorique. Bien sûr il reste des vestiges du mur avec des pans érigés çà et là de par la ville et des photos qui montrent comment était la ville "avant" et des bâtiments à l'allure austère et soviétique là où était l'Est mais le fait est que cette époque a bel et bien disparu et c'est donc là que ce roman est tout à fait historiquement passionnant à lire.

Karin Müller est donc une flic de l'Est, qui semble tout à fait s’accommoder de vivre de ce côté-là de la ville (il faut d'ailleurs la voir mal à l'aise quand elle va à l'Ouest à un moment, en toute légalité, je précise :) Mais elle a aussi ses côtés sombres, ses doutes, un passé douloureux, un mariage qui se délite, des envies, ce qui en fait un personnage pas si droit que cela. Je l'ai trouvé assez attachante et surtout pugnace.

Son adjoint, Tilsner, est moins intéressant, même si lui aussi a quelques zones d'ombre et se prend pour le Don Juan local.

Un personnage que j'ai bien aimé, c'est Jäger, l'agent de la Stasi qui collabore avec Karin et Tilsner dans leur enquête, il y a quelque chose de mystérieux chez cet homme, on ne sait pas trop pour qui il roule. Enfin si, c'est un mec de la Stasi et on suppose qu'il privilégie ses propres intérêts mais en même temps, il aide la flic, peut-être au détriment du gouvernement.

J'ai lu le roman en VO (en anglais car l'auteur l'est et non pas en allemand :)) et ça se lit très bien. Outre l'histoire principale et l'enquête et la vie de Karin Müller, racontée à la 3e personne du singulier, il y a des chapitres se passant quelques mois auparavant et narrés à la 1ère personne du point du vue d'une jeune fille se trouvant dans un camp de redressement juvénile et dont on ne sait pas trop si c'est la victime du meurtre ou quelqu'un d'autre. J'ai trouvé que c'était intéressant à suivre e souvent glaçant.

En conclusion, voici un roman policier efficace et intéressant plus pour le contexte historique dans le Berlin-Est de 1975 que pour l'enquête somme toute conventionnelle. Et si vous voulez découvrir ce pan de l'Histoire et savoir qui a tué la jeune fille, lisez-le. Quant à moi, je lirai le 2e tome sorti récemment avec plaisir car je serai ravie de retrouver Karin Müller dans quelques mois.

Note :



Le roman fait partie du Challenge ABC 2017 de Nanet
18/26

du Challenge Polars et Thrillers de Sharon
3

du Challenge Thrillers/Fantasy de Licorne
Thrillers/policiers : 9/9
Total : 18/18
+ 3 points pour le livre et un point bonus car le livre fait 416 pages

et du Challenge Read in English 2016 - 2017 que j'organise
29

3 Comments


ravie que tu aies apprécié ta découverte :) :)


Il me fait très envie celui-là, justement pour son contexte historique, qui n'est pas si souvent exploité je trouve.


@Mylène, merci à toi de me l'avoir fait découvrir. Et du coup, j'ai acheté la suite.

@Zina, oui c'est vraiment très intéressant de ce côté-là.

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.