3

Psycho Killer d'Anonyme

Posté par Frankie le 24 avril 2015 à 12:31 - Catégorie : , , , ,
Titre orignal : Red Mohawk

Résumé :
La petite ville tranquille de B Movie Hell voit débarquer un jour un tueur psychopathe affublé d'un masque à tête de mort et crête rouge qui commence à dégommer les braves habitants qui ne demandaient rien. Deux agents du FBI se rendent sur place...




Mon avis :
Mr Anonyme, la personne qui se cachait derrière la déjantée tétralogie du Bourbon Kid, récidive donc avec ce Psycho Killer. Il va sans dire que j'attendais beaucoup de voir ce qu'il nous avait concocté et voir si ce nouveau roman serait à la hauteur des précédents. Si l'histoire est toujours aussi rock'n'roll, je l'ai trouvée quand même un ton en-dessous des Bourbon Kid.

B Movie Hell, petite ville tranquille dirigée par Sylvio Mellencamp, ancien producteur de cinéma porno, proxénète notoire, propriétaire du bordel le Minou Joyeux et d'une bonne partie de la ville, est soudain le théâtre d'événements effroyables quand un dangereux psychopathe débarque sans crier gare et se met à découper sans discernement les braves habitants des lieux. Sans discernement ? Pas sûr... Les agents Mila Fonseca et Jack Munson se rendent sur place pour arrêter le massacre avant que B Movie Hell ne soit transformée en ville fantôme.

Si vous avez aimé Le livre sans nom et ses suites, vous apprécierez sûrement ce Psycho Killer. L'auteur reprend, le côté fantastique en moins, à peu près les mêmes ingrédients qui ont fait son succès, une petite ville sans histoire (ou presque), des meurtres bien gores et des personnages clichés mais déjantés. Ne vous attendez donc pas à un quelconque essai psychologique ou à une intrigue fouillée, on le sait, Anonyme ne fait pas dans la dentelle et c'est aussi pour cela qu'on aime ses livres. Comme quand on regarde un film de série B. On sait que ça ne va pas voler bien haut mais ça ne nous empêche pas d'apprécier :) Même si là j'ai quand même un peu moins accroché car c'est souvent ultra cliché que ce soit certaines situations ou la plupart des personnages, souvent vulgaires et un peu moins jubilatoire, il faut reconnaître qu'Anonyme a un don pour pondre des page-turner qui accrochent bien et dont on souvient.

Et puis, comme pour le Bourbon Kid (que j'aimerais bien retrouver...), il ne faut pas s'arrêter à l'intrigue de base, à savoir un mec qui dégomme tout sur son passage dans une frénésie meurtrière et à priori juste pour le fun. Non, bien sûr, il y a une autre histoire derrière tout cela et qui donne une dimension supérieure, presque romantique, au personnage du tueur psychopathe et qui finit par nous le rendre attachant malgré tout... Mais chut, je n'en dis pas plus.

Si la saga du Bourbon Kid faisait dans la référence cinématographique des films de Tarantino, de Roberto Rodriguez ou de John Woo, ici ce sont davantage vers les films noirs et surtout les films d'horreur, comme Massacre à la tronçonneuse ou les Halloween, que lorgne Psycho Killer. Mais on y  trouve également des références à Terminator et même, de façon surprenante, à Dirty Dancing :)

Ce que je regrette un peu dans ce livre (mais c'était aussi un peu le cas dans le BK), c'est que les femmes n'ont pas de rôles très forts, à part peut-être Mila Fonseca, l'agente gouvernementale. Ce sont soit des putes tout justes bonnes à tailler des pipes au maître des lieux, Sylvio Mellencamp et à se balader en string et soutien-gorge, soit des filles pas très futées... Donc, moi, femme, ça m'a un peu crispée... Pourtant, j'ai bien aimé le personnage de Bébé, l'une des prostituée car il y a une histoire derrière la pute un peu bécasse.

Aucun personnage masculin n'est vraiment attachant, que ce soit les flics veules et à la botte du proxénète, lui-même une caricature grossière de ce genre de mafieux, ou les hommes de main de ce dernier. Même Jack Munson est une caricature de l'agent du gouvernement mis à la retraite et devenu à moitié alcoolo.

Je ne reparle pas du tueur au masque à tête de mort et à crête rouge, je l'ai déjà évoqué et en dire plus risquerait de vous dévoiler une partie du mystère qui l'entoure. Mais finalement, j'ai réussi à bien l'aimer.

Le style de l'auteur est à l'image de l'histoire, il ne fait pas dans la dentelle. Ce n'est pas une écriture très recherchée, c'est très vulgaire, je l'ai dit. Ça ne me dérange pas car c'est la marque de fabrique d'Anonyme et ça va bien avec le reste :) Et puis ça claque bien, les chapitres sont assez courts et les pages se tournent toutes seules :)

En conclusion, même si j'ai trouvé ce Psycho Killer un tantinet moins convaincant que les Bourbon Kid, j'ai passé un moment amusant à suivre le parcours sanglant de "L'iroquois" et ce qui se cache derrière les tueries de B Movie Hell. Alors si vous aussi aimez ce genre de livre complètement déjanté et voulez savoir le fin mot de l'histoire lisez-le. Quant à moi, j'ai hâte de voir ce qu'imaginera Mr Anonyme pour son prochain roman.
Edit : depuis que j'ai rédigé cette chronique, j'ai appris qu'un nouveau livre d'Anonyme sortira en septembre prochain et s'intitulera Le Pape, le Kid et l'Iroquois. Tout un programme ! ^^

Note :



Ce livre fait partie du Challenge ABC 2015 de Nanet
  11/26

du Challenge Thrillers et Polars 2014-2015 de Liliba
qui a passé le flambeau à Canel 
10/8

et du Baby Challenge Policier
4/20
(3 + 1 joker)

3 Comments


Je me retrouve complètement dans ton avis et tu m'as fait remarquer qu'en effet les femmes n'avaient pas de beau rôle entre "". C'est vrai qu'une héroïne badass ça ferait plaisir !!!


Je n'ai pas lu celui ci mais j'aime la plume d'Anonyme. Bien efficace et très rythmé. Ca fait du bien !
Et puis si là il lorgne du côté du noir et du genre, ça va me plaire encore plus ! ^^


@Walpurgis, oui j'aimerais des femmes moins nunuches dans ces romans.

@Nelfe, oui certainement ! Faut le lire alors ! :)

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.