3

Marie d'en haut d'Agnès Ledig

Posté par Frankie le 29 mai 2015 à 09:00 - Catégorie : , , ,
Résumé :
Entre Olivier, lieutenant de gendarmerie, aux multiples fêlures et Marie, l'agricultrice au caractère bien trempé, la rencontre est explosive. Mais petit à petit, ces deux fracassés de la vie vont se rapprocher, en partie grâce à une adorable petite fille de 5 ans, Suzie...





Mon avis :
Il y a un peu plus dans an, déjà dans le cadre du Challenge Un genre par mois, j'avais lu mon premier Agnès Ledig, Juste avant le bonheur, qui m'avait touchée et donné envie de lire ses autres romans. C'est donc ce Marie d'en haut (qui était le premier roman de l'auteur) que j'ai lu en ce joli mois de mai (avant de lire Pars avec lui d'ici la fin de l'année) et ce conte de fées contemporain m'a énormément plu et je ne suis passé pas loin du coup de coeur devant cette jolie histoire.

Lors d'une enquête de routine, Olivier, lieutenant de gendarmerie, rencontre Marie, agricultrice et femme au caractère affirmé. Si Olivier se sent immédiatement attiré par la jeune femme, il n'en est pas de même pour celle qui a déjà beaucoup souffert dans sa vie et elle fait tout pour le dissuader de la revoir, même à le ligoter et le laisser en plan plusieurs heures. Mais elle découvre que derrière la carapace de gendarme se cache un homme qui a également des traumatismes et est plus attachant qu'il n'y paraît. Olivier va peu à peu entrer dans le cocon formé par Marie, Suzie sa petite fille et Antoine, le voisin de Marie et son meilleur ami et confident...

Il y a des livres comme ça qui arrivent au bon moment. Pas sûr qu'il m'aurait autant plu si je l'avais lu plus tôt ou découvert plus tard dans l'année. J'aurais très bien pu le trouver gnangnan ou ennuyeux. Or là, je me suis d'emblée attachée à cette histoire, aux personnages et je l'ai dévoré en deux jours (oui 300 pages en deux jours pour moi qui ne lit pas très vite, c'est dévorer :))

Comme dans Juste avant le bonheur, Agnès Ledig raconte la vie tout simplement. Avec ses joies, ses peines, ces petits riens qui font qu'on sent bien ou ces traumatismes qu'on se traîne comme des casseroles et qu'on n'arrive pas à surmonter et ces histoires d'amour qui arrivent comme ça, sans qu'on ne les attende. Olivier et Marie sont des gens comme vous et moi, peut-être un peu plus mâchés ou fracassés, et c'est pour cela que cette histoire nous touche autant. On lit ce livre et on se sent bien, et quand on le referme on est triste qu'il soit déjà terminé car on aurait bien voulu passer un peu plus de temps dans la ferme de Marie, à regarder les vaches ou écouter la petite Suzie papoter.

Marie d'en haut a un contexte moins dramatique que Juste avant le bonheur, même si le vécu des personnages principaux est lourd à porter, mais je l'ai trouvé plus émouvant. En tout cas, il m'a fait monter les larmes aux yeux surtout sur la fin.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Olivier qui sous des dehors un peu bourrus cache beaucoup de sensibilité. On s'attache vite à ce personnage finalement très romantique. On se demande d'ailleurs comment le petit garçon qui a vécu des choses terribles est devenu un homme aussi gentil et pas un vilain psychopathe : Merci Madeleine la dame qui l'a pratiquement élevé.

Marie m'a beaucoup plu également. Elle est rentre-dedans, n'a besoin (ou semble n'avoir besoin) de personne pour s'occuper d'elle et le fait bien comprendre. J'ai aimé le contraste entre elle et Olivier et le fait que ces deux contraires s'attirent.

Suzie est une petite fille comme on rêverait tous d'en avoir. Mutine, intelligente, adorable. Difficile de ne pas s'attacher à elle aussi !

Tout comme Antoine, l'ami, le confident, qui lui aussi a vécu des choses douloureuses et qui se sent un peu menacé par l'arrivée d'Olivier (mais pas forcément dans le sens que l'entend la quatrième couverture du livre qui suggère un triangle amoureux qui n'a pas lieu...).

L'auteur écrit son histoire avec des mots et des phrases simples et sensibles qui vont droit au coeur. C'est écrit avec beaucoup de tendresse, on sent qu'Agnès Ledig aime ses personnages et son histoire. Bref, j'ai beaucoup aimé sa plume.

En conclusion, j'ai eu énormément de plaisir à lire ce livre doudou. Les moments passés en compagnie de ce quatuor attachant ont été comme une bulle d'ouate pour moi et j'en ai émergé avec regret. Alors si vous voulez faire connaissance avec Marie d'en haut, Olivier le gendarme artiste, Suzie l'adorable gamine et Antoine, lisez-le.

Note :



Ce livre fait partie de mon Big Challenge 2015 de Livraddict
3/5

du Baby Challenge Contemporain
6/20
(5+1 joker)

et du Challenge Un genre par mois 2015 organisé par Nathalie
Ce mois-ci, Contemporain
5/12

3 Comments


Coucou Frankie, ah j'adore le style d'Agnès Ledig. Elle a vraiment un don pour écrire de jolie histoire.


J'en garde vraiment un très bon souvenir !! sympa, frais. Un très bon moment de détente.


@Marion, oui elle est douée, c'est une auteur que j'aime beaucoup lire.

@Laure, tout à fait !

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.