6

Magic Shifts, Kate Daniels tome 8 d'Ilona Andrews

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Eduardo, l'un des membres de la Meute, a disparu. Même s'ils ont récemment quitté le Donjon, Curran et Kate s'activent à rechercher le jeune homme qui fait partie de leurs amis et découvrent qu'un être très ancien menace la ville, et pour une fois ce n'est pas un membre de la famille de Kate :)



Mon avis :
Les deux précédents tomes de la série avaient été d'excellentes lectures et même un coup de coeur pour le tome 7 et il me tardait donc de retrouver notre tueuse préférée et son lion garou. Avec Heclea, nous avons eu un peu de peine à nous dégager du temps pour faire cette lecture commune mais enfin, en ce mois d'octobre, nous avons réussi à le lire. Et je dois dire que j'ai encore passé un super moment avec cette histoire très originale encore une fois.

Voilà deux mois que Kate et Curran ont quitté la meute et ils ont encore un mois pour finaliser complètement la séparation. Leur nouveau rythme de vie leur convient très bien, loin des intrigues et des luttes de pouvoir des métamorphes. Mais voilà que George, la presque soeur de Curran, vient les chercher car Eduardo, son compagnon, a disparu. Kate et Curran s'empressent bien évidemment de partir à la recherche du jeune homme mais ils s'aperçoivent bien vite que derrière cette disparition se cache quelque chose de plus dangereux et qui pourrait être fatal à la ville...

Au début de ce tome, je me suis dit que ça allait être une lecture sympathique mais moins passionnante que les précédents tomes. Et puis, une fois encore, la magie a opéré. Si effectivement, ce tome est un tantinet moins palpitant que les 2 d'avant, Ilona Andrews arrive quand même encore une fois à nous scotcher avec ses intrigues. Comme Jim Butcher avec Harry Dresden, l'auteure arrive toujours à se renouveler, à allier son univers et sa mythologie à une très bonne histoire "du jour".

Cette fois-ci, c'est pratiquement les 1001 nuits qui viennent frapper aux portes d'Atlanta, de par la nature même de la créature qui vient créer bien des problèmes à Kate et Curran (et à pas mal d'autres). J'ai trouvé cet aspect-là très intéressant. Mais l'on a aussi droit à des goules, des licornes carnivores et j'en passe. J'admire encore et toujours le talent de l'auteure à créer des bestiaires innovants ou s'approprier des mythes et légendes existants.

Mais bien sûr c'est tout ce qui concerne la vie de nos personnages préférés qui est passionnant à suivre. Rappelez-vous, à la fin du dernier tome, Kate avait trouvé comment éviter que son père ne réclame Atlanta mais avait dû quitter la meute et Curran l'avait suivie. Magic Shifts traite des conséquences de ces actes, comment Kate/Curran et La meute gèrent leur séparation. Ce n'est finalement pas aussi évident que cela ni pour les uns, ni pour les autres mais cela donne lieu à des situations savoureuses et permet de mesurer que même s'il n'est plus le dirigeant de la Meute, Curran reste un leader charismatique suscitant beaucoup de fidélité.

Et dans ce tome, on retrouve les Vampires et Ghastek, la Guilde des mercenaires, bien mal en point, les Chevaliers de l'Ordre Miséricordieux (ou un truc comme ça, je n'arrive jamais à me rappeler du terme exact), toujours aussi prétentieux et même ce bon vieux Saiman.

Kate et Curran sont toujours égaux à eux-mêmes, droits, fidèles, attachants. Et j'adore toujours le couple très solide qu'ils forment et l'amour qu'ils se portent mutuellement. Cela donne lieu d'ailleurs à une scène assez intense à la fin du combat final.

Les personnages récurrents sont présents, comme Jim, devenu le leader de la Meute (j'ai du mal à le voir dans ce rôle à vrai  dire), le gentil Christopher, Barabas, Mahon, Andrea et Raphael et bien sûr Julie. Et même Roland que je n'arrive toujours pas à cerner...

Le style d'Ilona Andrews est toujours très agréable à lire en VO. Si le roman démarre un peu doucement, il y a par la suite pas mal d'action.

En conclusion, pas grand chose à dire de plus sur ce roman que l'on peut considérer comme un tome de transition ou de respiration (si tant est que l'on puisse souffler bien longtemps dans un Kate Daniels), avec un intrigue intéressante et bien sûr des personnages toujours aussi passionnants à suivre. Même s'il n'a pas été un coup de coeur comme le précédent, il m'a énormément plu et je l'ai lu avec beaucoup de plaisir. Et la fin donne envie envie de vite savoir la suite, mais ça ce sera pour plus tard :) En tout cas, si vous aimez Kate Daniels et si vous voulez savoir quelle est la nouvelle menace qui vient frapper Atlanta, lisez-le.

Note :



Le livre fait partie du Baby Challenge Bit-lit
7/20
(5+2 jokers)

du Challenge Read in English 2016 - 2017 que j'organise
4

et du Challenge Thrillers/Fantasy de Licorne
Fantasy 1/6
Total : 2/12
3 points + 1 point bonus car l'auteur est une femme

6 Comments


Je trouve ça bizarre aussi Jim en leader ^^
J'ai hâte de pouvoir lire le prochain en tout cas :)


Oui, je n'arrive pas à m'y faire :) Et j'attends aussi le prochain avec impatience. Merci pour ton commentaire, Zina.


Ah je vois que je ne suis pas la seule à avoir du mal à me faire au nouveau Jim (et c'est encore pire dans le suivant), il était tellement mieux en chef de la sécurité paranoïaque ! Mais sinon je suis ravie de voir que la saga reste de qualité de tome en tome. J'avais quelques appréhensions avec ce changement de configuration du pouvoir à l'échelle d'Atlanta, mais ça relance bien la machine je trouve. On sent d'ailleurs que la fin approche et que les auteurs placent leurs derniers pions je trouve.


@Gilwen, voilà, Jim c'est un excellent chef de sécurité, pas forcément un leader charismatique. Et je ne savais pas que la série était bientôt finie. Je viens effectivement de voir sur Goodreads que normalement ça s'arrêterait au tome 10 mais les Andrews n'excluent pas de rajouter un ou deux tomes... Merci pour ton commentaire.


Je suis complètement à la ramasse !!! Depuis une éternité, je me promets de découvrir l'univers de Kate Daniels, et je ne l'ai toujours pas fait ! Il y a des claques qui se perdent, je te le dis ;-)


@Lup, des claques je ne sais pas, mais si tu peux lire la saga, n'hésite pas ! :) Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.