2

Les trois cartes, La tour sombre tome 2 de Stephen King

Titre original : The Drawing of the Three, The Dark Tower Book 2

Spoiler sur le tome précédent

Résumé :
Échoué sur un rivage, Roland le Pistolero poursuit sa quête de la Tour sombre tout en essayant de rester en vie après avoir été mutilé par des homards monstrueux. Trois portes ouvrant sur notre monde à différentes époques vont lui permettre d'avancer un peu grâce aux 3 personnes qu'il va rencontrer : Eddie le junkie, prisonnier de son addiction, Odette/Detta, la dame des ombres aux deux personnalités et Jack Mort...



 Mon avis :
Il y a un peu moins d'un an, j'avais relu le premier tome de la série La tour sombre, mais en VO cette fois-ci et j'avais beaucoup aimé l'histoire, mélangeant fantasy, western, science-fiction et horreur, les personnages et le ton. C'est donc en toute confiance que j'ai commencé ce tome 2 dont je ne me souvenais absolument pas (ma lecture en VF remonte à il y a au moins 20 ans), à part pour ce qui est des homards tueurs. Malheureusement ma lecture a été assez chaotique et s'il y eu des bonnes choses au cours de celle-ci, j'ai quand même trouvé que c'était un peu rébarbatif.

Le premier tome faisait moins de 300 pages et j'avais trouvé que c'était très bien, que ça permettait de donner une histoire dense sans temps mort. Là, le roman fait un petit peu plus de 400 pages et c'est sans doute une bonne centaine de pages de trop.

Car il y a énormément de remplissage. Vraiment. J'ai même songé à abandonner à un moment. Mais j'étais curieuse de savoir où l'histoire allait nous mener donc j'ai persisté mais ça a été parfois difficile. Bon dans l'ensemble, ce tome 2 est intéressant. Déjà le fait qu'il y a des portes sur notre monde, à différentes époques, c'est quelque chose qui me plaît bien évidemment. Mais qu'est-ce que c'est long à chaque fois que Roland franchit une de ces portes. Pas celle d'Odetta/Detta mais celle d'Eddie, franchement, ça a failli avoir raison de moi. Toute l'histoire avec les dealers, je n'en ai eu rien à faire ! Et ensuite, lors de la 3e porte, l'histoire avec Jack Mort, c'est aussi très très long. Certaines révélations sont intéressantes mais ça n'occulte pas l'ennui de ce trip dans la peau de Mort.

Et tout ce qu'il se passe sur le monde de Roland est aussi franchement long. On avance à peine pendant les 400 pages, on reste sur ce rivage au prise avec les homarstruosités (les homards monstres), à ce rythme-là, on n'est pas près d'arriver à la Tour Sombre ! :)

Après, ma lecture n'est pas non plus totalement un flop. Comme je l'ai dit, il y a des choses intéressantes, Stephen King a l'art de mélanger les genres et j'ai quand même envie de continuer pour savoir ce qu'il va se passer.

Le Pistolero est nettement moins flamboyant dans ce tome que dans le précédent. Il est même un peu en retrait, diminué, même si certains de ses réflexes sont toujours au point. Du coup, je l'ai moins apprécié que dans le tome précédent qui était vraiment focalisé sur lui, sur sa vie et sa jeunesse et m'avait plus intéressé.

Eddie est un jeune homme sympathique. Au début, il n'est qu'un junkie qui ne pense qu'à sa prochaine dose mais ses aventures avec Roland l'aguerrisse et le rende plus intéressant.

Odette/Detta est vraiment le personnage que j'ai le plus aimé dans ce tome, du fait de sa double personnalité, l'une douce et lumineuse, l'autre cruelle et sombre, deux faces d'une même pièce. Quand elle est Detta, c'est vraiment quelque chose ! ^^

J'aime beaucoup la façon d'écrire de Stephen King. Ça a pas mal de charme, enfin je ne sais pas trop comment l'expliquer mais c'est fluide, agréable à lire, même quand c'est long et barbant.

En conclusion, je n'ai pas grand chose à dire de plus sur ce tome 2 qui m'a semblé très long à lire et surtout avec beaucoup de remplissage alors que Stephen King aurait pu en écrire 100 pages de moins. Mais l'histoire globale reste intéressante, les personnages aussi et la quête de Roland pour trouver la Tour Sombre est loin d'être terminée donc je vais continuer à lire cette série, du moins le prochain tome. Quant au film, après les premières critiques, pas très élogieuses, j'ai décidé de ne pas aller le voir, j'attendrai une sortie DVD ou un passage en télé. Et si vous voulez découvrir les 3 portes correspondant aux trois cartes que le Pistolero avait tirées dans le tome précédent, lisez ce tome.

Note :



Le roman fait partie du Challenge Read in English 2016 - 2017 que j'organise
28

du Challenge Thrillers/Fantasy de Licorne
Fantasy : 9/9
Total : 17/18
3 points pour le roman + 1 point bonus
car le roman fait 455 pages en VO

du Baby Challenge Fantasy
4/5
13/20

du Big Challenge 2017 de Livraddict
5/8
10/100

et du Challenge Un genre par mois d'Iluze
le mois d'août : Fantasy/Aventure
8/12

2 Comments


Je serai curieuse de lire le premier tome par curiosité surtout :)


Je te le conseille, plus que le 2e d'ailleurs. Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.