2

L'âme de l'empereur + Le onzième métal de Brandon Sanderson

Posté par Frankie le 21 août 2017 à 11:32 - Catégorie : , , , , , ,
Titre original : The Emperor's Soul

Résumé :
La jeune Shai, Forgeuse émérite, est arrêtée après avoir été piégée par le fou du roi qui a volé le sceptre impérial et l'a remplacé par une contrefaçon de la jeune femme. Mais au lieu d'être condamnée à mort, Shai se voit proposer un marché surprenant : Forger l'âme de l'empereur pour remplacer l'originale, disparue pendant une tentative d'assassinat qui a laissé l'empereur dans un état végétatif. La jeune femme a 99 jours pour mener cette délicate et très secrète mission à bien...



Mon avis :
Après avoir lu le pavé La voie des rois, je n'avais pas envie de quitter l'univers du Cosmère, même si ma lecture avait été en dents de scie. Et il fallait absolument que je lise une nouvelle ou une novella pour le Challenge Un genre par mois d'Iluze. Ça tombait bien, j'avais encore cette Âme de l'empereur, une novella d'un peu plus d'une centaine de pages, à lire. Et je dois dire que cette histoire m'a énormément plu.

L'âme de l'empereur fait partie du Cosmère, dont je vous parle régulièrement lorsque je chronique les romans de Brandon Sanderson et plus particulièrement dans la Voie des rois, et se déroule plus précisément sur Sel, la planète d'Elantris, mais dans un royaume, un empire plutôt, différent des nations évoquées dans Elantris. L'empire de la Rose, où se déroule cette novella, se trouve au nord-ouest du continent, séparé de Teod (le pays de Sarene) par des montagnes. Et l'histoire se déroule une trentaine d'années environ après les événements d'Elantris.

Après avoir lu le pavé de 1300 pages qu'est La voie des rois, L'âme de l'empereur paraît bien court et se lit très vite. Mais même en une centaine de pages, Brandon arrive à nous concocter une excellente histoire, très prenante et encore une fois originale tout en restant dans l'esprit du Cosmère.

Cette novella nous apprend donc qu'il y a une autre magie sur Sel, autre que le Dor. Celle de la Contrefaçon ou Forgerie. C'est encore une magie très intéressante et complexe où il est question de sceaux, d'illusions, de manipulations et donc de contrefaçons qui permettent de répliquer certains objets à l'identique ou de changer la structure de ceux-ci. Forger une âme est en revanche un exercice inédit. En tout cas, j'ai vraiment adoré le concept de cette magie. Il en existe également une autre basée sur le sang qui semble aussi intéressante.

Encore une fois, l'auteur allie aventures, magie, religion et politique dans cette novella, de façon passionnante. Et qui dit politique et religion dit complots et coups bas.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Shai, une jeune femme intrépide, intelligente et inventive (il le faut dans son métier :D). Et j'ai beaucoup aimé sa relation avec Gaotona, l'un des conseillers de l'Empereur, un vieux monsieur qui considère la magie de Shai comme sacrilège au début mais qui va s'efforcer de la comprendre malgré tout et qui développe une sorte de relation filiale avec elle. J'ai beaucoup aimé le respect que l'un et l'autre se portait. En revanche, j'ai trouvé Frava, une autre conseillère, plus fourbe. Les rares autres personnages font plus de la figuration qu'autre chose sauf le marque-sang et zu le Capitaine des gardes.

Dans mon résumé, j'ai volontairement parlé du fou de l'empereur qui a piégé Shai car j'ai lu qu'il s'agissait de Hoid, l'être énigmatique dont j'ai parlé dans La voie des rois. Ceci dit, à aucun moment, il est dit que c'est lui et rien ne l'indique...

Le style de l'auteur est toujours très agréable à lire, et cette novella se déguste comme une douceur.

En conclusion, j'ai trouvé cette novella passionnante à lire et été ravie de découvrir un nouvel endroit du Cosmère et de nouvelles magies. Mon seul regret est que le livre ne soit pas plus long car franchement je serais bien restée plus longtemps avec Shai. Mais j'espère que l'auteur refera une histoire sur elle car j'ai très envie de savoir ce qu'il advient d'elle ensuite. En tout cas, si vous voulez savoir si elle réussit à forger l'âme de l'empereur et surtout à échapper à la condamnation à mort ensuite, lisez-le.

Note :



********************************************

Mon avis :
Après L'âme de l'empereur, j'ai lu cette courte nouvelle d'une dizaine de pages qui se situe avant la première trilogie de Fils-des-Brumes. On y retrouve ce cher Kelsier qui s'entraîne à l'allomancie avec son mentor Gemmel.

C'est toujours un plaisir de revoir Kelsier mais franchement la nouvelle n'apporte pas grand chose à Fils-des brumes si ce n'est que certains événements vont décider Kelsier à se soulever et enclencher les événements de L'empire ultime.

En conclusion, c'est à lire car c'est très très court et c'est sympa mais ça ne va pas plus loin.

Note :



La novella et la nouvelle font partie 
du Challenge Read in English 2016 - 2017 que j'organise
27

et du Challenge Un genre par mois d'Iluze
le mois de juillet : Nouvelle/Novella
7/12

2 Comments


Ils n'ont pas repris la nouvelle dans l'édition française, dommage ! Même si elle n'apporte pas grand chose, j'adore Kelsier ;)


J'ai lu la nouvelle et la novella dans le recueil Arcanum Unbounded qui regroupe toutes les nouvelles et novellas du Cosmere. Merci pour ton commentaire.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.