11

Eleanor & Park de Rainbow Rowell

Résumé :
Park et Eleanor n'ont rien en commun si ce n'est de se sentir exclus et de s'être retrouvés côte à côté sur la banquette du bus scolaire. Mais les comics et la musique vont rapprocher le jeune homme à moitié coréen et la jeune fille rousse, un peu forte, mal fagotée et mal dans sa peau...





Mon avis :
Ça y est, j'ai lu le roman jeunesse/Young adult qui a fait palpiter le petit coeur des blogueuses il y a quelques mois (un an ?). Après tous les avis dithyrambiques sur ce roman, j'avais envie à mon tour de découvrir Eleanor et Park. Et je dois dire que, même si ce n'est pas un coup de coeur comme pour beaucoup, ce fut une très jolie lecture, émouvante et touchante.

Rentrée 1986, Park, américain dont la maman est coréenne, se sent un peu en marge par rapport à ses anciens amis de classe. Solitaire, il ne trouve son bonheur que dans les comics books qu'il dévore et la musique qu'il écoute sur son walkman. Un jour, il voit débarquer dans son bus une jeune fille un peu forte et mal habillée et qui semble renfermée et qui s'assoie à côté de lui. Petit à petit, les deux jeunes gens vont s'apprivoiser et apprendre à s'aimer...

Voilà donc un roman qui aborde avec beaucoup de délicatesse de nombreux thèmes. Celui de la découverte du premier amour, entre deux ados, tout d'abord. J'ai trouvé cet aspect-là joliment traité, avec beaucoup de pudeur. Ce n'est jamais gnangnan comme ça peut l'être parfois dans les livres young adult, c'est touchant de voir ces deux jeunes êtres se trouver et se découvrir et leur amour est émouvant à suivre. Et d'autant plus émouvant qu'Eleanor et Park se sentent en marge et pas forcément intéressants et c'est beau de voir leur atypisme les rapprocher, les souder et les faire évoluer dans cette bulle où quand ils sont ensemble ils oublient le monde qui les entourent.

Car ce monde est bien cruel, en particulier celui d'Eleanor, en butte au harcèlement des autres et surtout qui vit dans un environnement familial épouvantable. Imaginez cette jeune fille qui vit avec ses quatre frères et soeurs, un beau-père violent et con (il faut le dire) et une mère soumise à cet homme au point de donner à ses enfants une vie indigne où ils dorment à cinq dans une même chambre et la plupart des petits par terre, où la jeune fille doit aller se laver ou faire quoi que ce soit sans que son beau-père ne la voie tellement elle en a peur... C'est effroyable, révoltant à lire et on a envie de hurler en voyant comment Eleanor doit survivre pour s'en sortir. En plus, on est en 1986, à l'époque où il n'y a ni téléphones portables ni internet et donc quand Eleanor rentre chez elle, elle est seule au monde, sans personne à qui pouvoir parler. Mon coeur de mère s'est vraiment serré en lisant ces passages...

Je sais que certains (enfin certaines) n'ont pas aimé les cinquante dernières pages. Personnellement, je les ai trouvées très bien car elles sont porteuses d'espoir pour Eleanor et la fin laisse place à une sorte d'optimisme qui contrebalance le tout premier chapitre assez inquiétant. Je veux dire par là que la fin est ouverte, on peut imaginer la suite que l'on veut à l'histoire d'Eleanor et Park... quelle que soit son issue, elle les aura rendus de toute façon plus forts...

J'ai beaucoup aimé Eleanor, cette jeune fille malmenée par la vie et qui va se découvrir belle dans les yeux de Park. C'est une jeune fille fragile sous des dehors bourrus, elle est terriblement attachante.

Mais c'est Park que j'ai préféré. Je ne saurais dire pourquoi. Sa vie est plus "normale" que celle d'Eleanor (mais il a ses propres problèmes familiaux également, notamment avec son père), mais je ne sais pas, sa gentillesse, sa façon d'apprivoiser la jeune fille avec ses comics, sa musique, sa ténacité à la rendre heureuse avec des petits riens en font un personnage vraiment adorable.

Je ne reparle pas des autres personnages, en particulier la mère d'Eleanor (à baffer) et le beau-père que j'ai déjà évoqués et ils n'en méritent pas plus. Ah si, j'ai bien aimé la mère (Coréenne) de Park.

L'écriture de Rainbow Rowell (que je découvrais ici) est douce et délicate, comme je l'ai dit, peut-être un peu trop d'ailleurs (ce qui m'a sans doute empêchée d'avoir un coup de coeur) mais en même temps, cela permet de rester dans un cocon avec Eleanor et Park. En tout cas, en VO, c'est très agréable à lire.

En conclusion, j'ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique et à trouver les mots justes pour parler de cette jolie histoire qui m'a beaucoup touchée, même si je n'ai pas adoré. Mais je suis ravie d'avoir rencontré ces deux êtres attachants que sont Eleanor & Park et d'avoir fait un bout de chemin avec eux. J'essaie d'imaginer leur vie en 2015, 29 ans après le livre, et je les espère tous deux, à 45 ans, heureux et accomplis, ensemble ou pas. En tout cas, si vous voulez les découvrir, je ne peux que vous recommander que de lire ce roman bouleversant par bien des côtés.

Note :



Retrouvez de nombreux autres avis sur Logo Livraddict


Ce livre fait partie du Challenge ABC 2015 de Nanet
  9/26

du Challenge Read in English d'Avalon
 16

du Challenge Jeunesse/Young Adult de Muti et Kalea 
6/10

et enfin du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet pour le Nebraska
car l'histoire se déroule à Omaha, Nebraska
  41/50

Le Nebraska fut le 37e état à intégrer l'Union en 1867, sa capitale est Lincoln. Omaha, dont il est question dans le roman, est la plus grande ville de l'état.

11 Comments


J'avais beaucoup aimé cette histoire e moi aussi j'aurai bien baffé quelques personnages mais la plume est vraiment très lente (trop?) ce qui a un peu gaché mon plaisir


Des personnages qui m'ont marqué, un livre que j'avais beaucoup apprécié <3 Même si mon cœur de midinette fait que j'ai une petite préférence pour Fangirl ^^


J'ai trouvé que le "paysage" peint était particulièrement réussis avec des personnages crédibles mais la fin m'a fait l'effet d'une douche froide (si peu convaincante)


Et bien, ce roman a beaucoup fait parler de lui et ça donne plutôt envie :)


Très jolie chronique : il faut vraiment que je me l'achète de retour en France !
Passes un bon weekend :)


@Karline, ce n'est pas que c'est lent, c'est surtout un peu trop délicat peut-être.

@Marinette, je ne connais pas Fangirl :)

@AcrO, j'ai bien apprécié la fin pour ma part.

@Latetedansleslivres, laisse-toi tenter :)

@Luna, si tu l'achètes, j'espère qu'il ne te décevra pas.

Merci pour vos commentaires !


Jolie chronique :) Je fais partie de ceux qui sont plutôt satisfaits de la fin, même si elle est un peu précipitée par rapport au reste du roman qui prend son temps. Pour ma part j'ai lu le roman en VF donc je n'ai pas profité de la délicatesse de l'écriture ;) Et c'est vrai que Park est absolument adorable, c'est un trésor ce garçon. Bonne semaine Frankie!


Il est dans ma PAL depuis un bon moment déjà mais... Je ne sais pas, je crois qu'il me fait peur '_' Va savoir pourquoi ! Mais ta chronique me pousse vraiment à passer au dessus de ça :D


@Stellabloggeuse, oui Park est un marshmallow :)

@Bouchon, il ne faut pas avoir peur ! :D En tout cas, j'espère que tu le liras quand même !

Merci pour vos commentaires !


Je ne vais pas tarder à me laisser tenter, ta chronique m'a donné encore plus envie de lire ce roman, qui est dans ma wish list depuis un moment !
Hop, billet ajouté, bon dimanche !


J'espère qu'il te plaira lorsque tu le liras. Merci pour ton commentaire, Sofynet !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.