2

Avicenne ou la route d'Ispahan

Posté par Frankie le 29 avril 2015 à 13:09 - Catégorie : , , , , ,
Résumé :
Racontée par son disciple, la vie passionnante et chaotique d'un des plus grands médecins et philosophes arabes et perses, Ali Ibn Sibna, dit Avicenne, né à Boukhara en 980 et décédé 57 ans plus tard à Ispahan.






Mon avis :
J'avais acheté ce livre il y a déjà quelques années et n'avais jamais pris le temps de le lire. Cette année, j'ai décidé de le sortir de ma pal pour le Challenge ABC de Nanet et grâce au Challenge un genre par mois, c'est ce mois-ci que j'ai pu enfin découvrir la vie de ce médecin philosophe dont le nom résonne encore de nos jours puisqu'un hôpital de Bobigny porte son nom depuis 1978 (et sûrement d'autres bâtiments). Cette biographie romancée m'a bien plu et j'ai aimé découvrir la vie de ce touche-à-tout génial et voyager en Perse en sa compagnie.

Abu 'Ali al-Husayn Ibn Abd Allah Ibn Sina, Ibn Sibna pour faire court, et que les occidentaux appelleront Avicenne, voit le jour en 980 près de Boukhara, une ville située dans l’Ouzbékistan d'aujourd'hui. À 18 ans, il est déjà un médecin réputé et surnommé par ses pairs Cheikh  Al Reis (Le maître des savants). Adulé par les uns, haï par beaucoup d'autres, porté sur les plaisirs de la chair et les vapeurs d'alcool, sa vie va être une succession de succès et de coups du sort. Médecin, scientifique, philosophe,  écrivain, nomade et même vizir, c'est à Ispahan que s'achève sa route en 1037. C'est son disciple pendant 25 ans, Abou Obeïd El-Jozjani qui raconte son histoire...

Bon, je vous ai raconté la vie d'Ibn Sina de A à Z dans mon résumé, mais vous vous doutez bien qu'il y a bien plus que ces quelques lignes dans les 400 pages du roman.

L'auteur s'est donc appuyé sur les écrits d'el-Jozjani pour raconter de façon romancée la vie foisonnante de ce médecin philosophe de génie. Sa vie est d'ailleurs parfois tellement incroyable qu'on se demande si tout est vrai et s'il n'y a pas eu une part d'invention dans ce que raconte Gilbert Sinoué. Sans doute, mais quand on lit la biographie du médecin sur internet, on se rend compte qu'il est resté au plus près de la vérité.

Je ne sais pas comment je suis venue à m'intéresser à Avicenne. Je crois que c'est quand j'ai vu Le destin de Youssef Chahine (sorti il y a déjà 18 ans !) qui racontait la vie d'un autre grand philosophe/médecin, Averroès du XIIe siècle et qui était en butte à l'ostracisme des intégristes (déjà !) d'alors. Il me semble qu'Avicenne y était évoqué. Ou alors j'étais tombé sur son nom en en cherchant plus sur Averroès. Quoi qu'il en soit, j'ai toujours eu envie de mieux connaître ce personnage et ce roman m'en a donné l'occasion.

Le nom d'Avicenne n'aurait peut-être pas autant traversé les siècles s'il était resté médecin dans sa ville natale. Certes le bonhomme est un monument à lui tout seul, d'une intelligence et d'un savoir hors du commun et surtout très prolifique dans ses écrits, nombreux à avoir perduré (notamment son Canon sur la médecine), même si beaucoup se sont perdus au fil des années. Mais aurait-il écrit autant s'il était resté sédentaire ?

Car on se rend compte que la vie d'Ibn Sina n'aura pas été de tout repos. Pauvre garçon, à peine installé quelque part et ayant réussi à remonter la pente et voilà qu'un événement, un personnage, une jalousie, une mort, une guerre, le jetait sur les routes, plus démuni à chaque fois. Sa vie n'aura été qu'une succession de succès et de faveurs éclatantes et de chutes brutales.

Mais grâce à cette vie d'errance, le livre nous donne l'occasion de mieux appréhender l'Histoire et la Géopolitique de cette région qu'était la Perse au XIe siècle. Une région instable, dirigée par des émirs, des reines (enfin une reine), des princes, marquée par des luttes et des guerres pour des territoires ou des villes, avec les Turcs et les Kurdes en embuscade. J'ai trouvé ce contexte historique tout à fait intéressant mais j'avoue que j'ai été parfois un peu perdue par les noms de tous les nombreux protagonistes. Difficile parfois de se rappeler qui était qui, leurs noms, leurs titres. Pour un peu on se serait cru dans Game of Thrones avec tous ces personnages dont on n'arrive jamais à se rappeler :) J'avoue aussi que certains passages de batailles me sont passés un peu au-dessus. Mais comme je l'ai dit, c'était quand même intéressant de découvrir une Perse et une époque qu'on connaît finalement bien peu (à part les histoires sur le Calife de Bagdad et les 1001 nuits :)) et pendant ma lecture, je me suis crue transportée là-bas. C'était aussi très agréable d'avoir confirmation que les musulmans étaient des gens éclairés (même s'il existait de nombreux obscurantismes religieux) aussi bien au niveau médical qu'au niveau philosophique alors que l'Occident, plongé dans le Moyen-Âge, semblait bien en retard par rapport à la Perse et ses savants qui avaient su s'approprier et faire perdurer les préceptes d'Aristote et de Pythagore, entre autres. Mais je ne veux pas trop m'avancer sur le sujet, n'était qu'une profane en la matière.

J'ai parlé d'Ibn Sibna le savant mais pas vraiment encore de l'homme. Un homme épicurien, jouissant de tous les plaisirs. Pas vraiment attachant (mais pas désagréable non plus), peut-être parce que hors de notre portée :) Mais c'est un formidable personnage que je suis ravie d'avoir découvert de plus près.

Pas grand chose à dire sur les autres personnages. Son disciple, le narrateur, semble un gentil garçon, mais sa personnalité est un peu étouffée par celle du maître. J'ai beaucoup aimé Yasmina, une femme qui va partager sa vie pendant de longues années et son seul vrai amour, malgré les nombreuses aventures.

J'ai beaucoup aimé la façon d'écrire de Gilbert Sinoué dans ce livre. Comme il s'appuie sur les écrits d'el-Jojzani, il donne un style un peu arabisant à l'ensemble, poétique parfois et on a vraiment l'impression d'être plongés au coeur du XIe siècle. Ma seule réserve est que parfois il y a beaucoup de références philosophiques ou mathématiques. Mais bon, en même temps, ce n'est pas la vie d'un gardien de chèvres qu'il raconte :)

En conclusion, une très intéressante biographie romancée sur un homme exceptionnel qui a connu une vie riche en aventures et mésaventures et dont le nom a su traverser les siècles. Et si vous voulez découvrir la vie trépidante et parfois bien sombre de Ibn Sina dit Avicenne et vous immerger dans la Perse du XIe siècle, de Boukhara à Ispahan, lisez-le.

Note :



Ce livre fait partie du Challenge ABC 2015 de Nanet
  12/26

et du Challenge Un genre par mois 2015 organisé par Nathalie
Ce mois-ci, Historique
4/12

2 Comments


Ca fait un moment que je n'ai pas lu cet auteur et je ne connais pas encore ce titre. Il me tente beaucoup. Je me le note pour essayer de le lire cette année...


Je ne connaissais pas non plus ce titre avant de tomber dessus par hasard en faisant mes courses. Et je suis ravie de l'avoir découvert. J'espère qu'il te plaira si tu le lis un jour. Merci pour ton commentaire, Belledenuit.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.