7

Hatchi de Lasse Hallström

Posté par Frankie le 27 mai 2015 à 19:56 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Hachiko : A Dog's Story
avec Richard Gere, Joan Allen

Résumé :
D'après une histoire vraie, la fidélité d'un chien de race Akita envers son maître, même par-delà la mort de ce dernier...





Mon avis :
Ma fille m'avait parlé de ce film il y a déjà deux-trois ans en me disant que je devrais le voir car c'était très émouvant. Ce n'est qu'en ce printemps que j'ai pris le temps de le regarder et j'ai beaucoup aimé ce joli film effectivement très touchant.

En rentrant un soir de son travail, Parker, un professeur de musique, découvre un chiot de race Akita (race japonaise) abandonné sur le quai de la gare. Il le recueille et finit par le garder, malgré le désaccord de sa femme. Au fil des mois, le chien et l'homme deviennent très complices, Hatchi accompagnant Parker à la gare chaque matin et l'attendant fidèlement chaque soir à l'arrivée du train. Mais un soir, Parker ne rentre pas car il est mort d'une hémorragie cérébrale. Malgré cela, Hatchi va attendre son maître chaque jour pendant 9 ans, jusqu'à ce que lui-même décède de vieillesse, étant devenu au fil de ces années, une célébrité locale et le chouchou des riverains.

Hatchi fait partie de ces mélos qui vous mettent les larmes aux yeux pratiquement du début à la fin et vous fait vraiment pleurer à maintes reprises. À moins d'être vraiment blasé, il est difficile de rester insensible à cette histoire de fidélité d'un chien envers un homme. Alors préparez vos mouchoirs !

L'histoire est d'autant plus touchante qu'elle est tirée d'une histoire vraie. Au Japon, à Tokyo, Hatchiko (de hatchi 8 car c'était le 8e chiot de la portée) et ko terme affectueux, attendit que son maître rentre tous les soirs pendant pratiquement 10 ans. Il y a même une statue du chien érigée devant la gare de Shibuya (quartier de Tokyo) et ses restes sont empaillés et gardés au Musée de la nature et des sciences de Tokyo (merci Wikipedia).

Lasse Hallström a donc modernisé et occidentalisé cette jolie histoire en la transposant à Woonsocket dans l'état de Rhode Island. D'ailleurs depuis le film, une statue du chien trône devant la gare de Woonsocket :)

On suit donc d'abord l'amitié naissante entre Hatchi et Parker, le chien qui devient tellement attaché à son maître qu'il le suit partout (et irait bien travailler avec lui s'il le pouvait) et l'attend sans faille chaque jour. C'est mignon et notre coeur fond devant ces scènes. Puis le film prend une tournure plus dramatique quand Parker vient à mourir et là on se met carrément à pleurer de voir le chien qui n'accepte pas la mort de son maître. Si les scènes sont un peu toujours les mêmes, on n'a aucun moment l'impression que ce soit redondant. Au contraire, cette répétition donne quelque chose de très émouvant.

Bien évidemment, la grande star du film c'est le chien. Ou plutôt les chiens qui incarnent Hatchi au fil du temps. Le tout petit chiot qui le joue bébé est une boule de poils tellement attendrissante qu'on ne peut que rêver d'avoir un chien comme cela ! Quand au Hatchi adulte, il est expressif, émouvant et extrêmement attachant.

Richard Gere joue le rôle de Parker et il est impeccable dans le rôle de cet homme d'un certain âge (âge qu'il porte très bien :)) qui fond devant le chien. Ce n'est pas le rôle de sa vie et il n'a pas non plus grand chose à faire mais il est très bien.

Pas grand chose à dire sur les autres acteurs ou personnages car ce sont Parker et Hatchi qui prennent pratiquement tout l'écran. Joan Allen joue l'épouse de Parker et est très bien également. J'ai beaucoup aimé Erick Avari (qui a joué dans de nombreuses séries dont le rôle de Chandra Suresh - le père de  - dans Heroes) dans le rôle du vendeur de hot dogs.

Je n'avais encore jamais vu de film réalisé par Lasse Hallström. Jusqu'à présent, ses drames et ses mélos ne m'attiraient pas plus que ça mais je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce qu'il faisait donnant beaucoup d'émotions à son histoire sans tomber dans le pathos. Du coup, je me laisserai peut-être tenter par Le chocolat.

En conclusion, voilà une jolie histoire avec un chien attachant et surtout tirée d'une histoire vraie. Alors si vous voulez faire connaissance avec l'adorable Hatchi et n'avez pas peur de pleurer des rivières, ce film est fait pour vous !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

Ce film fait partie du Mini Challenge Drame de Seriebox
2/9
27/50

du Challenge Le film de la semaine 2015 de Benji
17/53

et comme l'histoire se passe (et a été filmée) dans l'état de Rhode Island
il fait partie du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
  42/50
L'état de Rhode Island est l'état le plus petit du pays. Il faut le premier à déclarer son indépendance vis à vis des Britaniques en 1776 puis fut le 13e était à rejoindre l'Union en 1790. Sa capitale est Providence.

7 Comments


Ah, je suis d'accord, ce film est très beau et émouvant.


C'est vrai qu'on ne fait que pleurer. C'est une belle histoire de fidélité et en effet le film passe très bien même si au final il n'y a pas de grand évènement.


«Pleurer des rivières», c'est effectivement ce qui se passe lorsque l'on regarde ce film ! ^^ Très émouvante histoire !


Je note son titre : il a l'air très émouvant...


@Ich mag Bücher, tout à fait.

@Walpurgis, oui le film passe très bien, le réalisateur a su donner beaucoup d'émotion à son histoire sans verser dans le mélo.

@Lau, oui !

@Luna, il l'est, regarde-le à l'occasion.

Merci pour vos commentaires.


Je connaissais l'histoire originale, je suis très curieuse d evoir ce film ... Hop, billet ajouté ! Bonne fin de journée :)


Merci Sofynet, toi qui aime le cinéma, il devrait te toucher et te plaire.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.